Le signal

Couverture du livre « Le signal » de Maxime Chattam aux éditions Albin Michel
Résumé:

La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls.
Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis.

Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs... Voir plus

La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls.
Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis.

Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents, et ce shérif dépassé par des crimes horribles.

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(25)

  • L action est longue à se lancer mais la fin est plutôt haletante. On a peur avec les personnages mais je n'ai pas réussi à plonger complètement dans l'univers proposé par Maxime Chattam.

    L action est longue à se lancer mais la fin est plutôt haletante. On a peur avec les personnages mais je n'ai pas réussi à plonger complètement dans l'univers proposé par Maxime Chattam.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Impossible de lâcher le livre avant le dénoument...
    Maxime Chattam prend un malin plaisir à mettre en scène des personnages, de donner une foule de détails pour que le lecteur s'y attache, et n'hésite pas à le sacrifier en quelques lignes d'une manière horrible de préférence. Les fils du récit...
    Voir plus

    Impossible de lâcher le livre avant le dénoument...
    Maxime Chattam prend un malin plaisir à mettre en scène des personnages, de donner une foule de détails pour que le lecteur s'y attache, et n'hésite pas à le sacrifier en quelques lignes d'une manière horrible de préférence. Les fils du récit sont prenants et la pelote se démêle lentement, très lentement, parsemé d'odeurs, de bruits, d'ombres et de sueurs froides.
    A recommander !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Maxime Chattam est un auteur absolument incroyable qui nous donne à trembler et à angoisser !
    Il m'a donner des sueurs froides.
    Il faut dire que je l'ai lu essentiellement tard le soir, loin de chez moi, dans une chambre et un lit terriblement vide.
    L'histoire est bien construite et surtout...
    Voir plus

    Maxime Chattam est un auteur absolument incroyable qui nous donne à trembler et à angoisser !
    Il m'a donner des sueurs froides.
    Il faut dire que je l'ai lu essentiellement tard le soir, loin de chez moi, dans une chambre et un lit terriblement vide.
    L'histoire est bien construite et surtout très bien pensée.
    Ce petit village, station balnéaire sans grand renom et encore moins de souci, enclaver dans une espèce de golf loin de tout.
    C'est évidemment un cadre idéal pour construit une intrigue qui vous prend au coeur et aux tripes.
    Le thème que je n'avais jamais vu abordé dans un livre auparavant est assez troublant de vraisemblance.
    Les détails, les explications, les corrélations, tout laisse à croire l'histoire qui nous est conté possible.
    Evidemment, comme souvent avec Maxime Chattant, on y va pas avec le dos de la cuillère pour retourner les tripes du lecteur.
    C'est plein de moment d'angoisse, de stress et de scène interdites au moins de 12 ans.
    Les personnages sont plus que malmené et il ne faut surtout pas s'y attacher car beaucoup ne nous accompagne qu'un bref moment.
    Les meilleurs et les plus courageux n'ont pas la part belle et en cela aussi ce livre est bon : jusqu'au bout les personnages peuvent être fauchez par la plume de l'auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Maxime Chattam au sommet de son art !
    Il nous démontre là à quel point il maîtrise les codes et les ingrédients d'un excellent thriller horrifique : un groupe d'enfants en danger mais débrouillards, une famille unie mais éprouvée et à un moment charnière, et quelques seconds rôles bien...
    Voir plus

    Maxime Chattam au sommet de son art !
    Il nous démontre là à quel point il maîtrise les codes et les ingrédients d'un excellent thriller horrifique : un groupe d'enfants en danger mais débrouillards, une famille unie mais éprouvée et à un moment charnière, et quelques seconds rôles bien campés comme la baby-sitter fidèle mais fragile, le voisin intrigant, ou encore l'ado brutal et dangereux.
    La narration et le rythme sont parfaits et font monter le suspense et l'angoisse jusqu'à un final apocalyptique.
    Impossible de ne pas penser au maître Stephen King, et c'est bien sûr pour moi un compliment.

    Le quatrième de couverture :

    La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls. Jusqu’ici, tout va bien. Un vrai paradis. Si ce n’étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents, et ce shérif dépassé par des crimes horribles. Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

    #MaximeChattam #thriller #horreur #AlbinMichel

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La mécanique est bonne. Elle fonctionne. On sent le travail et la préparation avec un objectif majeur, pondre un thriller fantastique et un hommage aux maitres de l’effroi.

    Pourtant un côté artificiel se fait sentir. Il y a bien les champs de maïs, les épouvantails, et les forces du mal...
    Voir plus

    La mécanique est bonne. Elle fonctionne. On sent le travail et la préparation avec un objectif majeur, pondre un thriller fantastique et un hommage aux maitres de l’effroi.

    Pourtant un côté artificiel se fait sentir. Il y a bien les champs de maïs, les épouvantails, et les forces du mal sinistres. Mais quelque chose qui ne prend pas. Je cherche Lovecraft, King et je me retrouve avec l’Autre Monde – ce qui en soit n’est pas mal, mais loin de la trilogie du Mal.

    Les quartiers, le port, les forêts, créent l’ambiance mais il manque la substance.

    Certes, Mahingan Falls est dans le Maine. Mais ce n’est ni Providence, ni Bangor.

    L’ambiance et l’angoisse se font à travers les personnages. La famille Spencer. Les parents, Tom et Olivia et new-yorkais nouvellement installés aux abords de la ville et les enfants. Le fils, Chad, treize ans, Owen le cousin adopté, Zoey la petite dernière de deux ans et Smaug, le labrador. Depuis leur installation à » La Ferme « , Smaug a peur, Zoey hurle la nuit, Olivia fait des cauchemars. Une lueur s’écrit à travers Gemma, la gentille baby-sitter de Zoey, son frère Corey et son copain Connor, les deux nouveaux copains des cousins.

    A Mahingan Falls les morts inexplicables se succèdent. Démons, fantômes et sorcellerie sont évoqués.

    Les 4 adolescents s’enfoncent dans le fantastique et s’éloignent du thriller un peu comme la série Stranger Things.

    Les derniers Chattam manquaient à mon goût de puissance. L’Autre Monde était une excellente série young adults. Avec Le Signal, il démontre si c’était encore nécessaire, sa maitrise du climax et des twists, avec son lot de disparitions, de morts, le tout à travers des descriptions fortement visuelles, voire gores, mais avec 750 pages cela ne va pas sans plusieurs clichés et pas mal de longueurs.

    Cela reste un bon page-turner, mais pas le thriller de l’année.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Plonger dans Le Signal, dernier thriller signé Maxime Chattam, c’est partir pour une longue aventure dans un espace assez réduit, cette ville balnéaire imaginaire de Mahingan Falls où ça commence fort avec un terrible accident puis c’est la pauvre Lise Roberts, baby-sitter modèle, qui a une très...
    Voir plus

    Plonger dans Le Signal, dernier thriller signé Maxime Chattam, c’est partir pour une longue aventure dans un espace assez réduit, cette ville balnéaire imaginaire de Mahingan Falls où ça commence fort avec un terrible accident puis c’est la pauvre Lise Roberts, baby-sitter modèle, qui a une très mauvaise surprise…

    On l’a compris, nous sommes aux States et l’auteur, bien que Français, préfère situer un thriller de l’autre côté de l’Atlantique, c’est son habitude et j’avoue tout de suite que c’est le premier livre de cet auteur reconnu que je lis.
    Le livre, justement, n’est pas ordinaire déjà par sa taille impressionnante, une belle couverture très soignée mais surtout avec toutes les pages bordées de noir comme autant d’avis de décès ce qui, tout compte fait, est bien approprié, vu le nombre de vies qui vont s’éteindre au fil de la lecture.
    Sans révéler ce qui pourrait nuire au suspense et à la tension extrême bien entretenue tout au long du roman, je peux dire que c’est la famille Spencer qui est au centre de l’histoire. Alors, je vous les présente. Thomas, le père, est un auteur de théâtre à la recherche d’inspiration après un premier gros succès. Olivia, la mère, était une animatrice vedette de la télévision mais elle met sa carrière entre parenthèses. Ils ont deux enfants : Chadwick (13 ans) et Zoey (2 ans), plus Owen, du même âge que Chad. Thomas et Olivia l’ont recueilli après le terrible accident qui a coûté la vie à ses parents, sa mère étant la sœur d’Olivia.
    Les Spencer ont quitté New York pour acheter une maison, un coup de cœur, à Mahingan Falls, et ils s’installent, pleins d’espoir dans cette nouvelle vie qui s’offre à eux ! Pour garder Zoey, ils recrutent Gemma Duff dont le frère, Corey, devient vite ami avec Chad et Owen, auxquels s’ajoute un garçon plus âgé, Connor.
    Très vite, des événements bizarres se manifestent dans la maison et autour. Le passé des habitants précédents sont explorés et on apprend qu’une des malheureuses impliquées dans ce qui fut appelé « Les sorcières de Salem », logeait ici. L’auteur parle aussi des Indiens, premiers habitants, massacrés par les premiers colons. C’est riche, ça fourmille d’informations mais les morts atroces se succèdent, semble-t-il gratuitement, juste pour faire frémir le lecteur. Il faudra aller au bout pour tenter de comprendre. Tout ? Pas sûr ! Mais ce mont Wendy qui domine la ville est à la fois indispensable et surpuissant.
    Un homme est essentiel avec les personnes déjà citées : Ethan Cobb, un flic nouveau dans la ville qui n’admet pas les compromissions et les négligences de son chef. La peur est omniprésente comme la ressentent bien les quatre ados : « Ils avaient peur. Une de ces peurs viscérales qui donnent envie de vomir, qui coupent les jambes et dont on sait qu’elles ne sont pas anodines. Parce que c’est le corps qui sent le danger. »

    Ésotérique, très sanglant, mettant en grand relief un gros problème de notre monde dit moderne, Le Signal est une histoire pleine de leçons terribles, inquiétantes, stressantes. Les hommes ouvrent des tas de pistes sans maîtriser toutes ces technologies folles comme le nucléaire, les robots, les … - je ne le dis pas ! – et tous les êtres humains qui ont tant souffert, à qui on a ôté la vie, sont peut-être là, de l’autre côté du miroir… ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Maxime Chattam étant un de mes auteurs préférés, je guette avec une certaine impatiente chaque nouvelle parution de l'auteur. Et cette année, mon chéri a eu la superbe idée de m'offrir le dernier roman de l'auteur. (oui, voilà pourquoi c'est l'homme de ma vie).

    Pour commencer, je tiens à...
    Voir plus

    Maxime Chattam étant un de mes auteurs préférés, je guette avec une certaine impatiente chaque nouvelle parution de l'auteur. Et cette année, mon chéri a eu la superbe idée de m'offrir le dernier roman de l'auteur. (oui, voilà pourquoi c'est l'homme de ma vie).

    Pour commencer, je tiens à souligner le magnifique travail éditorial qui a été fait avec ce livre. La couverture est vraiment sublime et la tranche noire ainsi que le liseré noir autour des pages donne un rendu vraiment extra. C'est un très bel objet livre.

    Pour l'histoire, nous suivons la famille Spencer qui a quitté le tumulte New-Yorkaise pour venir s'installer dans une petite ville appelait Mahingan Falls. Alors qu'ils pensent avoir trouvé un super havre de paix, ils sont très loin de se douter de ce que va leur réserver les prochains mois. Entre phénomènes paranormaux, disparitions inexpliquées et conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains... ils vont vite découvrir que Mahingan Falls n'est pas la ville aussi tranquille qu'ils l'auraient espéré...

    J'ai adoré ma lecture.
    C'est un vrai page Turner. J'ai dévoré ce livre en seulement quelques jours malgré ces 740 pages. L'histoire est addictive avec beaucoup de suspense et une atmosphère qui n'a pas manqué de me rappeler certains romans de Stephen King. D'ailleurs l'auteur fait de nombreux clin d’œil à Stephen King et à H.P. Lovrecraft.
    Au fil des chapitres, l'auteur fait monter crescendo l'angoisse de ses personnages, mais également celui de son lecteur.
    L'histoire est hyper bien ficelée. L'auteur nous offre une intrigue efficace et crédible, ce qui rend ce roman tout simplement effrayant.

    Et à la question que pose la quatrième de couverture : "Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?", je répondrai que oui, certains passages m'ont bien fait flipper et que j'ai eu besoin de refermer quelques minutes le livre pour me remettre de mes émotions. Mais au fil de ma lecture, j'ai également angoissé pour certains personnages que j'ai trouvé hyper attachants.

    J'ai adoré les adolescents (Chad, Owen, Corey et Connor) qui m'ont tout simplement fait penser au club des ratés (Ça de Stephen King). Je les ai suivis avec grand plaisir. J'ai rigolé, mais également angoissé avec eux tout au long de ma lecture. J'ai adoré pouvoir suivre leurs différents déplacements sur la magnifique carte que l'on retrouve au début du livre.
    J'ai également beaucoup aimé Tom et Olivia même si par moment, je les ai trouvé un tout petit peu trop cliché. Cela ne m'a pas empêché de m'attacher à eux.
    Par contre, j'ai eu plus de mal avec le personnage de Gemma auquel je n'ai pas particulièrement accroché. J'ai trouvé qu'elle manquait cruellement de caractère.

    Avec "Le signal", j'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Maxime Chattam. Après les thrillers et la fantasy, l'auteur nous entraîne cette fois-ci dans une histoire fantastique vraiment angoissante. Je suis comme à chaque fois surprise par la facilité qu'à l'auteur de changer de genre. Je suis encore une fois conquise par un de ses écrits.

    En bref, une super lecture qui a frôlé le coup de cœur. Un roman que je recommande à tout les amateurs du genre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Convoquer le quotidien.
    C’est par la banalité du quotidien que s’amorce l’horreur. Une famille qui s’installe dans une ville reculée. Une maison d’apparence parfaite mais regorgeant de secrets sous ses planches. Des enfants curieux et débrouillards. Surgissent alors les dangers, ces...
    Voir plus

    Convoquer le quotidien.
    C’est par la banalité du quotidien que s’amorce l’horreur. Une famille qui s’installe dans une ville reculée. Une maison d’apparence parfaite mais regorgeant de secrets sous ses planches. Des enfants curieux et débrouillards. Surgissent alors les dangers, ces informations légères au commencement, de quoi trembler, un peu. Chattam parvient à créer un crescendo de l’horreur, tout en conservant cette terreur du quotidien : épouvantails, rasoirs, ombres. Ce qui semble inanimé ou inoffensif prend vie, s’acharne. Fabulations d’enfants ou vérité ? Le roman laisse croire au lecteur la version qu’il souhaite, prend l’allure d’un polar sur les premiers chapitres, et s’engage sur la voie du fantastique.

    Tryptique de l’apocalypse.
    Roman qu’on pourrait qualifier de chorale. Il présente trois visions. Trois groupes. Les enfants et leur imagination prompt à déborder, assimiler. Les enquêteurs, suspicieux des meurtres en abondance mais trouvant résolution médicale. Puis, les parents, ces figures piégées entre l’envie d’y croire, et de trouver une raison à ce déchainement.

    Un roman qui emmène aux frontières de l'horreur.
    L'irréel devient palpable. L'impossible devient réalité.
    Un titre curieux qui prend tout son sens à la fin.
    Une lecture qui hausse la terreur à chaque chapitre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions