Le dernier thriller norvégien

Couverture du livre « Le dernier thriller norvégien » de Luc Chomarat aux éditions La Manufacture De Livres
Résumé:

Alors que la liste des victimes du serial killer surnommé L'Esquimau s'allonge, Delafeuille, éditeur parisien, rejoint Copenhague pour y acheter les droits du dernier livre de la star du polar nordique. Mais installé à son hôtel avec le manuscrit du fameux livre, il découvre que c'est sa propre... Voir plus

Alors que la liste des victimes du serial killer surnommé L'Esquimau s'allonge, Delafeuille, éditeur parisien, rejoint Copenhague pour y acheter les droits du dernier livre de la star du polar nordique. Mais installé à son hôtel avec le manuscrit du fameux livre, il découvre que c'est sa propre histoire que raconte le thriller...et que pour lui les choses ne vont pas tarder à mal tourner. Heureusement, puisque rien n'est impossible dans un roman, le voici bientôt épaulé de Sherlock Holmes pour retrouver l'auteur du thriller et mettre fin à cette désastreuse aventure.

Jouant avec fantaisie et brio de tous les clichés du polar nordique, Luc Chomarat nous livre une épopée littéraire jubilatoire où les macabres découvertes s'enrobent vite de grands éclats de rire.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(4)

  • Lire « Le dernier thriller norvégien », c’est être sur de passer un super moment, de sourire, de se demander où l’auteur a eu cette imagination, de plonger avec un second degré dans le monde de l’édition fortement lié à l’argent, de ne pas lire un thriller scandinave!!! Ce roman est bien loin du...
    Voir plus

    Lire « Le dernier thriller norvégien », c’est être sur de passer un super moment, de sourire, de se demander où l’auteur a eu cette imagination, de plonger avec un second degré dans le monde de l’édition fortement lié à l’argent, de ne pas lire un thriller scandinave!!! Ce roman est bien loin du roman scandinave par excellence. Ce roman est d’une drôlerie, d’une inventivité, d’un second degré épatants!!! Luc Chomarat manie avec habilité la réalité et la fiction ce qui en fait perdre le latin aux policiers chargés de l’enquête sur le tueur en série, l’Esquimau. Delafeuille, sans le vouloir, se retrouve au cœur de cette fiction qui est une réalité? Ou il se retrouve dans la réalité qui est devenue une fiction? Certains codes du thriller nordique sont là: le tueur en série, le lieu froid, l’inhospitalité de la région, les femmes scandinaves blondes à forte poitrine! Avec son humour, l’auteur n’oublie pas de parler du monde de l’édition, monde qui se bat pour obtenir la star des auteurs, monde qui parle argent et non passion de la lecture, monde qui semble impitoyable… Et tout cela est à prendre avec dérision bien entendu!! Le livre papier et numérique y sont également évoqués avec l’adepte du papier, Delafeuille, le vieil éditeur, et l’adepte du numérique, son jeune concurrent!! Ajoutez à tout ceci Sherlock Holmes qui va mener l’enquête avec Delafeuille!! Et oui « Le dernier thriller norvégien » est un savant mélange de réalité et de fiction d’où la présence du très célèbre détective!!!

    « Le dernier thriller norvégien » se lit avec délectation. Se lit avec son humour bien affûté. Se lit sans se prendre la tête. Se lit avec dérision. Se lit avec plaisir. Se lit joyeusement!!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Vous aimez les thrillers nordiques, Sherlock Holmes, les contes d’Andersen, la Carlsberg, le design suédois, les grandes blondes à gros seins et les mises en abyme?
    Vous n’avez rien compris à cette phrase mais ça ne vous pose aucun problème ?
    Alors vous êtes prêt et vous devez absolument lire...
    Voir plus

    Vous aimez les thrillers nordiques, Sherlock Holmes, les contes d’Andersen, la Carlsberg, le design suédois, les grandes blondes à gros seins et les mises en abyme?
    Vous n’avez rien compris à cette phrase mais ça ne vous pose aucun problème ?
    Alors vous êtes prêt et vous devez absolument lire ce bouquin.

    Luc Chomarat joue avec les codes du roman policier et explose le genre pour le plus grand plaisir du lecteur.
    Vous allez croiser des éditeurs parisiens, un maitre du thriller nordique, un sérial killer et des flics qui ne comprennent plus rien à rien.
    C’est une merveille de parodie où l’humour est maitre, mêlant fiction et réalité.

    Alors oui on rit de bon cœur, mais il ne faudrait pas penser qu’il s’agit juste d’une bouffonnerie. L’auteur se moque avec esprit des éditeurs et de leur soif d’argent plus que de leurs soif de littérature, de la mode du polar venu du froid et de ses abus. Il interroge même sur l’avenir de la littérature et sur la place grandissante du numérique !

    Ce roman savamment emberlificoté et plein de bizarreries est une petite pépite, un joyeux bordel, très bien écrit, avec un soin particulier apporté aux dialogues, inventif et (surtout, surtout) intelligent. C’est singulier et jubilatoire. Je recommande sans restriction.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le personnage principal est un employé des Editions Morage. Il a comme d'autres personnages un nom qui me fait déjà sourire "Delafeuille", je ne sais pas pourqauoi.
    C'est un "dinosaure" incapable de se passer de livres en version papier -tiens, il me rappelle quelqu'un- peu enclin à utiliser...
    Voir plus

    Le personnage principal est un employé des Editions Morage. Il a comme d'autres personnages un nom qui me fait déjà sourire "Delafeuille", je ne sais pas pourqauoi.
    C'est un "dinosaure" incapable de se passer de livres en version papier -tiens, il me rappelle quelqu'un- peu enclin à utiliser toute la technologie moderne et préoccupé par l'AI
    Dans l'avion qui l'amène à Copenhague, il apprend qu'un tueur surnommé "L'esquimau" sévit et tue des jeunes femmes sans raison.
    Et, une fois à l'hôtel le récit nous amène à passer de la réalité à la fiction. Que se passe-t-il ?
    Sherlock Holmes s'invite dans l'enquête, Bjonborg est policier, l'Amok -qui est une maladie psychiatrique- est évoqué régulièrement. Et d'ailleurs, comment cette folie meurtrière qui touche les hommes uniquement, provoquée par un esprit vengeur "dixit la culture Malaise" vient se perdre en plein hiver au milieu de ce dernier thriller norvégien? Mystère.
    Il y a la touche porno-hard, les pauvres femmes blondes écervelées à forte poitrines qui se font "déglinguées" par le tueur avec le vocabulaire et le langage ordurier qui va bien avec. Pour attirer le chaland, semble-t-il.
    Et n'oublions pas Andersen, et ses contes pour enfants : la reine des neiges et la petite fille aux allumettes.
    C'est plein de clin d'oeil et de références à la littérature des pays nordiques.
    Ah j'allais oublier l'ours carnivore mangeur d'hommes.
    Ne pas cherchez à suivre l'enquête, le tueur sera arrêté puisqu'au final c'est son destin -amok oblige- lisez, amusez-vous sans vous poser de questions.
    Livre reçu dans le cadre du club des explorateurs.
    Merci à Lecteurs.com

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Delafeuille, des Éditions Mirage, s’envole pour Copenhague afin de négocier les droits de traduction française du numéro un de la littérature policière nordique : Olaf Grundozwkzson (imprononçable ! …) Il se doute bien qu’il trouvera sur place bon nombre de ses confrères (et rivaux) parisiens...
    Voir plus

    Delafeuille, des Éditions Mirage, s’envole pour Copenhague afin de négocier les droits de traduction française du numéro un de la littérature policière nordique : Olaf Grundozwkzson (imprononçable ! …) Il se doute bien qu’il trouvera sur place bon nombre de ses confrères (et rivaux) parisiens qui - eux aussi - rêvent de remporter le dernier jack pot danois.
    (Pour l’anecdote, l’auteur apprend dans l’avion que les dernières news font état d’un sérial killer surnommé l’Esquimau qui tue et mutile atrocement des femmes au Danemark)
    Sur place, rien ne va se passer comme prévu. À sa grande stupeur, Delafeuille qui a reçu un exemplaire du roman, va découvrir qu’il est en train de vivre simultanément ce qu’il est en train de lire … S’en suit alors une histoire rocambolesque, partagée avec Sherlock Holmes et la police danoise sur les traces de l’Esquimau … Ni le héros de l’intrigue, ni le lecteur ne savent plus très bien où ils vont …
    Le livre de Luc Chomarat est complètement déjanté, jouissif, jubilatoire, voire grand guignolesque ! J’ai souri à chaque phrase, j’ai ri à chaque chapitre ! L’auteur se moque un tout petit peu (et sans aucune méchanceté !) du monde littéraire en général et du monde de l’édition en particulier, en tournant en dérision (avec beaucoup d’humour et de bienveillance), des situations absurdes. Mais bon, comme le dit si bien l’auteur : tout ça c’est de la faute de l’amok !…
    En tout cas, ce n’est jamais lourd ni ennuyeux. Une idée originale, deux cent sept pages qui se lisent avec allégresse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.