Le néolibéralisme, un autre grand récit

Couverture du livre « Le néolibéralisme, un autre grand récit » de Jacques Bidet aux éditions Prairies Ordinaires
Résumé:

Cet ouvrage tente de formuler une théorie de la société et de l'histoire modernes visant à identifier la nature du néolibéralisme et son impact sur les conditions d'existence, les pratiques et les perspectives des êtres humains d'aujourd'hui.
Les grands débats de société, depuis plusieurs... Voir plus

Cet ouvrage tente de formuler une théorie de la société et de l'histoire modernes visant à identifier la nature du néolibéralisme et son impact sur les conditions d'existence, les pratiques et les perspectives des êtres humains d'aujourd'hui.
Les grands débats de société, depuis plusieurs siècles, ont eu pour pivot la relation entre marché et organisation.
Marx aborde le capitalisme en termes de structure, comme l'instrumentalisation du marché, de la rationalité marchande, par la marchandisation de la force de travail. Mais c'est en termes de tendance historique de cette structure concurrentielle, qu'il en vient à l'organisation, traitée à partir du développement de la grande entreprise. Il la décrypte comme une autre sorte de rationalité, aujourd'hui entre les mains des capitalistes, mais qui finira par leur échapper et fournira, après l'abolition de la propriété privée et du marché, le tissu même du socialisme. On reconnaît là le noyau dur du grand mythe émancipateur du xxe siècle.
La théorie de Marx comporte deux insuffisances. D'abord, l'analyse du pouvoir. La lutte de classe est une lutte entre trois pôles, et non pas deux : la classe populaire, la classe dirigeante, et la classe capitaliste. Ensuite, celle du territoire. Comprendre les « régimes d'hégémonie », affirme Jacques Bidet, c'est comprendre comment le jeu de luttes et d'alliances entre ces trois pôles s'articule avec le système-monde. La théorie proposée ici fait tenir tout ensemble des concepts venus notamment de Marx, Gramsci, Foucault et des recherches sur la globalisation. Elle nous permet de situer le néolibéralisme dans un ensemble de régimes d'hégémonie, d'analyser finement son fonctionnement et de voir qu'il ne constitue pas l'horizon de la postmodernité, mais le point de départ d'une modernité « ultime ».

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions