Le gardien invisible

Couverture du livre « Le gardien invisible » de Dolores Redondo aux éditions Stock
Résumé:

« Le gardien invisible est un roman noir puissant, inquiétant de réalisme, et inaugure la trilogie du Baztán, qui va faire parler d´elle. » El PeriódicoLe cadavre d´une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène. Très vite, les croyances basques... Voir plus

« Le gardien invisible est un roman noir puissant, inquiétant de réalisme, et inaugure la trilogie du Baztán, qui va faire parler d´elle. » El PeriódicoLe cadavre d´une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène. Très vite, les croyances basques surgissent : et si toute cette horreur était l´oeuvre du basajaun, un être mythologique ? L´inspectrice Amaia Salazar, femme de tête en charge de l´enquête, se voit contrainte de revenir sur les lieux de son enfance qu´elle a tenté de fuir toute sa vie durant.  Jonglant entre les techniques d´investigation scientifique modernes et les croyances populaires, Amaia Salazar devra mettre la main sur ce gardien invisible qui perturbe la vie paisible des habitants d´Elizondo.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Enquête policière mêlée à la mythologie basque. J'aurais aimé en savoir plus autour de la relation qui lit l'héroïne au basajaun.

    Ce livre m'a plu mais pas vraiment transportée, j'en attendais un tout petit peu plus.

    Enquête policière mêlée à la mythologie basque. J'aurais aimé en savoir plus autour de la relation qui lit l'héroïne au basajaun.

    Ce livre m'a plu mais pas vraiment transportée, j'en attendais un tout petit peu plus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un policier entre réalité et fantastique...

    Voici le premier tome d'une trilogie découverte grâce à une cousine espagnole. Il s'agit d'un policier avec des notes de fantastique. L'histoire étant un peu dure, il m'a été difficile de me mettre dedans, je l'ai lu en plusieurs...
    Voir plus

    Un policier entre réalité et fantastique...

    Voici le premier tome d'une trilogie découverte grâce à une cousine espagnole. Il s'agit d'un policier avec des notes de fantastique. L'histoire étant un peu dure, il m'a été difficile de me mettre dedans, je l'ai lu en plusieurs fois.

    L'inspectrice Amaia SALAZAR se voit obligée de retourner dans son village natal des Pays Basques espagnols pour enquêter sur un tueur en série suite à la découverte de deux cadavres de jeunes filles.

    Entre les fantômes de son passé, les vieilles légendes locales et la réalité, on suit Amaia dans une enquête dont elle ne va pas ressortir indemne.

    Au fur et à mesure des chapitres le suspens monte et on espère arriver à découvrir qui est le tueur autant que notre personnage principale.

    Apparemment, il y aurait eu une adaptation cinématographique sur Netlfix.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Premier tome de la trilogie du Baztan. Un roman très sombre, plein de références à la mythologie basque et une héroïne comme je les aime... Un très bon roman policier !!!

    Premier tome de la trilogie du Baztan. Un roman très sombre, plein de références à la mythologie basque et une héroïne comme je les aime... Un très bon roman policier !!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le gardien invisible est le premier tome de la trilogie de Dolores Redondo. Il s'est avéré addictif et j'ai adoré l'histoire. De plus, j'ai découvert une région d'Espagne et des traditions que je ne connaissais pas du tout, auxquelles se mêlent un peu de surnaturel
    L'histoire : le cadavre d'une...
    Voir plus

    Le gardien invisible est le premier tome de la trilogie de Dolores Redondo. Il s'est avéré addictif et j'ai adoré l'histoire. De plus, j'ai découvert une région d'Espagne et des traditions que je ne connaissais pas du tout, auxquelles se mêlent un peu de surnaturel
    L'histoire : le cadavre d'une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène.
    Très vite, les croyances basques surgissent : et si toute cette horreur était l'oeuvre du basajaun, un être mythologique ?
    L'inspectrice Amaia Salazar, femme de tête en charge de l'enquête, se voit contrainte de revenir sur les lieux de son enfance qu'elle a tenté de fuir toute sa vie durant. Elle porte un passé douloureux, qui continue de la hanter

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’aime les polars qui ne se concentrent pas sur l’intrigue mais qui décrivent une ambiance, une région du monde que je ne connais pas ou qui présentent des personnages complexes. Tout cela est réuni dans ce roman qui se déroule dans une région du pays basque espagnol, en Navarre, plein...
    Voir plus

    J’aime les polars qui ne se concentrent pas sur l’intrigue mais qui décrivent une ambiance, une région du monde que je ne connais pas ou qui présentent des personnages complexes. Tout cela est réuni dans ce roman qui se déroule dans une région du pays basque espagnol, en Navarre, plein d’histoire, de légendes et de croyances. L’intrigue est également intéressant, quoique j’essaie de me tenir loin des histoires où on fait mal aux enfants. Le style est un peu lourd mais quand même, c’est bien, intéressant, le déroulement est logique même si je trouve que par rapport à la longueur du roman c’est un peu vite bouclé. Un bon roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans un premier temps j’ai cru qu’on allait avoir une histoire du genre bête du Gévaudan à l’espagnole mais que nenni !

    Ce roman est un vrai coup de cœur et j’attends avec impatience la suite de la trilogie pour retrouver l’inspectrice Salazar, son entourage et sa région.

    Pour une fois on...
    Voir plus

    Dans un premier temps j’ai cru qu’on allait avoir une histoire du genre bête du Gévaudan à l’espagnole mais que nenni !

    Ce roman est un vrai coup de cœur et j’attends avec impatience la suite de la trilogie pour retrouver l’inspectrice Salazar, son entourage et sa région.

    Pour une fois on a une femme policier bien dans son couple et sans problème d’argent ni d’alcool… Oui mais, on découvre très rapidement des failles qui vont avoir des conséquences sur l’enquête. Quelles failles ? Dolores Redondo distille les infos au fur et à mesure que cela devient pertinent pour l’intrigue, je vous laisse donc les découvrir !

    Nous avons toute une thématique autour de la famille. L’inspectrice vient d’une famille atypique et avec des particularités que l’on découvre chemin faisant.

    Dolores Redondo déploie des thématiques qui convergent vers la femme. L’élément féminin avec toute sa part d’ombre : domination, manipulation, castration, culpabilité et sa part de lumière : sensualité sexualité et tendresse. Une main de fer dans un gant de velours…

    Il y a tout un jeu de manipulations qui font douter de certains personnages.

    Dolores Redondo nous fait découvrir des aspects de l’Espagne, loin des cartes postales des villes côtières.

    Ici on est dans les terres dans des vallées où le brouillard au sens propre comme au sens figuré masque des choses ou/et modifie la perception. La couverture est très représentative de l'ambiance.

    J’ai beaucoup aimé le côté « magie et superstitions » qui viennent brouiller les pistes de Salazar.

    Les mots basques qui émaillent le texte nous permettent de nous immerger dans cet environnement.

    Le silence et les non-dits sont sources de confusions qui compliquent les relations entre Amaia et ses sœurs.

    L’enquête abouti à la découverte du tueur en série, ce qui est tout de même le sujet principal du roman, mais il reste quelques intrigues qui doivent certainement être développés dans les deux autres volets de a trilogie…

    Une fois fermé le roman de plus de 500 pages j’ai soufflé, mais les personnages et certaines scènes sont restées en suspend et ont trotté dans ma tête.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le gardien invisible est un formidable guide touristique pour la commune d'Elizondo : folklore, histoire, us et coutumes, spécialités locales, description de la commune et des superbes paysages environnants, l'auteur nous fait la totale. S'il n'y avait pas ces meurtres atroces de très jeunes...
    Voir plus

    Le gardien invisible est un formidable guide touristique pour la commune d'Elizondo : folklore, histoire, us et coutumes, spécialités locales, description de la commune et des superbes paysages environnants, l'auteur nous fait la totale. S'il n'y avait pas ces meurtres atroces de très jeunes filles, je serais bien allée y passer des vacances !
    Plaisanterie mise à part, j'ai vraiment aimé la précision apportée par l'auteur dans la description du cadre de l'enquête, je trouve que cela la rendue plus réelle. Cette impression de réalisme est également renforcée par le soin apporté dans la description des méthodes d'investigation médico-légales, bien loin de l'idée que l'on peut s'en faire en regardant certaines séries télé à succès. Et heureusement qu'il y a ces précisions scientifiques, parce qu'entre la divination par le tarot, la présence du basajaun (créature mythologique protectrice de la forêt, sorte de Bigfoot du Pays basque) et l'intervention de la déesse-mère Mari, on pourrait craindre une enquête fantaisiste, irréalisable en dehors de la fiction.
    A l'enquête menée pour retrouver un implacable tueur en série s'ajoutent les problèmes familiaux de l'enquêtrice, Amaia Salazar : enfance traumatisante, secrets de famille et rancunes tenaces, le retour dans sa ville d'origine n'est pas de tout repos.
    Le style de l'auteur (et donc du traducteur) est agréable à lire. Les chapitres sont relativement courts, le rythme est soutenu, le suspense présent de bout en bout, et les enchainements entre passé et présent se font sans heurts. Les apports mythologiques se mêlent harmonieusement à l'enquête, plus classique : cette introduction du fantastique ne m'a finalement pas choquée. Concernant les personnages, je les ai trouvés très intéressants, attachants même pour les principaux ; chacun a ses failles et une personnalité bien développée, bien que certains membres de l'équipe d'Amaia me semblent un peu trop stéréotypés.
    J'ai passé un excellent moment de lecture tout en apprenant beaucoup sur le Pays basque. Je lirai le deuxième volume de la Trilogie du Baztán, De chair et d’os, avec plaisir. Et pas de soucis pour ceux et celles qui ne voudraient pas se lancer dans une série, ce premier volume se suffit à lui-même : l'enquête est close et toutes les questions posées au cours du roman ont trouvé leur réponse à la fin.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Elizondo : un petit village de moyenne montagne, au coeur d'une forêt ancestrale, dans la vallée de Baztán, à une soixantaine de kilomètres de Pampelune à peine, mais comme un autre monde. C'est ici qu'Amaia Salazar a passé sa jeunesse; c'est donc tout naturellement la jeune inspectrice qui est...
    Voir plus

    Elizondo : un petit village de moyenne montagne, au coeur d'une forêt ancestrale, dans la vallée de Baztán, à une soixantaine de kilomètres de Pampelune à peine, mais comme un autre monde. C'est ici qu'Amaia Salazar a passé sa jeunesse; c'est donc tout naturellement la jeune inspectrice qui est chargée de l'enquête quand on découvre le corps d'une jeune fille au bord de la rivière Baztán. Avec son mari James, un sculpteur américain, elle s'installe chez sa tante Engrasi et retrouve ses deux soeurs, Flora, l'aînée, maîtresse femme qui a repris les rênes de l'entreprise familiale et la fragile Ros en pleine remises en question professionnelle et conjugale. Pour Amaia, l'enjeu est de taille. Il s'agit de se faire respecter de ses subordonnés, d'arrêter ce qui semble être un tueur en série et de faire face à un douloureux passé. L'enquête est au point mort mais au village les rumeurs vont bon train, le tueur serait un Basajaun, sorte de Yéti des légendes populaires basques...

    Direction le nord de l'Espagne pour ce polar dont le point fort est de faire découvrir la Navarre espagnole, terre de légendes où sorcières et esprits de la nature parcourent la montagne et se laissent apercevoir des hommes selon leur bon vouloir. Dans le froid et les brumes de l'hiver, un meurtrier se cache, qui veut redonner la pureté à de jeunes adolescentes qu'il juge trop dévergondées. Une enquête difficile pour Amaia Salazar, jeune inspectrice de la police de Pampelune, formée aux techniques du FBI, qui dirige une équipe pour la première fois. Si le sous-inspecteur Jonan Etxaide ,lui apporte toute l'aide possible, ce n'est pas le cas de l'inspecteur Montes, policier de la vieille école, perturbé par son récent divorce et peu enclin à obéir aux ordres d'une collègue sans expérience. Mais pour Amaia, c'est un moindre mal comparé au flot de mauvais souvenirs qui l'assaillent dans ce village qu'elle a fui dès qu'elle en a eu l'occasion. Confrontée à son passé, elle devra surmonter ses traumatismes pour résoudre des crimes qui la touchent plus qu'elle n'aurait imaginé.
    Un suspense bien mené, la découverte d'une région aux croyances populaires encore vivaces et un heureux mélange entre enquête et vie personnelle de l'héroïne font de ce premier tome de la Trilogie du Baztán, un livre passionnant et dépaysant. Pour changer un peu des polars nordiques très à la mode mais sans rien perdre de la noirceur et de l'ambiance qui les caractérisent. A découvrir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions