Le crime du padre amaro

Couverture du livre « Le crime du padre amaro » de Eca De Queiroz aux éditions La Difference
Résumé:

« Il faut lire Le Crime du Padre Amaro. On aura vite fait de voir que le propos en dépasse celui de La Faute de l´abbé Mouret, de Zola : c´est que la question du célibat des prêtres est à la mode, comme celle de la vocation religieuse au sein d´une société où le prolétariat ainsi que la... Voir plus

« Il faut lire Le Crime du Padre Amaro. On aura vite fait de voir que le propos en dépasse celui de La Faute de l´abbé Mouret, de Zola : c´est que la question du célibat des prêtres est à la mode, comme celle de la vocation religieuse au sein d´une société où le prolétariat ainsi que la bourgeoisie se détournent de l´absolu, de la foi, de la méditation. Le "padre" d´Eça de Queiroz est un pauvre homme perdu entre sa croyance, les besoins charnels, la culpabilité, l´impossibilité de s´élever au-dessus de lui-même. Là où Zola - à la suite de Flaubert - est un prosélyte inspiré ou un dogmatique halluciné, le romancier portugais sait se montrer infiniment plus tragique, avec des accents qui annoncent Bernanos. » Alain Bosquet, Le Magazine littéraire Né à Póvoa de Varzim, petite ville du Nord du Portugal, en 1845, Eça de Queiroz fut consul à Paris de 1888 jusqu´à sa mort, en 1900, à Neuilly. L´oeuvre de cet immense écrivain (« un des plus grands de tous les temps », d´après Jorge Luis Borges) a petit à petit conquis un vaste public en France Roman traduit du portugais, présenté et annoté par Jean Girodon.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions