Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le mystère Henri Pick

Couverture du livre « Le mystère Henri Pick » de David Foenkinos aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070179497
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu'elle estime être un chef-d'oeuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l'écrivain... Voir plus

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu'elle estime être un chef-d'oeuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l'écrivain et apprend qu'il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n'a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses... Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n'était qu'une machination? Récit d'une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu'un roman peut bouleverser l'existence de ses lecteurs.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (54)

  • Le milieu littéraire parisien en bord de mer

    Une bibliothèque des ouvrages refusés.... vous connaissiez ?
    Rendez-vous dans un village breton pour vivre l’expérience et mener l’enquête autour de l’identité d’un mystérieux auteur. C’est bien écrit, vivant, on prend un grand bol d’air iodé, ce...
    Voir plus

    Le milieu littéraire parisien en bord de mer

    Une bibliothèque des ouvrages refusés.... vous connaissiez ?
    Rendez-vous dans un village breton pour vivre l’expérience et mener l’enquête autour de l’identité d’un mystérieux auteur. C’est bien écrit, vivant, on prend un grand bol d’air iodé, ce livre fait du bien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dans son roman « le mystère Henri Pick », David Foenkinos nous conte un vrai « polar littéraire », que j’ai trouvé un peu différent de ses autres romans.

    Tout commence en Bretagne : un amoureux des livres crée une bibliothèque des manuscrits refusés à l’édition, à Crozon. Des années plus...
    Voir plus

    Dans son roman « le mystère Henri Pick », David Foenkinos nous conte un vrai « polar littéraire », que j’ai trouvé un peu différent de ses autres romans.

    Tout commence en Bretagne : un amoureux des livres crée une bibliothèque des manuscrits refusés à l’édition, à Crozon. Des années plus tard, une éditrice (Daphné) et un écrivain (Fred) y découvrent un livre qui les touche, sur lequel est griffonné le nom d’Henri Pick. Persuadée qu’il s’agit d’un véritable chef d’œuvre, Daphné souhaite le proposer à la publication et se met donc à la recherche de son auteur. Ils font rapidement la rencontre de Madeleine Pick, sa veuve d’une attachante franchise. Celle-ci est extrêmement surprise à l’idée que son défunt mari, un pizzaïolo qui n’a jamais rien lu ou écrit sauf des listes de courses, puisse être l’auteur d’un roman - qui plus est sur la mort de Pouchkine. Elle donne cependant son accord pour la publication, après avoir découvert un livre de Pouchkine dans les affaires de Henri.

    Grace à un plan de com’ réussi, les ventes flambent. Intrigué par ce succès, Jean-Michel Rouche, critique littéraire à l’éternel imperméable fripé, doute de l’identité de l’auteur. Il part donc à Crozon au volant de la voiture de sa compagne (qui lui a interdit de la rayer encore une fois), puis à Rennes pour interroger Joséphine Pick, la fille unique de Madeleine et Henri.

    D’habitude, je suis subjuguée par l’écriture sublime de Foenkinos, davantage que l’intrigue. Ce fut le contraire dans ce roman, à l’écriture un peu plus légère, mais quelle histoire ! C’est la première fois depuis « d’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan, que j’ai été agréablement surprise de la fin.
    Comme toujours avec Foenkinos, les personnages sont travaillés et attachants. J’ai adoré suivre les prises de décisions de Magali, qui tient la bibliothèque des livres refusés ; mais plus encore les péripéties de Jean-Michel Rouche, un drôle d’inspecteur Colombo malgré lui.
    J’ai apprécié qu’il y intègre de vraies personnalités, comme par exemple Beigbeder et François Busnel (vous découvrirez d’ailleurs une interview inoubliable de Madeleine Pick Par Busnel).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai aimé retrouver l'écriture de David Foenkinos , j'avais adoré style et le romantisme de de La Délicatesse . Celui est différent, moins d'introspection, moins de profondeur dans les descriptions. Je trouve l'écriture un poil en dessous du point de vue qualitatif. par contre, du point de vue...
    Voir plus

    J'ai aimé retrouver l'écriture de David Foenkinos , j'avais adoré style et le romantisme de de La Délicatesse . Celui est différent, moins d'introspection, moins de profondeur dans les descriptions. Je trouve l'écriture un poil en dessous du point de vue qualitatif. par contre, du point de vue narratif, il y a plus de rythme, plus de "rebondissements" si le mot convient pour ce genre de livre.
    Le roman est plaisant, le style fluide (on pourrait même dire facile), il est aisé à lire également . Le découpage en chapitres et sous chapitres est anecdotique mais donne un rythme au livre . Les notes en bas de page, un peu fantaisistes, ajoutent une touche d'humour qu'on apprécie ou pas (moi, bof bof). La forme est donc originale et sympathique. Trois cent dix pages sur un bon rythme, quelques heures de lecture agréables et sans prise de tête ;-)
    L'idée du roman est vraiment original, j'ai aimé les ramifications et voir comment la découverte de ce livre avait agi dans la vie de chaque personnage (une dizaine au total). On ne s'attache pas plus à l'un qu'à l'autre, tous sont plutôt sympathiques même ce critique littéraire déchu, un peu fouille -m.... qui fait avancer l'histoire en voulant percer « le mystère Henri Pick ».
    Bref, un bon roman qui parle, d'un livre, du monde de l'édition, de la vie provinciale où tout le monde se connaît mais finalement pas tant que ça, chacun gardant des secrets comme cet Henri Pick, pourtant sans histoire, sans relief et presque sans « vie »..... Ça parle surtout d'amour dans ses multiples déclinaisons, amours blessés, amours perdus, désillusions, amours passés sans pour autant tomber dans le pathos, sans moralisation non plus, de fidélité, de recherche de soi. Au contraire, c'est plutôt vivifiant, léger et optimiste, amours perdus adieu, bonjour la vie devant soi. Forcément on se retrouve un peu comme Foenkinos l'écrit lui même.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Idéal pour passer un bon moment de détente dans le monde de l'édition.
    L'histoire se déroule en Bretagne, suite à un succès américain, le bibliothécaire décide d'ouvrir une étagère de livres refusés.
    Des années plus tard, une éditrice parisienne de passage dans son village natal de Crozon,...
    Voir plus

    Idéal pour passer un bon moment de détente dans le monde de l'édition.
    L'histoire se déroule en Bretagne, suite à un succès américain, le bibliothécaire décide d'ouvrir une étagère de livres refusés.
    Des années plus tard, une éditrice parisienne de passage dans son village natal de Crozon, trouve dans les livres refusés, un livre sensationnel écrit par le pizzaïolo du village.
    Ce livre va bouleverser la vie de la famille Picks, ainsi que celle de l'éditrice.
    C'est un roman plein d'humour, agréable à lire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai découvert ce roman un peu par hasard. Je recherchais un livre à ma médiathèque quand je suis tombée sur celui-ci. J'en avais beaucoup entendu parler, tellement d'ailleurs que je pensais que Henri Pick existait réellement et que c'était le nom de l'auteur du roman! Ne connaissant pas David...
    Voir plus

    J'ai découvert ce roman un peu par hasard. Je recherchais un livre à ma médiathèque quand je suis tombée sur celui-ci. J'en avais beaucoup entendu parler, tellement d'ailleurs que je pensais que Henri Pick existait réellement et que c'était le nom de l'auteur du roman! Ne connaissant pas David Foenkinos et n'ayant pas vu le film adapté de cette histoire, je me suis donc dit que c'était le bon moment de réparer cette lacune. Et je n'ai pas du tout été déçue par cette découverte.

    J'ai trouvé le sujet très original. Je suis toujours friande d'histoire mettant en scène des écrivains ou des bibliothèques, un peu pour voir l'envers du décor. Ici, j'ai été servie, puisque ces deux thèmes sont les principaux sujets de l'histoire. Je suis donc partie dans un petit village de Bretagne, Crozon, où un bibliothécaire, Jean-Pierre Gourvec a l'idée lumineuse un jour de créer un rayon consacré aux livres refusés par les maisons d'édition. Il a beaucoup de succès au début, des auteurs venant régulièrement déposer leurs manuscrits. À sa mort, Magali reprend les rênes de la bibliothèque, laissant un peu de côté le rayon des livre refusés. Une jeune éditrice, Delphine, dont les parents habitent à Crozon, va un jour, se promener parmi les rayon de la bibliothèque, avec son ami Frédéric, auteur lui aussi d'un premier roman non reconnu. Ils vont ainsi découvrir un roman qui va les happer, l'emprunter et le ramener chez eux. Les parents de Delphine le liront et aimeront également. Delphine a alors l'idée de le faire publier par la maison d'édition où elle travaille. Et ce roman va avoir un succès instantané. Son histoire intrigue aussi. Il a été écrit par Henri Pick, un restaurateur pizzaïolo, habitant le même village. Henri Pick est loin d'être quelqu'un qui se passionne pour les livres, il ne lit pas, il passe des heures dans son restaurant et ne se consacre qu'à lui, il n'est pas très communicatif, bref, ce n'est pas du tout son genre d'écrire un roman. Il est décédé, donc il va être difficile pour Delphine de recueillir des informations. La femme d'Henri, Madeleine, ne comprend pas du tout ce qui lui tombe sur la tête, car le livre de son mari va être un gros succès. C'est une femme discrète, qui n'aime pas les exubérances. Alors quand elle voit arriver François Busnel, de l'émission La grande librairie, pour l'interviewer sur son mari, elle se renferme dans sa coquille. Un journaliste, Jean-Michel Rouche, va enquêter de son côté car il ne croit pas une seconde que Pick ait pu écrire ce roman. Lui aussi, il va se rendre à Crozon pour poser des questions, mais aussi aller à Paris, rencontrer Joséphine, la fille du pizzaïolo.

    On va ainsi suivre plusieurs pans de l'histoire, l'enquête déjà de Jean-Michel, sa vie privée avec Brigitte. On suit en même temps Delphine et Frédéric, il aimerait bien que son roman ait autant de succès et est un peu jaloux de l'attention de Delphine pour l'auteur inconnu. Ensuite, on suit aussi Magali dans la bibliothèque et tous les changements que cette mise en lumière va apporter, et ainsi transformer son quotidien. Et bien sûr, on est aussi avec Madeleine et Joséphine qui vont voir leurs quotidiens changer, pas toujours en bien, comme on peut se douter dans de pareils cas.
    J'ai beaucoup aimé toute cette galerie de personnages. Au premier abord, vu leur nombre, j'avais peur de me perdre et de ne pas arriver à les suivre. Mais non, c'est présenté avec beaucoup de finesse et à aucun moment je ne me suis sentie à côté de la plaque. J'ai trouvé tellement les personnages intéressants et atypiques qu'il est difficile de les oublier ou de les perdre de vue. C'est vrai que le sujet me parlait beaucoup.
    L'idée de départ est vraiment très originale et est bien traitée. J'aimerais bien avoir dans ma médiathèque un rayon de livres refusés. Je suis sûre qu'il peut y avoir des pépites cachées dedans. Les éditeurs reçoivent tellement de manuscrits que je suis persuadée qu'ils passent parfois à côté de livres à succès. Ensuite, il est intéressant aussi ici de voir le monde de l'édition évoluer, et comment le succès peut bouleverser la vie de tous les jours des auteurs, et également de leurs familles, surtout quand l'auteur est mort. Leur quotidien est bouleversé, tout le monde parle d'eux, dans les journaux, à la télé, dans leur ville. Ce n'est pas toujours évident à vivre.. Et enfin, j'ai beaucoup aimé suivre l'enquête du journaliste qui ne croit pas du tout au fait qu'un inconnu puisse avoir un succès littéraire. Et il va ainsi décortiquer tout et il va faire lui aussi des remous pas toujours bien vus.

    Tout cela est bien raconté et bien écrit. J'ai beaucoup aimé le style de David Foenkinos. Il a divisé son roman en plusieurs parties dans lesquelles il y a des chapitres, plus ou moins courts. J'ai bien aimé aussi les petites notes en bas de page qui relèvent le texte par des petites notes d'humour. Ce ne sont pas des explications de texte, c'est plus un ajout de pensée par rapport au fait. Je me suis attachée facilement aux personnages, et pourtant le choix narratif n'est pas celui que je préfère puisqu'il est à la troisième personne du singulier. D'habitude, je suis plus sensible au « je » qui me permet de me mettre dans la peau du personnage. Et bien, là, les sentiments sont bien décrits et je les ai bien ressentis. La seule chose qui m'a un peu manqué, je dirais que ce sont les descriptions des endroits. Je n'aime pas quand il y en a trop, mais là, je trouve qu'il y en a peu et ça ne permet pas de bien situer les lieux, que ce soit en Bretagne ou à Paris. Mais c'est un détail par rapport à tout le reste et tout ce qui se passe dans l'histoire qui est très prenante.

    La lecture s'est faite rapidement justement, tellement j'étais dedans et j'avais envie de savoir. Sans être vraiment bien défini, je trouve que l'histoire se passe en deux temps. Le premier correspond à la découverte du roman d'Henri Pick, à sa publication et à tout le clash médiatique autour. Et le second pose plus l'interrogation sur la légitimité de ce roman justement et à l'enquête du journaliste sur l'identité véritable de l'auteur de ce manuscrit. Avec toutes les conséquences que cela peut avoir, puisque la famille aurait ainsi touché des droits d'auteur qui ne lui revenaient pas. Bref, tout ça donne beaucoup de rythme à la lecture et je n'ai pas vu passer le temps. Je me suis plongée dedans, j'ai été totalement immergée et n'en suis ressortie qu'à la fin. Ah, cette fin d'ailleurs ! Je ne m'y attendais pas du tout. L'épilogue m'a scotchée par son revirement de situation.
    Je vais garder un bon souvenir de cette lecture. Je pense que je vais regarder le film qui a été adapté de ce roman, avec Fabrice Luchini, j'ai vu la bande-annonce et il a l'air de correspondre à peu près avec le livre. C'est toujours ma grande peur, une adaptation ciné, je préfère toujours lire le roman avant de le voir. Cela me permet de me faire ma propre idée sur la visualisation des personnages et des scènes.

    En tout cas, j'ai passé un très bon moment en compagnie de Henri Pick et surtout je suis très contente de ma découverte de David Foenkinos. J'ai vu dans sa bibliographie qu'il avait écrit d'autres romans dont certains me semblent intéressants. Ce sera un plaisir de le découvrir dans une autre histoire avec d'autres personnages. Et je pense que je m'achèterai surement ce livre pour l'avoir dans ma bibliothèque, pouvoir le relire à l'occasion, et ainsi le prêter à mes proches pour qu'ils puissent le lire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai d'abord commencé par voir le film avant de lire le roman.
    J'avais beaucoup aimé le film et je n'ai pas été déçue par le roman.
    Une petite enquête bien ficelée dans un village de Bretagne, Crozon. Qui est ce mystérieux Henri Pick, le pizzaïolo du village dont on découvre le manuscrit...
    Voir plus

    J'ai d'abord commencé par voir le film avant de lire le roman.
    J'avais beaucoup aimé le film et je n'ai pas été déçue par le roman.
    Une petite enquête bien ficelée dans un village de Bretagne, Crozon. Qui est ce mystérieux Henri Pick, le pizzaïolo du village dont on découvre le manuscrit posthume ?
    Un roman agréable à lire & à la lecture fluide.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Immersion fantaisiste dans le monde de l’édition et l’exemple d’un phénomène à succès fabriqué.
    C’est léger, amusant et sans prétention.

    Immersion fantaisiste dans le monde de l’édition et l’exemple d’un phénomène à succès fabriqué.
    C’est léger, amusant et sans prétention.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est très sympa. Se lit aisément. J'ai vu le film également. On passe un bon moment.

    C'est très sympa. Se lit aisément. J'ai vu le film également. On passe un bon moment.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.