Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le grand méchant renard

Couverture du livre « Le grand méchant renard » de Benjamin Renner aux éditions Delcourt
  • Date de parution :
  • Editeur : Delcourt
  • EAN : 9782756051246
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle, un renard chétif tente de trouver sa place en tant que grand prédateur. Devant l'absence d'efficacité de ses méthodes, il développe une nouvelle stratégie. Sa solution : voler des oeufs, élever les... Voir plus

Face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle, un renard chétif tente de trouver sa place en tant que grand prédateur. Devant l'absence d'efficacité de ses méthodes, il développe une nouvelle stratégie. Sa solution : voler des oeufs, élever les poussins, les effrayer et les croquer. Mais le plan tourne au vinaigre lorsque le renard se découvre un instinct maternel.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (12)

  • Cela fait un petit moment que je lorgnais sur cette BD en librairie, alors quand j'ai vu qu'elle était gratuite au format numérique pendant le confinement, je l'ai directement mise dans mon panier.
    A peine charger sur l'application Kindle que je l'ai directement lu.

    Cette BD raconte les...
    Voir plus

    Cela fait un petit moment que je lorgnais sur cette BD en librairie, alors quand j'ai vu qu'elle était gratuite au format numérique pendant le confinement, je l'ai directement mise dans mon panier.
    A peine charger sur l'application Kindle que je l'ai directement lu.

    Cette BD raconte les mésaventures d'un renard incapable de faire peur aux poules qu'il veut manger. Il est tellement gringalet que personne n'a peur de lui. Un jour, le loup lui souffle une idée qui lui semble alors géniale. Vu qu'il n'arrive pas à attraper une poule, il n'a qu'à voler des oeufs, les couver et attendre la naissance des poussins pour les dévorer. Sauf qu'à la naissance, les poussins se révèlent être trop petits pour être mangé, du coup, il décide d'attendre quelques mois pour les engraisser.
    Mais voilà, il finit par s'y attacher d'autant qu'ils le prennent pour leur mère...

    "Le grand méchant renard" est une BD vraiment toute mignonne et très drôle. Entre quiproquos, personnages très crétins et les répliques hilarantes, il est impossible de ne pas rire.
    L'intrigue est très rigolote et les différents personnages sont hyper attachants.

    Quant aux illustrations, elles sont extras. Les dessins sont minimalistes avec tout plein de détails qui font qu'on a envie de les examiner plus attentivement. On voit parfaitement les expressions des différents personnages qui sont à mourir de rire.

    C'est une BD jeunesse qui plaira aux enfants comme aux adultes. Avec nos yeux d'adultes, on s'apperçoit que cette histoire soulève diverses questions de sociétés très actuelles comme l'éducation, l'éducation, le paraître, les relations parents-enfants...

    En bref, une BD toute mignonne et vraiment hilarante qui plaira aux enfants comme aux parents. Je ne peux que vous recommander cette petite pépite pour passer un très bon moment.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Mon livre préféré pour le fun, à mettre entre toutes les mains de n importe quel âge, un livre formidable, drôle , qui devrait être remboursé par la sécurité sociale tellement il fait du bien

    Mon livre préféré pour le fun, à mettre entre toutes les mains de n importe quel âge, un livre formidable, drôle , qui devrait être remboursé par la sécurité sociale tellement il fait du bien

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une fois n’est pas coutume, mes Couassous et moi avons lu le même ouvrage : celui de Benjamin RENNER retraçant les aventures du Grand Méchant Renard.

    Un seul reproche : c’est écrit un peu petit pour mes vieux yeux. Pour le reste : c’est extra !

    Nous nous sommes marrés en famille des...
    Voir plus

    Une fois n’est pas coutume, mes Couassous et moi avons lu le même ouvrage : celui de Benjamin RENNER retraçant les aventures du Grand Méchant Renard.

    Un seul reproche : c’est écrit un peu petit pour mes vieux yeux. Pour le reste : c’est extra !

    Nous nous sommes marrés en famille des déconvenues de ce pauvre renard qui tombe d’inanition à l’idée de toutes ces poules à manger rien que pour lui ; nous avons bien aimé le loup, très détaché, et qui attend que le renard fasse la sale besogne ; nous avons aimé le chien procrastineur qui se fait envahir par la poule survoltée qui a perdu ses oeufs.

    Nous nous sommes attendri devant ce renard propulsé chef de famille et qui tente de faire comprendre à ses poussins qu’ils sont des poussins.

    Monsieur Renner, merci beaucoup pour ce très bon moment de lecture en famille.

    L’image que nous retiendrons :

    Celle du poussin appelant sa maman renard à corps et à cris pour lui montrer une feuille jaune.

    http://alexmotamots.fr/le-grand-mechant-renard-benjamin-renner/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cet album a tout pour plaire : histoire originale, humour fin, léger et personnages attachants.

    Un vrai coup de cœur !

    Je vous le recommande vivement !

    Cet album a tout pour plaire : histoire originale, humour fin, léger et personnages attachants.

    Un vrai coup de cœur !

    Je vous le recommande vivement !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Donc ici on se retrouve au beau milieu d’animaux qui parlent. On alterne entre la forêt avec le loup et le fameux renard et une ferme avec ses poules, son chien de garde, son cochon et son lapin. Ce que j’ai bien aimé c’est que chaque personnage a son caractère bien identifié, exemple : le chien...
    Voir plus

    Donc ici on se retrouve au beau milieu d’animaux qui parlent. On alterne entre la forêt avec le loup et le fameux renard et une ferme avec ses poules, son chien de garde, son cochon et son lapin. Ce que j’ai bien aimé c’est que chaque personnage a son caractère bien identifié, exemple : le chien de garde moins il en fait mieux il se porte et ça lui va très bien ^^

    Le renard dont on parle est donc loin du cliché du renard malin et sournois, car faute de ne pas être assez méchant, il n’a rien à se mettre sous la dent. Sur les conseils du loup, qui lui est « normal », il va voler des poussins pour les manger plus tard et c’est de là que s’enchaîne toute l’histoire. Çà donne des scènes irréelles, cocasses, so cute, légèrement prévisible aussi.

    Au final vous n’aurez pas vu le temps passé et vous serez déjà arrivé à la fin, et la cerise sur le gâteau c’est que c’est aussi bien pour les grands que les petits ! (Bon on doit quand même déplorer la mort d’un petit oiseau..).

    Et bien non ce n’est pas vraiment la fin car Mr. Renner nous a concocté un petit bonus en ligne ! Au choix à scanner avec votre téléphone dans la BD (QR Code) ou alors dispo directement ici ! (Allez-y, c’est garanti sans spoiler!)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai adoré cet ovni. J'ai adoré les dialogues, les dessins, les personnages, les situations. Je l'offre à tous le monde petits et grands par ce que c'est juste du bonheur en papier.

    J'ai adoré cet ovni. J'ai adoré les dialogues, les dessins, les personnages, les situations. Je l'offre à tous le monde petits et grands par ce que c'est juste du bonheur en papier.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Au sortir d’une lecture-uppercut, et face à la morosité ambiante, au froid glacial de l’hiver et à un irrépressible besoin d’ailleurs, j’ai sollicité les conseils éclairés de ma bibliothécaire, et me suis lancée dans la lecture de ce « Grand méchant renard », faisant ainsi connaissance avec...
    Voir plus

    Au sortir d’une lecture-uppercut, et face à la morosité ambiante, au froid glacial de l’hiver et à un irrépressible besoin d’ailleurs, j’ai sollicité les conseils éclairés de ma bibliothécaire, et me suis lancée dans la lecture de ce « Grand méchant renard », faisant ainsi connaissance avec Benjamin Renner, pour mon plus grand bonheur !
    Installez-vous confortablement, je vous tisse la trame de cette BD totalement jubilatoire, et je vous laisse le soin de courir de toute urgence chez votre libraire ou dans votre bibliothèque, médiathèque, CDI ou autre pour passer un moment drôle, tendre, un vrai régal…
    Le grand méchant renard est une sorte d’antihéros, maladroit, pataud, doté d’une voix fluette, et… bien peu rusé. Un looser en somme…
    Son challenge : chasser la poule qui le regarde de haut, le nargue quotidiennement ("Je te préviens, si tu fous encore le bordel c'est toi qui ranges...") , le bastonne régulièrement, ainsi que quelques autres animaux de la ferme. Bon, il a quand même des potes au sein de la basse-cour, faut pas croire ! Le cochon est même plutôt sympa avec lui, lui laissant çà et là de quoi casser la croûte…
    Las de se nourrir de navets (ben oui, ça ne nourrit pas son renard !),et décidé à ne plus être le seul renard vegan de la Création, il décide, sous la houlette du grand méchant loup, de voler des œufs, afin de faire des poussins à naître sa future collation. Mais les choses ne sont pas si simples, car sous son cœur de renard (pas) rusé, bat celui d’un papa « poule » !

    "- Je comprends pas ! Pourquoi ça marche pas ? C'est quoi mon problème ?
    - Je sais pas... Peut-être que tu as l'air aussi costaud qu'une huître... Ou alors que tu as autant de charisme qu'une limace séchée dans un pot de sel... Ou sinon que tu es aussi féroce qu'une tortue anémique à la retraite...
    - Ça va, c'est bon, j'ai compris... Je suis condamné à manger du navet jusqu'à la fin de ma vie...."
    Truffée d’anecdotes hilarantes, tendres, dans un style très épuré (il n’y a pas de cases, et les dessins à l’aquarelle sont sublimes) , cette BD totalement atypique est une réussite absolue.
    Ne croyez pas cependant que tout n’y est que légèreté. A travers des situations cocasses, Benjamin Renner, connu également pour « Ernest et Célestine » et « Un bébé à livrer » aborde des sujets pas si simples, comme la parentalité, les idées préconçues, l’amour paternel, la différence. Il égratigne gentiment quelques travers de notre société, avec un humour décalé et totalement irrésistible.
    Pour les petits, les moyens , les grands, bref pour tout le monde, ce Grand Méchant Renard est un antidote à la morosité, un délice à partager, un rayon de soleil, bref, un pur bonheur, je vous l’assure.
    Vous ne pourrez que tomber sous le charme du Renard qui ne fait même pas peur quand il veut faire flipper l’ennemi avec son Graouuu légendaire.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Le renard comme tous les matins se lève affamé et part vers la ferme d’un pas décidé. Et comme tous les matins, la poule qu’il essaie d’effrayer le pourchasse et le frappe avec un bâton sous l’indifférence des autres animaux de la ferme. Et comme tous les matins, Renard repart bredouille et...
    Voir plus

    Le renard comme tous les matins se lève affamé et part vers la ferme d’un pas décidé. Et comme tous les matins, la poule qu’il essaie d’effrayer le pourchasse et le frappe avec un bâton sous l’indifférence des autres animaux de la ferme. Et comme tous les matins, Renard repart bredouille et humilié. Renard est faible et lâche, il a autant de charisme qu’une limace dans un pot de sel, pourtant, il essaie de suivre les conseils du loup, prend l’air méchant et grogne mais non, ça ne marche pas et Renard doit se contenter des navets que lui offre trop gentiment le cochon jardinier de la ferme. Renard en a assez de ce régime végétarien, alors lorsque le Loup lui propose un plan pour enfin se faire un bon repas, Renard accepte ; il lui suffit de voler les œufs de la poule et d’attendre patiemment leur éclosion, les poussins, quand ils seront bien gras, seront partagés avec Loup. Mais dès leur naissance, Renard s’attache à ses petits qui le considèrent comme leur maman et développe un fort instinct maternel. Parent attentif et aimant, il s’investit activement dans l’éducation des poussins. Le Renard devient maman poule et les Poussins se prennent pour des renardeaux ! Alors évidemment quand le Loup vient réclamer sa part du gueuleton, les ennuis commencent …

    Une belle galerie de personnages : Le Renard est touchant, les poussins sont drôles, et les poules qui ont monté un club d’extermination de renards, hilarantes, les personnages secondaires sont tout aussi intéressants. Quant au Loup, il m’a fait pensé à l’acteur Louis Jouvet. Une jolie histoire, drôle et émouvante, des dialogues savoureux, des situations cocasses. Et des dessins très expressifs, aux couleurs douces.

    J’ai adoré ce Grand Méchant Renard

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.