Le gourmet solitaire

Couverture du livre « Le gourmet solitaire » de Taniguchi et Sekikawa aux éditions Casterman
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Notre solitaire est représentant de commerce et il aime manger. Avec lui nous allons prendre 18 repas, 18 chapitres dans 18 ambiances différentes. Un petit régal comme d'habitude, Taniguchi nous fait découvrir la gastronomie japonaise liée chaque fois à un lieu différent. Il nous invite à un...
    Voir plus

    Notre solitaire est représentant de commerce et il aime manger. Avec lui nous allons prendre 18 repas, 18 chapitres dans 18 ambiances différentes. Un petit régal comme d'habitude, Taniguchi nous fait découvrir la gastronomie japonaise liée chaque fois à un lieu différent. Il nous invite à un voyage gastronomique au pays du Soleil Levant.

    A chaque fois notre protagoniste se pose dans un lieu précis. Il observe les gens, les attitudes et nous décrit chaque quartier, chaque région.

    Peu de dialogues, on est un peu dans la tête de notre bonhomme, on entend ses réflexions. On découvre le Japon et sa cuisine typique mais surtout un art de vivre. Un repas est un cérémonial, on prend le temps d'apprécier son repas. Le thème principal de ce roman graphique, hormis la cuisine et le Yo Yû, l'art d'accorder du temps au temps.

    Attention ce manga se savoure petit à petit, à ne pas lire d'une traite sous peine d'indigestion.

    On y dégustera guidé par son estomac au fil des ses voyages professionnels des sushis, des haricots noirs en gelée, les petits gâteaux, un bento, le barbecue coréen, la bouffe de supérette, les nouilles et raviolis chinois, les beignets de poulpe dans la rue, les anguilles grillées, les oden sans oublier l'indispensable bol de riz.

    Et pour digérer tout cela nous terminerons par une nouvelle de Masayuki Kusumi.

    Bon appétit.


    Ma note : 9/10

    Les jolies phrases

    Je me sens comme une usine d'acier, et mon estomac, c'est mon haut fourneau !

    Au Japon, il faut toujours faire attention aux autres, se comporter en fonction de ce qu'on attend de toi...

    Les japonais aiment beaucoup les étrangers, et on vit très bien comme travailleur émigré au Japon... surtout si on n'est pas noir, pas Chinois, pas Coréen, pas une femme, pas un homosexuel, pas asiatique, pas musulman et pas Américain.

    http://nathavh49.blogspot.be/2015/12/le-gourmet-solitaire-taniguchi-et-kusumi.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions