Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le tour de valse

Couverture du livre « Le tour de valse » de Ruben Pellejero et Denis Lapiere aux éditions Dupuis
  • Date de parution :
  • Editeur : Dupuis
  • EAN : 9782800157122
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

En septembre 1946, Vitor Kolonieitsev est arrêté sur dénonciation anonyme et déporté en Sibérie au camp de Taïchet. Il est condamné à dix ans de rééducation par le travail. Il laisse une femme, Kalia, et deux enfants, Serioja et Voulia. Les années passent. Kalia correspond régulièrement avec son... Voir plus

En septembre 1946, Vitor Kolonieitsev est arrêté sur dénonciation anonyme et déporté en Sibérie au camp de Taïchet. Il est condamné à dix ans de rééducation par le travail. Il laisse une femme, Kalia, et deux enfants, Serioja et Voulia. Les années passent. Kalia correspond régulièrement avec son mari. Jusqu'au jour où celui-ci lui demande d'arrêter de lui écrire, ses lettres ravivant toute l'ignominie de la situation. Kalia essaie tant bien que mal de survivre, elle qui est considérée comme la femme d'un Zek, un ennemi du peuple.
Avril 1953. Staline meurt et, dans les mois qui suivent, des milliers de prisonniers reviennent des camps. Mais pas Vitor. Sans nouvelles, Kalia décide d'aller en Sibérie, pour le retrouver. Elle doit gagner peu à peu la confiance de la population, peu encline à parler de ce qui se passait dans les camps à quelques kilomètres de chez eux. Au fil des semaines, elle rencontre d'anciens Zeks restés dans la région, n'ayant plus nulle part où aller. Elle va alors apprendre toute l'horreur de leurs conditions de vie, et l'instauration d'une pratique particulièrement perverse : le tour de valse.

Donner votre avis

Lire un extrait offert de Le tour de valse

En cliquant sur le bouton ci-dessous, découvrez immédiatement et sans engagement un extrait offert par Izneo !

Avis (1)

  • Kalia est une femme déterminée. Née en même temps que la Révolution russe, en 1917, elle était prête à tout pour épouser son Victor dès seize ans. Et ce n’est pas son père, qui l’enfermera trois mois dans un placard pour la faire changer d’avis, qui obtiendra gain de cause.

    À partir de 1933,...
    Voir plus

    Kalia est une femme déterminée. Née en même temps que la Révolution russe, en 1917, elle était prête à tout pour épouser son Victor dès seize ans. Et ce n’est pas son père, qui l’enfermera trois mois dans un placard pour la faire changer d’avis, qui obtiendra gain de cause.

    À partir de 1933, enfin mariés, le bonheur se conjuguera dorénavant au pluriel pour Kalia et Victor. Malgré une vie difficile et des emplois pénibles, à l’usine pour elle, sur les chantiers pour lui, la famille s’agrandit avec l’arrivée de Sérioja et Youlia. Mais pendant quatre ans, Victor va participer à la Grande Guerre Patriotique contre l’armée nazie, quatre ans sans aucune nouvelle.

    Quand enfin le drapeau rouge flotte sur Berlin, c’est le retour de l’époux tant aimé. Mais le couple ne sait pas qu’il ne lui reste qu’une année à passer ensemble. C’est alors que Victor est arrêté pour soi-disant « possession de documents anti-révolutionnaire et admiration de la technologie étrangère ».

    Depuis cette nuit de novembre 1946, Kalia n’a pas revu son amour qui a été condamné à dix ans de rééducation par le travail, en d’autres mots, au goulag. Alors puisque Victor ne peut pas être près d’elle, Kalia décide en 1953, de partir direction la Sibérie et ses camps pour retrouver l’être aimé.

    Mais les recherches ne sont pas chose facile. Il faut se fondre dans la population et essayer de glaner des renseignements de la part d’anciens « zeks », les prisonniers. Et si en touchant au but, les retrouvailles tant espérées n’étaient pas celles escomptées ? Comment un homme peut-il ressortir indemne de l’enfer des camps soviétiques ?

    Comment une si belle histoire d’amour peut-elle avoir un fond aussi terrible ? C’est la prouesse qu’ont réalisée Pellejero et Lapière avec cet album « Le tour de valse » datant de 2004, qui est bien loin d’être ce qu’on peut imaginer et ce qui est imaginable.

    Quand l’amour d’une femme prête à tout rencontre la cruauté de l’univers concentrationnaire, cela donne une histoire d’une intensité extrême soulignée par des dessins terriblement beaux.

    Une plongée dans l’horreur et dans l’amour, est-ce possible ? Je crois bien que oui et cela ne peut que susciter une vague d'émotion.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.