Le coursier de Valenciennes

Couverture du livre « Le coursier de Valenciennes » de Clelia Anfray aux éditions Gallimard
Résumé:

'Simon Abramovitch ne ferait pas de vieux os à Valenciennes. Il remettrait le paquet à la famille - un poème et une lettre, autant dire pas grand-chose - et puis il rentrerait chez lui. Six ans déjà qu'il devait s'en acquitter. Mais il faut dire que ses affaires dans le commerce de chaussures ne... Voir plus

'Simon Abramovitch ne ferait pas de vieux os à Valenciennes. Il remettrait le paquet à la famille - un poème et une lettre, autant dire pas grand-chose - et puis il rentrerait chez lui. Six ans déjà qu'il devait s'en acquitter. Mais il faut dire que ses affaires dans le commerce de chaussures ne lui avaient guère laissé de répit. C'était au camp de travail de Klein Mangersdorf que Simon avait vu Pierre Weill pour la dernière fois et c'était là qu'il avait fait le serment de restituer à ses proches ses derniers mots.
Dans cette ville ouvrière encore abîmée par la guerre, Simon ne s'imaginait pas tomber sur une famille bourgeoise. Artiste, dans son idée, ça n'avait pas le sou. Et là-bas, rien ne distinguait le vendeur du poète. Surtout, il ne s'attendait pas à découvrir dans l'enveloppe de Pierre un message d'une toute autre nature.' Clélia Anfray.

Donner votre avis

Avis(1)

  • [Rentrée Littéraire 2012]

    Simon Abramovitch est un rescapé de la seconde guerre mondiale. Il fut pendant longtemps au camp de travail Klein Mangersdorf, où il rencontra Pierre Weill, un poète qui n'eut pas la chance lui, d'en sortir vivant. Cependant, Pierre avait confié un paquet à Simon...
    Voir plus



    [Rentrée Littéraire 2012]

    Simon Abramovitch est un rescapé de la seconde guerre mondiale. Il fut pendant longtemps au camp de travail Klein Mangersdorf, où il rencontra Pierre Weill, un poète qui n'eut pas la chance lui, d'en sortir vivant. Cependant, Pierre avait confié un paquet à Simon pour que ce dernier le transmette à sa famille.
    Six ans plus tard et après plusieurs recherches, Simon retrouve la trace des Weill, devenu Viéville, plus précisément Renée et Henri, les enfants de Pierre et Suzanne, la belle soeur de Pierre. Alors que le paquet ne devait contenir qu'un poème et une lettre, ils découvrent que le message qu'à laisser Pierre est d'une toute au nature ...

    Je remercie tout d'abord Libfly, Le Furet du Nord et les éditions Gallimard de m'avoir permis de lire ce livre en avant première pour l'opération "On vous lit tout" !

    Clélia Anfray publie ici son premier roman (même si elle a déjà été publié pour son essai sur Zola). Roman assez court puisqu'il ne fait que 148 pages. Ce livre se lit rapidement et l'histoire se met petit à petit en place jusqu'au dénouement final.
    Le narrateur est donc Simon Abramovitch, petit vendeur de chaussure qui débarque dans une ville nouvelle pour lui : Valenciennes, située dans le Nord de la France. Il décrit la ville comme il pourrait décrire son humeur : "Valenciennes, sous l'effet de la parole de Mme Viéville, avait repris des couleurs."

    Le début de l'oeuvre met en place le narrateur et le rencontre entre celui ci et les Weill-Viéville. Au départ, l'ambiance est assez froide, voire hostile, puis lorsque Simon commence à parler de Pierre, l'intérêt de la famille se fait sentir. En effet, les enfants ont perdus leurs parents pendant la guerre et n'ont plus jamais eu de leurs nouvelles. Simon devient alors conteur des derniers instants de Pierre lors de son passage au camp de travail.
    En même temps, Simon ressent plusieurs sentiments contradictoires vis à vis de Suzanne. Il semble l'apprécier au plus au point, mais pense à plusieurs reprises que ses sentiments à elle ne lui sont pas forcément destinés ... A cause de cela, Simon hésitera longtemps à partir ou à rester à Valenciennes. Néanmoins, le paquet une fois remis, Simon aura encore une dernière chose à faire dont il ne soupçonnera pas l'existence ...

    Voici un livre qui s'est lu très vite pour ma part et que j'avais hâte de commencer car il se passait dans la région ! Sur fond d'après guerre, ce roman parle de l'importance de la mémoire et du fait de ne pas oublier ce qui a pu se passer. Malgré tout, le thème de la vengeance se faufile surtout dans la deuxième moitié de l'oeuvre.
    L'écriture et le style de l'auteur est simple et accessible, alternant suffisament descriptions et dialogues !
    Une lecture qui pour moi n'est pas un coup de coeur, mais durant laquelle j'ai passé un bon moment !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions