Le ruban

Couverture du livre « Le ruban » de Ito Ogawa aux éditions Picquier
  • Date de parution :
  • Editeur : Picquier
  • EAN : 9782809710298
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Sumire est passionnée par les oiseaux. Quand elle trouve un oeuf tombé du nid, elle le met à couver et offre l'oisillon à sa petite-fille Hibari, en lui expliquant qu'il est le ruban les reliant à jamais. Mais un jour l'oiseau s'enfuit de sa cage, apportant joie et réconfort partout où il passe. Voir plus

Sumire est passionnée par les oiseaux. Quand elle trouve un oeuf tombé du nid, elle le met à couver et offre l'oisillon à sa petite-fille Hibari, en lui expliquant qu'il est le ruban les reliant à jamais. Mais un jour l'oiseau s'enfuit de sa cage, apportant joie et réconfort partout où il passe.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Ito Ogawa répond à nos questions ! (14/10/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! Une traductrice qui s'émerveille de découvrir l'univers pluriel de chaque auteur. 2) Quel est le thème central de ce livre ? Les moyens de surmonter les difficultés de la vie, d'aller de l'avant malgré tout. Le personnage de Ruban, fil conducteur du roman, est aussi le fil qui conduit chacun vers une sérénité retrouvée. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Sur un sentier le long d'une rivière, j'ai dispersé ses cendres, poignée par poignée. Les cendres de Sumire, avec qui je n'avais pas de liens de sang. A la réflexion, avec Ruban non plus, nous n'étions pas du même sang. Et pourtant, nous avions nourri une superbe amitié. (page 270) 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? La musique du film La Double vie de Véronique. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Le monde doux et tendre d'Ito Ogawa, qui nous donne une autre vision des thèmes les plus graves de la vie.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (1)

Avis(12)

  • En faisant mes bagages pour mon départ en vacances, j’avais choisi, entre autres, d’emporter un livre à lire le soir tranquillement au retour de mes journées de balades et c’est « Le Ruban » de Ogawa Ito que j’ai pris. Un livre qui m’attendait depuis quelques mois, de cette auteure japonaise qui...
    Voir plus

    En faisant mes bagages pour mon départ en vacances, j’avais choisi, entre autres, d’emporter un livre à lire le soir tranquillement au retour de mes journées de balades et c’est « Le Ruban » de Ogawa Ito que j’ai pris. Un livre qui m’attendait depuis quelques mois, de cette auteure japonaise qui a déjà écrit des livres pour enfants et des chansons pour le groupe de musique Fairlife.

    Le titre m’avait quelque peu étonnée : un ruban ? Mais appréciant de plus en plus la littérature japonaise, je ne doutais pas que ce serait une jolie histoire.
    Celle-ci débute avec une petite fille Hibari (qui signifie Alouette) et sa grand-mère, Sumire (Violette). Un jour, Sumire décide de couver trois œufs dans son chignon. Devant Hibari toute surprise : « Elle a délicatement soulevé son chapeau du dimanche, rouge cramoisi avec des fleurs. Elle a pris son temps pour l’ôter ; découvrant un chignon bien fourni sur le haut de son crâne. C’est sa coiffure habituelle, qui, vue de derrière, ressemble à s’y méprendre au kagami-mochi du Jour de l’an : un petit gâteau de riz pilé posé sur un plus gros. « (Page 12).
    Un seul œuf donnera le jour à un oisillon et deviendra un sujet très important dans leur vie. Sumire, voulant lui donner un nom, va l’appeler « Ruban » et il deviendra une belle perruche calopsitte, avec de magnifiques couleurs. Malheureusement il finira par prendre son envol vers d’autres horizons.

    C’est un livre tout en poésie, en tendresse, grave mais lumineux. Il débute commence un conte avec la grand-mère, la petite-fille et un oiseau, « Ruban qui reliait nos deux âmes pour l’éternité » (page 88).
    Après cette jolie histoire, le livre devient un petit recueil de quelques nouvelles. Mais les oiseaux restent des sujets importants et Ruban, dans son envol, va être témoin de certains chagrins, il va rencontrer une jeune femme en deuil, un jeune travesti, une illustratrice de mode qui sait que ses jours sont comptés…
    Mais ces petites histoires sont toutes reliées par Ruban, le fil conducteur.

    Ogawa Ito ne nous offre pas un simple et joli roman mais elle aborde aussi des sujets graves, des questionnements sur l’existence tout en gardant toujours l’espoir.
    C’est donc un magnifique roman tout en douceur, empreint de poésie, d’un certain humour et d’amour, où on voyage sur les ailes de Ruban.

    Je ne m’attendais pas à autant d’émotion avec ce livre qui me conforte de plus en plus pour la littérature japonaise.
    Un regret ? Oui, un seul mais important, celui de ne pas avoir lu plus tôt ce livre si touchant et d’une plume particulière où l’écrivaine réussit à parler aussi bien de cette belle calopsitte, de la chute du mur de Berlin, de la cuisine japonaise (où on mange des nouilles odun mais on fait aussi griller des guimauves...), et d’une si belle amitié.
    « Ruban » est vraiment un livre à découvrir pour se donner du baume au cœur quand on voit comment un simple oiseau arrive à apporter autant de bonheur et c’est une belle leçon d’amitié.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'avais beaucoup aimé le précédent livre de l'auteur et ai été ravie par Le Ruban. Ito Ogawa possède un don incroyable pour décrire les choses de la vie d'une manière très élégante et poétique.
    Pour avoir un aperçu du livre : https://lasoifdelireblog.wordpress.com/2016/03/26/le-ruban-dogawa-ito/

    J'avais beaucoup aimé le précédent livre de l'auteur et ai été ravie par Le Ruban. Ito Ogawa possède un don incroyable pour décrire les choses de la vie d'une manière très élégante et poétique.
    Pour avoir un aperçu du livre : https://lasoifdelireblog.wordpress.com/2016/03/26/le-ruban-dogawa-ito/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'attendais plus, voire mieux de ce livre, l'idée est intéressante mais est sous-exploitée

    J'attendais plus, voire mieux de ce livre, l'idée est intéressante mais est sous-exploitée

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ruban, c'est l'oiseau recueilli par Sumire et Hibari, qui disparaît un jour et croise sur son chemin d'autres personnages aux histoires singulières que l'on découvre avec lui.

    L'idée est intéressante, et la plume de l'auteur porte très bien le roman, mais j'ai préféré son oeuvre précédente,...
    Voir plus

    Ruban, c'est l'oiseau recueilli par Sumire et Hibari, qui disparaît un jour et croise sur son chemin d'autres personnages aux histoires singulières que l'on découvre avec lui.

    L'idée est intéressante, et la plume de l'auteur porte très bien le roman, mais j'ai préféré son oeuvre précédente, Le restaurant de l'amour retrouvé, qui s'attachait à développer l'histoire d'une protagoniste et de sa mère en particulier. Ici, j'ai eu le sentiment parfois que l'on s'éparpillait. Mais la lecture demeure agréable.

    Ma chronique complète est ici : http://viederomanthe.blogspot.fr/2015/12/le-ruban-ito-ogawa.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Forum

Afficher plus de discussions