Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le jeu de la dame

Couverture du livre « Le jeu de la dame » de Walter Tevis aux éditions Gallmeister
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallmeister
  • EAN : 9782351787762
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses »vitamines» censées les apaiser. Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner,... Voir plus

Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses »vitamines» censées les apaiser. Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit, la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond où les pièces se bousculent à un rythme effréné. Plus rien n'arrêtera l'enfant prodige pour conquérir le monde des échecs et devenir une championne. Mais, si Beth prédit sans faute les mouvements sur l'échiquier, son obsession et son addiction la feront trébucher plus d'une fois dans la vie réelle.

Donner votre avis

Avis (4)

  • À la fin des années 50, Elizabeth Harmon (Beth) perd sa mère dans un accident de voiture, alors qu’elle a huit ans (son père est mort l’année précédente …) Orpheline au foyer Methuen de Mount Sterling (Kentucky) elle va apprendre à jouer au volley-ball et surtout développera une immense passion...
    Voir plus

    À la fin des années 50, Elizabeth Harmon (Beth) perd sa mère dans un accident de voiture, alors qu’elle a huit ans (son père est mort l’année précédente …) Orpheline au foyer Methuen de Mount Sterling (Kentucky) elle va apprendre à jouer au volley-ball et surtout développera une immense passion pour les échecs, en compagnie de M Shaibel, l’homme à tout faire.

    À l’orphelinat, on distribue, chaque matin, deux tranquillisants aux enfants, pour qu’ils se tiennent cois toute la journée. Beth va très rapidement tromper la vigilance de M Fergussen en cachant les siens jusqu’au soir, afin de chasser ses insomnies. Au fil des jours, elle découvre que, si elle n’utilise qu’un seul cachet pour dormir, elle parvient à se sentir vraiment bien dans sa tête et dans son corps, en absorbant les autres par deux ou trois …

    À huit ans, Beth est devenue « époustouflante » aux échecs ! À huit ans, Beth se drogue …

    Adoptée par les Wheatley à l’âge de treize ans, elle perd sa seule amie (Jolene De Witt) et son cher maître d’échecs, M Shaibel. En revanche, Beth y gagne la possibilité inespérée de participer à des tournois avec de vrais champions (Beltik) et de prouver ainsi quelle inimaginable surdouée elle est ! Commence alors les tournées américaines avec Alma, sa mère adoptive, devenue sa « manager ». Beth n’a plus qu’un rêve durant toutes ces années : l’US Open ! Puis viendra le temps des voyages en Europe, à la rencontre des meilleurs joueurs russes …

    Mais si l’adolescente est addict aux échecs, elle l’est toujours (hélas) aux petits cachets verts (qui ont faits leur ré-apparition depuis l’orphelinat) et également à l’alcool …

    Aucun besoin d’être passionné par ce « sport cérébral » que sont les échecs pour accrocher pleinement à la lecture de ce formidable roman : je n’y joue pas et j’ai adoré le livre de Walter Tevis ! Je ne me suis nullement ennuyée durant la description des parties d’échecs – description enthousiaste qui est loin d’être le coeur de l’intrigue, même si elle en forme le noyau … L’ écriture me rappelle (je ne saurais dire exactement pourquoi ?! …) celle de Donna Tartt … Bref, une très belle découverte ! Un immense moment de plaisir littéraire !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quel roman envoûtant! Je l'ai lu quasiment d'une traite, totalement absorbée par l'histoire, prise au jeu des tournois. Je ne connais quasiment rien aux échecs, seulement le déplacement des pièces, pour la stratégie et l'anticipation hum... ce n'est pas vraiment mon fort. Et c'est là que le...
    Voir plus

    Quel roman envoûtant! Je l'ai lu quasiment d'une traite, totalement absorbée par l'histoire, prise au jeu des tournois. Je ne connais quasiment rien aux échecs, seulement le déplacement des pièces, pour la stratégie et l'anticipation hum... ce n'est pas vraiment mon fort. Et c'est là que le roman est fort, il arrive à tenir les non-initiés, car si on ne comprend rien à la défense sicilienne ou au gambit de la dame peu importe, on ressent la tension du tournoi, le soulagement de trouver la faille, le bonheur de la victoire et de s'imposer dans ce monde quasi exclusivement masculin. Et puis Beth est fascinante. J'ai adoré la suivre, la voir grandir, évoluer, j'ai éprouvé ses frustrations, ses doutes, son envie de gagner, sa solitude, j'avais envie de la secouer quand elle tombait dans ses addictions. J'ai été fascinée par ce monde que je connaissais pas et par ces joueurs capable d'anticiper les coups de nombreux tours avant et avec une telle facilité que pour moi ça relève presque de la magie lol.
    J'ai adoré ce roman et j'ai maintenant hâte de découvrir son adaptation sur Netflix.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une adaptation en série, une nouvelle traduction par les excellentes éditions Gallmeister et voilà que "le jeu de la dame " est le livre du mois pour Picabo river book.
    Me voilà donc en train de lire un livre sur le monde des échecs et je n'y connais rien sur ce jeu, et sais à peine jouer aux...
    Voir plus

    Une adaptation en série, une nouvelle traduction par les excellentes éditions Gallmeister et voilà que "le jeu de la dame " est le livre du mois pour Picabo river book.
    Me voilà donc en train de lire un livre sur le monde des échecs et je n'y connais rien sur ce jeu, et sais à peine jouer aux Dames.
    Ce texte décrit parfaitement le monde des tournois des échecs, que ce soient dans des collèges américains, dans des hôtels ou des tournois internationaux. Il décrit le monde des joueurs d'échecs, leurs entraînements, leurs lectures et leurs heures, jours à jouer ou à rejouer des parties de façon incessante.
    Ce roman est aussi le portrait d'une femme qui va s'imposer dans ce monde masculin.
    Beth Harmon devient orpheline après l'accident de voiture de ses parents, elle se retrouve dans un orphelinat, strict, où elle n'arrive pas à s'insérer, à se faire des amies, à part une truculente fille plus âgée qu'elle,qui va l'aider à s'y faire une place en attendant une éventuelle adoption. Mais par un pur hasard, elle va être initiée aux jeux d'échecs par le vieux, grognon, taiseux concierge de l'établissement, avec qui elle va faire des parties dans les sous sols et va lui prêter un échiquier et des livres sur les différentes combinaisons possibles, il y en a pléthore.
    Nous sommes dans les années 50, aux Etats Unis. Pour canaliser les enfants, le médecin de l'orphelinat n'hésite pas à distribuer comme des bonbons, des tranquillisants, de fameuses pilules vertes. Les enfants et en particulier Beth va vite devenir addictive de ses pilules (une surprenante et cocasse scène pour s'en procurer).
    Elle va commencer à participer à des tournois d'échecs et va perfectionner son jeu et gagner de plus en plus de parties.
    Adoptée, sa "nouvelle" mère va l'inciter dans la participation des tournois et elles vont alors parcourir le pays pour participer à des tournois, gagner des prix et de l'argent grâce à de nombreuses victoires. Cette étrange mère va aussi l'initier à l'alcool et à nouveau, Beth va être affrontée à une nouvelle addiction : celui de l'alcool.
    Mais son rapport au jeu d'échecs peut être aussi assimilé à une addiction : elle passe des heures, des journées des nuits entières à jouer, à rejouer des parties, à comprendre, assimiler des tactiques, à apprendre et à rejouer des combinaisons.
    Elle sera championne des Etats Unis, va participer à des tournois à Paris, à Moscou et affronter les meilleurs joueurs du monde, mais elle ne profitera jamais de ces voyages ou de sa vie en général.
    Elle a une vie de solitaire, face à un échiquier de 64 cases à étudier de nouvelles combinaisons, sans fin.
    Le portrait d'une femme, addicte (aux pilules vertes, à l'alcool, au jeu d'échecs) et des pages surprenantes, palpitantes de ces tournois internationaux, qui durent plusieurs jours, nuits, face à un échiquier et quand les joueurs ne jouent plus ils refont sans cesse les parties.
    Des personnages secondaires jalonnent ce texte, que ce soit ce concierge qui l'a initié, sa mère adoptive, son amie d'orphelinat, qu'elle retrouve (et qui va l'aider à se sortir de l'alcool par le sport (autre addiction avec des heures et des heures d'entraînement dans un gymnase (!!)), Benny, un joueur qui va devenir une sorte d'entraîneur.
    Mais surtout le portrait d'une femme très solitaire, et dont on n'a pas l'impression qu'elle soit très heureuse, même quand elle joue et gagne des parties, cela semble un perpétuel labeur. Cela ne semble pas toujours un plaisir de se triturer les méninges pour trouver avant l'autre la bonne combinaison, une nouvelle combinaison ou une ancienne, déjà utilisée sur ce satané échiquier. Pas sûre que j'ai envie de m'initier à ce jeu de stratégie et de patience.
    Et j'aurai aimé savoir ce qu'elle est devenue après une ultime et spectaculaire victoire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (1)
  • Je viens tout juste de terminer la lecture de ce livre et il est juste INCROYABLE!!!!!! C'est un livre que je relirais sûrement dans quelques années. La place de la femme, représenté par la protagoniste Beth, dans ce livre est merveilleux d'autant plus qu'elle mène plusieurs combat non seulement...
    Voir plus

    Je viens tout juste de terminer la lecture de ce livre et il est juste INCROYABLE!!!!!! C'est un livre que je relirais sûrement dans quelques années. La place de la femme, représenté par la protagoniste Beth, dans ce livre est merveilleux d'autant plus qu'elle mène plusieurs combat non seulement en tant que femme mais aussi en tant qu'orpheline. Cette jeune joueuse d'échecs est très inspirante.
    Ce livre nous fais aussi par d'un aspect psychologique avec les méfaits de la drogue, de l'alcool, de l'harcèlement etc. Cependant la protagoniste nous montre que " quand on veut on peut" et comme quoi en partant de rien, avec de la volonté on arrive à entreprendre ce que l'on souhaite réellement.
    J'avais aimé la série mais je trouve le livre encore plus puissant, un vrai coup de cœur pour ce livre!!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.