Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Le coup de pistolet et autres récits de feu Ivan Pétrovitch Bielkine

Couverture du livre « Le coup de pistolet et autres récits de feu Ivan Pétrovitch Bielkine » de Alexandre Pouchkine aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070457205
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Militaire de carrière au tempérament fantasque, Silvio semble n'avoir qu'une passion, le tir au pistolet : «Les murs de sa chambre, criblés de trous de balles, ressemblaient à des rayons de ruche. Il était devenu d'une adresse incroyable et, s'il s'était proposé d'abattre un fruit posé sur une... Voir plus

Militaire de carrière au tempérament fantasque, Silvio semble n'avoir qu'une passion, le tir au pistolet : «Les murs de sa chambre, criblés de trous de balles, ressemblaient à des rayons de ruche. Il était devenu d'une adresse incroyable et, s'il s'était proposé d'abattre un fruit posé sur une casquette, aucun de nous n'eût craint d'y risquer sa tête.» Pourquoi, alors, subir l'affront public d'un autre officier sans réagir ? Un lourd secret l'empêcherait-il de laver en duel son honneur bafoué ? Ces trois nouvelles à la prose élégante et limpide nous font tour à tour frémir, sourire et éclater de rire.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Un petit tour du côté de la Russie avec Alexander Sergeyevich Pushkin : Alexandre Sergueïevitch Pouchkine ((Александр Сергеевич Пушкин). Pour cette fois, je n'ai pas choisi un « pavé » mais un simple recueil de nouvelles :
    « La dame de pique » ( Пиковая дама, Pikovaïa dama ) suivi de « Récits...
    Voir plus

    Un petit tour du côté de la Russie avec Alexander Sergeyevich Pushkin : Alexandre Sergueïevitch Pouchkine ((Александр Сергеевич Пушкин). Pour cette fois, je n'ai pas choisi un « pavé » mais un simple recueil de nouvelles :
    « La dame de pique » ( Пиковая дама, Pikovaïa dama ) suivi de « Récits de feu Ivan Petrovitch Belkine » (« Повести покойного Ивана Петровича »).

    L'auteur, né en 1799, est un poète, un dramaturge et un romancier russe. Son père faisait partie de la noblesse russe – et par sa mère, il était l'arrière petit-fils d'un esclave maure qui avait été « offert » à Pierre le Grand.
    Pouchkine a connu six ans d'exil – il a mené une existence plutôt « déréglée » et il a trouvé la mort, très jeune, à la suite d'un duel en 1837.

    En page 7, on peut lire : « Pouchkine n'a jamais cessé de conter des histoires. On dirait que rien ne l'intéresse autant dans le métier d'écrivain. La musique des vers l'enchante ; il ne répugne pas à faire entendre quelques vérités. Mais plus que tout, il aime évoquer des personnages, faire revivre des événements, construire des scènes et des intrigues. »

    Un peu plus loin, on nous donne quelques explications sur le « jeu du pharaon » (ça c'est pour les amateurs de jeux de cartes car, pour ma part, je n'en connais pas grand-chose, mais peu importe) : « Le jeu se joue entre un banquier, dont on dit qu'il « taille » et des joueurs appelés « pontes », dont on dit qu'ils « pontent ». Il faut deux jeux de cartes. » (p.22).

    On trouve deux thèmes principaux : le jeu et la vengeance et il faut savoir que Pouchkine avait trouvé son inspiration avec le jeu du pharaon. A noter, également, que cette nouvelle avait été traduite en français, par Prosper Mérimée ainsi que André Gide.

    Je ne vais pas « décortiquer » l'ouvrage. Mais on peut dire qu'on évolue dans la Russie du XIXe siècle (avec ce qu'on appelle « le charme de l'âme russe ») – on rencontre des personnages comme, par exemple, la Comtesse Anna Fédotovna – Paul Tomski – Lisabeta Ivanovna – Hermann (un allemand) – Tchekalinski ……

    Par contre, ne connaissant rien de rien à ce jeu de cartes (et ici il y a un secret pour gagner : le trois, le sept et l'as ??? ), j'étais assez perplexe mais je peux dire que c'est « La Dame de pique » que j'ai préférée, car cette Dame est bien piquante). Il y a également les « Récits de feu Ivan Petrovitch Belkine), ainsi que : des avertissements de l'éditeur - des « Orientations Bibliographiques » – Une « Chronologie » où on nous informe que « les dates sont données en calendrier julien, alors en retard de douze jours sur le calendrier grégorien »… bref, un tas d'informations tout de même nécessaires.

    J'ai trouvé certaines inégalités dans la qualité de ces nouvelles, mais ce n'est que mon impression personnelle…


    Mon ressenti : Pouchkine a écrit une petite nouvelle fantastique mais je crois bien que je préfère les romans russes, les bons gros livres. Il faut dire aussi que j'ai grandi au milieu d'eux, cela a du jouer sur moi.
    Cela n'enlève rien au plaisir d'avoir lu ce petit ouvrage du grand Pouchkine.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.