Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le choeur des femmes

Couverture du livre « Le choeur des femmes » de Martin Winckler aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072722677
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme»,... Voir plus

Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va m'enseigner mon métier? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.

Donner votre avis

Avis (32)

  • Alors ce roman fait partie intégrante de mon top 10 à coup sûr ! C'est un gros pavé mais qui se lit très facilement, je n'ai pas vu défiler les pages tant j'ai été embarquée dans cette histoire à couper le souffle.
    Génie des mots, l'auteur nous embarque dans un moment de réflexion, d'altruisme...
    Voir plus

    Alors ce roman fait partie intégrante de mon top 10 à coup sûr ! C'est un gros pavé mais qui se lit très facilement, je n'ai pas vu défiler les pages tant j'ai été embarquée dans cette histoire à couper le souffle.
    Génie des mots, l'auteur nous embarque dans un moment de réflexion, d'altruisme et nous fait pénétrer le monde de la médecine avec grandeur.
    Un monde subtilement orchestré par ce médecin. Une rencontre entre lui, elle et a salle d'attente remplie de ces femmes qui viennent consulter un médecin gynécologue - drôle d'affaire !
    Cette écoute, cette douceur qui ressort de chacun de ses gestes a eut raison de ma soif de lecture. J'aime ce contact et c rapport qui ne fait pas mention de dominant et de dominé et bel et bien les histoires de plusieurs rencontres aussi surprenantes les unes que les autres.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • https://dubonheurdelire.wordpress.com/?s=choeur+des+femmes+


    Un grand merci à Géraldine qui me propose une fois encore un coup de cœur ! Plus de 600 pages avalées en quelques jours et j’ai même maudit nombre de fois mon travail qui m’empêchait d’avancer dans ma lecture ! Quel livre peut donc...
    Voir plus

    https://dubonheurdelire.wordpress.com/?s=choeur+des+femmes+


    Un grand merci à Géraldine qui me propose une fois encore un coup de cœur ! Plus de 600 pages avalées en quelques jours et j’ai même maudit nombre de fois mon travail qui m’empêchait d’avancer dans ma lecture ! Quel livre peut donc susciter un tel intérêt ?



    Un livre qui aux premiers abords aurait pu ne pas me plaire : le milieu de la gynécologie n’est pas mon sujet de prédilection ! Et pourtant ! Comment résister à l’histoire de Jean Atwood, cette jeune interne à l’ambition démesurée, qui ne se voit que dans le milieu de la chirurgie réparatrice et qui en étant affectée à l’unité 77 va voir son univers sous un autre jour !

    Vous en dire plus serait vous gâcher votre plaisir !

    Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai adoré l’histoire, les personnages – l’interne Jean Atwood, le docteur Franz Karma, la secrétaire Aline, les choix narratifs, les kaléidoscopes des points de vue, tout donc !

    En résumé : Lisez au plus vite « Le chœur des femmes » ! Et si vous osez, offrez le au(x) médecin(s) de votre entourage ! A mettre dans les mains des femmes ET des hommes !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre dont je n’avais jamais entendu parler est une véritable découverte. Martin Winckler s’était fait connaître avec La maladie de Sachs puis avec ses interventions sur les ondes, ses conseils étant toujours frappés du bon sens et d’une logique contrant souvent les diktats des pontes de la...
    Voir plus

    Ce livre dont je n’avais jamais entendu parler est une véritable découverte. Martin Winckler s’était fait connaître avec La maladie de Sachs puis avec ses interventions sur les ondes, ses conseils étant toujours frappés du bon sens et d’une logique contrant souvent les diktats des pontes de la médecine et de la pharmacologie. En 2016, il avait publié Abraham et fils. J’avais lu ces deux livres et j’avais été conquis par ce médecin-écrivain qui a plusieurs autres ouvrages à son actif.

    Le Chœur des femmes me semble encore d’une autre envergure par rapport aux deux que je viens de citer et sa double réédition en Folio prouve qu’il est lu. Tant mieux ! Suivre le parcours de cette jeune interne brillante et très douée, Jean (prononcer Djinn) Atwood, est passionnant, émouvant, instructif et devrait élargir l’esprit de beaucoup de spécialistes se réfugiant derrière science et technique toutes puissantes.
    S’il situe son histoire dans l’unité 77 du CHU de Tourmens, lieux imaginaires comme les événements qu’il relate, Martin Winckler précise que tout le reste est vrai, grâce à son site internet qui recueille tant de témoignages dont il nous fait profiter.
    Franz Karma, dit « Barbe-Bleue », n’est pas très sympathique : « Il a le profil d’un rapace, des lunettes rondes, les cheveux plutôt courts mais hérissés d’épis et une barbe fournie. » Djinn vit comme une punition ce stage qui lui est imposé dans ce secteur dédié à la gynécologie alors qu’elle ne pense qu’à opérer, étant formée pour cela au cours d’études brillantes.
    Avec Franz, elle va apprendre à écouter mais son caractère entier, sans concession, ne lui facilite pas les choses : « Et de toute manière, qu’est-ce que j’en ai à foutre de ces femmes et de leurs malheurs ? C’est pas moi qui vais m’en occuper. Moi, je suis faite pour ouvrir, découvrir, inciser, extirper, découper, réparer. Je suis là pour soigner des maladies, des vraies, pas pour tenir la main ou écouter pleurer. » On cerne bien ainsi le personnage qui arrive dans l’unité 77 où le docteur Karma lui a donné une semaine pour se décider : rester ou non.
    Nombreuses rencontres, amitiés riches d’enseignements, quantité de témoignages et de situations difficiles, parfois humainement insoutenables font évoluer Djinn. J’ai trouvé cette transformation extraordinaire de simplicité et de courage. Karma est clair : « Ce qu’une femme ressent est beaucoup plus important que ce que vous savez… Une relation de soin, ce n’est pas un rapport de force… Mais on vous a formée pour penser d’abord au plus compliqué, au plus rare et au plus grave, pas au plus simple, au plus courant, au plus bénin. »
    Cette profonde leçon de médecine humaine, à hauteur d’homme ou de femme – « Mais nom de dieu, chez un médecin, la gentillesse ça devrait être un équipement de série, par une option !!! » - se double d’une approche sensible du transgenre : « Les situations d’intersexualité sont des variantes du développement sexuel, pas des maladies. »
    Il faut écouter le chœur des femmes et ce livre devrait faire partie de ce que tout médecin devrait lire non seulement pour savoir écouter mais aussi pour s’affranchir du pouvoir insidieux des grands labos : « Le corps d’un patient n’est ni un tube à essais, ni un cahier de brouillon. »

    Le Chœur des femmes est aussi un vrai roman plein de surprises et d’amour.

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Prenant. Une vision de la condition de la femme au travers de la gynécologie...je ne regarderais plus MA gynéco de la même manière.

    Prenant. Une vision de la condition de la femme au travers de la gynécologie...je ne regarderais plus MA gynéco de la même manière.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une belle leçon sur le respect de la femme dans le milieu médical. Une lecture à conseiller à tous les médecins!

    Une belle leçon sur le respect de la femme dans le milieu médical. Une lecture à conseiller à tous les médecins!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lecture très féminine à ne pas rater.

    Lecture très féminine à ne pas rater.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Devrait être recommandé à tous les medecins

    Devrait être recommandé à tous les medecins

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jean Atwood (prononcé Djin) est interne en 5e année de médecine. En attendant un poste de chirurgien, elle doit passer six mois dans l'unité 77 : le service "Médecine de la Femme" du docteur Karma. Autant dire qu'elle n'a pas du tout envie d'y aller et d'entendre des bonnes femmes se plaindre de...
    Voir plus

    Jean Atwood (prononcé Djin) est interne en 5e année de médecine. En attendant un poste de chirurgien, elle doit passer six mois dans l'unité 77 : le service "Médecine de la Femme" du docteur Karma. Autant dire qu'elle n'a pas du tout envie d'y aller et d'entendre des bonnes femmes se plaindre de leur pillule ou de leur tracas quotidien... Elle ne pense rien y apprendre et pourtant ...

    J'avais entendu bon nombre d'échos positifs sur ce livre et je dois dire que je ne regrette pas de l'avoir lu. Même si beaucoup disent que c'est un livre que chaque femme devrait avoir lu dans sa vie, je pense qu'il devrait aussi être recommandé auprès de pas mal de médecins !
    En effet, Martin Winckler, l'auteur, est lui même médecin et se bat pour certaine cause comme celle d'écouter un peu plus les patients !

    Les femmes sont certes très présentes mais comme on pourrait le penser, ce n'est pourtant pas un livre féministe pour autant ! Je dirais plutôt un livre à dimension humaine ! ^^

    L'unité 77 est un peu un service de l'hopital idéal et dont pas mal de femmes aimeraient en avoir connaissance ! Cela permettrait à certaines personnes d'aller plus facilement consulter sans se sentir gêné ou jugé ! Martin Winckler pose ici différents problèmes mais aussi les aspects positifs du milieu hospitalier. On sent le vécu même si l'auteur rappelele au début de l'oeuvre que l'unité et les personnages qui s'y rattachent ne sont que pure fiction !

    L'auteur nous retranscrit certaines consultations et nous entraine vraiment au coeur de cette unité spécifique à la femme ! Pillule, IVG, problème gynécologique, ... beaucoup de choses y sont abordés ! Emouvant, instructif, rempli d'anecdotes !

    Concernant les personnages, 'ai adoré le docteur Karma et j'aimerais l'avoir en médecin s'il existait ! Fini les complexes avec lui, il trouve les mots et vous met à l'aise ! Voilà pourquoi les médecins devraient inévitablement le lire !
    Quant à l'interne Jean, au début elle m'horripilait et je ne comprenais pas pourquoi elle réagissait comme cela. Puis au fur et à mesure, on en apprend plus sur elle et on la voit grandir et s'épanouir !

    C'est un sacré pavé qui m'a pris plusieurs jours mais qui m'a fait vivre plusieurs émotions : de la colère par moment, de la compassion parfois, mais je sais que c'est un livre unique en son genre ! Pas facile d'aborder des sujets aussi féminin surtout de la part d'un homme !

    Bref, une livre à découvrir et à faire passer autour de soi !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.