Le crime était signé

Couverture du livre « Le crime était signé » de Lionel Olivier aux éditions Fayard
Résumé:

À peine seize ans, cette gamine retrouvée nue, étranglée près du cimetière... Et ces pervers qui s'exhibent entre les tombes... Et ce fumier qui croit séquestrer l'innocence qu'il a perdue... Morte d'avoir trop ou mal aimé ? Des halls de banlieue, zones de non-droit, à la propriété somptueuse... Voir plus

À peine seize ans, cette gamine retrouvée nue, étranglée près du cimetière... Et ces pervers qui s'exhibent entre les tombes... Et ce fumier qui croit séquestrer l'innocence qu'il a perdue... Morte d'avoir trop ou mal aimé ? Des halls de banlieue, zones de non-droit, à la propriété somptueuse d'aristocrates au-dessus des lois, la Crim' est malmenée, impuissante à répondre au drame des parents ! Alors que l'ADN reste muet, un témoin "signe" une vérité singulièrement humaine... Auteur de plusieurs romans policiers, Lionel OLIVIER excelle à révéler les coulisses d'une enquête, à mettre en scène avec émotion les doutes des policiers comme l'énergie recouvrée du "36".

Donner votre avis

Avis(4)

  • Une jeune fille retrouvée étranglée dans le coffre d'une voiture près du cimetière à Rosny-sous-Bois, dès les premières lignes, le roman de Lionel Olivier nous plonge dans une enquête menée par le groupe de Quentin Fergeac. Et c'est cette équipe du mythique "36 Quai des Orfèvres" que l'auteur...
    Voir plus

    Une jeune fille retrouvée étranglée dans le coffre d'une voiture près du cimetière à Rosny-sous-Bois, dès les premières lignes, le roman de Lionel Olivier nous plonge dans une enquête menée par le groupe de Quentin Fergeac. Et c'est cette équipe du mythique "36 Quai des Orfèvres" que l'auteur nous fait suivre, décortiquant les indices, les pistes, fausses ou plus fécondes, les actions. La résolution de l'intrigue passe presque au second plan alors que les procédures des enquêteurs sont décrites de manière détaillée avec un réalisme sans fioritures. C'est direct, efficace, marqué du sceau de l'authenticité, même si le dénouement semble un peu négligé. Mais c'est que l'intérêt du roman se situe dans l'enquête elle-même davantage que dans l'élucidation du crime.
    Au moment où le "36" va disparaître, ce livre est un bel hommage au travail de ceux qui, loin des feux de la notoriété, avancent à petits pas dans leur confrontation au crime.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Excellent livre policier, bien construit ; du suspense, une intrigue qui ne se dénoue qu'à la fin. Policier en retraite, l'auteur montre non seulement sa bonne connaissance du fonctionnement de la police et de la justice, mais fait preuve d'un réel talent pour mêler les enquêtes et distiller les...
    Voir plus

    Excellent livre policier, bien construit ; du suspense, une intrigue qui ne se dénoue qu'à la fin. Policier en retraite, l'auteur montre non seulement sa bonne connaissance du fonctionnement de la police et de la justice, mais fait preuve d'un réel talent pour mêler les enquêtes et distiller les fausses pistes.
    Un titre bien choisi, dont on comprend le sens a posteriori.
    Un bon moment de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un polar de facture très classique et au dénouement peu extravagant.
    Une plongée au coeur d’une équipe au sein de laquelle chacun se réparti les rôles.
    La découverte de la langue des signes pour une des enquêtrice, ce qui va faire avancer la recherche du coupable.
    Un bon moment de...
    Voir plus

    Un polar de facture très classique et au dénouement peu extravagant.
    Une plongée au coeur d’une équipe au sein de laquelle chacun se réparti les rôles.
    La découverte de la langue des signes pour une des enquêtrice, ce qui va faire avancer la recherche du coupable.
    Un bon moment de lecture.
    L’image que je retiendrai :
    Celle du restaurant chez Denise dans lequel tout le monde se retrouve à la fin de l’enquête et qui sert des plats cuisinés typiquement régionaux. Chacun des personnages y retrouve un peu son « chez lui ».

    http://alexmotamots.wordpress.com/2015/12/18/le-crime-etait-signe-lionel-olivier

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Agréable et facile lecture comme souvent pour "Le Prix du Quai des orfèvres"

    Agréable et facile lecture comme souvent pour "Le Prix du Quai des orfèvres"

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions