Le prédicateur

Couverture du livre « Le prédicateur » de Camilla Lackberg aux éditions Editions Actes Sud
Résumé:

Le descendant d'un prédicateur manipulateur des foules, catastrophé d'avoir perdu le don de soigner, entreprend de tuer pour bénéficier à nouveau de l'aide divine. Les nouvelles aventures d'Erica Falck, l'héroïne « femme au foyer » découverte dans "La Princesse des glaces".

Donner votre avis

Avis(21)

  • Dans ce deuxième volet de la série, on retrouve Erica Falck et Patrick Hedström durant l'été 2003.
    Quelques mois se sont passés et, le jeune couple vivent dorénavant ensemble.
    Patrick va être amené à enquêter sur la mort d'une jeune fille retrouvée à côté d'ossements humains.

    Même si dans...
    Voir plus

    Dans ce deuxième volet de la série, on retrouve Erica Falck et Patrick Hedström durant l'été 2003.
    Quelques mois se sont passés et, le jeune couple vivent dorénavant ensemble.
    Patrick va être amené à enquêter sur la mort d'une jeune fille retrouvée à côté d'ossements humains.

    Même si dans ce livre Erica laisse sa place de personnage principal à Patrick, le plaisir reste intact dans la lecture de l'ouvrage. On découvre finalement la petite vie au sein du commissariat où travaille Patrick.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C.Lackberg déclarait au festival "Quais du polar" qu'elle préfèrait lire des livres ou des rapports sur les assassins, et ce depuis l'enfance, au lieu de livres sur les poupées. Son meurtrier préféré est Ted Bundy ( auteur de nombreux meurtres de jeunes filles et de femmes) . Bundy aimait...
    Voir plus

    C.Lackberg déclarait au festival "Quais du polar" qu'elle préfèrait lire des livres ou des rapports sur les assassins, et ce depuis l'enfance, au lieu de livres sur les poupées. Son meurtrier préféré est Ted Bundy ( auteur de nombreux meurtres de jeunes filles et de femmes) . Bundy aimait torturer ses victimes jour après jour, avec une matraque et d'autres armes contondantes, il avait utilisé une Wolkswagen afin d'enlever une jeune fille...)Comme dans le roman? Dans ce livre, sous le cadavre d'une femme, la police découvre deux autres cadavres... Alors que "La princesse des glaces" se déroulait en hiver, cette nouvelle enquête se joue en pleine canicule. Climatisation en panne, Patrik chargé de l'enquête, a un coup de chaud, en hurlant sur ses collègues incompétents. Car, une autre fille a disparu, mais cela ne faisait ni chaud ni froid à l'inspecteur Gosta. L'auteure préfère mettre en avant les relations entre ses personnages, avant l'histoire. Une histoire dégoulinant d'horreurs et de monstruosités , au milieu " des vapeurs qui montaient de l'asphalte brûlant". Erica, la femme de Patrik, est enceinte et en subit les désagréments , en même temps que la chaleur..." Maternité...le feu intérieur qui était censé l'illuminer, elle n'en avait certainement pas ressenti la moindre foutue flamme" . Patrik va battre le fer pendant qu'il est chaud, en appréhendant le principal suspect... Première parution de ce roman en Suède en 2004, C.Lackberg a donné en 2005, naissance à un bébé nommé Meja...(9 mois après ? ;-)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je me suis mise en quête de lire tous les Läckberg en compagnie d'Erica et de Patrick.

    J'ai découvert la série avec La sirène puis avec le dompteur de lions. Il fallait mettre un début à cette fin. Après avoir dévoré La princesse des glaces, j'ai enchaîné avec le Prédicateur, et à l'heure où...
    Voir plus

    Je me suis mise en quête de lire tous les Läckberg en compagnie d'Erica et de Patrick.

    J'ai découvert la série avec La sirène puis avec le dompteur de lions. Il fallait mettre un début à cette fin. Après avoir dévoré La princesse des glaces, j'ai enchaîné avec le Prédicateur, et à l'heure où j'écris cette chronique, je suis à la fin du Tailleur de pierre.

    C'est avec La Sirène mais aussi Corps de Verre (Erik Axl Sund) que j'ai découvert le polar scandinave, et j'en raffole. J'ai aussi eu le plaisir de travailler sur le dompteur de lions durant mon stage chez Actes Noirs. le manuscrit a confirmé mon engouement pour Läckberg.

    En découvrant ses premiers romans, je découvre sa patte d'écrivain mais aussi sa nette évolution. Certaines lourdeurs des débuts font place à de bons polars - notamment depuis La Sirène, mais surtout confirmé avec le Dompteur de lions.

    Je prends tout de même un plaisir non dissimulé à dévorer ses premiers romans car, même si je n'aime pas toujours les idées machistes que l'on relève, on s'attache aux personnages.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C’est en pleine canicule et d’une angoisse naissante de boucler l’auteur des crimes avant qu’il ne fasse encore une victime que l’on avance au rythme de Patrick, c’est à dire en alternant surplace, impuissance et puis d’un coup une avancée soudaine vient donner un nouvel espoir. Plus on croit...
    Voir plus

    C’est en pleine canicule et d’une angoisse naissante de boucler l’auteur des crimes avant qu’il ne fasse encore une victime que l’on avance au rythme de Patrick, c’est à dire en alternant surplace, impuissance et puis d’un coup une avancée soudaine vient donner un nouvel espoir. Plus on croit s’approcher du dénouement et plus on semble s’en éloigner suite à une nouvelle découverte contradictoire. De nombreux personnages sont présents dans cette histoire et j’avoue qu’au début j’ai du faire quelques aller-retours pour me rappeler qui était qui par rapport à qui.

    Camilla Läckberg alterne sans cesse la lecture d’un point de vue d’un des personnages, ce qui à son charme et qui fait que j’aime son style, mais dans ce volume les nombreux acteurs alternés mon par moment fait perdre le fil de ma lecture. Je vous rassure, cela n’enlève en rien l’excellence encore une fois à l’intrigue que nous offre l’auteur. Je ne sais pas où elle puise cette ingéniosité littéraire mais c’est à chaque un régal. Et puis elle s’est s’y prendre pour que l’on s’attache à Patrick, qui a tout du gendre idéal ne nous cachons pas, et d’ Erica. Même certains policiers deviennent encore plus sympathiques par rapport au précédent volume, notamment Martin et Gösta.

    Le rythme est plaisant et captivant, on angoisse, on trépigne dans cette enquête. On a envie de se trouver à côté de Patrick, de l’aider, de lui faire découvrir ce que l’on sait avant lui par la grâce de l’alternance. Mais rassurez-vous il s’en sortira très bien.

    Un petit extrait qui m’a fait sourire et qui caractérise l’humour que l’on peut lire dans les romans de Camilla :

    « Comme toujours, les hommes s’assemblaient autour du barbecue pour mettre en avant leur côté viril tandis que les filles discutaient de leur côté. Erica n’avait jamais compris ce phénomène. Des hommes qui en temps normal affirmaient ignorer totalement comment on fait cuire un morceau de viande dans une poêle devenaient des virtuoses accomplis quand ils s’agissait de cuire à point une viande sur barbecue. On pouvait à la rigueur confier les légumes et les sauces aux femmes, et elles faisaient aussi l’affaire pour apporter des bières. » P175

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com