Le journal de ma disparition

Couverture du livre « Le journal de ma disparition » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy
Résumé:

Deux ans ont passé et Hanne vit désormais pleinement son histoire d'amour avec l'inspecteur Peter Lindgren. Elle tient un journal pour contrer les effets de sa maladie qui petit à petit lui vole sa mémoire.
Tous deux sont envoyés à Ormberg, ville industrielle isolée et sur le déclin, pour... Voir plus

Deux ans ont passé et Hanne vit désormais pleinement son histoire d'amour avec l'inspecteur Peter Lindgren. Elle tient un journal pour contrer les effets de sa maladie qui petit à petit lui vole sa mémoire.
Tous deux sont envoyés à Ormberg, ville industrielle isolée et sur le déclin, pour reprendre un cold case : le meurtre, dix ans plus tôt, d'une fillette jamais identifiée. Dans leur enquête, ils sont aidés par la jeune flic Malin, native d'Ormberg. Par un étrange hasard, c'est Malin, alors adolescente, qui trouva à l'époque le cadavre de la petite fille.
Très vite, l'affaire se complique : Peter disparaît du jour au lendemain, et Hanne est kidnappée dans la forêt. Seul témoin, Jake Olsson, un adolescent qui aime traîner dans les bois habillé en femme... Il récupère le journal que Hanne a laissé tomber et se met à le lire, fasciné, mais il a peur d'aller au commissariat car il ne veut pas qu'on apprenne son secret honteux...
Quand le cadavre d'une femme est retrouvé à l'endroit exact où gisaient les restes de la fillette, le lien entre les deux meurtres, la disparition de Peter et l'enlèvement de Hanne ne fait plus aucun doute pour Malin, qui reprend l'enquête. Mais la jeune femme va découvrir que les tragédies du passé pourraient bien influencer sa propre existence.
De sa plume fluide et au gré de rebondissements imprévisibles, Camilla Grebe nous offre un nouvel opus étourdissant où les différents niveaux d'intrigues se recoupent à nouveau magistralement.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (20)

  • Adolescente, Malin s'est retrouvée au cœur d'un drame qui a secoué son paisible village en découvrant le corps sans vie d'une enfant dans les bois entourant Ormberg. Huit ans plus tard, c'est en tant qu'agent de police qu'elle est de retour sur les lieux du drame, pour reprendre l'enquête sur ce...
    Voir plus

    Adolescente, Malin s'est retrouvée au cœur d'un drame qui a secoué son paisible village en découvrant le corps sans vie d'une enfant dans les bois entourant Ormberg. Huit ans plus tard, c'est en tant qu'agent de police qu'elle est de retour sur les lieux du drame, pour reprendre l'enquête sur ce meurtre resté impuni. Intégrée à l'équipe de Manfred, Peter et Hanne, elle se réjouit de pouvoir faire ses preuves tout en appréhendant de retrouver le village et les souvenirs qu'elle a fuis. Même si sa mère y vit encore, Malin revient peu souvent dans ce coin perdu de Suède, sinistré par la crise où l'usine qui faisait vivre la région a été remplacée par un foyer pour réfugiés, au grand dam des locaux.
    Mais très vite, l'enquête tourne mal. Le corps d'une femme est découvert à l'endroit même où était morte la petite fille inconnue, Peter est porté disparu et Hanne est retrouvée hagarde, frigorifiée et amnésique dans la forêt. La psychologue souffrant de problèmes de mémoire tient un journal de bord où pourrait se trouver une explication à la disparition de Peter mais ce précieux carnet est introuvable. C'est Jake Olsson, un adolescent présent dans la forêt en même temps qu'Hanne, qui désormais possède le journal. Mais plutôt que de le remettre à la police et d'avoir à expliquer sa présence sur les lieux, il préfère se plonger dans les souvenirs d'Hanne.

    Tempêtes de neige, secrets de famille et misère sociale sont les ingrédients du deuxième opus de la série mettant en scène l'équipe de Manfred, Peter et la psychologue Hanne. Camilla Grebe leur adjoint deux nouvelles recrues, pas forcément des plus sympathiques, l'ambitieuse Malin, et le trop sûr de lui Andreas. Dans un village replié sur lui-même où les fermetures d'usine, le chômage, les vitrines baissées et l'exode rural ont insufflé aux rares habitants des sentiments d'abandon et de rancoeur, attisés encore par l'installation d'un foyer de réfugiés, l'auteure s'amuse à mêler un cold case et un crime récent, peut-être liés à travers le temps mais tous deux protégés par les taiseux du coin. Au milieu des habitants solidaires, parfois résignés, parfois racistes, s'élève la voix discrète de Jake, un adolescent qui se cherche, coincé entre la peur de sa différence et l'irrésistible envie d'être lui-même. A travers lui, on entend aussi les mots du journal d'Hanne qui seuls pourront peut-être expliquer la disparition de Peter et mener vers le tueur.
    Un véritable page-turner qui ménage sa part de suspense tout en s'intéressant à la psychologie des différents personnages. On s'immerge sans peine dans ce village de carte postale aux maisons de bois rouges, sous une épaisse couche de neige immaculée et qui cache des drames humains et de sombres secrets. Encore une réussite pour Camilla Grebe qui a su se faire une place dans le monde du polar scandinave.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un bon thriller nordique comme je les aime. L'intrigue se déroule en Suède et plus précisément à Ormberg. Le décor y est parfait; c'est une bourgade isolée, désertée et sinistrée où le chômage règne depuis la fermeture des usines qui employaient une majorité des habitants.
    En pleine crise...
    Voir plus

    Un bon thriller nordique comme je les aime. L'intrigue se déroule en Suède et plus précisément à Ormberg. Le décor y est parfait; c'est une bourgade isolée, désertée et sinistrée où le chômage règne depuis la fermeture des usines qui employaient une majorité des habitants.
    En pleine crise sociale, les habitants voient d'un mauvais oeil l'installation d'un centre d'accueil pour demandeurs d'asile.
    Crise sociale, hostilité et méfiance envers les étrangers. C'est dans ce contexte que deux meutres sont commis ainsi qu'une disparition inquiétante. Une enquête est alors menée ponctuée de rebondissements et suspens à souhait. .
    Ma lecture a été très fluide. J'ai adoré le style de l'auteure. Je n'avais pas lu le premier roman de l'auteure mais cela n'a pas été gênant pour cette lecture. .
    .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je ne connaissais pas cette auteure et j'ai braucoup aimé son écriture. Le fait de se trouver à chaque chapitre dans la peau d'un des personnages donne du tthme et l'enquête est bien ficelée.
    J'ai donc acheté son autre livre
    Voir plus

    Je ne connaissais pas cette auteure et j'ai braucoup aimé son écriture. Le fait de se trouver à chaque chapitre dans la peau d'un des personnages donne du tthme et l'enquête est bien ficelée.
    J'ai donc acheté son autre livre

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un polar nordique qui fait son job!

    Tu sais, c'est cette lecture de quand t'as plus envie de rien, tu te dis "Allez, un polar, ça se lit tout seul!" C'est ce qui m'est arrivé, une pile de bouquins qui donnent tous très envie mais... malgré tout, un manque d'envie d'en ouvrir un.

    Et puis,...
    Voir plus

    Un polar nordique qui fait son job!

    Tu sais, c'est cette lecture de quand t'as plus envie de rien, tu te dis "Allez, un polar, ça se lit tout seul!" C'est ce qui m'est arrivé, une pile de bouquins qui donnent tous très envie mais... malgré tout, un manque d'envie d'en ouvrir un.

    Et puis, ce polar de Camilla Greber, autrice que je n'avais jamais lu, arrivé dans ma boite aux lettres un jour de chance, alors oui, j'ai eu un peu de mal au début, puis passé les petits soucis habituels du genre (manichéisme, ficelles un peu trop voyantes, discours en alternance de deux personnages), je me suis fait piéger et ai fini assez rapidement mon nez collé au bouquin dans le métro bondé ou en rue (dangereux, à éviter!).

    Du coup, il fait son job, la madame est contente de l'avoir lu et d'avoir pu se remettre le pied à l'étrier de la lecture (ça ne veut rien dire mais au moins c'est pas en latin (seuls les initiés comprendront))

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je termine à l'instant l'excellent : "Le journal de ma disparition" de Camille GREBE.
    Le pitch : Il y a huit ans, la jeune Malin, alors adolescente, a découvert une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg, une ville suédoise isolée. On n’a jamais pu identifier la petite victime.
    Devenue une...
    Voir plus

    Je termine à l'instant l'excellent : "Le journal de ma disparition" de Camille GREBE.
    Le pitch : Il y a huit ans, la jeune Malin, alors adolescente, a découvert une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg, une ville suédoise isolée. On n’a jamais pu identifier la petite victime.
    Devenue une jeune flic ambitieuse, Malin est affectée auprès de Hanne, la célèbre profileuse, et de l’inspecteur Peter Lindgren, qui reprennent l’affaire. Mais Peter disparaît du jour aunlendemain, et Hanne est retrouvée blessée et hagarde dans la forêt.
    Le seul témoin est un adolescent qui aime errer dans les bois enneigés, la nuit. Sans le dire à personne, il récupère le journal que Hanne a laissé tomber et se met à le lire, fasciné…
    Désormais seule dans son enquête, Malin est appelée sur les lieux du tout premier crime : une nouvelle victime a été découverte. Et si tous ces faits étaient tragiquement liés ?
    De sa plume fluide et au gré de rebondissements imprévisibles, Camilla Grebe nous offre un nouvel opus étourdissant où les secrets enfouis et les différentes intrigues s’entrelacent magistralement. Une lecture à couper le souffle.

    Un roman froid, sombre, mais passionnant dans le grand hiver suédois.
    http://mcchipie.over-blog.com/2019/10/le-journal-de-ma-disparition-camille-grebe.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai découvert Camilla Grebe avec 'Un cri sous la glace' dont j'avais apprécié le suspense.

    J'ai tout autant apprécié Le journal de ma disparition qui n'est pas, comme je le pensais, le journal d'une personne disparue, mais celui de Hanne, une profileuse dont la maladie grignotte peu à peu...
    Voir plus

    J'ai découvert Camilla Grebe avec 'Un cri sous la glace' dont j'avais apprécié le suspense.

    J'ai tout autant apprécié Le journal de ma disparition qui n'est pas, comme je le pensais, le journal d'une personne disparue, mais celui de Hanne, une profileuse dont la maladie grignotte peu à peu tous les souvenirs. 

    Il y a huit ans, des ados ont découvert le cadavre d'une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg. L'une de ces ados est aujourd'hui policière affectée à l'enquête menée par Hanne et Peter Lindgren, inspecteur de Stockholm.

    Peter disparaît, Hanne est retrouvée errant dans la forêt ... 

    Un jeune garçon découvre le journal de Hanne, et mène une enquête solitaire ...

    Un roman qui donne à voir la vie dans ces petits vilalges, où les usines ont fermé, où les jeunes partent à Stockholm ou à l'étranger et qui reçoivent des migrants pas forcément bien accueillis ...

    Un roman dont l'action se déroule en Suède, mais dont la portée est universelle.

    Une auteur dont je vais rechercher le troisième opus ... et dont j'aimerais trouver (en français) les premiers romans écrits en collaboration

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Et voilà que je tourne les dernières pages du dernier livre sélectionné dans la catégorie « polar » en lice pour le Prix des Lecteurs aux éditions Le Livre de Poche. Déjà 7 mois que cette aventure a commencé pour moi en tant que membre du jury (un rêve car je désirais depuis de nombreuses années...
    Voir plus

    Et voilà que je tourne les dernières pages du dernier livre sélectionné dans la catégorie « polar » en lice pour le Prix des Lecteurs aux éditions Le Livre de Poche. Déjà 7 mois que cette aventure a commencé pour moi en tant que membre du jury (un rêve car je désirais depuis de nombreuses années y participer) et pourtant, c’est à peine comme si c’était hier… C’est donc avec un brin de nostalgie que j’écris cette dernière chronique dans le cadre de ce prix.

    Avant toute chose, je tiens à vous dire que je vous ferai incessamment sous peu un article récapitulatif reprenant la sélection au complet ainsi que les 7 livres choisis dans un premier temps, par nous les jurés. Ensuite, entre le 1er et le 4 septembre, viendra le vote final où il faudra alors désigner le livre gagnant parmi ces 7 pré-sélectionnés. Mais nous n’en sommes pas encore là et revenons au polar « Le journal de ma disparition » de Camilla Grebe.

    Début de ce mois, je m’étais plongée dans le premier tome de cette série entreprise par cette auteure suédoise, qualifiée comme la reine du polar suédois, avec son duo atypique composé du policier Peter Lindgren et de la profileuse, Hanne. Je vous mets ici le lien de mon premier article comme petit aide-mémoire : https://www.musemaniasbooks.be/2019/08/21/un-cri-sous-la-glace-de-camilla-grebe-thriller/

    J’avais eu un sentiment mitigé vu le style d’écriture qui me paraissait assez lent par rapport à ce que j’avais l’habitude de rencontrer avec les auteurs nordiques, phénomène que j’apprécie assez bien. Comme il s’agissait de la première oeuvre de l’auteure, je souhaitais rester assez tolérante, surtout qu’il s’agissait d’une traduction, travail incommensurable.

    Je dirais qu’avec l’expérience, ce petit défaut que j’avais pu trouver, commence doucement à s’estomper. De plus, ne se reposant pas sur les lauriers, Camilla Grebe introduit ici un nouveau personnage en la personne de Malin qui vient compléter l’équipe policière.

    Par contre, vous le remarquerez très facilement, je pense, une grosse ressemblance avec son premier thriller relève en ce que l’auteure laisse la victime non identifiée. Il faut arriver à plus de la moitié du livre pour que commence doucement à se dessiner son identité.

    Encore une fois, le suspens quant à connaître le coupable est tenu très longtemps et l’auteure a su me surprendre par la conclusion de l’enquête. Je n’avais pas vraiment soupçonné que cela finirait de la sorte et ça, c’est un point très positif pour moi.

    Vu qu’un des dictons que j’utilise très souvent est « jamais deux sans trois », je ne pourrai pas passer à côté du troisième livre : « L’ombre de la baleine »

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je me suis plongé dans ce roman de Camilla Grebe dans le cadre du prix des lecteurs du livre de poche en catégorie polar. Je ne connaissais pas du tout cette auteur de polars nordiques mais j'en ai lu du bien sur plusieurs site.

    Effectivement, l'auteur maitrise son sujet et les principaux...
    Voir plus

    Je me suis plongé dans ce roman de Camilla Grebe dans le cadre du prix des lecteurs du livre de poche en catégorie polar. Je ne connaissais pas du tout cette auteur de polars nordiques mais j'en ai lu du bien sur plusieurs site.

    Effectivement, l'auteur maitrise son sujet et les principaux codes du genre, aucun doute là-dessus. L'histoire est bien pensée, tout est déroulé sans anicroches avec une narration intelligente à deux voix et quelques petits artifices malins comme ces éclaircissements sur les évènements passés qui vont être découverts à la lecture d'un journal écrit par un personnage.

    L'histoire tourne d'ailleurs pas mal autour de ce journal. Si je vous fait un rapide résumé, le cadavre d'une fillette est découvert et ce meurtre n'a pas été élucidé. le cold case est réouvert des années plus tard (pour des raisons peu habituelles d'ailleurs...). Une équipe de choc est dépêchée sur place mais voilà qu'un enquêteur disparaît et qu'un autre membre de l'équipe est retrouvé, mais pas au meilleur de sa forme on va dire, par un adolescent qui va entrer en possession de son journal et donc de ses notes.

    Voilà pour la base, il va bien évidemment se passer beaucoup de choses au cours du récit et c'est plutôt un point fort. Au delà de la maîtrise, on ne s'ennuie pas, c'est assez rythmé et on a envie de connaître la suite. de plus, des thèmes d'actualités tels que l'immigration ou encore les transgenres sont abordés tout au long du récit pour pousser le lecteur à la réflexion. Bon par contre, j'avoue avoir vu arriver un peu la fin, ce qui n'est pas un très bon point dans ce genre de roman.

    Côté personnages, rien de très original, certains enquêteurs méritaient peut-être un peu plus de développements mais ce n'est pas très grave. Un point me chagrine plus et cela explique ma note.
    Finalement, il n'y a pas que les personnages qui ne sont pas originaux. Ce polar est très (et trop) classique. Maîtrisé de bout en bout certes, mais il ne se démarque pas pour moi. Il reste bien dans les bornes du genre et du coup cela donne un petit sentiment de déjà lu. J'ai lu ce roman de manière assez détaché, c'est donc une bonne lecture d'été qui ne prend pas la tête mais pas plus. A noter aussi quelques répétitions et lourdeurs à certains moments du texte mais rien de catastrophique.

    Un roman policier sympa donc et bien maîtrisé mais qui ne révolutionne pas le genre et qui peut donner une impression de déjà lu pour les gros lecteurs de ce genre littéraire. Je ne conseille pas mais ne déconseille pas non plus !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions