Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le silence

Couverture du livre « Le silence » de Dennis Lehane aux éditions Gallmeister
Résumé:

En cet été de 1974, dans la banlieue irlandaise de South Boston, Mary Pat Fennessey mène une existence routinière. Un soir, Jules, sa fille de dix-sept ans, ne rentre pas à la maison, et sa trace disparaît dans la chaleur moite de la ville. La même nuit, un jeune Noir se fait mortellement... Voir plus

En cet été de 1974, dans la banlieue irlandaise de South Boston, Mary Pat Fennessey mène une existence routinière. Un soir, Jules, sa fille de dix-sept ans, ne rentre pas à la maison, et sa trace disparaît dans la chaleur moite de la ville. La même nuit, un jeune Noir se fait mortellement percuter par un train dans des circonstances suspectes. Ces deux événements sans lien apparent plongent les habitants de Southie dans le trouble.
D'autant que la récente politique de déségrégation mise en oeuvre par la ville provoque des tensions raciales et qu'une grande manifestation se prépare. Dans sa recherche effrénée de sa fille, Mary Pat, qui croyait appartenir à une communauté unie, voit les portes se fermer devant elle. Face à ce mur de silence, cette femme en colère devra lutter seule pour faire éclater la vérité, si dévastatrice soit-elle.
Grand roman américain, Le Silence met à nu le coeur sombre d'un pays en plein désarroi à travers le portrait d'une mère au coeur brisé.

Donner votre avis

Avis (20)

  • Le Silence de Dennis Lehane, traduit de l’anglais (américain) par François Happe, Audiolib, 2023 (1ère édition : Gallmeister, 2023)

    Ma première incursion chez Dennis Lehane, même si je m’étais promis de lire Shutter Island et Mystic River après avoir vu les films adaptés de ces deux...
    Voir plus

    Le Silence de Dennis Lehane, traduit de l’anglais (américain) par François Happe, Audiolib, 2023 (1ère édition : Gallmeister, 2023)

    Ma première incursion chez Dennis Lehane, même si je m’étais promis de lire Shutter Island et Mystic River après avoir vu les films adaptés de ces deux romans…

    Milieu des années 1970 à Boston, en pleine politique de déségrégation : tout le monde n’est pas favorable à la mixité raciale dans les lycées…
    C’est le cas de Mary Pat et de sa fille Julie qui vivent dans le quartier irlandais populaire de la ville.
    Sur fond de racisme, de trafics de drogue, de jeux d’influence vont se dérouler deux intrigues, d’une part la disparition de Julie après une virée avec ses amis et, d’autre part, la mort suspecte d’un jeune noir, Auggie Williamson, dont le corps a été retrouvé sur les rails du métro.
    Le titre du roman vient du silence de tous auquel se heurte Mary Pat quand elle commence à chercher sa fille. Personne ne lui donne de réponse fiable, ni les amis de Julie, ni son ex-mari, ni les voyous du quartier, ni même la police.

    Dennis Lehane nous raconte le parcours d’une mère seule, déterminée, prête à toutes les extrêmes, même les plus violentes pour retrouver sa fille et comprendre ce qui lui est arrivé. Mary Pat, qui a déjà perdu un fils, vétéran du Viet-Nam mort d’une overdose, se lance dans une véritable croisade désespérée, jusqu’au-boutiste.
    J’ai adoré l’ambiance de ce roman noir qui nous parle de difficultés économiques, de racisme, qui ancre un thriller dans un contexte historique très précis ; en effet, les manifestation contre le ramassage scolaire censé véhiculer les lycéens vers de nouveaux établissements font partie intégrante du récit servant de décor, parfois, aux recherches de Mary Pat.
    Je me suis attachée à ce personnage complexe, cabossée par la vie et à ses interrogations : est-elle raciste ? Pas forcément, elle a une collègue de travail noire avec qui elle s’entend bien, justement, la mère d’ Auggie? Hait-elle les Noirs ? Pas tous… Pourquoi est-elle pour la ségrégation ? Et pourquoi, d’abord, les Noirs viendraient-ils dans un quartier blanc pauvre, hein ? Mary Pat a soif de justice pour punir ceux qui ont fait du mal à sa fille mais aussi de justice sociale, d’où cette ambivalence. Comme dans tout thriller, il faut se demander à qui profite le crime.
    Les personnages secondaires sont également très intéressants. Je pense notamment à l’un des policiers.

    La version audio, lue par Marie Bouvier, est une vraie réussite. La voix un peu voilée de cette narratrice colle parfaitement à l’image que je me fais de Mary Pat, une voix de fumeuse, fatiguée, brisée.

    Très heureuse d’avoir enfin lu du Dennis Lehane !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • South Boston, été 1974.
    Des tensions raciales liées à une politique de déségrégation enflamment la ville. Très bientôt, dans une volonté de mixité, la municipalité organisera des transports d'élèves blancs vers les écoles noires et vice-versa. Face à cette décision, une grande manifestation se...
    Voir plus

    South Boston, été 1974.
    Des tensions raciales liées à une politique de déségrégation enflamment la ville. Très bientôt, dans une volonté de mixité, la municipalité organisera des transports d'élèves blancs vers les écoles noires et vice-versa. Face à cette décision, une grande manifestation se prépare.

    C'est dans ce contexte que disparaît Jules, 17 ans. Fille de Mary-Pat, une ladescendante d'immigrés irlandais qui a déjà perdu un fils mort d'overdose à son retour du Vietnam, elle ne rentre pas à l'issue d'une soirée entre amis. La même nuit, un jeune homme noir meurt tragiquement, percuté par une rame de métro.

    Ces deux événements seraient-ils liés ?

    Mary-Pat se lance à la recherche de sa fille, contre vents et marées, et s'aperçoit qu'elle est bien seule au milieu de ce qu'elle croyait être sa communauté.

    Quelle femme cette Mary-Pat ! Quasi quarantenaire, lassée de sa routine, elle sort les griffes et se transforme en guerrière version Lara Croft. Ça déménage. Elle va puiser en elle une force et un courage presque ancestraux et utilise aussi bien ses mots que ses poings pour se faire entendre. Maline, elle se glisse dans les incohérences de chaque communauté pour mieux dénoncer un système qui gangrène sa ville.

    À travers ce roman à la construction impeccable, Dennis Lehane interroge une période de l'Histoire américaine et ses ramifications que l'on peut encore ressentir aujourd’hui. Les dimensions historiques et sociétales montre une Mary-Pat qui interroge avec recul et finesse sa place d'irlandaise au sein de la ville multiculturelle de Boston.

    Lehane ne juge pas mais dresse un constat de cette société bostonienne des années 70 et renvoie chacun à ses propres responsabilités.

    La moiteur de l'été se diffuse à travers les pages, ajoutant une ambiance pesante qui joue aussi sur l'humeur des personnages. Tous terriblement humains, c'est-à-dire vrais et pétris de contradictions, chacun avec son langage propre, ils se rencontrent autour de dialogues ciselés, enlevés et absolument savoureux !

    Sans réserve, un roman jubilatoire. Coup de cœur !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Bien que l'ayant conseillé plusieurs fois suite à des retours dithyrambiques de personnes dont j'apprécie les gouts, je n'avais jamais pris le temps de lire Dennis Lehane. Cela dit, je ne suis pas la seule à conseiller des livres que je n'ai pas lus. Se reconnaitra qui voudra ;-)
    Et je ne l'ai...
    Voir plus

    Bien que l'ayant conseillé plusieurs fois suite à des retours dithyrambiques de personnes dont j'apprécie les gouts, je n'avais jamais pris le temps de lire Dennis Lehane. Cela dit, je ne suis pas la seule à conseiller des livres que je n'ai pas lus. Se reconnaitra qui voudra ;-)
    Et je ne l'ai toujours pas lu, mais … écouté. Et celui-ci se prêtait bien à l'écoute. Il n'était pas nécessaire de le lire d'une traite, la fin étant assez prévisible, sans que cela ne soit un défaut, bien au contraire. J'ai pu donc savourer le texte de Dennis Lehane, tranquillement. La voix de la narratrice est très expressive et transmet parfaitement les émotions. Elle excelle à interpréter les différents personnages, à formuler les onomatopées. Une des meilleures narratrices que j'ai écoutées depuis ma découverte des livres audio.

    On est en 1974 à South Boston, dit Southie. La rentrée scolaire s'annonce explosive. Pour mettre fin à la ségrégation envers les noirs, un juge a décidé d'envoyer des élèves noirs dans un lycée de blancs, et réciproquement. La fille de Mary Pat Fenessey est concernée, mais bientôt cela ne sera plus le souci de Mary Pat. Sa fille disparait, le soir où un jeune noir est tué dans une station de métro. Commence alors une longue quête pour rompre le silence et découvrir ce qui s'est passé.

    Mary Pat est une sacrée bonne femme, irlandaise d'origine comme beaucoup dans cette cité où elle vit. Son talent principal, savoir se bagarrer, et depuis toute petite. Et ce talent lui sera bien utile dans sa croisade contre le silence. Son premier mari est mort, son deuxième l'a quittée et son fis a fait une overdose, au retour du Vietnam. Jules est tout ce qui lui reste et sa disparition l'achève. Plus rien ne peut l'arrêter et surtout pas la peur des conséquences, peur qui maintient les habitants de Southie dans la volonté de ne pas voir ce qui dérange, et surtout pas les exactions commis par la bande de Marty Butler qui règne sur le quartier.

    Mary Pat va enquêter à sa manière, beaucoup plus efficace que celle de l'inspecteur Bobby, deuxième personnage clé de ce roman. Et une curieuse relation va se nouer entre ces deux-là, tous les deux d'origine irlandaise, l'une raciste, l'autre non, l'une désespérée, l'autre rencontrant l'espoir d'une vie meilleure, l'une dont les enfants ne sont plus là, l'autre papa d'un petit garçon de neuf ans bien vivant. Ils vont se parler, à plusieurs reprises. Il ne pourra pas la faire revenir en arrière, juste peut-être lui faire prendre conscience de l'engrenage du racisme et des violences. Et c'est passionnant de voir comment cette femme va commencer à réfléchir sur tout cela, de comprendre avec elle comment ce racisme est profondément ancré dans le coeur des blancs de Southie, transmis de générations en générations. Cette haine , ancrée en eux, c'est la raison pour laquelle le deuxième mari de Mary Pat est parti
    « Mais c'est ce qu'il a dit le jour où il est parti. Il a dit : “Ta haine me fait honte.” »

    J'ai aimé profondément cette femme, elle m'a émue, elle est raciste, violente, bourrée de préjugés, mais elle aimait sa fille, mémé si elle ne lui montrait pas beaucoup, et elle est dévastée par sa disparition. Elle va réagir de la seule façon qu'elle maitrise, c'est son talent, ce à quoi elle est bonne , la bagarre :
    « Chaque fois qu'une personne s'en est prise à elle, elle a riposté, tout au long de son histoire, contre tous ceux qui l'ont maltraitée, qui lui ont tiré les cheveux, une oreille ou le bout d'un sein, tous ceux qui lui ont hurlé dessus, qui lui ont mal parlé, qui l'ont frappée avec une ceinture ou une chaussure. Tous ceux qui l'ont fait se sentir comme une petite fille effrayée, se demandant dans quel foutu merdier elle était née. »

    Et n'oublions pas l'écriture, forte, qui prend aux tripes et ne vous lâche pas. Un formidable roman.
    J'avais raison de conseiller l'auteur ;-)
    Merci à NetGalley et aux éditions Audiolib pour ce partage #LeSilence #NetGalleyFrance

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Lu en version audio.
    Banlieue de Boston, Massachussetts. Mary Pat Fennessy élève seule Jules sa fille de 17 ans, dans le quartier populaire irlandais de South Boston. En cette année 1974, les politiques instaurent la déségrégation des écoles, autrement dit les élèves des quartiers blancs seront...
    Voir plus

    Lu en version audio.
    Banlieue de Boston, Massachussetts. Mary Pat Fennessy élève seule Jules sa fille de 17 ans, dans le quartier populaire irlandais de South Boston. En cette année 1974, les politiques instaurent la déségrégation des écoles, autrement dit les élèves des quartiers blancs seront transportés vers les écoles de quartiers noirs et inversement. Cette mixité sociale imposée crée de fortes tensions. Mary Pat se questionne, remet en cause suite à diverses expériences vécues les idées racistes qui ont fait partie de son éducation et qu’elle a tacitement transmises à sa fille. Que pense t-elle réellement des noirs ? L’un d’entre eux justement est retrouvé mort non loin de chez elle, percuté par un train dans des circonstances étranges. Quatre jeunes blancs auraient été vu en train de le harceler… Jules, la fille de Mary Pat, disparait la nuit de ce drame, sans laisser de traces… Une coïncidence qui sème le doute : y a t-il un lien entre ces deux affaires ? Mary Pat est prête à tout pour retrouver sa fille, et devant le désintérêt de la police, le mutisme de son entourage et de ses connaissances, elle décide de mener elle-même les recherches. Gagnée par la colère et la rage de rétablir la justice, Mary Pat, la guerrière est déterminée à faire éclater une vérité qui va bouleverser son environnement social.

    Le sujet abordé par Dennis Lehane est d’une belle complexité, de celle qui résonne dans toutes les sociétés aux quatre coins du monde. Il nous livre un texte subtil, percutant. Mary Pat est aide-soignante dans un hôpital de quartier pauvre, elle est aux premières loges lors des manifestations anti-déségrégation, contre une loi prônant la mixité des écoles. Elle est avant tout une mère-courage qui a déjà perdu un fils et qui n’a pas envie de voir l’environnement de son adolescente se dégrader, menacé par la drogue et les mauvaises fréquentations. Lorsque sa fille disparait, Mary Pat est bouleversante: en dépit de son fort caractère, elle est toute en nuance, fragile et forte, effrayante et attachante. Ses idées semblent bien arrêtées, mais il y a ces petits détails qui ne lui échappent pas et qui la font douter de ses certitudes, sans arrêt, de façon à la faire progresser tant du point de vue personnel que dans sa quête pour retrouver sa fille. Inspirée de faits historiques ayant marqués les années soixante-dix aux Etats-Unis, l’écriture de Dennis Lehane, colle au réel. La vérité sur ces quartiers gangrénés par la drogue transpirent dans ces lignes.

    Suivre Mary Pat c’est à la fois se faire plaisir car elle se venge et elle a raison de se venger, comprendra qui lira. Lu au premier degré, ce livre est purement jubilatoire. Mais il possède une dimension supérieure, une envergure sociale qui questionne sur les idées préconcues transmises par la famille, l’environnement social et dont on ne parvient, hélàs, pas toujours à échapper.

    Je ne doute pas que j’aurais apprécié ce brillant roman dans sa version papier, édité chez Gallmeister, toutefois la version audio réalisée par Audible est formidable, et c’est avec regret que j’ai quitté mes écouteurs. L’interprêtation de Marie Bouvier est incroyable, elle incarne plusieurs personnages à elle seule, sans jamais perdre son auditeur. Elle incarne notamment Mary Pat avec brio, elle est Mary Pat et sa voix résonne encore avec éclat dans mes oreilles !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Genre : Thriller
    Avis : IMPLACABLE

    Quand la perte de son enfant transforme une mère en une femme enragée…
    Mary Pat est une mère célibataire qui vit à South Boston avec sa fille de 17 ans. Dans ce quartier irlandais, malgré son travail et son amitié avec une femme de couleur, elle lutte...
    Voir plus

    Genre : Thriller
    Avis : IMPLACABLE

    Quand la perte de son enfant transforme une mère en une femme enragée…
    Mary Pat est une mère célibataire qui vit à South Boston avec sa fille de 17 ans. Dans ce quartier irlandais, malgré son travail et son amitié avec une femme de couleur, elle lutte contre la politique de la ville qui veut mélanger les noirs et les blancs dans la même école. Mais pas dans les quartiers où sont installés les riches ! Après une sortie avec des amis, Julie dont le surnommée Jules, disparaît. Après quelques jours, face au silence assourdissant, c’est elle qui va la chercher même si elle doit affronter la police et les caïds de la drogue. La retrouvera-t-elle ? Vivante ? Et elle, comment va-t-elle sortir de ce combat mené dans la plus grande des solitudes ?
    Qu’est-ce que j’ai admiré cette femme qui ose affronter les hommes sur tous les terrains ! Dure au mal, débrouillarde, sincère, acharnée, elle fait feu au sens propre comme au figuré et désorganise des vies qui se croyaient bien à l’abri.
    Tous les milieux sociaux se côtoient sans surtout se mélanger, et l’auteur m’étonne par la connaissance très précise des us et coutumes de toutes les communautés ainsi que des politiques menées qui ont toujours comme objectif de faire payer les classes populaires et de protéger les riches. Quand dans les classes les plus basses, on retrouve des blancs et des noirs qui partagent les mêmes difficultés mais qui n’ont pas l’ouverture d’esprit pour faire front commun, la situation est explosive.
    La voix de la narratrice accompagne au millimètre les personnages, leur donnant la consistance exacte pour comprendre le danger des situations. C’est lourd, pesant, mais l’intrigue progresse régulièrement scandant espoirs et désillusions sans que l’on puisse imaginer comment tout ce bourbier va s’éclaircir. C’est noir mais la personnalité de Mary Pat illumine le roman.
    Onze heures d’écoute, c’est long mais je les ai passées en apnée tellement les descriptions, les actions, les échanges nous donnent une sensation d’urgence permanente. Deux enquêtes mais la mort d’un jeune Noir et la disparition d’une jeune fille peuvent-elles être liées ?
    Je remercie #NetGalleyFrance et Audiolib pour #LeSilence

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Je m’aperçois que c’est la première fois que je lis un roman de Dennis LEHANE. J’avais bien sûr vu les adaptations cinémas de certains de ses précédents romans, sans les lire.

    J’ai trouvé son écriture déroutante de simplicité : l’auteur est efficace.

    J’ai découvert le refus du busing : en...
    Voir plus

    Je m’aperçois que c’est la première fois que je lis un roman de Dennis LEHANE. J’avais bien sûr vu les adaptations cinémas de certains de ses précédents romans, sans les lire.

    J’ai trouvé son écriture déroutante de simplicité : l’auteur est efficace.

    J’ai découvert le refus du busing : en 1974, des adolescents noirs devaient aller dans des lycées pour blancs, et inversement. Ils seraient transporter par bus entre les quartiers noirs et blancs. Evidement, les parents ne l’entendaient pas de cette oreille. Des manifestations ont eu lieu.

    J’ai aimé que Mary Pat, le personnage principal, ouvre les yeux sur sa communauté qui la délaisse quand elle enfreins les règles ; sur la communauté noire qui ne lui veut pas du mal mais tente de vivre au mieux ; sur les idées reçus des deux communautés.

    J’ai aimé Bobby, le flic revenu de tout, en admiration devant Mary Pat. J’ai aimé le voir tomber amoureux.

    J’ai aimé la paire qu’il forme avec Vincent, son co-équipier plus impulsif et violent.

    J’ai adoré Bess, la voiture de Mary Pat, fidèle destrier jusqu’au bout.

    J’ai découvert nombres de groupuscules terroristes de l’époque aussi bien noirs que blancs.

    En début de roman, j’ai souris lorsque l’auteur mettait en lumière les expressions toutes faites que l’on utilise dans le langage parlé quand on ne veut pas exprimer le fond de sa pensée : Tu sais… C’est des choses qui arrivent… C’est comme ça et pas autrement… Qu’est-ce qu’on peut y faire….

    J’ai aimé qu’au travers de cette histoire de busing, l’auteur me parle des Etats-Unis : un pays où le melting-pot n’existe pas ; où la communauté n’est qu’une vaste idée pour maintenir les gens sous silence ; où ceux qui ont le pouvoir par la force sont aussi ceux qui organise le trafic de drogue et tue leur si chère communauté.

    Une citation :

    Mais vous vous en prenez aux nègres, qui sont aussi pauvres et autant dans la merde que vous, et vous vous persuadez que vous défendez quelque chose. (p.335)

    L’image que je retiendrai :

    Celle du silence insupportable qui suit la mort de la fille de Mary Pat : personne ne sait, personne ne dit rien.

    https://alexmotamots.fr/le-silence-dennis-lehane/

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Été 1974, quartier irlandais du sud de Boston.
    Mary Pat est une femme blessée par la vie. Son fils est mort d’une overdose. Elle vit avec sa fille âgée de 17 ans après le départ de son second mari.
    Alors quand sa fille Jules ne rentre pas d’une soirée et que le silence s’épaissit autour de sa...
    Voir plus

    Été 1974, quartier irlandais du sud de Boston.
    Mary Pat est une femme blessée par la vie. Son fils est mort d’une overdose. Elle vit avec sa fille âgée de 17 ans après le départ de son second mari.
    Alors quand sa fille Jules ne rentre pas d’une soirée et que le silence s’épaissit autour de sa disparition, Mary Pat n’a plus rien à perdre et prend les choses en mains. Malgré la mafia, malgré le danger.
    Et en dépit des événements racistes qui enflamment la ville et son quartier.
    Mary Pat est un personnage complexe, une mère dont on comprend l’extrême douleur, une femme dont la violence n’a pas de limites.
    A l’image de la communauté de son quartier, censée être solidaire et qui vit sous le joug d’un criminel tout puissant.
    Roman d’une Amérique peu glorieuse, ultra efficace, parfaitement maîtrisé. Bravo !

    Traduction François Happe

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Le silence, cet état si reposant n'est-il pas aussi le signe annonciateur d'une grande menace à venir ?

    Lorsque j'ai vu qu'Audiolib proposait cet ouvrage sur le catalogue Netgalley France, j'ai été contente de pouvoir retrouver Marie Bouvier, lectrice que j'avais déjà rencontrée lors de mes...
    Voir plus

    Le silence, cet état si reposant n'est-il pas aussi le signe annonciateur d'une grande menace à venir ?

    Lorsque j'ai vu qu'Audiolib proposait cet ouvrage sur le catalogue Netgalley France, j'ai été contente de pouvoir retrouver Marie Bouvier, lectrice que j'avais déjà rencontrée lors de mes écoutes de "l'horizon d'une nuit" de Camilla Grebe ou encore de "Noa" de Marc Levy.

    La voix de la comédienne m'a donc transporté aux États-Unis en 1974, au moment de la mise en place du busing de Boston. On y rencontre Mary Pat Fennessy, une mère de famille de la classe ouvrière irlandaise qui suite à la disparition de sa fille, Jules, une jeune lycéenne, va tout mettre en œuvre pour la retrouver.

    En commençant cette écoute, je ne m'attendais pas à trouver un récit au rythme aussi lent. Même si j'ai apprécié en apprendre plus sur le processus de déségrégation et les tensions qu'il en a émané, je n'ai pas réussi à autant m'attacher aux personnages que je l'aurais souhaité. Il n'en reste pas moins que j'ai apprécié la détermination de Mary Pat. J'ai également trouvé intéressant le titre de l'ouvrage car cette mère de famille veut trouver les réponses à ses questions et que le silence ne soit plus quitte à s'attirer les foudres de sa communauté.

    Je tiens à remercier Audiolib et Netgalley France pour cette écoute qui m'a permis d'appréhender cette période de l'Histoire de manière différente. Je pense que ma petite déception résulte du fait d'avoir trop entendu parler des romans de Dennis Lehane comme des œuvres extraordinaires et j'ai recherché tout au long de ma lecture cette touche que je n'ai malheureusement pas trouvée.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.