Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le cimetière des baleines

Couverture du livre « Le cimetière des baleines » de Geraldine Ruiz et Lima Lima aux éditions Le Nouveau Pont
Résumé:

« Sur un bateau, nul ne peut se cacher ».
Un mois sur un voilier avec des inconnus. Cap sur les îles Lofoten en Norvège. La sensation désagréable d'un décalage entre l'autre et soi, l'impression d'être partie depuis des semaines. Soudain le coeur s'apaise : croiser sa première baleine peut... Voir plus

« Sur un bateau, nul ne peut se cacher ».
Un mois sur un voilier avec des inconnus. Cap sur les îles Lofoten en Norvège. La sensation désagréable d'un décalage entre l'autre et soi, l'impression d'être partie depuis des semaines. Soudain le coeur s'apaise : croiser sa première baleine peut changer une vie.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (2)

  • Cap sur les Îles Lofoten en Norvège pour une aventure humaine hors du commun, avec la nature.

    Nous montons à bord du voilier Thémis pour une navigation inoubliable avec la journaliste et autrice Géraldine Ruiz et l’artiste peintre Lima Lima, accompagnées de deux navigateurs, deux guides...
    Voir plus

    Cap sur les Îles Lofoten en Norvège pour une aventure humaine hors du commun, avec la nature.

    Nous montons à bord du voilier Thémis pour une navigation inoubliable avec la journaliste et autrice Géraldine Ruiz et l’artiste peintre Lima Lima, accompagnées de deux navigateurs, deux guides de haute montagne, un cadreur et un photographe. Inconnus les uns des autres, ils vivent ensemble durant un mois.

    « Évoluer dans un milieu qui n’est pas le sien, c’est repartir à la case départ, avec des valises chargées. Nous nous constituions une identité dans un microcosme, sortis de ce dernier, nous sommes à poil, destitués de notre trône, de notre place. »

    L’aquarelle de la couverture invite déjà au voyage avant même d’ouvrir ce petit livre-objet dont le papier est de belle qualité. Cette baleine à bosse, tête vers le bas, le fond, annonce clairement une plongée livresque pour le lecteur. Et c’est bien de cela qu’il s’agit. Le texte se lit très lentement, comme une descente par palier, laissant les mots nous engloutir dans les profondeurs. La mer défile, l’horizon toujours lointain. Et là, cette rencontre, la surprise.

    « Réflexions sur ma baleine à bosse. Où es-tu ? Voyages-tu seule ? Je contemple la mer dans l’espoir de te revoir. C’est étrange, je ressens de l’attachement à ton égard. »

    La narratrice écrit sur ce périple, sans jamais divulguer l’identité de ses protagonistes ni entrer dans les détails de l’histoire. Libre à chacun de méditer sur cette exploration, d’embarquer à bord du voilier. Les aquarelles ponctuent le récit, sombres il est vrai, mais elles offrent une bulle d’oxygène au texte.

    Le cimetière des baleines suspend le temps, dépayse. Il est bon de s’évader en lisant, de se laisser flotter avec les illustrations et de faire connaissance avec les baleines. Un joli récit.

    « …rien n’est définitif et il ne suffit que d’un petit pas, d’un tout petit pas, pour enclencher le changement. »

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2020/04/03/38161694.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Géraldine Ruiz est une journaliste itinérante qui réalise des enquêtes à l'étranger sur des thématiques sociales et sociétales.Elle s'est associée à Lima lima ( Lucie Legrand)pour faire les illustrations de ce récit.
    Lima lima est plutôt une street artiste qui a surtout fait de la peinture en...
    Voir plus

    Géraldine Ruiz est une journaliste itinérante qui réalise des enquêtes à l'étranger sur des thématiques sociales et sociétales.Elle s'est associée à Lima lima ( Lucie Legrand)pour faire les illustrations de ce récit.
    Lima lima est plutôt une street artiste qui a surtout fait de la peinture en trompe l'oeil .Actuellement elle s'est mise au dessin.Son travail est beaucoup centré sur l'humain et le vivant.Elle accorde de l'importance à la poésie des détails dont la vie nous entoure.Vous pourrez vous en rendre compte en découvrant ce petit livre.
    Pour le cimetière des baleines ,elle a créé les illustrations en mer entre l'Ecosse et la Norvège et elle a également collaboré à sa création.
    Nous sommes un peu en présence d'un carnet de voyage qui va tout d'abord nous raconter l'histoire de 8 personnes qui évoluent dans des univers différents et qui se retrouvent sur un voilier en vue d'expérimenter un projet qui à terme sera de faire voyager sur un bateau des adolescents en difficultés qui découvriront aussi bien l'univers de la voile que celui de l'escalade (lors des escales) tout en vivant tous ensemble dans un espace réduit et clos.Quelle belle initiative!
    Dés le début on est tout de suite dans le vif du sujet et on fait connaissance avec les différents protagonistes d'une façon un peu étrange car on connaitra d'eux que leur profession et l'initiale de leur prénom.Cela m'a un peu dérangé lors de ma lecture car je trouve cela impersonnel.
    Ensuite tout au long du récit on aura des informations sur les baleines (car une nuit la narratrice va avoir sa première rencontre qui la marquera à jamais.)grâce à l'intervention d'Olivier Adam professeur à l'université qui dés la première page nous dit que" croiser sa première baleine peut changer une vie .Tous les passionnés ont le même récit.Un jour ils rencontrent un spécimen par hasard et depuis ils parcourent la terre pour les observer."Ayant vécu la chose je le confirme.Il y a quelque chose de fascinant et c'est peut être pour cela que j'ai voulu découvrir ce livre.Le titre m'a sauté aux yeux.
    A cela s'ajoute les dessins de Lima Lima qui illustrent et nous font voyager tout le long de l'histoire. Ils sont d'une grande beauté et j'en ai dit des waouh à chaque découverte.Je me suis mise à rêver en les regardant.Quel dépaysement!C'est vraiment ce qui fait la force de cet ouvrage et c'est ce que j'ai préféré car l' histoire en elle même et plutôt classique et elle manque un peu d'originalité car sur un bateau il ne se passe pas grand chose.Le but est plutôt de nous montrer qu'il est difficile d'évoluer dans un milieu qui n'est pas le sien et comme le dit l'autrice "il faut un temps d'adaptation, une telle expérience nécessite de fouiller au plus profond de soi pour trouver les ressources afin de s'acclimater à un ensemble d'individu.Ce voyage est une parenthèse dans la vie de tous les jours.Quoi de mieux qu'une escapade en bateau pour faire une pause dans sa vie, pas de téléphone, pas de nouvelles ni de consommation.Et surtout il n'y a pas d'échappatoire, nul ne peut se cacher.
    Ce livre nous permet de réfléchir sur nos vies dans lesquelles il faut aller toujours plus vite , il nous fait faire un grand voyage alors qu'il ne compte que cent petites pages.J'aurai aimé continuer le voyage un peu plus longtemps mais comme on le dit toutes les bonnes choses ont une fin.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (1)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.