L'eau à la bouche

Couverture du livre « L'eau à la bouche » de Anne Bert aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266188524
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Dans la lenteur nocturne des trains d'autrefois, des corps inconnus se rapprochent, s'étreignent etparticipent spontanément à une ripaille intime. Sur un air de comptine, une Hélène en sabots, trésor caché d'un lupanar de luxe, s'offre à trois capitaines en ordre de bataille érotique. Pour... Voir plus

Dans la lenteur nocturne des trains d'autrefois, des corps inconnus se rapprochent, s'étreignent etparticipent spontanément à une ripaille intime. Sur un air de comptine, une Hélène en sabots, trésor caché d'un lupanar de luxe, s'offre à trois capitaines en ordre de bataille érotique. Pour réveiller les ardeurs de son mari, une épouse consulte un marabout qui lui propose ses incroyables atours comme exemple des exploits à venir. Une femme se penche sur le bureau de son collègue, un homme qu'elle trouve repoussant, et l'entraîne dans un corps à corps sexuel aussi improvisé qu'irrésistible.Petites saynètes érotiques ardentes, instinctives, croustillantes ou poétiques, où le vocabulaireamoureux le plus brut semble décupler les vagues du plaisir.

Donner votre avis

Avis(12)

  • Chaque nouvelle nous plonge dans un univers érotique où les personnages livrent sans pudeur leur intimité, le tout servi par une écriture fluide, crue mais toujours généreuse... A découvrir sans hésitation!

    Chaque nouvelle nous plonge dans un univers érotique où les personnages livrent sans pudeur leur intimité, le tout servi par une écriture fluide, crue mais toujours généreuse... A découvrir sans hésitation!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce peti joyau de nouvelles sent le soufre et l'encens ! Deux faces d'un même miroir dans lequel on se trouve ... ou l'on se perd . Les mots rebondissent, palpitent, se cabrent, écument et jaillissent : d' "Histoires sans parole" à fleur de peau à la rage des "Faux-Semblants", en passant par la...
    Voir plus

    Ce peti joyau de nouvelles sent le soufre et l'encens ! Deux faces d'un même miroir dans lequel on se trouve ... ou l'on se perd . Les mots rebondissent, palpitent, se cabrent, écument et jaillissent : d' "Histoires sans parole" à fleur de peau à la rage des "Faux-Semblants", en passant par la nouvelle du Marabout compétent, mais joueur ! Quelle balade, mes amis. Multiples déclinaisons du plaisir au masculin et au féminin. La quête des "Fleurs du Mâle" en quelque sorte ! Osez le voyage...Vous ne serez pas déçus !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • le titre vous met en appétit, l'écrit est un délice. C'est pétillant, enivrant. J'ai bu ce livre comme je bois une coupe de champagne, avidement, attendant avec impatiente la suivante.Goûtez vite vous serez alléchés. Mais où se cachait donc Anne Bert jusqu'à aujourd'hui ?
    Voir plus

    le titre vous met en appétit, l'écrit est un délice. C'est pétillant, enivrant. J'ai bu ce livre comme je bois une coupe de champagne, avidement, attendant avec impatiente la suivante.Goûtez vite vous serez alléchés. Mais où se cachait donc Anne Bert jusqu'à aujourd'hui ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce texte bénéficie de l'attractivité de toujours d'un tel livre , même lorsqu'il n'y a plus le goût de l'interdit. Dans cette facilité, la question,au delà de sa valeur de stimulation des sens, de sa valeur littéraire, est de savoir ce qu'une telle écriture apporte après les"Enfers" exposés à...
    Voir plus

    Ce texte bénéficie de l'attractivité de toujours d'un tel livre , même lorsqu'il n'y a plus le goût de l'interdit. Dans cette facilité, la question,au delà de sa valeur de stimulation des sens, de sa valeur littéraire, est de savoir ce qu'une telle écriture apporte après les"Enfers" exposés à la BN et quand chacun peut aller sur internet. Et bien, ce texte apporte un peu de "plus": moins agencer des «postures» que créer la tension de situations (voir «Puzzle»); ajouter le cérébral au physique, les rituels aux gestes, la lutte des sexes à l'amour des corps. Mais il ne parvient pas à faire que ses mots deviennent meilleurs que les actes, ce que je crois être le comble de l’écriture érotique . Les amateurs n'y trouveront ni Etiemble, ni Cholodenko et les obsédés ne jouiront pas de la poursuite de transgressions sans fin, mais tous auront un assez beau poème à la fin : «Attends, attends encore..» Chacun a éprouvé que le sommet n’est pas dans la déflagration mais dans la promesse retardée de son imminence.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

  • jérôme lenfant
  • André THIZON
  • Fabienne Verpalen
  • Lola Joulin
  • Roxane Guichard
  • Alex de Lambrefault
  • Joyce Legrand
  • corinne richardeau

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions