Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le cimetière des plaisirs

Couverture du livre « Le cimetière des plaisirs » de Jerome Leroy aux éditions Table Ronde
  • Date de parution :
  • Editeur : Table Ronde
  • EAN : 9782710388388
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Le Cimetière des plaisirs est le roman d'une surprise.
Alors que la crise, la violence sociale et le fantôme d'un amour perdu conjuguent leurs effets pour détruire le narrateur, celui-ci, « petit prof » nommé dans un collège d'une grande ville du Nord, com- mence au contraire à vivre en... Voir plus

Le Cimetière des plaisirs est le roman d'une surprise.
Alors que la crise, la violence sociale et le fantôme d'un amour perdu conjuguent leurs effets pour détruire le narrateur, celui-ci, « petit prof » nommé dans un collège d'une grande ville du Nord, com- mence au contraire à vivre en enchante- ment durable et un bonheur paradoxal.
Les raisons de cette rédemption impré- vue sont à chercher du côté d'un vieux tramway, des caresses d'une danseuse, du corps des sportives et de la lecture de quelques écrivains particulièrement lucides.
Comment, dans l'épouvante, garder le sourire aux lèvre? La réponse est dans ce livren chronique intime qui pourra également servir de manifeste pour une nouvelle clandestinité.
Le bal continue au Cimetière des plaisirs.

Donner votre avis

Avis (3)

  • Ce qui est certain, c’est que ce livre me fait sortir de ma zone de confort ! Dans ce court texte, le narrateur qui sort d’une rupture sentimentale se retrouve dans une ville du Nord de la France pour enseigner dans un collège. Inclassable et inhabituel pour moi, il ne m’est finalement pas...
    Voir plus

    Ce qui est certain, c’est que ce livre me fait sortir de ma zone de confort ! Dans ce court texte, le narrateur qui sort d’une rupture sentimentale se retrouve dans une ville du Nord de la France pour enseigner dans un collège. Inclassable et inhabituel pour moi, il ne m’est finalement pas totalement resté hermétique. L’auteur y fait l’éloge de la forme courte en littérature, convoque des auteurs que, au mieux, je ne connais que de nom (Cioran, De Roux, La Rochefoucauld, Chamfort) et dont il affectionne les aphorismes et autres pensées. Il parle de cette région qui est la mienne, des filles, des femmes, de mélancolie...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • « Le cimetière des plaisirs » est une réédition d’un roman de 1992-1994. C’est important de le dire car l’histoire se déroule dans un certain contexte socio-culturel qui a évolué depuis. Au détour d’une phrase vous aurez même un minitel qui joue un rôle ! J’ai à peu près l’âge de l’auteur alors...
    Voir plus

    « Le cimetière des plaisirs » est une réédition d’un roman de 1992-1994. C’est important de le dire car l’histoire se déroule dans un certain contexte socio-culturel qui a évolué depuis. Au détour d’une phrase vous aurez même un minitel qui joue un rôle ! J’ai à peu près l’âge de l’auteur alors il y a des éléments qui me sont familiers.

    « Le cimetière des plaisirs » est un roman très particulier. Par certains aspects, je le trouve très poétique. Des paragraphes très travaillés qui nous parlent des femmes, de l’alcool et de la littérature entre autre choses. C’est comme si le narrateur cherchait l’étourdissement pour oublier le temps qui s’écoule inexorablement. On retrouve la mélancolie qui caractérise certains écrits de Jérôme Leroy.

    Il cite des écrivains et des poètes qui sont le reflet de son état d’esprit du moment. Il cherche dans leurs écrits un réconfort ou une confirmation de ce qu’il ressent. Il complète ses lectures en lisant l’Equipe, toute une époque.

    Les auteurs cités font parti du panorama de l’époque dans un certain milieu. Le narrateur est prof de français et il écrit… En voici quelques uns.

    Georges Perros (1923-1978)

    Emil Cioran (1911-1995)

    Dominique De Roux (1935-1977)

    Chamfort (1741-1794)

    La Rochefoucauld (1613-1680)

    Il nous parle de la puissance des formes brèves, de leur impact sur le lecteur. J’ai beaucoup aimé les passages qui traitent de l’écriture, des romans courts et des réflexions littéraires.

    Le narrateur nous parle de la fin d’une époque, personnelle et sociale.

    On a une certaine tendance à voir dans le personnage du narrateur le double de Jérôme Leroy.

    Le narrateur est professeur de Français dans le nord de la France, il nous parle de la forte population issue de l’immigration, c’est comme s’il faisait un voyage immobile en faisant l’appel ou en observant les visages. C’est aussi une de ses thématiques de prédilection. L’identité et la mixité à une époque où l’on cherche l’intégration à tout crin pour rendre tout uniforme.

    On retrouve les thèmes récurrents dans l’œuvre de Jérôme Leroy qui touchent à l’authenticité, l’originalité, l’identité singulière.

    La solitude, autre sujet de réflexion. Le narrateur est pourtant entouré, cependant il nous fait ressentir la solitude qui nous submerge. Un certain mal-être comme s’il était dans un autre espace temps émotionnel. Avec son cœur brisé tout le conduit au désenchantement.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Oeuvre sympathique où il ne faut pas chercher une narration romanesque mais où il faut chercher l'inspiration pour... A chacun d'y trouver la sienne.
    Je pense qu'une deuxième lecture s'impose pour aller plus loin dans la compréhension de cette oeuvre.

    Oeuvre sympathique où il ne faut pas chercher une narration romanesque mais où il faut chercher l'inspiration pour... A chacun d'y trouver la sienne.
    Je pense qu'une deuxième lecture s'impose pour aller plus loin dans la compréhension de cette oeuvre.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.