Le gant

Couverture du livre « Le gant » de Anne Collongues et Patrick Devreux aux éditions Esperluete
  • Date de parution :
  • Editeur : Esperluete
  • EAN : 9782359840902
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Un grand merci à Babelio et aux éditions Esperluète à qui je dois cette lecture en avant-première grâce à l'opération Masse Critique !

    Un soir pluvieux, à Paris, une femme s'arrête pour fouiller désespérément son sac. Son second gant, le gauche, reste introuvable. Alors que la foule...
    Voir plus

    Un grand merci à Babelio et aux éditions Esperluète à qui je dois cette lecture en avant-première grâce à l'opération Masse Critique !

    Un soir pluvieux, à Paris, une femme s'arrête pour fouiller désespérément son sac. Son second gant, le gauche, reste introuvable. Alors que la foule indifférente se hâte dans un mouvement incessant, la femme retourne sur ses pas pour partir en quête de ce gant perdu. Ce parcours spatial se double d'un parcours mémoriel car les lieux qu'elle revisite sont aussi les jalons d'une histoire d'amour avortée. Lors de cette errance crépusculaire, les souvenirs resurgissent et la perte du gant matérialise en quelque sorte une relation amoureuse mutilée par un choix incertain.

    C'est davantage une longue nouvelle qu'un roman qu'Anne Collongues nous donne à lire. Les lignes temporelles et spatiales du récit ne cessent de se croiser, de s'éloigner, de se rejoindre et donnent au texte un aspect graphique que les encres de Patrick Devreux soulignent encore dans toutes les nuances de gris. Dans sa déambulation urbaine, le personnage rompt avec les trajectoires rituelles de la foule, s'en écarte géographiquement et mentalement. Ce mouvement d'isolement s'accompagne d'un cheminement intérieur dont l'écriture d'Anne Collongues sait capter le moindre frémissement tout en exprimant le rythme lancinant des oscillations entre l'incertitude de la trajectoire spatiale et celle de la quête intérieure, entre l'immuabilité des souvenirs et la rapidité de déplacement des passants.

    Avec une intrigue a-priori fort ténue - une femme perd l'un de ses gants - l'auteur construit un récit où le moindre élément devient porteur de sens, où les sensations, les émotions, la confusion des sentiments entrent en correspondance avec chaque détail de l'environnement. Les mots d'Anne Collongues et les encres de Patrick Devreux engagent un dialogue dans lequel je me suis doucement glissée, me laissant imprégner de cette atmosphère troublée de pluie et de doute. Et je reste subjuguée par le pouvoir évocateur de cette narration si subtilement et si magistralement construite et menée.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions