Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'échange

Couverture du livre « L'échange » de Fleet Rebecca aux éditions Robert Laffont
Résumé:

Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l'occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît... Voir plus

Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l'occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît étonnamment vide et sinistre. Difficile d'imaginer que quelqu'un puisse y habiter.
Peu à peu, Caroline remarque des signes de vie, ou plutôt des signes de sa vie. Les fleurs dans la salle de bains, la musique dans le lecteur CD, tout cela peut paraître innocent aux yeux de son mari, mais pas aux siens. Manifestement, la personne chez qui ils logent connaît bien Caroline, ainsi que les secrets qu'elle aurait préféré garder enfouis.
Et à présent, cette personne se trouve chez elle...
Le premier roman explosif d'un nouveau talent du thriller, dans la lignée du Secret du mari de Liane Moriarty et du Couple d'à côté de Shari Lapena.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (19)

  • Ce livre je l'ai vu circuler plusieurs fois sur les réseaux sociaux et souvent avec des critiques négatifs, eh bien j'ai voulu le lire malgré tout et je n'ai pas été déçu.
    Dès les premières pages, j'ai été embarqué et je vous avoue que j'ai dévoré le livre en deux jours ! Je suis fan des...
    Voir plus

    Ce livre je l'ai vu circuler plusieurs fois sur les réseaux sociaux et souvent avec des critiques négatifs, eh bien j'ai voulu le lire malgré tout et je n'ai pas été déçu.
    Dès les premières pages, j'ai été embarqué et je vous avoue que j'ai dévoré le livre en deux jours ! Je suis fan des thrillers psychologiques qui me prennent aux tripes, me déstabilisent et me laissent sur le popotin ! Et celui-là n'a pas dérogé à la règle. C'est une agréable découverte. La plume de l'auteure est fluide et efficace et je ne m'en lasse pas.
    En fait, l'intrigue est si bien menée à tel point que je n'avais qu'une seule envie fuir cette maison et d'un autre coté je voulais y rester pour connaître la vérité. La vérité n'est pas celle qu'on croit et les apparences sont souvent trompeuses.
    Je ne me suis pas attachée à Caroline, je l'ai trouvé antipathique et ambivalente : elle m'a exaspéré. Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle laissait son fils ( quand elle avait rendez-vous avec son amant) avec son mari, accrocs aux médicaments . Ça m'a un peu perturbé. J'ai trouvé dommage qu'on ne sache pas la raison pour laquelle Francis est addict aux médocs, que lui est-il arrivé ? En revanche, ce qui pourrait paraître étrange eh bien, c'est que j'ai éprouvé de la compensation pour Carl. Son personnage m'a intrigué et ce qu'il a fait par amour m'a scotché. Oui l'amour est présent dans ce livre, un amour passionnel et addictif entre Caroline et Carl et j'ai apprécié le fait que l'auteure mette cette relation en avant.
    J'ai aimé que les chapitres alternent avec le passé et le présent, ce qui permet aux lecteurs d'en apprendre un peu plus sur les différents personnages de l'histoire Ceux-ci ont une personnalité forte et complexe à la fois. le retour en arrière va nous permettre également de faire la lumière sur ce qui s'est passé deux ans auparavant, ce qui a poussé Caroline à tromper son mari et sur la suite des événements. Une ambiance malsaine règne tout au long du roman, suspense et paranoïa sont au rendez-vous. " Une vie peut basculer en quelques secondes" et tout peut changer. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, l'auteure a réussit à me captiver, à me tenir en haleine avec un twist final. C'est un livre que je ne pouvais plus lâcher et je vous le conseille vivement. Rebecca Fleet est une auteure que je vais suivre attentivement.

    J'ai passé un excellent moment de lecture. C'est un livre que je recommande vivement aux amateurs du genre. Vous ne serez pas au bout de vos surprises .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Thriller glaçant et bien écrit, on partage l'angoisse de Caroline et on aime reconstituer son histoire grâce aux bribes qui nous sont données.
    Je suis cependant restée sur ma fin.

    Thriller glaçant et bien écrit, on partage l'angoisse de Caroline et on aime reconstituer son histoire grâce aux bribes qui nous sont données.
    Je suis cependant restée sur ma fin.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un honnête page-turner
    Caroline et son mari Francis ont besoin de changer d'air pour donner un nouvel élan à leur couple ; ils profitent de l'opportunité dénichée sur un site d'annonces d'échanger leur logement avec celui de quelqu'un d'autre durant une semaine. Mais une fois sur place,...
    Voir plus

    Un honnête page-turner
    Caroline et son mari Francis ont besoin de changer d'air pour donner un nouvel élan à leur couple ; ils profitent de l'opportunité dénichée sur un site d'annonces d'échanger leur logement avec celui de quelqu'un d'autre durant une semaine. Mais une fois sur place, dans une maison si vide et si impersonnelle qu'elle ressemble à une maison-témoin, Caroline commence à ressentir un certain malaise : des détails apparaissent ou disparaissent comme autant de messages déposés ça et là, ravivant d'anciens souvenirs douloureux... On dirait un jeu du chat et de la souris : une personne qui semble particulièrement bien connaître Caroline s'amuse à disséminer des indices, et il se pourrait bien que cette même personne se trouve en ce moment même chez elle... Et cette voisine Amber très curieuse, qui lui ressemble bizarrement et semble vouloir à tout prix devenir sa copine, que sait-elle ? Au fil de chapitres donnant la parole tantôt à Caroline, tantôt à son mari, tantôt à la personne occupant leur appartement en leur absence, basculant entre 2013 et 2015, on en sait plus sur les évènements qui ont marqué leur vie de couple : la toxicomanie de Francis, la solitude de son épouse, et puis ce collègue si gentil... Mais au-delà de ce qui pourrait ressembler à une vieille histoire d'adultère, voire un réglement de comptes, il y a plus insidieux et menaçant, une ancienne culpabilité qui remonte à la surface pour tout engloutir. En dépit de pas mal d'invraisemblances (quitte à chercher un endroit pour reconstruire leur couple, pourquoi avoir choisi cette maison de banlieue londonienne qui selon les descriptions n'a rien pour faire rêver ?), "L'Echange" recèle quelques coups de théâtre bien égrènés qui tombent au parfait moment pour relancer l'envie de tourner les pages là où l'on commençait à s'ennuyer. Sans être absolument percutant, c'est un très honnête page-turner, à vous couper l'envie d'aller traîner sur Airbnb.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une 4ème de couverture qui promet du lourd avec ce couple qui décide d’échanger sont appartement londonien, contre une maison à Leeds. Cet échange, très à la mode aujourd’hui, promet des vacances à bas pris. Des vacances pour se retrouver et sortir du train-train qui empoisonne le...
    Voir plus

    Une 4ème de couverture qui promet du lourd avec ce couple qui décide d’échanger sont appartement londonien, contre une maison à Leeds. Cet échange, très à la mode aujourd’hui, promet des vacances à bas pris. Des vacances pour se retrouver et sortir du train-train qui empoisonne le quotidien.

    Un thriller psychologique qui démarre lentement, avec une drôle d’atmosphère entre ce couple, mais également dans cette maison à la décoration minimaliste, qui va peu à peu paraître oppressante… La présence de plusieurs objets, fait basculer les réflexions de cette femme, en qui on ne voit qu’une femme meurtrie…

    L’alternance des chapitres entre le passé et le présent, installe une atmosphère sombre et délétère qui ne fera qu’accentuer et accélérer les souvenirs. Et ce sont justement ces souvenirs qui sont le nœud de cette histoire manichéenne.

    Toute l’histoire repose sur le machiavélisme d’une seule personne. Et même si l’auteur tarde à révéler certaines pistes, l’ambiance est posée et on a envie de savoir ce que l’auteur veut nous dire.

    Ce que je regrette le plus dans cette lecture, c’est qu’il faut attendre beaucoup plus de la moitié pour enfin être mis sur la piste et apprécier le choix de cette intrigue en toile d’araignée.

    L’auteur a vraiment réussi cet aspect du thriller psychologique, où c’est le lecteur qui est pris entre les toiles et c’est en fait peu à peu que l’on arrive à démêler l’intrigue.

    Alors oui, c’est long à se mettre en place, mais le parti-pris de l’auteur est que le lecteur découvre l’intrigue et la dénoue, au rythme du personnage principal. Et c’est là que réside la construction différente que propose l’auteur.

    Dans un thriller, le lecteur a souvent de l’avance sur les personnages, alors que là, tout réside dans la simultanéité des découvertes par le personnage principal et le lecteur. Et c’est certainement cela qui m’a déstabilisé.

    C’est donc un thriller machiavélique, humain, construit comme une toile d’araignée, dont le lecteur appréciera la complexité, malgré le manque de rythme. Mais après tout, l’araignée met du temps à construire avant de révéler toute la beauté de sa construction.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bien que ce roman n'ait pas été un grand coup de coeur, sa lecture m'ait resté agréable. L'oeuvre se lit facilement et rapidement, tant l'écriture est fluide et légère. La force de l'auteur, selon moi, est de pouvoir nous plonger dans son intrigue qui n'a pourtant rien de très originale. Et, une...
    Voir plus

    Bien que ce roman n'ait pas été un grand coup de coeur, sa lecture m'ait resté agréable. L'oeuvre se lit facilement et rapidement, tant l'écriture est fluide et légère. La force de l'auteur, selon moi, est de pouvoir nous plonger dans son intrigue qui n'a pourtant rien de très originale. Et, une fois qu'on a plongé, on éprouve quelques difficultés à remonter à la surface.
    Pourquoi ? Parce que, personnellement, j'adore ce style d'écriture qui donne voix à diverses personnes. Ici, pas moins de trois personnes nous livrent leurs ressentis, ce qui a pour effet de dynamiser l'intrigue alors que rien de particulier ne s'y passe. Ensuite, nous avons la psychologie des personnages qui est plutôt bien dessinée. Une Caroline, particulièrement égoïste à la limite de l'égocentrisme. Son personnage a « tendance » (pour moi, ce n'était pas qu'une tendance) à nous agacer et pourtant, la curiosité nous pousse à continuer pour savoir tout ce que son passé révélera d'elle. Et le résultat est toujours le même : cette femme ne pense qu'à elle. On comprend vite que le mal qu'elle fait à son entourage n'a que peu d'importance pour elle, du moment qu'elle en est préservée. Elle a constamment besoin d'être le centre du monde de quelqu'un. En vérité, son personnage m'insupportait tellement que j'ai fait une légère fixation sur elle. Je ne comprenais pas et je ne comprends toujours pas comment on peut être aussi lâche ! Et lâche est bien le mot, puisqu'elle n'assume absolument rien. Bien qu'elle m'a profondément énervé, il faut avouer que son personnage est fidèle aux instincts animaux des humains. Comme les animaux dans la nature, en choisissant un partenaire, la femme recherche avant tout des ressources (pécuniaires, physiques, intellectuelles …) qui lui permettront de donner vie à sa descendance et ainsi la protéger. Lorsqu'un homme n'émet plus de signaux de force suffisamment forts, instinctivement la femme s'intéresse à d'autres hommes capables de lui apporter les ressources nécessaires à sa survie. Ensuite, évidemment, il y a des gens plus instinctifs que d'autres. Et Caroline, elle, elle est très très instinctive. Dans tous les domaines … Francis, quant à lui, est sympathique malgré ses travers. Toujours compréhensif … Trop compréhensif, peut-être. N'oublions pas que la bêtise n'est jamais loin de la gentillesse. Si Caroline avait du mal à oublier sa propre personne pour le bien de son entourage, lui, c'est absolument tout l'inverse. Il s'est largement oublié. On se demande s'il va, un jour, se réveiller … On ne peut pas être aussi conciliant, non ?
    Je regrette toutefois que l'intrigue de ce roman ne soit basée que sur une histoire de couple. Ça n'a vraiment rien d'original. Et en plus, le doux suspens qui y est instauré n'a pas vraiment fonctionné. L'auteur a placé ses cartes plutôt maladroitement en insistant lourdement sur certains faits. de ce fait, elle a tué le peu de suspens qu'il aurait pu y avoir. On devine malheureusement vers quoi va l'histoire bien avant le dénouement. 
Ce roman nous ramène à nouveau à l'image du couple dans notre société actuelle. Aujourd'hui, un couple se gère comme un simple produit de consommation : je l'ai « acheté », j'en ai profité, je me suis lassé, je l'ai « échangé », j'en ai profité, je me suis lassé, je l'ai « récupéré ». Quand autrefois, le couple était uni presque en une seule et même entité, aujourd'hui, il ne reste plus que l'association de deux êtres différents. Il n'y a plus de véritables unions … Pour le meilleur et pour le pire … Maintenant, aux premières contrariétés, l'un des deux tire sa révérence… Comme si être en couple ne devait être synonyme que de joie et de bonheur. Ce qui est d'autant plus drôle, c'est que cette distinction de personnes au sein du couple est importante aux yeux de tous … Pourtant, à la moindre incartade de l'un, le couple devient une entité entière : « Je ne suis pas tout(e) seul(e) dans ce couple, la faute nous revient à tous les deux. » - En gros, on ne veut plus ne faire qu'un pour s'aimer, mais on accepte de ne faire qu'un pour se dédouaner … 
En résumé, je dirais que c'est un thriller apaisant puisqu'il n'y a pas ici un suspens et un sentiment d'inquiétude très présents. C'est léger, c'est rapide. Une petite lecture agréable sans avoir besoin de se torturer les méninges. On ne ressent pas le « plein de tension et de rebondissements » annoncé par Lee Child en quatrième de couverture, mais ce n'est pas très dérangeant (même si j'aurais préféré quelque chose d'un peu plus tordu qu'une petite romance qui tourne mal).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Pendant les vacances, les sites d’échange de maison voient le nombre de leurs membres augmenté mais s’ils lisaient ce roman, pas sûr qu’ils restent inscrits!! En effet, « L’échange » raconte l’échange de maison entre un couple et une personne dont les échanges ont été que virtuels. Ce roman est,...
    Voir plus

    Pendant les vacances, les sites d’échange de maison voient le nombre de leurs membres augmenté mais s’ils lisaient ce roman, pas sûr qu’ils restent inscrits!! En effet, « L’échange » raconte l’échange de maison entre un couple et une personne dont les échanges ont été que virtuels. Ce roman est, pour moi, un thriller psychologique où l’auteure a réussit à me mener par le bout du nez jusqu’au trois quart de ma lecture!

    La narration de « L’échange » alterne entre le passé, 2013, et le présent, 2015, les évènements de 2013 étant la conséquence de ce qui arrive… Caroline et Francis ont eu de graves difficultés dans leur couple: Francis était devenu accroc aux médicaments suite à une dépression et Caroline a eu une aventure avec Carl, un jeune collègue. L’histoire est assez banale mais la façon dont Rebecca Fleet la raconte rend ce récit surprenant. L’auteure a choisit de faire « parler » Caroline et Francis en alternant avec la personne qui hante Caroline par cette échange. Elle nous raconte les difficultés du couple pendant cette année 2013: la dépression de Francis, le désarroi de Caroline face à cet homme qui ne la regarde même plus, l’amour qui est malgré là entre les deux, l’adultère de Caroline et son tiraillement entre ces deux hommes, l’envie de préserver la vie de famille, les questions de chacun… Rebecca Fleet fait monter progressivement la pression en créant une atmosphère assez pesante, avec des indices donnés à compte goutte: les évènements se découvrent petit à petit, j’ai senti qu’un drame allait arriver mais pas celui qui arrive en fait! J’en ai cherché des hypothèses qui expliqueraient l’agissement de cette personne qui a voulu échanger les maisons mais j’avoue ne m’être pas attendue à cette révélation! Donc je peux dire que Rebecca Fleet a réussi avec son thriller psychologique. Elle a su faire monter la tension et alterner les rebondissements qui rend ce roman addictif. Cependant, je me suis pas attachée aux personnages pour lesquels il manquait un quelque chose de plus « réel ».

    « L’échange » est un thriller psychologique pour les vacances. Rebecca Fleet, pour son premier roman, a manier les règles du genre avec habilité et précision!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un premier thriller vous êtes sur ? Roman totalement maîtrisé ! La narration est fluide, les éléments dévoilés au compte goutte nous mettent l'eau à la bouche et rendent la lecture addictive rapidement.

    La fin ? je l'ai vue se dérouler comme un jolie tapis rouge mais pas cette ultime...
    Voir plus

    Un premier thriller vous êtes sur ? Roman totalement maîtrisé ! La narration est fluide, les éléments dévoilés au compte goutte nous mettent l'eau à la bouche et rendent la lecture addictive rapidement.

    La fin ? je l'ai vue se dérouler comme un jolie tapis rouge mais pas cette ultime conclusion, un piège qui se referme. Pénetrez dans ce roman et tenter d'en sortir indemne.

    Caroline et Francis ont vécu des difficultés dans leurs couples, quoi de mieux pour se rapprocher et faire la paix qu'un départ en vacances, et pourquoi ne pas échanger leur maison, concept à la mode et dépaysant. A peine ont ils pris possesion des lieux que Caroline ressent un certain malaise. Elle se sent observée, trouve des signes de son ancienne vie évidents. Qui l'espionne et surtout dans quel but ?
    L'ombre de Carl, son ex amant, semble roder ? La suspicion l'angoise montent crescendo, et la votre aussi.

    Un roman qui devient rapidement un page turner, on plonge on est englouti avec une facilité déconcertante. L'atmosphère malsaine et hostile est ressentie de plus en plus fortement.

    Un thriller psychologique qui ne vous laissera pas indifférent, vous aurez envie de fuir mais à la fois de connaitre la vérité, toute la vérité.
    Je me suis fait prendre au piège et j'ai adoré ça.

    Le hasard n'existe pas et ça vous allez le comprendre à vos risques et périls tout comme Caroline.
    Lecture que je recommande.
    https://happymandapassions.blogspot.com/2018/10/lechange-fleet-avis-chronique.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il semblerait que je prenne gout aux thrillers : contrairement à la fois dernière où je me suis longuement interrogée en me demandant pourquoi Babelio me proposait un ouvrage d’un genre que je ne lisais presque jamais, j’ai cette fois-ci immédiatement acceptée la proposition (même si je persiste...
    Voir plus

    Il semblerait que je prenne gout aux thrillers : contrairement à la fois dernière où je me suis longuement interrogée en me demandant pourquoi Babelio me proposait un ouvrage d’un genre que je ne lisais presque jamais, j’ai cette fois-ci immédiatement acceptée la proposition (même si je persiste à trouver cela surprenant, et même un peu triste puisque je ne reçois plus aucune proposition dans les genres qui sont mes favoris) ! Le résumé de ce thriller psychologique m’intriguait fortement : quels sont ces « secrets que Caroline aurait préféré garder enfouis » ? quel rapport avec ce mystérieux individu qui loge chez eux ? à quoi tout cela va-t-il mener ? Ce fut également pour moi l’occasion de découvrir la collection « La Bête Noire » de chez Robert Laffont, que je ne connaissais que de nom … la documentaliste de mon ancien collège serait contente : je m’ouvre enfin à des horizons littéraires de plus en plus éloignés de ma zone de confort !

    Caroline et Francis ont besoin d’un nouveau départ pour effacer le souvenir des années de tourmente qui ont failli déliter définitivement leur mariage. Ils laissent donc leur petit garçon chez sa grand-mère afin de passer une semaine de vacances en amoureux loin de chez eux, grâce à un site d’échange de maisons. Mais leur enthousiasme retombe rapidement lorsqu’ils découvrent la maison : inhospitalière, froide, spartiate, elle donne le sentiment d’être inhabitée. Au fil du temps, cependant, Caroline découvre quelques objets apparemment anodins – un bouquet de fleurs, un parapluie, un flacon de lotion après-rasage, un pull-over …. – mais qui résonnent douloureusement avec son passé. Un passé qu’elle tachait à tout prix d’oublier. Mais qui est donc le propriétaire de cette maison, qui semble la connaitre aussi bien ? Et surtout, qu’est-il en train de faire chez elle ?

    Certains lecteurs semblent visiblement regretter la « banalité » de l’alternance « passé-présent » sur laquelle est construite ce récit … A mes yeux, rien de choquant, bien au contraire ! Petit à petit, le passé se dévoile au lecteur, lui permettant progressivement de saisir toute l’horreur de la situation présente, sans pour autant lui offrir de véritables certitudes. La tension monte au fur et à mesure que ce passé se révèle, au fur et à mesure que les découvertes du présent font écho à ces événements ultérieurs. On le sent, un drame va survenir, ou est survenu, on ne sait pas vraiment très bien, on se demande où tout cela va nous mener, on fait des suppositions, on émet des hypothèses … Et au final, tout le château de cartes s’effondre. L’auteur m’a menée en bateau, je m’attendais à tout sauf à cela, j’ai vraiment trouvé la Révélation très bien amenée et vraiment surprenante. Pour un premier roman, c’est incroyablement bien ficelé, je trouve : tous les indices sont là pour mener le lecteur par le bout du nez, pour le mener vers de fausses pistes qui semblent pourtant être les seules envisageables. Car on ne peut pas deviner ce qui va arriver, car on ne sait pas encore ce qui s’est véritablement passé il y a deux ans …

    Mais ce roman n’est pas seulement un bon thriller : il y est également question d’addiction, d’adultère, de vengeance, de responsabilités … En temps normal, j’aurai probablement écrit un paragraphe entier sur les réflexions et développements psychologiques cachés derrière l’intrigue, mais … pas cette fois-ci. Je dois bien l’admettre, j’ai été particulièrement gênée par la relation extraconjugale de Caroline, même si cette relation est le moteur de l’intrigue : je n’aime pas les histoires de tromperie, c’est contraire à tous mes principes, à toutes les valeurs qu’on m’a inculquées depuis mon enfance. Du coup, j’avais envie de baffer Caroline et son amant, tout simplement, leur faire comprendre que c’était pas bien joli tout ça, et hurler à Caroline qu’elle ferait mieux d’aider son mari à se sortir de sa toxicomanie au lieu de l’enfoncer comme elle le fait. Et ce pauvre petit garçon qui doit supporter les disputes de ses parents, si c’est pas malheureux tout ça ! Je n’ai pas réussi à m’attacher à Caroline, qui est pourtant notre personnage principal et notre narratrice : elle est trop égoïste et égocentrique pour moi. Du coup, je n’avais pas spécialement peur pour elle : je continuais plus parce que l’envie de comprendre était forte que par inquiétude pour l’héroïne … et c’est dommage dans ce type de récit !

    En bref, une bonne lecture malgré un personnage principal plutôt antipathique. Beaucoup de suspense grâce au parallélisme entre le passé et le présent qui se font écho, beaucoup de rebondissements grâce aux révélations successives qui prennent souvent le lecteur au dépourvu … Il ne me manquait, finalement, que l’émotion : ce roman ne m’a clairement pas pris aux tripes, je n’ai pas eu l’estomac noué, je n’ai pas eu le cœur qui accélérait … Pour un thriller psychologique, c’est vraiment dommage ! L’envie de tourner les pages, de dévorer les chapitres, est bien là, mais uniquement par curiosité, parce qu’on a envie de connaitre le fin mot de l’histoire. Une histoire sympathique et surprenante, mais qui est bien loin du coup de cœur à cause du caractère des protagonistes, un peu trop caricaturés et bien trop désagréables pour être attachants !

    https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/10/lechange-rebecca-fleet.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.