Le Francais de Roseville

Couverture du livre « Le français de Roseville » de Ahmed Tiab aux éditions Editions De L'aube
Résumé:

Le commissaire Kémal Fadil est appelé sur un chantier de rénovation du quartier de la Marine à Oran, où viennent d'être retrouvés des restes humains datant vraisemblablement des années 60. Il semble qu'il s'agisse d'un enfant qui portait sur lui un crucifix en or. L'enquête ne s'annonce pas... Voir plus

Le commissaire Kémal Fadil est appelé sur un chantier de rénovation du quartier de la Marine à Oran, où viennent d'être retrouvés des restes humains datant vraisemblablement des années 60. Il semble qu'il s'agisse d'un enfant qui portait sur lui un crucifix en or. L'enquête ne s'annonce pas simple ! En réalité, elle avait été commencée quelques mois avant l'indépendance de l'Algérie, par des policiers français...
1951 : Arthur Guillot débarque de sa Bretagne en rêvant de se faire une place au soleil d'Algérie, mais rien ne se déroule comme prévu.
Cinquante ans plus tard, la vérité historique reste toujours compliquée à dire.
Ahmed Tiab nous propose une plongée dans le passé, dans l'Algérie des années 50 et 60, et un tour d'horizon de ce pays aujourd'hui.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Un livre passionnant que j'ai dévoré en quelques jours. Il m'a fait découvrir l'Algérie partagée entre la grande et la petite Histoire. On s'attache aux personnages, et même si finalement l'enquête est vite résolue, on a envie d'en savoir plus sur ces personnages, je n'ai qu'une hâte lire la...
    Voir plus

    Un livre passionnant que j'ai dévoré en quelques jours. Il m'a fait découvrir l'Algérie partagée entre la grande et la petite Histoire. On s'attache aux personnages, et même si finalement l'enquête est vite résolue, on a envie d'en savoir plus sur ces personnages, je n'ai qu'une hâte lire la suite :)
    Petite info, ce livre vient d'être récompensé du prix littéraire de l'ENS Paris Saclay :)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • A la Grande Histoire se mêle la petite histoire. Des secrets de famille nés dans une Algérie en guerre refont surface dans une Algérie en pleine reconstruction. Un récit qui nous tient, on a envie de connaitre la fin...

    A la Grande Histoire se mêle la petite histoire. Des secrets de famille nés dans une Algérie en guerre refont surface dans une Algérie en pleine reconstruction. Un récit qui nous tient, on a envie de connaitre la fin...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Oran, mai 2013. Le vieux quartier espagnol s'apprête à faire peau neuve sous l'impulsion des promoteurs immobiliers qui veulent faire de la ville une Dubaï méditerranéenne, quand les défenseurs du patrimoine préféreraient restaurer les bâtiments anciens. Quoi qu'il en soit les bulldozers sont...
    Voir plus

    Oran, mai 2013. Le vieux quartier espagnol s'apprête à faire peau neuve sous l'impulsion des promoteurs immobiliers qui veulent faire de la ville une Dubaï méditerranéenne, quand les défenseurs du patrimoine préféreraient restaurer les bâtiments anciens. Quoi qu'il en soit les bulldozers sont déjà à l'oeuvre et mettent à jour deux squelettes, a priori un homme et un enfant morts au début des années 60. C'est le commissaire Kémal Fadil qui est chargé de résoudre au plus vite cette enquête susceptible de bloquer les travaux, ce qui serait inacceptable pour les promoteurs. Un petit crucifix en or retrouvé sur le corps de l'enfant laisse supposer que les victimes ont vécu là lorsque le pays était encore un département français et le quartier habité par des colons. L'affaire se corse donc d'une délicate dimension politique et Kémal sait qu'il va devoir être rapide, discret mais aussi opiniâtre...en 50 ans, les pistes ont eu le temps de refroidir …

    Quoi de plus approprié qu'un cold case pour découvrir l'histoire d'Oran et de l'Algérie à l'époque où l'indépendance commençait à titiller les esprits. Le FLN commence à s'activer, les colons propriétaires terriens n'imaginent pas quitter une terre qu'ils croient leur appartenir et, en ville, les quartiers populaires pullulent d'une faune bigarrée, française, espagnole et d'ailleurs, venue chercher fortune dans le supposé Eldorado algérien. Dans un contexte qui se tend, l'enlèvement du fils d'un riche entrepreneur français, l'assassinat d'un propriétaire terrien un peu voyou sont des affaires qui occupent un temps la police, balayées ensuite par la guerre d'indépendance. C'est ainsi que le commissaire Kémal Fadil se retrouve avec deux cadavres sur les bras...
    Si l'histoire est évidemment passionnante, se promenant entre le présent et le passé agité du pays, Ahmed Tiab a cédé à la facilité en amenant les évènements des années 60 sans véritable liant avec l'enquête en cours. Du coup, si le lecteur sait parfaitement ce qu'il s'est passé, on ne comprend pas trop si le commissaire découvre lui aussi les faits ou s'il n'en a finalement qu'une connaissance partielle. Mais à part cela, Kémal, sa mère (qui a connu le Che dans sa jeunesse !), sa petite amie Fatou et son ami Moss, le légiste, sont suffisamment originaux et attachants pour qu'on ait envie de les suivre dans de prochaines aventures à Oran. Une lecture bien agréable dans l'ensemble.

    Un grand merci au Quai du polar, aux éditions de l'Aube et à Lecteurs.com !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Oran 2013, des ossements d’un enfant et d’un adulte sont découverts lors d’un chantier de rénovation d’un immeuble dans un quartier populeux. La mort remonte à la fin des années cinquante/début soixante. Un crucifix avec des initiales A.C a été retrouvé à côté du squelette de l’enfant. Le...
    Voir plus

    Oran 2013, des ossements d’un enfant et d’un adulte sont découverts lors d’un chantier de rénovation d’un immeuble dans un quartier populeux. La mort remonte à la fin des années cinquante/début soixante. Un crucifix avec des initiales A.C a été retrouvé à côté du squelette de l’enfant. Le chantier est alors arrêté pour une courte durée car d’importantes affaires économiques et politiques sont en jeu. L’inspecteur Kemal Fadil devra alors faire vite pour résoudre cette enquête.
    Fadil voyagera historiquement entre la guerre d’Algérie et notre période contemporaine. D’abord l’Algérie, pays bouffi de fausse pudibonderie et plombé par les faux semblants, l’exode rural phénoménal puis à Oran, ville culturelle entre colonisation et indépendance. Ses investigations le mèneront à revisiter le scénario d'un drame ayant eu lieu cinquante ans plus tôt, en plein conflit, dans le milieu très fermé des colons de Roseville, la plage d'Oran. Cette enquête le mènera enfin jusqu'à Marseille après toute une série d'embûches...

    Premier roman d’Ahmed Tiab paru en janvier 2016, c’est un début prometteur pour ce nouvel auteur.
    Après un début pour ma part assez lent dans la progression de l’histoire, c’est un bon roman. C’est bien mais ça pourrait être mieux. Le côté historique très présent, trop présent ?? Les personnages attachants n’ont pas de zone d’ombre et sont très détaillés, trop peut-être. Ne pas tout révéler d’eux surtout s’il y a une suite permet de continuer à les faire vivre dans notre imagination. Je n’ai pas vibré en finissant un chapitre en m’impatientant de lire la suite. Il manque un soupçon de suspense dans l’intrigue, un halètement. Quelques rires, larmes, moments tendus en plus feraient vibrer l’histoire différemment. Bien entendu, c’est une période de notre histoire importante donc on ne peut qu’être touché.
    Bref, un roman qui m’a plus mais qui ne fait pas de lui mon préféré.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions