Le fils de mille hommes

Couverture du livre « Le fils de mille hommes » de Valter Hugo Mae aux éditions Anne-marie Métailié
Résumé:

Crisóstomo, un pêcheur solitaire, décide à quarante ans de prendre son destin en main. Il se construit une famille, puisque l'amour est avant tout la volonté d'aimer. Il choisit un fils en apprivoisant le petit orphelin abandonné par le village, puis une femme au passé tourmenté les rejoint, et... Voir plus

Crisóstomo, un pêcheur solitaire, décide à quarante ans de prendre son destin en main. Il se construit une famille, puisque l'amour est avant tout la volonté d'aimer. Il choisit un fils en apprivoisant le petit orphelin abandonné par le village, puis une femme au passé tourmenté les rejoint, et autour de ce noyau se forme une famille peu commune de laissés-pour-compte et d'éclopés. Dans cette communauté d'êtres bizarres, tout droit sortis des fables, ce bricolage affectif se révèle inventif et profitable, et chacun finit par s'inventer une famille, même dans les cas les plus désespérés.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Un réel plaisir de lecture pour ce livre qui nous entraîne en Angola ou dans un pays imaginaire. J’ai quelquefois pensé aussi à Haïti et à sa littérature qui est parfois ainsi réaliste et poétique à la fois. Ce roman polyphonique nous parle de personnages hors normes, différents : un homme de 40...
    Voir plus

    Un réel plaisir de lecture pour ce livre qui nous entraîne en Angola ou dans un pays imaginaire. J’ai quelquefois pensé aussi à Haïti et à sa littérature qui est parfois ainsi réaliste et poétique à la fois. Ce roman polyphonique nous parle de personnages hors normes, différents : un homme de 40 ans toujours célibataire, une naine qui essaie de trouver sa place dans un village et que les hommes aiment bien venir voir, en secret de leur femme et qu’ils abandonnent quand elle attend un enfant (mais qui peut être le père ou les pères), un jeune garçon qui aime les garçons... Ils ont chacun des blessures, des maux. On dit parfois que l’on ne choisit pas sa famille, mais on peut tenter de créer une famille de cœur. Et ce que décide Crisostomo, ce pêcheur célibataire, en hébergeant un jeune orphelin, une femme rejetée par tous, le garçon qui aime les garçons ! Avec une belle écriture réaliste et poétique, l’auteur nous entraîne dans ce pays et j’ai beaucoup aimé ce regard bienveillant sur la différence et ce souhait de combattre les méchancetés, les brimades, les hypocrisies de la société.
    « Pour entretenir sa curiosité, le vieil Alfredo offrait des livres à l’enfant et lui affirmait que lire était bon pour sa santé. Il lui apprenait que c’était bien dommage que le manque de lecture, ne se transformait pas en une maladie, une sorte de mal qui entrainerait la mort des paresseux ( …) Et le médecin demandait : avez-vous abusé des fritures, des œufs, avez-vous lu. Le patient répondait : non, docteur, je n’ai pas lu un livre depuis plus d’un an, je n’aime pas beaucoup çà et çà me tombe des mains. Alors, le médecin disait : ah, sachez que soit vous lisez de toute urgence un bon roman, soit je vous revois à vos obsèques dans quelques semaine. » (p66)
    « Aimer est le destin du monde » (p116)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • ==============
    Crisóstomo, célibataire, quarante ans n’en peut plus de sa solitude, de ne pouvoir transmettre ses valeurs à un fils. « A l’intérieur de l’homme l’homme tombait ». Le pantin qu’il a acheté est un ersatz dérisoire pour lui. Il veut un enfant, mais faire un enfant tout seul lorsque...
    Voir plus

    ==============
    Crisóstomo, célibataire, quarante ans n’en peut plus de sa solitude, de ne pouvoir transmettre ses valeurs à un fils. « A l’intérieur de l’homme l’homme tombait ». Le pantin qu’il a acheté est un ersatz dérisoire pour lui. Il veut un enfant, mais faire un enfant tout seul lorsque l’on est un homme est mission impossible. Alors, il en parle « Il décida qu’il sortirait dans la rue pour dire à tous qu’il était un père à la recherche d’en enfant. Il voulait savoir si quelqu’un connaissait un enfant seul. ». Un jour, le destin met en face de lui un garçon qui vient de perdre sa seule famille, son grand-père. Il accepte le cœur de Crisóstomo « Crisóstomo, et Camilo, qui, soudainement, étaient comme seuls au monde, parce qu’à eux deux ils étaient toute la compagnie nécessaire. La vraie. ». Arrive une femme qui sera SA femme, l’être qu’il attend, qu’il aime déjà, une femme qui les aime tous les deux, une femme qui ne se contente plus « de profiter d’un instant d’amour possible. L’amour des malheureux. »
    Ce livre parle de l’amour désintéressé, de la filiation utérine, des familles recomposées que l’on se choisit, pas celles que l’on subitet la famille que l'on se compose, qui s'agrandit comme les ronds dans l'eau. Un grand hymne à l’amour humain, au bonheur « Celui qui n’a pas peur de souffrir a plus de chance d’être heureux. ». La famille, la vraie, celle des liens du sang n’est pas toujours à la hauteur des espérances des uns et des autres, mais, englobée dans la famille choisie, donne sa part de bonheur. Crisóstomo, tel un artisan, un bon artisan, a construit sa famille. Il a reçu l’aide de son fils et de la femme qu’il aime pour agrandir le cercle familial.
    Je vous vois venir, vous vous dites, Zazy va finir chez BC (B. Cartland) ! mais non, ce livre est une réflexion sur l’amour désintéressé et n’est en rien gnangnan. L’amour est une force qu’il faut travailler, remettre le travail sur l’établi chaque jour, accepter ce qui peut nous déranger.
    Un livre empli de poésie où les phrases sont belles et j’y suis très sensible. Une pépite de bonheur
    La rentrée 2016 me gâte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un court roman d'un auteur portugais que je ne connaissais pas. J'ai découvert une écriture tout en poésie, ciselée, précise qui m'a emportée dès les premières pages. J'ai totalement adhéré à l'histoire et j'ai été conquise par le personnage de Crisostomo, ce pêcheur qui a décidé de se créer sa...
    Voir plus

    Un court roman d'un auteur portugais que je ne connaissais pas. J'ai découvert une écriture tout en poésie, ciselée, précise qui m'a emportée dès les premières pages. J'ai totalement adhéré à l'histoire et j'ai été conquise par le personnage de Crisostomo, ce pêcheur qui a décidé de se créer sa famille sur mesure, au-delà des liens de sang, au-delà des apparences, du niveau social. J'ai adoré l'idée, la famille de sang n'étant pas toujours à la hauteur de nos attentes, il est parfois nécessaire de s'en détacher et de se créer un cocon familial qui nous ressemble et dans lequel on peut être nous-mêmes. Mais je m'égare là, revenons au roman. Il va s'entourer en commençant par se choisir un fils et petit à petit d'autres personnages vont se greffer et tout ce petit monde va pouvoir s'apprivoiser et chose formidable, comme ils sont tous différents avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs qualités et leurs défauts ils vont s'apporter beaucoup et surtout se donner de l'amour et de la bienveillance.

    Attention, je dois préciser qu'il ne s'agit pas là d'un roman plan-plan ou niais , du genre tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. C'est un roman puissant, des personnages hors normes et beaux chacun à leur manière, la vie ne les a pas épargnés et cela leur a donné de la force. Une expérience humaine et d'amour inconditionnelle unique que nous fait partager l'auteur. J'ai beaucoup aimé l'idée car c'est déjà ce que je fais dans la vie, ça m'a donc beaucoup parlé.

    Un roman qui se lit d'une traite, dans lequel on entre direct et qui fait du bien car très humain. Je ne regrette pas ma lecture et je vais suivre de plus près Valter Hugo Mae dont j'ai apprécié la poésie et l'écriture

    VERDICT

    Un roman parfait pour reprendre le chemin du travail et s'évader pour quelques heures, un auteur à découvrir, un univers unique. Courez l'acheter

    https://revezlivres.wordpress.com/2016/08/09/le-fils-de-mille-hommes-valter-hugo-mae/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions