Le flâneur de l'autre rive

Couverture du livre « Le flâneur de l'autre rive » de Gilles Lapouge aux éditions Andre Versaille
Résumé:

"Je n'ai pas beaucoup d'autorités sur mes souvenirs.
Ils n'en font qu'à leur tête. Je suis voué à les suivre. Parfois, ils se moquent carrément de moi. Si je leur donne l'ordre d'aller vers le sud, c'est à l'ouest que je me retrouve. Ils mettent malice à me contredire. Comme ils vont trop vite... Voir plus

"Je n'ai pas beaucoup d'autorités sur mes souvenirs.
Ils n'en font qu'à leur tête. Je suis voué à les suivre. Parfois, ils se moquent carrément de moi. Si je leur donne l'ordre d'aller vers le sud, c'est à l'ouest que je me retrouve. Ils mettent malice à me contredire. Comme ils vont trop vite pour mon pas, je boite. Ils me distancent. Ils en profitent pour me semer, comme les parents indignes, dans les contes de fées, entraînent leurs enfants dans les forêts obscures.
Ils me mettent un bandeau sur les yeux. Ils me font tourner et, quand ma tête est un vertige, ils arrachent le foulard. Je me demande alors en quelle géographie je suis tombé et dans quel moment de ma vie. Je ne reconnais rien. Je suis dans un lointain. On se chamaille un peu, mais après une rapide altercation, je suis bien obligé de reconnaître qu'en effet je suis passé dans ces écarts, il y a longtemps, longtemps, comme en un songe, et que j'avais tout oublié.
En général, mes souvenirs ont meilleure mémoire que moi. C'est pourquoi je les laisse faire. Je leur donne tous les pouvoirs" - Gilles Lapouge. De quoi donc une vie est-elle faite ? Dans les livres de la collection Chemin faisant, des créateurs égrènent leurs souvenirs. Au fil de leurs flâneries, ils nous racontent leurs rencontres, nous entretiennent de leurs amitiés, nous parlent des livres qu 'ils ont aimés, des films qui les ont touchés, des expériences qui les ont marqués, des musiques qui les habitent, des voyages qu'ils ont entrepris, bref de tout ce qui les a constitués.
En se livrant chacun à leur manière, ils nous ouvrent les portes de leur royaume intérieur.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Tout d’abord, j’aimerais remercier Newsbook et André Versailles éditeur de m’avoir permis de découvrir cette autobiographie. J’ai découvert un livre mais non seulement une personnalité dans cette autobiographie, moi qui ne connaissait même pas le nom de Gilles Lapouge.

    Le personnage est...
    Voir plus

    Tout d’abord, j’aimerais remercier Newsbook et André Versailles éditeur de m’avoir permis de découvrir cette autobiographie. J’ai découvert un livre mais non seulement une personnalité dans cette autobiographie, moi qui ne connaissait même pas le nom de Gilles Lapouge.

    Le personnage est vraiment essentiel dans une autobiographie, il est le premier personnage, et il ne doit pas avoir une vie ennuyeuse ce qui n’est pas le cas puisqu’on voyage tellement avec Gilles Lapouge du Brésil en Islande, d’Adamov à Bouvier, on aperçoit le personnage, on sent qu’on le connait très bien, il nous dévoile tous ses secrets sans faute. A la fin, on éprouve le sentiment d’avoir connu ce personnage qui a fait le tour du monde, qui connait tout le monde, c’est vraiment très agréable d’avoir ce sentiment à la fin d’une autobiographie, sa caractérise sa réussite ! Pour finir avec le personnage, on apprend qu’il est très nostalgique !

    Les aventures que Gilles Lapouge nous relatent sont vraiment intéressantes, rien n’est normal chez lui, il nous dévoile son âme sans craindre les critiques, par exemple, il dévoile ses sentiments paranos sur les pensionnaires, ses “fautes” dans l’écriture de ses romans, sa vie du début à la fin. On voit que le personnage a beaucoup d’amis, puisqu’il nous les présente, eux et leurs vies. Toutes ces péripéties sont utile pour son écrit, puisqu’il continue avec ce qu’il a dit, donc l’ennuie est absent du livre de Lapouge, il est même très éducatif.

    En effet, dans ce livre, on apprend beaucoup de choses utiles dans la vie courante, comme beaucoup de théories philosophiques et littéraires qu’il nous relate, de noms de livres et leur histoire, des leçons de vie (il ne faut jamais forcer quelqu'un à faire quelque chose), même s’il n’insiste pas beaucoup sur cela, sa vie nous apprend de nombreuses choses, on voit qu’il a de l’expérience.

    Son écriture est vraiment très plaisante et de qualité à lire, il y a beaucoup de métaphores filées qui nous surprennent en aboutissant à quelque chose de complètement différentes, ce qui est très stimulant pour continuer la lecture. De plus, il a une écriture avec laquelle il réussit à nous faire rire ,donc ne vous fiez pas aux préjugés que c’est ennuyant parce que c’est une autobiographie, on apprend beaucoup d’autre vies. De plus, son écriture est vraiment pas vieillotte, il a une écriture contemporaine très agréable à lire.

    Finalement, je vais vous parler de plagiat, non, je ne dis pas ce livre est un plagiat, loin de là, mais dans ce livre, Gilles Lapouge nous raconte comment il a plagiat quelques dialogues et personnages de Guerre et Paix de Tolstoï et aussi deux ou trois pages d’une œuvre de Rimbaud, mais il dit qu’il l’a fait pour rendre hommage aux auteurs, il écrit cela tellement naïvement, que l’on ne peut pas lui en vouloir ! Mais il a été déçu que personne ne le remarque !

    Je voudrais aussi ajouter que dans ce livre, il y beaucoup de références de livre que vous pourrez noter, des livres à lire, je crois, voilà mon ajout. Ma chronique est donc fini avec une belle touche, j’ai aimé ce livre et aussi apprécié le personnage particulier de Gilles Lapouge. Donc je vous conseille le livre pour découvrir l’autobiographie !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Le Flâneur de l'autre rive est une suite mnémosique composée de 38 petites pièces, un peu comme des nouvelles dans un recueil. […] Gilles Lapouge nous invite à suivre derrière lui les chemins de la mémoire. […]

    J'ai relevé dans les flâneries de Gilles Lapouge plusieurs thèmes récurrents : les...
    Voir plus

    "Le Flâneur de l'autre rive est une suite mnémosique composée de 38 petites pièces, un peu comme des nouvelles dans un recueil. […] Gilles Lapouge nous invite à suivre derrière lui les chemins de la mémoire. […]

    J'ai relevé dans les flâneries de Gilles Lapouge plusieurs thèmes récurrents : les souvenirs, la mémoire, l'ennui. Peut-être la mort aussi […]. On les trouve jusque dans les histoires les plus drolatiques racontées par Le Flâneur, ce qui donne à tout le recueil une profondeur nostalgique infiniment touchante. […]

    Une fois refermé Le Flâneur de l'autre rive, je retiens surtout le partage réussi du bonheur rare d'avoir vécu une vie peu contrainte. À lire, et à faire lire." Le blog de Tilly

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions