Le dîner

Couverture du livre « Le dîner » de Herman Koch aux éditions 10/18
  • Date de parution :
  • Editeur : 10/18
  • EAN : 9782264057815
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

D'un ton badin, le Néerlandais Herman Koch nous invite à la table d'un restaurant chic, à Amsterdam. Deux frères et leurs épouses s'y retrouvent sans plaisir : Simon, politicien, a toutes les chances de devenir ministre. Paul est un marginal vaguement cynique. Ça sent la comédie piquante, le... Voir plus

D'un ton badin, le Néerlandais Herman Koch nous invite à la table d'un restaurant chic, à Amsterdam. Deux frères et leurs épouses s'y retrouvent sans plaisir : Simon, politicien, a toutes les chances de devenir ministre. Paul est un marginal vaguement cynique. Ça sent la comédie piquante, le règlement de comptes en huis clos. L'entrée - salade de mâche et chè­vre chaud - se déguste effectivement comme une amusante étude de moeurs. Mais le plat principal transforme bientôt la fiction en roman noir, et le dessert a tout d'une omelette norvégienne - enflammé et glaçant. Car Le Dîner s'apparente à une satire sociale qui se déplace vers le polar lorsqu'on apprend, entre la poire et le fromage, que les rejetons des deux couples ont commis un acte tout à fait immonde quelques jours auparavant.

Herman Koch se met alors à découper au scalpel les attitudes parentales complaisantes et son roman, si bien construit, nous laisse finalement avec une poignée de questions sur la morale et ses sales petits arrangements.

Donner votre avis

Avis(17)

  • Deux frères ,Paul et Serge Lohman ,et leurs épouses ,Claire et Babette ,dînent dans un restaurant huppé d'Amsterdam pour discuter de leurs enfants qui ont commis des actes de violence sur des SDF .Serge Lohman est en passe de devenir premier ministre de Hollande tandis que Paul ,professeur...
    Voir plus

    Deux frères ,Paul et Serge Lohman ,et leurs épouses ,Claire et Babette ,dînent dans un restaurant huppé d'Amsterdam pour discuter de leurs enfants qui ont commis des actes de violence sur des SDF .Serge Lohman est en passe de devenir premier ministre de Hollande tandis que Paul ,professeur d'histoire ,est en disponibilité suite à des troubles du comportement.Au fil du repas ,on découvre les personnalités de chacun ,en complet désaccord ,quant à la suite à donner ,aux actes de leurs enfants respectifs.Un bon roman .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://emmatourte.wixsite.com/website

    Le dîner
    Roman d'Herman Koch
    Editions 1018
    Littérature néerlandaise

    Premières Phrases : » Nous allions dîner au restaurant. Je ne dirai pas de quel restaurant il s’agit, sinon la prochaine fois il sera envahi de gens venus voir si nous y sommes...
    Voir plus

    https://emmatourte.wixsite.com/website

    Le dîner
    Roman d'Herman Koch
    Editions 1018
    Littérature néerlandaise

    Premières Phrases : » Nous allions dîner au restaurant. Je ne dirai pas de quel restaurant il s’agit, sinon la prochaine fois il sera envahi de gens venus voir si nous y sommes retournés. »


    Petite chronique:
    Je suis arrivée au restaurant à peu près en même temps qu’eux, ma table était à côté de la leur.
    J’ai assisté depuis ma chaise, à leurs discussions, j’ai vu les réactions sur les visages, et les larmes refoulées. Je les ai vus quitter la table, revenir, feindre le plaisir, goûter le vin, faire comme si tout allait bien.
    Mais il était évident que quelque chose n’allait pas, je ne suis pas dupe, alors j’ai tendu d’avantage l’oreille, pour écouter les banalités et pour ne rien rater des sous-entendus, des secrets.
    Je me suis levé derrière d’eux, pour suivre les discussions en »off » et là j’ai compris, le but réel de ce repas, les vérités que l’on n’aborderas sans doute jamais, la violence des fils qui restera en second plan passant après l’entrée et le plat principal ….Mais viendra forcément, le dîner terminer, le douloureux moment de l’addition.
    Addition qui sera salée très salée ….

    Un roman quelque peu déstabilisant... à découvrir .

    Emma aime :
    -Cette plume incroyable de justesse
    - La facilité des personnages de se détacher de la réalité des événements.
    -l’auriculaire du Maître d’hôtel

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Paul Lohman, le narrateur, et sa femme Claire, ont rendez-vous dans un restaurant chic d’Amsterdam avec le frère dudit Paul, Serge Lohman, et son épouse Babette. Paul n’a pas terriblement envie de se retrouver avec Serge, homme politique en ascension, qui lui tape visiblement sur les nerfs....
    Voir plus

    Paul Lohman, le narrateur, et sa femme Claire, ont rendez-vous dans un restaurant chic d’Amsterdam avec le frère dudit Paul, Serge Lohman, et son épouse Babette. Paul n’a pas terriblement envie de se retrouver avec Serge, homme politique en ascension, qui lui tape visiblement sur les nerfs. Leurs fils respectifs sont absents de ce diner … Ainsi débute l’intrigue du brillantissime roman d’Herman Koch …
    En premier lieu, on s’attend à une satyre légère et drôle sur le comportement un peu snob d’une classe privilégiée néerlandaise. Grossière erreur ! L’auteur va nous distiller - au compte-goutte - des informations dramatiques (mais toujours plus ou moins floues …) sur la raison d’être de ce dîner. La gravité des évènements commence à poindre, titillant la curiosité du lecteur jusqu’à ce qu’une ambiance terriblement pesante s’installe, allant crescendo et virant rapidement à l’insoutenable …
    C’est dans ce contexte que la réelle personnalité de chaque protagoniste se fait jour, provoquant un revers de situation, qui donnera une tournure inattendue à l’intrigue. On se méprend sur les responsabilités des uns et des autres, pour se demander finalement : qui des adolescents ou des parents sont les plus monstrueux ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Deux couples ont rendez-vous dans un restaurant chic et branché d'Amsterdam. Paul et Claire s'y rendent à reculons. C'est Serge qui a choisi le jour, l'heure et le lieu, Serge, le frère de Paul, Serge, populaire, admiré, Serge, propriétaire d'une vaste demeure dans le Périgord Serge, mari de la...
    Voir plus

    Deux couples ont rendez-vous dans un restaurant chic et branché d'Amsterdam. Paul et Claire s'y rendent à reculons. C'est Serge qui a choisi le jour, l'heure et le lieu, Serge, le frère de Paul, Serge, populaire, admiré, Serge, propriétaire d'une vaste demeure dans le Périgord Serge, mari de la belle Babette, père comblé qui a poussé la générosité jusqu'à adopter Beau en Afrique, Serge qui a tout réussi, Serge, futur Premier ministre des Pays-Bas et Serge qui veut parler des enfants. Car les enfants ont fait quelque chose de grave. Paul le sait, il en a encore vu la preuve l'après-midi même en fouillant le portable de son fils unique, Michel, sur une vidéo qui ne laisse aucun doute. Mais le dîner s'éternise, Serge est au centre de toutes les attentions, la cuisine minimaliste agace Paul, le gérant donne de longues explications sur chaque plat et le sujet des enfants, attendu et redouté, tarde à être abordé. La tension monte.

    Une belle surprise que ce roman néerlandais, une claque même, tant Herman Koch s'est ingénié à retourner, malmener et manipuler un lecteur stupéfait qui ne sait plus que croire, qui aimer, qui détester de ces quatre personnages attablés devant un dîner fin. De l'apéritif au digestif, il déroule un menu au goût de plus en plus amer. Le début est sans équivoque, Paul, professeur en congé maladie, et sa femme Claire forment un couple équilibré et aimant. Ce sont des gens simples et sympathiques qui apprécient moyennement de gâcher un samedi soir dans le restaurant le plus en vue d'Amsterdam alors que leurs goûts les portent plus vers un petit café populaire où l'on mange à sa faim et pour moins cher. Paul est drôle, sarcastique, il décortique l'ambiance, les manières des serveurs, les chichis superflus avec verve. Serge et sa femme sont absents, en retard comme d'habitude. Mais grâce à Paul, on sait déjà que va arriver un couple qui a réussi. La femme est belle à tomber, le mari est un politicien ambitieux, sans doute un arriviste, un sale type opportuniste qu'on juge d'emblée infréquentable. Quant aux enfants...Certes, ils ont fait une grosse bêtise mais Michel est un bon garçon, il a dû être influencé par les fils de Serge, probablement Beau, le fils adoptif qui n'a pas su s'intégrer. Oui mais voilà...Il ne faut pas se fier à sa première impression. De joyeusement ironique, le ton passe au grinçant, au cynique, à l'immoral et le temps du repas devient le temps des règlements de compte et de la vérité. Sur le thème de la famille et de la parentalité, le roman aborde aussi l'éducation, la violence gratuite, le bien et le mal. Une comédie qui tourne à l'aigre et qui vaut le détour.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions