Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le douzième chapitre

Couverture du livre « Le douzième chapitre » de Jerome Loubry aux éditions Calmann-levy
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (20)

  • Quand j’ai reçu à lire pour le Prix des Lecteurs, le second livre de Jérôme Loubry, « Le douzième chapitre », cela a eu une saveur particulière pour moi. En effet, quand j’ai débuté mon aventure de blogueuse littéraire, le premier livre que j’ai reçu en service presse, a été “Les chiens de...
    Voir plus

    Quand j’ai reçu à lire pour le Prix des Lecteurs, le second livre de Jérôme Loubry, « Le douzième chapitre », cela a eu une saveur particulière pour moi. En effet, quand j’ai débuté mon aventure de blogueuse littéraire, le premier livre que j’ai reçu en service presse, a été “Les chiens de Detroit” son premier ouvrage. J’avais adoré ce premier livre très prometteur et pour lequel j’avais reçu les remerciements de l’auteur (chose qu’en tant que blogueurs, nous ne recevons hélas pas toujours même en cas de chronique élogieuse ! ). Sous ces auspices, je ne pouvais pas mieux commencer pour mon blog (petit rappel du lien de cette chronique : https://www.musemaniasbooks.be/2017/11/18/les-chiens-de-detroit-de-jerome-loubry-thriller/).

    J’avais déjà “Le douzième chapitre” que j’avais eu la chance de faire dédicacer lors de la première édition de l’Iris Noir à Bruxelles en novembre 2019. Mais comme vous devez maintenant le savoir, quand j’aime un auteur, j’ai la maniaquerie d’attendre qu’il ait écrit plusieurs bouquins avant de les lire. Pourquoi? Tout simplement, parce que si j’ai apprécié le bouquin suivant, j’aurais l’impression d’un « manque » en quelque sorte, dans l’attente d’un nouveau livre. C’est peut-être bête me direz-vous mais je fonctionne ainsi.

    Alors qu’en est-il de ce second livre de Jérôme Loubry? Si je devais résumer mon ressenti en seulement quelques mots…. Coup de coeur!!! Une fois que j’ai ouvert ce livre et en ai lu les premières pages, j’ai été captivée par l’histoire. Je ne pouvais plus le lâcher, tant je voulais connaître la suite. Quand on est dans un bon livre mais qu’on doit faire quelque chose, on se dit toujours « Allez, encore une ou deux pages seulement et après je fais… ». Mais même avec la meilleure volonté du monde, c’était quasi s’enlever un bras que de devoir le reposer.

    J’ai aimé ce voyage sur les plages de Vendée où on fait la rencontre de David et Samuel, deux gosses de 12 ans qui passent tous les étés dans le centre de vacances qui appartient à l’usine employeur de leurs parents. En 1986, ils font la rencontre de Julie qui passe également ses vacances dans ce même centre. En peu de temps, ils deviendront inséparables. Quelques jours plus tard, une nuit, Julie disparaît. On fait ensuite un bond dans le temps, 30 ans plus tard pour être précis et on retrouve les deux amis qui le sont restés : l’un est devenu écrivain renommé et l’autre son éditeur. Ils reçoivent mystérieusement un manuscrit qui leur relate ces fameuses vacances. Vont-ils enfin savoir ce qui s’est déroulé durant cette nuit?

    Ces vacances en Vendée seront sûrement pour vous, comme pour moi, un rappel de nos vacances quand nous étions gamins, où l’insouciance guidait nos pas. Nos copains de vacances, nos premiers émois, nos premiers moments sans les parents, le goût du sel sur nos lèvres, le soleil couchant sur notre peau… tout cela nous pouvons nous en rappeler de manière nostalgique, comme une madeleine de Proust, par les descriptions très visuelles de l’auteur.

    Les secrets des adultes auront finalement de graves conséquences sur le futur des enfants, même si l’une des missions des parents est de protéger leur progéniture. Le suspens est présent dès les premières pages. Au contraire de certains romans noirs pour lesquels les auteurs doivent mettre en place tout un décorum, Jérôme Loubry installe une certaine tension dès l’ouverture de son livre. Une fois fait, j’ai été tenue en haleine jusqu’à la dernière phrase.

    C’est brillant et efficace. Ce n’est pas qu’un roman de vacances mais à quelques jours de juillet, je ne peux que vous conseiller de le glisser dans vos valises. Mais comme je l’ai dit dès le départ, vu son pouvoir d’attraction certain, vous risquez de bannir toute vie sociale, le temps de sa lecture. Mais qu’importe, c’est tellement bon que j’en redemande même!!!

    En lice pour le Prix des Lecteurs 2020 des éditions du Livre de poche, catégorie « Polar », sélection avril.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le douzième chapitre est un livre étudiant avec finesse l'enfance, ses rêves et ses tourments. La cruauté et la noirceur du monde des adultes est très bien dépeinte, et la scène où David reçoit une correction terrible de la part de son beau-père, avec le bol où un singe joyeux devient couvert de...
    Voir plus

    Le douzième chapitre est un livre étudiant avec finesse l'enfance, ses rêves et ses tourments. La cruauté et la noirceur du monde des adultes est très bien dépeinte, et la scène où David reçoit une correction terrible de la part de son beau-père, avec le bol où un singe joyeux devient couvert de larmes de lait et de chocolat, ce bol que sa mère lui avait offert, merveilleuse surprise ayant illuminée son enfance, cette scène est merveilleuse et emplie d'une émotion et d'une sensibilité rare.

    Au-delà de ça, j'ai trouvé la construction de ce polar intéressante, bien qu'artificielle. La fin, que je ne révèlerai pas ici, tient trop du mauvais deus ex machina. Non car elle n'est pas maligne mais parce qu'elle fait ressortir la faiblesse de la construction au vue de ce dénouement. Difficile d'en dire plus sans révéler le "truc", aussi vais-je en rester là sur ce chapitre.

    Malgré tout, le côté page turner du roman est indéniable, car avant les trente dernières pages on n'a pas conscience de l’artificialité de la construction que je déplore. Le mystère est bien là, et l'on veut savoir la suite. Un bémol, si l'intérêt est là, certains personnages sont traités un peu légèrement, notamment Samuel, le comparse du protagoniste. Autant le Samuel enfant est une réussite, volubile, sans peur, et le verbe facile, autant l'adulte, en éditeur du son ami David, est une déception. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, j'ai trouvé les passages de l'été 1986, cet été qui sera décisif est qui est le cœur de l'intrigue, de ces fantômes oubliés, les plus réussis. Jérôme Loubry a bien réussi à rendre la saveur d'un été sur la côte Atlantique, qu'il a couplé à une belle peinture de l'enfance qui perd son innocence, que j'ai trouvé très juste.

    Pour conclure, je dirai que l'auteur est à suivre, il sait mener son récit, et certaines de ses trouvailles sont très intéressantes (et d'autres moins, comme son final décevant où il manque l'émotion qu'on arrivait à percevoir dans le reste du livre).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bien sûr la petite ville de Saint-Hilaire de Riez en Vendée pourrait n’être que le tranquille lieu de villégiature qu’offre l’usine Vermont Sidérurgie à ses employés. Mais c’est sans compter les secrets qui s’y cachent depuis 31 ans alors que deux jeunes filles étaient assassinées sur la plage....
    Voir plus

    Bien sûr la petite ville de Saint-Hilaire de Riez en Vendée pourrait n’être que le tranquille lieu de villégiature qu’offre l’usine Vermont Sidérurgie à ses employés. Mais c’est sans compter les secrets qui s’y cachent depuis 31 ans alors que deux jeunes filles étaient assassinées sur la plage. Quand David Mallet, l’écrivain réputé reçoit un des trois manuscrits racontant cette fameuse année 1986 qu’il a vécu là-bas avec sa famille, il se sent le devoir de déterrer ces histoires qui le hantent depuis si longtemps.
    Avec Le douzième chapitre, Jérôme LOUBRY nous livre un polar assez fade où l’on a tellement attendu la révélation finale qu’elle nous arrive dans les dernières pages avec presque un soulagement.
    On est bien loin ici du génial Les refuges et connaissant le suivant, on ne peut que penser que celui-là était un galop d’essai.
    A lire pour se distraire et à vite passer à la suite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ayant entendu pas mal de bruit sur ce livre et très conseillé par Gérard Collard dont je suit assidument ses émissions je me suis laissé tenter par ce douzième chapitre et la... ennui et longueurs on parsemé ma lecture.
    Deux amis vont recevoir un manuscrit qui va les replonger dans leur passé...
    Voir plus

    Ayant entendu pas mal de bruit sur ce livre et très conseillé par Gérard Collard dont je suit assidument ses émissions je me suis laissé tenter par ce douzième chapitre et la... ennui et longueurs on parsemé ma lecture.
    Deux amis vont recevoir un manuscrit qui va les replonger dans leur passé ou il ont perdu une de leur amie.
    Il vont tenter de déchiffrer ce douzième chapitre chacun a leur façon et là on part sur leur deux histoires différentes, différentes versions et là je me suis perdue...
    L'histoire m'as parut longue et ennuyeuse et je n'arrivais pas à en voir le bout, quand à la fin ça ne la mème pas fait ...je n'étais plus dedans...
    dommage j'avais beaucoup misé sur cette lecture...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Après Les refuges qui m'avait particulièrement plu, j'ai été moins convaincue par Le douzième chapitre que j'ai trouvé plus compliqué, peut-être plus confus. Le dénouement, même si inattendu, m'a un peu déçue car je m'attendais à plus de tension dans ce moment là. Ce roman m'a fait penser à ceux...
    Voir plus

    Après Les refuges qui m'avait particulièrement plu, j'ai été moins convaincue par Le douzième chapitre que j'ai trouvé plus compliqué, peut-être plus confus. Le dénouement, même si inattendu, m'a un peu déçue car je m'attendais à plus de tension dans ce moment là. Ce roman m'a fait penser à ceux de Michel Bussi par le choix du moment de l'action par exemple.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Découverte pour moi d'un auteur qui pourrait devenir un de mes incontournables: Jérôme Loubry avec son Douzième chapitre m'a embarquée dans un polar comme je les aime!

    David est écrivain, son ami d'enfance Samuel est son éditeur. Ils reçoivent un jour une enveloppe contenant un manuscrit qui...
    Voir plus

    Découverte pour moi d'un auteur qui pourrait devenir un de mes incontournables: Jérôme Loubry avec son Douzième chapitre m'a embarquée dans un polar comme je les aime!

    David est écrivain, son ami d'enfance Samuel est son éditeur. Ils reçoivent un jour une enveloppe contenant un manuscrit qui raconte des événements vécus 30 ans auparavant. Durant l'été de leurs 12 ans, pendant leurs vacances en Vendée alors qu'ils avaient noué une relation d'amitié très forte avec une fillette de leur âge, Julie, celle ci disparut. Le douzième chapitre du manuscrit diffère selon son destinataire...

    Un polar très prenant, qui convoque des fantômes, fait remonter des peurs d'enfant, sur fond d'agitation sociale et de fermeture d'usine, d'amitié, de culpabilité. Je me suis laissée berner jusqu'au bout avec un très grand plaisir. Bien construit, bien écrit, une réussite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le douzième chapitre de Jérôme Loubry
    Un véritable coup de coeur pour ce roman
    Voir plus

    Le douzième chapitre de Jérôme Loubry
    Un véritable coup de coeur pour ce roman

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Pardonnez-moi, ma PAL, parce que j’ai péché.


    J’avais prévu de ne pas rajouter de livre. C’était sans compter sur cette drôle de communauté qu’on appelle, entre initiés, Bookstagram … Cette secte implacable qui remplit tes étagères !

    Je le vois passer, une fois, cinq fois, douze fois… Et...
    Voir plus

    Pardonnez-moi, ma PAL, parce que j’ai péché.


    J’avais prévu de ne pas rajouter de livre. C’était sans compter sur cette drôle de communauté qu’on appelle, entre initiés, Bookstagram … Cette secte implacable qui remplit tes étagères !

    Je le vois passer, une fois, cinq fois, douze fois… Et là, je ne peux plus tenir, je le veux.

    Je le feuillette, je pense juste lire les premières pages, pour voir. Pour me faire une idée.

    Je le commence et ne m’arrête plus !

    Jérome Loubry est un sacré coquin ! Il débarque et il ne te lâche plus, il te prend par tous ces sentiments qu’il sait créer en quelques pages et il te tient. Fermement.

    C’est l’histoire de David, écrivain de son état, qui reçoit un mystérieux manuscrit dans sa boite à lettres, qui semble raconter des événements survenus des années plus tôt. Le lecteur va partir avec lui dans la lecture de ce manuscrit et va finir par arriver à ce douzième chapitre ! Le fameux !
    Lorsque les souvenirs traumatisants et enfouis dans la mémoire reviennent à la surface, peut-on leur échapper ?

    On se fait balader, on croit comprendre, et puis non finalement, le lecteur s’embourbe et ne peut lâcher ce livre. Entre faits divers et histoire dans l’histoire, on passe un vrai bon moment ! Si la première partie du livre m’a laissé en apnée littéraire, la deuxième partie souffre malgré tout de quelques petites longueurs. On veut connaître le fin mot de l’histoire.
    J’ai particulièrement apprécié l’aspect social du récit, le fait divers, l’auteur rappelant d’ailleurs l’affaire du petit Grégory à certains moments de l’histoire. Mêlant enfance et thriller, une lecture qui oblige le lecteur à aller au bout, on VEUT savoir !

    Je suis content sur ce coup là de m’être laissé salement influencé. Il est certain que je vais lire d’autres ouvrages de Jérôme Loubry car il possède une plume et un rythme qui présagent de belles choses !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.