L'échange

Couverture du livre « L'échange » de Rebecca Fleet aux éditions Robert Laffont
Résumé:

Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l'occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît... Voir plus

Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l'occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît étonnamment vide et sinistre. Difficile d'imaginer que quelqu'un puisse y habiter.
Peu à peu, Caroline remarque des signes de vie, ou plutôt des signes de sa vie. Les fleurs dans la salle de bains, la musique dans le lecteur CD, tout cela peut paraître innocent aux yeux de son mari, mais pas aux siens. Manifestement, la personne chez qui ils logent connaît bien Caroline, ainsi que les secrets qu'elle aurait préféré garder enfouis.
Et à présent, cette personne se trouve chez elle...
Le premier roman explosif d'un nouveau talent du thriller, dans la lignée du Secret du mari de Liane Moriarty et du Couple d'à côté de Shari Lapena.

Donner votre avis

Articles (1)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Il semblerait que je prenne gout aux thrillers : contrairement à la fois dernière où je me suis longuement interrogée en me demandant pourquoi Babelio me proposait un ouvrage d’un genre que je ne lisais presque jamais, j’ai cette fois-ci immédiatement acceptée la proposition (même si je persiste...
    Voir plus

    Il semblerait que je prenne gout aux thrillers : contrairement à la fois dernière où je me suis longuement interrogée en me demandant pourquoi Babelio me proposait un ouvrage d’un genre que je ne lisais presque jamais, j’ai cette fois-ci immédiatement acceptée la proposition (même si je persiste à trouver cela surprenant, et même un peu triste puisque je ne reçois plus aucune proposition dans les genres qui sont mes favoris) ! Le résumé de ce thriller psychologique m’intriguait fortement : quels sont ces « secrets que Caroline aurait préféré garder enfouis » ? quel rapport avec ce mystérieux individu qui loge chez eux ? à quoi tout cela va-t-il mener ? Ce fut également pour moi l’occasion de découvrir la collection « La Bête Noire » de chez Robert Laffont, que je ne connaissais que de nom … la documentaliste de mon ancien collège serait contente : je m’ouvre enfin à des horizons littéraires de plus en plus éloignés de ma zone de confort !

    Caroline et Francis ont besoin d’un nouveau départ pour effacer le souvenir des années de tourmente qui ont failli déliter définitivement leur mariage. Ils laissent donc leur petit garçon chez sa grand-mère afin de passer une semaine de vacances en amoureux loin de chez eux, grâce à un site d’échange de maisons. Mais leur enthousiasme retombe rapidement lorsqu’ils découvrent la maison : inhospitalière, froide, spartiate, elle donne le sentiment d’être inhabitée. Au fil du temps, cependant, Caroline découvre quelques objets apparemment anodins – un bouquet de fleurs, un parapluie, un flacon de lotion après-rasage, un pull-over …. – mais qui résonnent douloureusement avec son passé. Un passé qu’elle tachait à tout prix d’oublier. Mais qui est donc le propriétaire de cette maison, qui semble la connaitre aussi bien ? Et surtout, qu’est-il en train de faire chez elle ?

    Certains lecteurs semblent visiblement regretter la « banalité » de l’alternance « passé-présent » sur laquelle est construite ce récit … A mes yeux, rien de choquant, bien au contraire ! Petit à petit, le passé se dévoile au lecteur, lui permettant progressivement de saisir toute l’horreur de la situation présente, sans pour autant lui offrir de véritables certitudes. La tension monte au fur et à mesure que ce passé se révèle, au fur et à mesure que les découvertes du présent font écho à ces événements ultérieurs. On le sent, un drame va survenir, ou est survenu, on ne sait pas vraiment très bien, on se demande où tout cela va nous mener, on fait des suppositions, on émet des hypothèses … Et au final, tout le château de cartes s’effondre. L’auteur m’a menée en bateau, je m’attendais à tout sauf à cela, j’ai vraiment trouvé la Révélation très bien amenée et vraiment surprenante. Pour un premier roman, c’est incroyablement bien ficelé, je trouve : tous les indices sont là pour mener le lecteur par le bout du nez, pour le mener vers de fausses pistes qui semblent pourtant être les seules envisageables. Car on ne peut pas deviner ce qui va arriver, car on ne sait pas encore ce qui s’est véritablement passé il y a deux ans …

    Mais ce roman n’est pas seulement un bon thriller : il y est également question d’addiction, d’adultère, de vengeance, de responsabilités … En temps normal, j’aurai probablement écrit un paragraphe entier sur les réflexions et développements psychologiques cachés derrière l’intrigue, mais … pas cette fois-ci. Je dois bien l’admettre, j’ai été particulièrement gênée par la relation extraconjugale de Caroline, même si cette relation est le moteur de l’intrigue : je n’aime pas les histoires de tromperie, c’est contraire à tous mes principes, à toutes les valeurs qu’on m’a inculquées depuis mon enfance. Du coup, j’avais envie de baffer Caroline et son amant, tout simplement, leur faire comprendre que c’était pas bien joli tout ça, et hurler à Caroline qu’elle ferait mieux d’aider son mari à se sortir de sa toxicomanie au lieu de l’enfoncer comme elle le fait. Et ce pauvre petit garçon qui doit supporter les disputes de ses parents, si c’est pas malheureux tout ça ! Je n’ai pas réussi à m’attacher à Caroline, qui est pourtant notre personnage principal et notre narratrice : elle est trop égoïste et égocentrique pour moi. Du coup, je n’avais pas spécialement peur pour elle : je continuais plus parce que l’envie de comprendre était forte que par inquiétude pour l’héroïne … et c’est dommage dans ce type de récit !

    En bref, une bonne lecture malgré un personnage principal plutôt antipathique. Beaucoup de suspense grâce au parallélisme entre le passé et le présent qui se font écho, beaucoup de rebondissements grâce aux révélations successives qui prennent souvent le lecteur au dépourvu … Il ne me manquait, finalement, que l’émotion : ce roman ne m’a clairement pas pris aux tripes, je n’ai pas eu l’estomac noué, je n’ai pas eu le cœur qui accélérait … Pour un thriller psychologique, c’est vraiment dommage ! L’envie de tourner les pages, de dévorer les chapitres, est bien là, mais uniquement par curiosité, parce qu’on a envie de connaitre le fin mot de l’histoire. Une histoire sympathique et surprenante, mais qui est bien loin du coup de cœur à cause du caractère des protagonistes, un peu trop caricaturés et bien trop désagréables pour être attachants !

    https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/10/lechange-rebecca-fleet.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'idée de l'intrigue est intéressante, mais au final, je me suis ennuyée. Trop de longueurs et de lenteurs, un personnage principal (Caroline) peu crédible à mon sens, sans cesse saisie de vertiges et au bord du malaise.
    Trop cousu de fil blanc aussi, on devine aisément qui, quoi,...
    Voir plus

    L'idée de l'intrigue est intéressante, mais au final, je me suis ennuyée. Trop de longueurs et de lenteurs, un personnage principal (Caroline) peu crédible à mon sens, sans cesse saisie de vertiges et au bord du malaise.
    Trop cousu de fil blanc aussi, on devine aisément qui, quoi, comment...
    Bref, 150 pages auraient largement suffi pour développer cette intrigue au final décevante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une très agréable lecture qui ménage de jolies surprises aux lecteurs...

    Caroline et Francis, parents du jeune Eddie, tentent de reconstruire leur couple après une période très difficile. C'est peu à peu que l'on va découvrir leur histoire douloureuse, leurs faux pas, leur intimité, par un...
    Voir plus

    Une très agréable lecture qui ménage de jolies surprises aux lecteurs...

    Caroline et Francis, parents du jeune Eddie, tentent de reconstruire leur couple après une période très difficile. C'est peu à peu que l'on va découvrir leur histoire douloureuse, leurs faux pas, leur intimité, par un jeu d'aller-retours dans le temps, par un jeu de points de vue aussi, une narration parcellaire qui donne un effet plus prononcé au secret, au non dit ...

    Profitant d'une aubaine, ils échangent leur maison pour quelques jours, histoire de se retrouver, de passer un peu de temps à deux .

    Mais dès l'arrivée dans cette nouvelle maison, une angoisse sourde s'installe , de plus en plus palpable au fur et à mesure des pages... La maison est quasi vide, sans âme et pourtant des objets sont parsemés ça et là, anodins sauf pour Caroline pour laquelle ils sont chargés de symboles forts. Manifestement, le maître des lieux n'est pas un étranger et veut lui laisser un message... Tout concourt à faire monter la tension, les soupçons arrivent très rapidement, les interrogations sur l'identité de l'individu qui agit dans l'ombre...
    Le personnage d'Amber, voisine directe, inquiétant, insolite vient ajouter une touche supplémentaire à l'atmosphère lourde, étouffante...

    Outre cette ambiance sombre, j'ai ressenti un vrai malaise parce Caroline tout en voulant rester avec Francis, s'adresse tout le long du livre à Carl, personnage particulièrement énigmatique pendant une grande partie du récit, même dans le présent, dans une confession très intime, une sorte de monologue qui ne s'adresse qu'à lui, on touche du doigt le mensonge et les sentiments qui affleurent... c'est toujours ambivalent et déstabilisant ! D'ailleurs si je l'ai comprise bien souvent, j'ai eu peu d'empathie pour elle....

    La réussite du livre repose sur le fait d'amener le lecteur à croire qu'il a tout compris, que tout est cousu de fil blanc, que c'est un banal triangle amoureux, une histoire de couples avec des complications attendues, tout le début du roman y ressemble mais en fait, c'est beaucoup plus compliqué que ça !
    Ce qui est fort également c'est d'arriver à nous faire changer d'avis constamment sur les personnages, denses et jamais manichéens, que l'on trouve tantôt inquiétants, tantôt terriblement émouvants, tantôt forts, tantôt faibles.... L'auteur se joue de nous et nous mène par le bout du nez !

    Mon petit bémol sera pour la fin que j'ai trouvée très intéressante mais finalement trop douce... J'aurais aimé que l'auteur aille plus loin, au bout du possible, pour que ce livre se termine comme un coup de poing et prenne une vraie dimension tragique...

    Un grand merci à Robert Laffont et La collection La Bête noire !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’avais lu quelques avis mitigés concernant ce roman, et j’ai bien fait de me lancer tout de même avec plaisir dans sa lecture parce que je l’ai beaucoup apprécié. Rien de tel que de se faire son propre avis !

    C’est un thriller psychologique qui développe particulièrement bien ses...
    Voir plus

    J’avais lu quelques avis mitigés concernant ce roman, et j’ai bien fait de me lancer tout de même avec plaisir dans sa lecture parce que je l’ai beaucoup apprécié. Rien de tel que de se faire son propre avis !

    C’est un thriller psychologique qui développe particulièrement bien ses personnages. En effet, nous nous insinuons complètement au sein du foyer de Caroline et Francis. À tour de rôle, l’auteure nous plonge dans leurs pensées et leur état d’esprit au fil de l’évolution de leur couple. Quand l’un sombre dans de terribles travers, l’autre trouve une issue de secours. Un trio se met alors en place, puis quelques autres personnages se greffent au récit. On se fait notre avis sur chacun d’eux, on croit les connaître mais finalement Rebecca Fleet réussit à nous surprendre.

    L’échange d’appartement du couple et de la maison d’un mystérieux personnage prend alors peu à peu une dimension dramatique. L’auteure nous trimbale sur une piste que nous sommes certains de maîtriser. L’ICI de l’appartement en 2013 et l’AILLEURS de la maison de la banlieue londonienne en 2015 se révèlent à tour de rôle. Les paroles et les agissements du couple avant et maintenant s’entrecroisent, autant que leur nostalgie, leurs doutes, leurs peurs, leurs regrets et leur espoir. Les pensées du propriétaire de la maison ajoutent du suspense à l’instant présent. L’atmosphère est digne d’un huis-clos, les non-dits et les secrets pèsent lourdement, et pourtant on dévore les pages chapitre après chapitre. Deux années défilent sous nos yeux et nous emportent dans leur tourbillon de sentiments et de psychologie domestique.

    Des secrets se dévoilent peu à peu et le dénouement est vraiment à la hauteur. J’ai cru tout savoir pendant une bonne moitié du roman mais en fait je n’étais pas au bout de mes surprises. Jusqu’aux derniers chapitres, les révélations se succèdent. J’ai aimé de plus en plus ce roman, j’ai vraiment trouvé qu’il était bien mené. Il décortique les personnages, les malmène, les fait renaître, prendre du recul, s’enflammer, sombrer… Il n’y a pas d’action à proprement parler pendant une bonne partie du récit mais le cerveau ne manque pas de mouliner !

    En bref, c’est un véritable thriller psychologique qui s’offre à nous. Les personnages ont leurs défauts et nous pouvons les comprendre. Leurs actes pourraient être réels autant que leurs fâcheuses conséquences. C’est un roman qui met l’intime au premier plan, qui envoûte et qui réussit à balayer nos convictions à son sujet. Je vous le conseille fortement si vous aimez ce genre littéraire.

    Sur mon blog : https://ducalmelucette.wordpress.com/2018/08/18/lecture-lechange-de-rebecca-fleet/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je suis mitigée... j'ai aimé mais parfois ça manquait d'élan et de suspens.. et je reste sur ma faim.

    Je suis mitigée... j'ai aimé mais parfois ça manquait d'élan et de suspens.. et je reste sur ma faim.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le postulat de départ est très simple : grâce à une plateforme en ligne, un couple échange son appartement à Leeds contre une maison en banlieue londonienne. Ces vacances low-cost leur permettront de se retrouver le temps d'une semaine loin de leurs problèmes, de leur routine et de leur...
    Voir plus

    Le postulat de départ est très simple : grâce à une plateforme en ligne, un couple échange son appartement à Leeds contre une maison en banlieue londonienne. Ces vacances low-cost leur permettront de se retrouver le temps d'une semaine loin de leurs problèmes, de leur routine et de leur environnement étouffant. Avec le minimalisme de la maison qu'ils vont habiter, autant dire qu'ils sont complètement dépaysés par cette décoration épurée. Bien que tout soit ramené à l'essentiel, l'ambiance est loin d'être zen ! Petit à petit, des objets se révèlent dans ce désert minimal, des objets que l'héroïne reconnaît. À partir de là une ambiance toxique s'installe !

    L'auteur nous propose une intrigue plurielle et arachnéenne qui se tisse entre deux temporalités et deux localisations, qu'il orchestre finement et avec brio. Ainsi, il nous parle du passé, pour mieux nous parler du présent.

    La lecture de ce roman est grandement motivée par la curiosité et par l’enchaînement de questions que suscitent les circonstances, mais paradoxalement on avance avec l'angoisse de découvrir les réponses ! L'auteur a su poser une atmosphère lourde et alarmante. Pour cela, il a disséminé volontairement des mots-clés et des indices qui permettent aux lecteurs de faire mille et une suppositions sans jamais réussir à mesurer l'ampleur de la situation.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Caroline et Francis, un couple au bord de la rupture tentent de sauver leur mariage. Ils décident de partir une semaine en vacances en profitant d’un échange de maison.

    Sauf que rien ne va se passer comme prévu !

    L’échange de leur maison réciproque n’est pas un hasard et petit à petit, un...
    Voir plus

    Caroline et Francis, un couple au bord de la rupture tentent de sauver leur mariage. Ils décident de partir une semaine en vacances en profitant d’un échange de maison.

    Sauf que rien ne va se passer comme prévu !

    L’échange de leur maison réciproque n’est pas un hasard et petit à petit, un sentiment d’insécurité, de malaise et d’angoisse s’installe.

    Finalement, À QUI appartient cette maison londonienne ?

    Un climat de tension, des événements "bizarres" et inquiétants, Caroline se sent piéger mais, par qui ? Et pourquoi ?

    Les principaux personnages vont à tour de rôle, nous raconter entre 2013 et 2015, leurs vies, leurs ressentis et les événements marquants de cette période chaotique.

    En revenant par des "Flashback", le lecteur comprendra petit à petit, pourquoi le couple se retrouve à recoller les morceaux et découvrir surtout la personne qui est derrière toutes ces manigances...

    En lisant le résumé de la quatrième couverture qui me faisait extrêmement envie, j’étais ravie de découvrir ce roman et je remercie Babélio pour cet envoi.

    Toutefois, je n’ai malheureusement pas été conquise par ce thriller, mais ce n’est que mon avis bien sûr.

    L’intrigue est intéressante, mais que de longueurs sur la relation difficile entre Caroline et son mari Francis.
    Beaucoup de clichés m’ont dérangée, certaines scènes sont prévisibles et peu originales.

    Dommage !
    http://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2018/07/lechange.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Échanger sa maison ? N’est-ce pas là une idée séduisante pour passer quelques jours agréables loin du train-train quotidien et, peut-être, apporter un second souffle à son couple ? C’est en tout cas ce que pensait Caroline avant de se rendre compte que cette maison en banlieue londonienne dans...
    Voir plus

    Échanger sa maison ? N’est-ce pas là une idée séduisante pour passer quelques jours agréables loin du train-train quotidien et, peut-être, apporter un second souffle à son couple ? C’est en tout cas ce que pensait Caroline avant de se rendre compte que cette maison en banlieue londonienne dans laquelle elle doit passer une semaine avec son mari n’est pas aussi accueillante qu’elle l’aurait espéré. Pire, en plus de son côté épuré à la limite du sinistre, cette maison semble comme vouloir lui mettre sous les yeux des indices de sa vie ou, du moins, d’une période précise de sa vie qu’elle s’efforce pourtant d’oublier…

    D’une plume alerte et vive, Rebecca Fleet nous entraîne dans la vie de cette femme, de son mari et partage, par petites touches, les pensées de la personne qui habite momentanément chez eux. L’alternance des points de vue se révèle parfaitement maîtrisée au point de vous pousser à lire le roman sans voir le temps passer et ceci, malgré quelques longueurs. Mais ce qui vous tiendra vraiment en haleine, ce sont les sauts dans le temps qui vous apporteront, au compte-gouttes, des informations sur le passé de Caroline et de son mari, un couple dans la tourmente.

    Caroline est une femme qui a provoqué chez moi des sentiments assez contradictoires. Engluée dans un mariage qui ne la rend plus heureuse, elle finit par succomber aux sirènes de l’adultère. Mais à la vue du comportement de son mari, un toxicomane, difficile de ne pas comprendre ses envies d’ailleurs même si personnellement, je ne pense pas que fuir une relation qui part en déliquescence en s’engageant dans une relation adultérine soit la meilleure solution. Si cette liaison ne m’a pas dérangée outre mesure en raison du contexte, Caroline m’a perturbée par son manque d’empathie pour son mari, mais pas que… Elle m’a semblé ainsi très autocentrée même si au fil des révélations, on arrive à mieux la comprendre et on se rend compte que les apparences sont parfois trompeuses. Cette femme meurtrie fait donc de son mieux pour avancer dans la vie malgré les circonstances que je vous laisserai évidemment découvrir par vous-mêmes.

    La construction psychologique de Caroline, qui semble parfois perdue dans ses sentiments, est très bien menée, mais rien d’étonnant si l’on considère que le gros point fort de ce roman est le travail réalisé sur la psychologie des personnages. L’autrice a pris le temps de nous faire découvrir petit à petit ses protagonistes comme nous le ferions avec quelqu’un dans la vraie vie. Elle nous mène parfois sur de fausses pistes, nous amène à revoir nos jugements en nous montrant que les choses peuvent se révéler plus complexes qu’au premier abord. Elle sème le doute sur les sentiments de chacun et sur les motivations qui ont poussé une personne à prendre possession de l’appartement de Caroline et à la tourmenter. Est-ce vraiment cet amant dont elle n’a plus eu de nouvelles depuis deux ans ? Le cas échéant, que veut-il ? Et si ce n’est pas lui, qui peut bien vouloir s’immiscer d’une manière aussi dérangeante dans sa vie et surtout, pour quelles raisons ?

    Si j’ai apprécié le suspense distillé tout au long du livre, c’est donc bien l’atmosphère angoissante et la tension qui se dégagent du roman qui ont su attiser ma curiosité et happer mon attention. On finit par partager cette inquiétude qui conduit progressivement Caroline sur le bord du précipice. Comme elle, on se pose donc des questions, on élabore des hypothèses et on sent la tension monter jusqu’à la révélation finale !

    À cet égard, je dois dire que l’auteure a su me surprendre, car je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne cette tournure malgré les petits indices placés par-ci, par-là. En revanche, une fois la première révélation passée, tout se met très vite en place, peut-être un peu trop d’ailleurs puisque je n’aurais pas été contre un twist final un peu plus surprenant. La fin m’a, en outre, laissée mitigée, pas dans son essence, mais dans les sentiments qu’elle a provoqués en moi. Je n’ai pas pu m’empêcher de la trouver assez optimiste dans la mesure où elle nous montre que la vie peut toujours nous offrir un nouveau départ, mais d’un autre côté, je l’ai trouvée profondément injuste… Elle ne devrait donc pas vous laisser de marbre et, peut-être, comme ce fut mon cas, vous pousser à vous lancer dans quelques débats intérieurs sur la notion de justice, de pardon et de rédemption.

    Enfin, j’ai apprécié ce roman, car de manière générale, je suis très sensible aux récits dans lesquels la dimension psychologique des personnages revêt une importance majeure. Je reconnais néanmoins certaines longueurs voire quelques redondances qui pourraient gêner les amateurs de thrillers menés tambour battant. L’autrice prend vraiment le temps de jouer avec nos nerfs afin de nous laisser former nos propres hypothèses quant à cet étrange échange de maison…

    En conclusion, derrière l’histoire banale d’un couple qui part à la dérive et qui essaie de se reconstruire, Rebecca Fleet a su rebondir pour nous proposer un récit à la tension psychologique omniprésente et au suspense bien dosé. Petit à petit, couche par couche, le passé et le présent se mêlent et s’entremêlent pour nous laisser face à des protagonistes avec leurs failles et leurs tentatives, parfois maladroites, de se libérer de leurs démons et d’avancer. L’Échange, c’est donc une histoire d’amour et de haine, de non-dits, de secrets, mais aussi de reconstruction de soi et de sa capacité à s’affranchir des chaînes du passé afin d’apprendre à vivre dans le présent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Alors l'idée de base est simple. Nous partons donc sur un banal échange d'appartement par le truchement d'une annonce sur un site internet. Idée apparemment pas super originale à priori puisqu'un bouquin ayant le même sujet de départ est sorti un peu avant mais suffisamment alléchant tout de...
    Voir plus

    Alors l'idée de base est simple. Nous partons donc sur un banal échange d'appartement par le truchement d'une annonce sur un site internet. Idée apparemment pas super originale à priori puisqu'un bouquin ayant le même sujet de départ est sorti un peu avant mais suffisamment alléchant tout de même…

    Francis et Caroline, habitant à Leeds en Angleterre vont venir en séjour « d'aération » dans la banlieue de Londres pour une semaine pendant que celui qui habite à Londres occupera leur appartement de Leeds. Et c'est là que le casse-tête va commencer. Car sait-on vraiment à quoi s'attendre et ce à quoi on s'expose ?...

    Ce qui semblait être une bonne idée à la base pour Caroline qui veut donner une autre chance à son couple de survivre à la dépression profonde de son mari et sa dépendance médicamenteuse ainsi qu'à l'addiction qu'elle a finalement eu pour Carl, un jeune collègue de travail qui finira pas être son amant avant de se séparer de façon tragique apprend-t-on sans en connaitre la cause et les détails exacts, va s'avérer plus compliqué que prévu…

    Les voilà donc à Londres, sans leur jeune fils Eddie, confié à sa grand-mère pour la semaine, dans une maison plus qu'étrangère pour eux. Elle va d'ailleurs paraitre à Caroline étrange dès le début, comme sans âme, sans vie. A se demander si elle est vraiment habitée habituellement… Puis petit à petit, certains détails sautent aux yeux de Caroline (un pull, un parfum, des fleurs), lui faisant soupçonner que Carl soit derrière cet échange qui ressemble soudain à une vaste machination.

    Il en va de même pour cette voisine encombrante et un poil trop envahissante qui ressemble tellement à Caroline qu'elle la met mal à l'aise. Que peut-elle cacher ?

    Soudain tout lui semble suspect et les détails qui semblent pourtant anodins aux yeux de son mari la ramène un peu moins de deux ans plus tôt, dix-huit mois exactement, date de sa rupture avec Carl.

    Et qui donc, alors, est dans sa maison de Leeds ? Selon les indices, comme semé à dessein dans la maison de Londres, Caroline va porter rapidement ses soupçons sur son ancien amant ; soupçons confirmés par quelques e-mails échangés avec son « locataire » temporaire… Mais tout est-il si simple qu'il n'y parait ?

    Alors c'est vrai, que l'histoire du couple est parfois un peu longuette, on s'étale un peu trop, parfois beaucoup sur le cas de Francis mais je pense que c'est aussi nécessaire à la mise en condition de l'histoire. Quant à Carl et Caroline, j'avoue avoir eu peur de sombrer dans la romance sentimentale qui est un genre que je n'affectionne pas particulièrement. Mais finalement on ne bascule pas dans la mièvrerie puisque les amours sont contrariées et compliquées, donc ça passe relativement bien et ça permet de développer la psychologie des personnages.

    Et bien au contraire, les chapitres très courts, très rythmés alternant le point de vue de Caroline en 2012-2013 puis en 2015, de Francis en 2015 et du « locataire » temporaire de Leeds en italique, ne laisse aucun temps mort et le rend tout à fait agréable à lire, voire addictif.

    Le personnage de Francis est assez bien creusé ainsi que celui de Caroline. On suit avec attention leurs péripéties de couple à la dérive qui tentent un ultime sauvetage par contre je n'ai pas ressenti d'empathie particulière pour l'héroïne elle-même. Elle semble trop introvertie, centrée sur elle-même voire égoïste, ce qui ne la rend pas vraiment attachante.

    Un ressenti en mi- teinte donc, j'ai bien aimé ce roman sans aller jusqu'à être totalement emballée… le retournement final est assez « attendu » et le suspense s'est relâché bien avant la fin pour moi ; il n'en reste pas moins que cela me semble être une première publication assez prometteuse… à suivre donc…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'échange est un livre qui, socialement parlant, est sorti à la bonne période. De quoi se mettre des frissons pendant une période de canicule. Enfin en lisant le résumé c'est ce qu'on peut penser.

    Echanger sa maison le temps d'un été est une aventure originale et enrichissante, dans le...
    Voir plus

    L'échange est un livre qui, socialement parlant, est sorti à la bonne période. De quoi se mettre des frissons pendant une période de canicule. Enfin en lisant le résumé c'est ce qu'on peut penser.

    Echanger sa maison le temps d'un été est une aventure originale et enrichissante, dans le principe…

    En pratique, l'échange peut s'avérer perturbant, vicieux et intrusif. Caroline et Francis vont en faire l'expérience un peu à leurs dépens. Chacun vit avec ses secrets mais lorsque Caroline va comprendre que les siens sont connus d'une autre personne, son sang va quelque peu se figer. A elle de voir ce qu'elle souhaite faire de ses découvertes et jusqu'où iront les conséquences de ses actes.

    C'est un roman qui s'annonçait très prometteur, une intrigue plutôt originale en apparence et des personnages bien installés.

    Et puis, on entre vite dans la vie de Caroline et Francis car ils ressemblent à M. et Mme Tout le monde finalement. Une vie plutôt ordinaire, des défauts de chaque côté, des qualités également, des habitudes, des certitudes...une vie remplie en somme.

    J'ai eu plusieurs ressentis lors de ma lecture. Un enthousiasme au démarrage le temps que l'auteur pose les scènes, les idées, les personnages. Puis un déclin car finalement il n'y avait pas de rebondissements spectaculaires. Et finalement, un regain de motivation dans le dernier tiers du livre car l'intrigue commençait à se démêler. Je n'ai pas été captivée au point de ne pas lâcher le livre un seul instant mais le fait que l'auteure alterne les chapitres selon les points de vue des personnages m'a permis de garder un intérêt régulier pour ce livre.

    C'est donc une lecture globale mitigée car je m'attendais à quelque chose de plus dynamique. Oui j'ai été surprise par le dénouement car je ne l'avais pas vu arriver mais je pense que le début était trop long. La mise en place de l'univers m'avait fait perdre le sentiment de crainte. Je n'avais plus le sentiment qu'en tournant une page j'allais avoir le palpitant à fond d'un coup. Alors quand la fin s'est présentée j'étais calme au lieu d'être sur mes gardes.

    Je me suis rendue compte que c'était un roman à lire l'été.

    Il est intéressant donc on veut savoir ce qui va se passer mais si jamais vous loupez quelques lignes car trop occupé à regarder votre voisin / voisine de plage ce n'est pas grave, vous pouvez reprendre le fil de la lecture tranquillement sans avoir rater un épisode.

    Un livre qui se lit bien et vite (tout dépend combien de temps vous restez sur le sable évidemment…)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com