Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'économie a-t-elle une âme ? vers une économie féminine, consciente et animiste au coeur de la transition écologique

Couverture du livre « L'économie a-t-elle une âme ? vers une économie féminine, consciente et animiste au coeur de la transition écologique » de Marc Lemaire aux éditions Academia
  • Date de parution :
  • Editeur : Academia
  • EAN : 9782806106452
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Les politiques qui décident des Plans de relance ont-ils une réflexion philosophique sur les raisons profondes des crises sanitaire et climatique ? Et si à la racine, on trouvait l'espèce humaine qui a cessé d'octroyer une âme à chaque élément de la nature ? Nous sommes de la nature, pas à côté... Voir plus

Les politiques qui décident des Plans de relance ont-ils une réflexion philosophique sur les raisons profondes des crises sanitaire et climatique ? Et si à la racine, on trouvait l'espèce humaine qui a cessé d'octroyer une âme à chaque élément de la nature ? Nous sommes de la nature, pas à côté d'elle. Et si la cause de ces crises résidait dans notre atrophie spirituelle ? L'auteur nous propose de redevenir des animistes 2.0 et de concevoir une économie féminine, consciente et animiste.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Attention ! Changement de paradigme en vue !

    Vu les fortes chaleurs vécues dernièrement, cette lecture était tout à fait d'à-propos !

    Aujourd'hui, notre société est basée sur la croissance, la production, la rentabilité, et c'est ce qui semble nous diriger vers un effondrement inéluctable....
    Voir plus

    Attention ! Changement de paradigme en vue !

    Vu les fortes chaleurs vécues dernièrement, cette lecture était tout à fait d'à-propos !

    Aujourd'hui, notre société est basée sur la croissance, la production, la rentabilité, et c'est ce qui semble nous diriger vers un effondrement inéluctable. Effondrement, qui pourrait être bénéfique cela dit, mais ne vaut-il mieux pas réfléchir aux changements possibles, avant que ça nous tombe dessus, plutôt que nous le vivions dans la souffrance, le jour où ?

    J'y songe depuis un moment, et n'agis finalement que modestement. J'ai vraiment l'impression de pouvoir faire encore plus, et de telles lectures me redonnent toujours un petit coup de motivation. Car, on a beau être un colibri convaincu, on a parfois l'impression que sa goutte d'eau reste assez anecdotique.

    Dans cet essai, Marc Lemaire, qui est actif dans l'économie durable et la transition écologique depuis pas mal d'années en Belgique, nous dresse tout d'abord un portrait de l'économie actuelle et de son absurdité. Dans cette partie, il esquisse déjà des idées pour changer cela.

    La période de bouleversement économique et social liée au Covid-19 nous ayant fragilisés à différents niveaux, il nous en parle dans un chapitre, en exprimant les leçons que nous devrions en tirer.

    La base de sa vision de changement étant liée à la spiritualité, il nous conte ensuite son expérience et nous amène à nous questionner sur notre propre façon de vivre intérieurement.
    Si nous voulons une société plus humaine, ça passera inévitablement par le lien et cela ne pourra se faire que si nous agissons nous-mêmes en conscience, en cohérence avec nos valeurs, et en prenant conscience que nous sommes tous liés, les animaux humains, non humains...la nature dans sa globalité. "Nous sommes DE la nature, pas A COTE DE la nature."

    Les chapitres suivants rentrent vraiment dans le concret :
    - fonctionnement de la Coalition KAYA, pour une économie régénérative du Vivant,
    - intégration de l'animisme dans le monde entrepreneurial, pour des entreprises plus conscientes,
    - la voie qui pourrait amener à une révolution, non violente ou pas, telle est la question.

    J'ai vraiment trouvé cette lecture instructive et enrichissante. Encore une fois, l'animisme me semble une belle croyance (ancestrale) qui permettrait enfin de renouer avec le Vivant, et de recréer une société de l'entraide, et de non de la compétition.

    Il y a juste la notion d'économie "féminine" qui me dérange un peu. J'aurais préféré que l'on parle plutôt d'économie d'entraide, par exemple.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com