Légende d'un dormeur éveillé

Couverture du livre « Légende d'un dormeur éveillé » de Gaelle Nohant aux éditions Heloise D'ormesson
Résumé:

Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d'amour. Pour révéler cette vie, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, des Halles à Montparnasse,... Voir plus

Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d'amour. Pour révéler cette vie, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, des Halles à Montparnasse, non sans quelques détours, à Cuba ou à Belle Ile. Comme si elle avait écouté les battements de son coeur dans l'atelier de la rue Blomet, s'était assise aux terrasses du Select ou du Flore en compagnie d'Antonin Artaud, de Prévert et d'Aragon ; avait tressailli en écoutant les anathèmes d'André Breton, fumé l'opium avec la chanteuse Yvonne George, et dansé des nuits entières aux côtés de Kiki et de Man Ray.
Pour ce voyage avec Desnos, elle puise dans son oeuvre, sondant les âmes en medium, et comme lui, « parle surréaliste ». S'identifiant à Youki, le grand amour de Robert, elle l'accompagne jusqu'au bout du voyage, au camp de Terezín.
Fabuleuse investigation littéraire, Légende d'un dormeur éveillé ressuscite quinze ans d'histoire, des années 1930 à l'Occupation. Une traversée du XXe siècle, vivante et tumultueuse, sur les traces d'un héros dont on ne peut que tomber amoureux.

Donner votre avis

Avis(37)

  • Un véritable coup de cœur pour ce sublime Légende d'un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant.
    L'auteur y conte à merveille la vie passionnante que fût celle de Robert Desnos. Son travail de documentation est réellement impressionnant, de fait, on traverse les décennies aux côtés du poète tant est si...
    Voir plus

    Un véritable coup de cœur pour ce sublime Légende d'un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant.
    L'auteur y conte à merveille la vie passionnante que fût celle de Robert Desnos. Son travail de documentation est réellement impressionnant, de fait, on traverse les décennies aux côtés du poète tant est si bien qu'on a vraiment l'impression d'être avec lui. Certains de ses vers sont parsemés au fil du récit et cela ajoute du corps au texte.
    J'ai eu le sentiment avec ce livre passionnant de découvrir Desnos que finalement je connaissais bien mal.
    Les dernières pages, celles concernant la période de déportation du poète m'ont arrachées des larmes.
    Bref,splendide !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman qui prend des allures de biographie, 600 pages pour conter le destin hors norme d'un poète français, ses fabuleuses rencontres avec quelques grands noms qui ont éclairé le XXème siècle (Foujita, André Breton, Jacques Prévert, Aragon), ses amours (d'Yvonne qui se meurt à Youki qu'il a...
    Voir plus

    Un roman qui prend des allures de biographie, 600 pages pour conter le destin hors norme d'un poète français, ses fabuleuses rencontres avec quelques grands noms qui ont éclairé le XXème siècle (Foujita, André Breton, Jacques Prévert, Aragon), ses amours (d'Yvonne qui se meurt à Youki qu'il a ravie à Foujita), ses convictions, son engagement dans la Résistance jusqu'à sa déportation et sa mort.

    Une épopée foisonnante, dense (souvent trop...j'avoue avoir lu certains paragraphes en diagonale et avoir éludé presque toutes les citations, en caractères gras dans le texte) servie par une qualité d'écriture qui m'a épatée : Gaëlle Nohant, en plus de restituer à merveille la folie parisienne de l'entre-deux-guerres, exprime toute la palette des sentiments dans une narration impeccablement maîtrisée, très poétique, dont l'intensité s'accroît dans la dernière partie où elle a eu la bonne idée de donner la parole à Youki.

    Petit bémol, la difficulté à entrer dans le roman : les premières pages sont un peu laborieuses et difficiles à digérer et le roman souffre sans doute de sa trop grande richesse...J'ai même parfois eu l'impression qu'il aurait pu entrer dans la catégorie « document » tant les recherches de Gaëlle Nohant sont précises sur la biographie du poète. C'est ce qui m'empêche de le noter plus « généreusement »...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • A decouvrir ,le monde de la nuit , son histoire , vraiment a savoir la suite

    A decouvrir ,le monde de la nuit , son histoire , vraiment a savoir la suite

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Nous sommes en 1928, Robert DESNOS rentre de Cuba. Accueilli là-bas par Alejo CARPENTIER, écrivain et musicologue, leur amitié aura raison des frontières. Robert DESNOS lui réservera une petite place dans sa cabine sur le chemin du retour, en toute clandestinité bien sûr. Le ton est donné,...
    Voir plus

    Nous sommes en 1928, Robert DESNOS rentre de Cuba. Accueilli là-bas par Alejo CARPENTIER, écrivain et musicologue, leur amitié aura raison des frontières. Robert DESNOS lui réservera une petite place dans sa cabine sur le chemin du retour, en toute clandestinité bien sûr. Le ton est donné, Robert DESNOS fait partie de ces hommes épris de liberté et même s'il ne jouit pas d'une bonne vue, l'homme reste un gourmand de la vie, un curieux dont les jours ne suffiront pas à assouvir les envies, les nuits seront aussi propices à l'activité. Passionné par l'écriture, il travaille au journal Le Soir. Il côtoie les grands de la littérature, Jacques PREVERT, Aragon... ils se retrouvent autour d'André BRETON, le leader du mouvement des Surréalistes mais cette relation ne saurait durer. Robert DESNOS connait des moments difficiles, la presse écrite souffre, et avec elle les journalistes aussi. Il ne mange pas toujours à sa faim mais se nourrit de poésie. Robert DESNOS est un poète, il joue avec les mots. Profondément marqué par la guerre civile espagnole et l'assassinat en 1936 de Federico GARCIA LORCA, un poète lui aussi, Robert DESNOS décide de mettre son art à la disposition d'une cause d'intérêt général, il explore la voie de la poésie de contrebande. De là à passer dans le camp de la Résistance dans les années 40, il n'y a qu'un pas mais là c'est une toute autre histoire.

    Impossible d'aller plus loin dans la biographie de cet homme de lettres, je crois simplement qu'il vous faut la lire.

    Robert DESNOS, j'en avais entendu parler, oui, bien sûr, mais j'aurais été bien incapable d'en citer ne serait-ce qu'une oeuvre ou quelques vers. En refermant ce roman, j'ai très envie d'aller plus loin et de partir à la découverte de ses écrits. Il faut dire que Gaëlle NOHANT distille tout au long du roman quelques citations pour nous mettre en appétit de l’oeuvre toute entière d’un grand homme de lettres, assurément.

    Ce roman, c'est d'abord l'éloge d'une plume qui s'inscrivait dans le registre littéraire de la poésie. Je ne sais pas bien pourquoi je suis passée à côté de lui jusqu'à maintenant et qui aurait pu me mettre sur sa voie dans le passé, mais ce que je sais aujourd'hui, c'est que grâce à Gaëlle NOHANT, je me sens désormais "armée" pour lire entre les lignes et m'imprégner pleinement de la puissance de la prose de Robert DESNOS.

    Ce qui m'a beaucoup plu également avec cette biographie, c'est de m'immerger dans un contexte artistique, urbain, historique... et là je dois vous dire que Gaëlle NOHANT nous livre un roman d'une profonde intensité. Rien n'est laissé au hasard.

    Elle nous plonge dans le monde de la culture et nous fait partager le quotidien de ces intellectuels parisiens qui se côtoient dans des cercles très fermés du début du XXème siècle pour réfléchir, philosopher, pendre parti (politique notamment)... j'ai adoré m’asseoir à la table enfumée de Jacques PREVERT, accueillir Hemingway rue Mazarine à Saint-Germain des Prés, partir en Espagne et me fondre dans les conversations entretenues avec Pablo NERUDA... Gaëlle NOHANT nous rend compte d'une vie artistique jubilatoire, elle nous fait (re)vivre le temps d'un livre cette période de l'entre-deux guerres où le pouvoir de la plume prend une dimension toute particulière.

    Elle nous fait visiter les quartiers de Paris, de ceux qui accueillent la vie, de jour, de nuit. Il n'y a pas si longtemps, j'ai saisi l'opportunité de Minuit, Montmartre pour revisiter les rues du nord de Pigalle portée par la plume de Julien DELMAIRE à la découverte de l'univers du peintre Théophile Alexandre STEINEN. J'avoue que ce fut un réel plaisir de reprendre ma déambulation dans la capitale aux côtés, cette fois, du poète Robert DESNOS, et au bras de Gaëlle NOHANT.

    Ce roman, non seulement il est biographique, mais il est également historique. En abordant le personnage de Robert DESNOS, Gaëlle NOHANT retrace tout un pan de l'Histoire européenne. Il y a la guerre civile espagnole et puis, la seconde guerre mondiale. Elle rend un hommage tout particulier à l'action des Résistants. Elle décrit la traque des juifs et, tout en poésie, l'action d'hommes et de femmes luttant contre l'occupant.

    Gaëlle NOHANT réussit avec brio à lier les deux itinéraires, celui d'un homme et celui d'un pays. Nul doute que de nombreuses recherches documentaires ont été nécessaires en amont pour permettre à la petite histoire de s'intégrer dans la grande et le travail de l'écrivaine mérite d’être souligné. Elle dit leur avoir consacré une grande partie de sa vie ces deux dernières années, et elle ne compte pas toutes ces années qui depuis son adolescence l'ont mise sur le chemin de ce homme à la plume et au destin extraordinaire.

    Personnellement, c'est dans la 4ème que la force du propos m'a le plus fait vibrer. Donner la voix à Youki, la femme qui a partagé la vie de Robert DESNOS, était un pari audacieux, un changement de perception qui se révèle parfaitement maîtrisé et permet d'achever cette lecture dans la plus grande émotion, bravo.

    Enfin, la prose de ce poète n'aurait pas été ce qu'elle est sans la plume de Gaëlle NOHANT. Je ne la connaissais pas encore (personne n'est parfait !), c'est aujourd'hui chose faite et en beauté s'il vous plaît. Gaëlle NOHANT a un talent fou et outre le fait que sa plume soit fluide et agréable à lire, elle retranscrit avec beaucoup de subtilité la vie du poète et la singularité de son regard porté sur la société.

    Assurément, ce roman est un petit bijou de la littérature !

    http://tlivrestarts.over-blog.com/2017/11/legende-d-un-dormeur-eveille-de-gaelle-nohant.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions