Le fils de l'ogre

Couverture du livre « Le fils de l'ogre » de Henri Gougaud aux éditions Seuil
Résumé:

« Pierre Sinabre se mit à leur conter sa dispute avec Julia, son voyage vers son ogre de père, leur bataille commune contre la marée d'équinoxe, son retour, son errance parmi les putains et les pègreleux. Tandis qu'il parlait, ses compagnons se rapprochèrent de lui. Ils se trouvèrent bientôt en... Voir plus

« Pierre Sinabre se mit à leur conter sa dispute avec Julia, son voyage vers son ogre de père, leur bataille commune contre la marée d'équinoxe, son retour, son errance parmi les putains et les pègreleux. Tandis qu'il parlait, ses compagnons se rapprochèrent de lui. Ils se trouvèrent bientôt en groupe étroit, Yacoub la bouche bée, accoudé sur ces cuisses, Thomas le front plissé, le visage tendu, Baptiste, le plus lointain, attentif et penché comme pour écouter le fond secret des mots. Au bout de son récit Pierre leva la tête et dit encore :- A ce qu'il me paraît, je ne fus jusqu'au dernier souffle de ma vieille Angèle qu'un énorme enfant brut, parfois ravageur, parfois aimable, toujours peureux, nourri de livres et bon à rien sauf à brailler sur des estrades de belles palabres que je pêchais dans je ne sais quel vivier. Il me semble maintenant que je suis tout à coup tombé, après l'enterrement de ma mère, dans une vie nouvelle où ce diable de Telque m'attendait. Je me suis pris à ses filets, vous savez comment. Il m'a durement ébranlé et dégrossi, mais j'ignore si sa rencontre fut une malédiction ou une grâce, car outre les sages leçons qu'il m'a données, cet homme a ouvert la porte par où Julia m'a jeté au feu. Je vous ai dit ce qui m'est advenu, ces jours où je ne me suis pas soucié de vous. J'ai le sentiment de m'être aventuré, de démons vaincus en défis et détresses, jusqu'au fond du pays des morts. Me voici vivant, pourtant. »H.G.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • J’aime beaucoup les livres d’Henri Gougaud, mais celui-ci m’a laissée un peu perplexe.
    Pierre Sinabre est un poète chanteur. Il vient de perdre sa mère, et l’enfant peureux qu’il était voit sa vie se transformer et se retrouve face à ses démons.
    J’ai mis du temps à admettre que cette histoire...
    Voir plus

    J’aime beaucoup les livres d’Henri Gougaud, mais celui-ci m’a laissée un peu perplexe.
    Pierre Sinabre est un poète chanteur. Il vient de perdre sa mère, et l’enfant peureux qu’il était voit sa vie se transformer et se retrouve face à ses démons.
    J’ai mis du temps à admettre que cette histoire se passait de nos jours.
    Le style, les évènements me ramenaient sans cesse à une époque plus moyenâgeuse et je n’ai pas trouvé aisé de la transposer dans un autre temps.
    Il m’en reste un drôle de sentiment un peu lourd et obscur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions