Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'écume des jours

Couverture du livre « L'écume des jours » de Boris Vian aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253140870
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Un titre léger et lumineux qui annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C'est un conte de l'époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, féerique et... Voir plus

Un titre léger et lumineux qui annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C'est un conte de l'époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, féerique et déchirant. Dans cette oeuvre d'une modernité insolente, livre culte depuis plus de cinquante ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, la mort prend la forme d'un nénuphar, le cauchemar va jusqu'au bout du désespoir.
Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des Noirs américains...

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (38)

  • C'est un roman surprenant avec des fantaisies littéraires tel une peinture impressionniste. J'ai été bouleversé par ce genre littéraire. Si l'on prend au second degré, le monde burlesque, on plonge dans une belle histoire écrit avec une très belle plume.

    C'est un roman surprenant avec des fantaisies littéraires tel une peinture impressionniste. J'ai été bouleversé par ce genre littéraire. Si l'on prend au second degré, le monde burlesque, on plonge dans une belle histoire écrit avec une très belle plume.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'avais lu « l'écume des jours » de Boris Vian dans le cadre scolaire et je me rappelais ne pas avoir aimé ... Je l'ai donc relu, histoire de me refaire une idée sur ce livre... Alors voilà, je n'ai toujours pas accroché ! C'est beaucoup trop surréaliste pour moi (et je devais déjà être trop...
    Voir plus

    J'avais lu « l'écume des jours » de Boris Vian dans le cadre scolaire et je me rappelais ne pas avoir aimé ... Je l'ai donc relu, histoire de me refaire une idée sur ce livre... Alors voilà, je n'ai toujours pas accroché ! C'est beaucoup trop surréaliste pour moi (et je devais déjà être trop rationnelle enfant !). Je n'arrive pas à m'imaginer les décors et l'environnement qu'il décrit. Quant au style et aux références, il faudrait un professeur de français à portée de main pour pouvoir tout décoder. Il y a de jolis jeux de mots et beaucoup de références mais on en loupe à mon avis énormément...

    Heureusement qu'il y a tout de même un fil conducteur ou plutôt deux : l'amour entre Chloé et Colin et l'addiction de Chick à Jean-Sol Partre qui lui fait perdre Alise.

    Un petit extrait ? ou deux ?

    "Il y avait, au premier plan, deux terrassiers qui jouaient à la marelle. Le ventre du plus gros sautait à contretemps de son propriétaire. Pour palet, ils se servaient d'un crucifix peint en rouge auquel il manquait la croix."

    "Recouvrement d'impôts chez le sieur Chick, avec saisie préalable, dicta son chef. Passage à tabac de contrebande et blâme sévère. Saisie totale ou même partielle compliquée de violation de domicile. "

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • lien vers ma chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/l-ecume-des-jours-boris-vian.html

    Le mot de la fin : Une histoire d’amour bouleversante dans un univers fantasmagorique qui bouscule les codes de notre société. Le lecteur perd ses repères, j’en ai fait les frais, bien que ce soit...
    Voir plus

    lien vers ma chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/l-ecume-des-jours-boris-vian.html

    Le mot de la fin : Une histoire d’amour bouleversante dans un univers fantasmagorique qui bouscule les codes de notre société. Le lecteur perd ses repères, j’en ai fait les frais, bien que ce soit mon second ouvrage de Vian j’ai été très perturbée par l’univers absurde. Il suffit d’accepter l’inacceptable et de se laisser emporter par le pianocktail et autres anguilles d’évier pour apprécier cet ouvrage d’une profondeur absolue. L'absurde de Boris Vian me fait également penser au Procès de Franz Kafka.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je le relis pour le plaisir !

    Je le relis pour le plaisir !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Histoire originale de Vian. Lire entre les lignes. Très imaginatif et plein de surprises. A relire encore et encore afin de trouver de nouveaux détails et d'autres niveaux de lecture. Passionnant

    Histoire originale de Vian. Lire entre les lignes. Très imaginatif et plein de surprises. A relire encore et encore afin de trouver de nouveaux détails et d'autres niveaux de lecture. Passionnant

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un grand classique lu dans ma jeunesse et dont le film m'a donné envie de le relire...Et ce fut avec autant de plaisir bien que connaissant le contenu ...

    Un grand classique lu dans ma jeunesse et dont le film m'a donné envie de le relire...Et ce fut avec autant de plaisir bien que connaissant le contenu ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je viens de le relire et je retrouve le même plaisir qu'à la première lecture. C'est drôle, frais, poétique, surprenant. On ne peut oublier Colin et Chloé, leur amour, l'étrange maladie et la mort

    Je viens de le relire et je retrouve le même plaisir qu'à la première lecture. C'est drôle, frais, poétique, surprenant. On ne peut oublier Colin et Chloé, leur amour, l'étrange maladie et la mort

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Probablement l'histoire d'amour qui m'a la plus touchée. Chaque image surréaliste nous prend par l'émotion, nous tord les tripes, avec violence, avec poésie. Comment oublier ce nénuphar qui grandit sans cesse, fleur terriblement magnifique qui va donner la mort ? Comment ne pas se sentir...
    Voir plus

    Probablement l'histoire d'amour qui m'a la plus touchée. Chaque image surréaliste nous prend par l'émotion, nous tord les tripes, avec violence, avec poésie. Comment oublier ce nénuphar qui grandit sans cesse, fleur terriblement magnifique qui va donner la mort ? Comment ne pas se sentir oppressé par ces murs qui se rapprochent en même temps que la mort ? Boris Vian écrit ce roman avec toute la poésie, tout l'humour, tout le swingue, toute la légèreté et toute la violence qui sont épars dans ces autres textes.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.