Le front du mépris ; le FL et les catégories populaires

Couverture du livre « Le front du mépris ; le FL et les catégories populaires » de Berenger Boureille aux éditions Stock
Résumé:

« Il y eut autrefois un monde gros d'espoirs pour ceux qui avaient toujours dû faire sans. L'industrie, broyeuse parfois d'hommes et de femmes, les mit en possession de leur destin. La parenthèse historique est difficile à comprendre, pour nous autres. Mes grands-parents et mes parents l'ont... Voir plus

« Il y eut autrefois un monde gros d'espoirs pour ceux qui avaient toujours dû faire sans. L'industrie, broyeuse parfois d'hommes et de femmes, les mit en possession de leur destin. La parenthèse historique est difficile à comprendre, pour nous autres. Mes grands-parents et mes parents l'ont vécue. Mantes-la-Ville en atteste encore l'existence pour qui fait l'effort d'en identifier les vestiges. Mais qui se soucie de ce genre de villes ? Loin d'être accidentelle, l'arrivée du FN à la municipalité en 2014 est l'aboutissement d'un projet depuis longtemps mûri de mise au ban des catégories populaires, à travers la sape de leurs substrats économiques, culturels et politiques. C'est l'une des onze villes frontistes, la seule en Île-de-France. Mantes-la-Ville fournit au parti un terrain d'expérimentation. Cyril Nauth offre l'image lisse d'un homme sans passé trouble ni saveur identifiable ; pourtant il est bien le véhicule d'une des traditions d'extrême-droite les mieux ancrées d'Europe, jamais victorieuse peut-être mais jamais totalement réduite au silence non plus. Le mépris de classe fut toujours son moteur. En substituant une identité à une autre, elle le conduit à son apothéose monstrueuse : les victimes prêtent la main à leurs bourreaux. Si Marine Le Pen se garde bien d'intervenir directement dans la gestion des municipalités FN, ou en tout cas de le montrer, elle en attend des bénéfices substantiels : on aura démontré localement, en flattant ses pulsions masochistes et même suicidaires, qu'une partie de l'électorat populaire était demandeur d'une mise à sac des politiques sociales et d'une espèce de sortie de l'histoire. Je n'ai pas de feuille de route détaillée pour renvoyer le FN à son néant. Mais il faut lui contester chacune des bouffées de son air. Il lui vient pour l'essentiel des catégories populaires. Quand, comment et pourquoi les avons-nous perdues ? À quelles conditions redeviendraient-elles les petites mains de l'avenir ? Comment leur faire à nouveau croire que c'est possible ? »

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions