Le Chat T.21 ; chacun son chat

Couverture du livre « Le Chat T.21 ; chacun son chat » de Philippe Geluck aux éditions Casterman
  • Date de parution :
  • Editeur : Casterman
  • EAN : 9782203148581
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

En 1986, Philippe Geluck publiait le premier album du Chat, sobrement intitulé Le Chat. Nous voilà, trente ans plus tard, au tome 21, avec sous les yeux la preuve de l'incroyable vitalité de l'auteur et de son personnage !
Le Chat est dans une forme éblouissante et nous fait rire à chaque page,... Voir plus

En 1986, Philippe Geluck publiait le premier album du Chat, sobrement intitulé Le Chat. Nous voilà, trente ans plus tard, au tome 21, avec sous les yeux la preuve de l'incroyable vitalité de l'auteur et de son personnage !
Le Chat est dans une forme éblouissante et nous fait rire à chaque page, même si les thématiques abordées sont parfois graves. Geluck lui-même, on le sent bien, s'émerveille de la volubilité de son héros et couche sur papier les délires métaphysiques que sa créature lui glisse à l'oreille, en un cocktail explosif et subtil.
Cela faisait sept ans que Geluck ne nous avait pas sorti un Chat en format classique de 48 pages. Entre temps, il s'était amusé à produire un livre de textes vachards, une Bible selon Le Chat, plusieurs coffrets... Et voici qu'il revient aux fondamentaux comme pour nous dire « Vous savez, j'ai fait tout ça pour m'amuser mais je suis toujours capable de produire un album classique dont vous me direz des nouvelles ! » Et les nouvelles sont plus que bonnes, l'opus 21 est fabuleux ! Merci Monsieur Geluck et merci Le Chat !

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Chronique précédemment parue sur le blog sambabd.be


    Franchement, je me demande comment il fait… Ça fait tout de même trente ans que Geluck nous régale de ses aphorismes dessinés au moyen du personnage le plus statique de l’Histoire de la Bande Dessinée, j’ai nommé Le Chat, et il arrive...
    Voir plus

    Chronique précédemment parue sur le blog sambabd.be


    Franchement, je me demande comment il fait… Ça fait tout de même trente ans que Geluck nous régale de ses aphorismes dessinés au moyen du personnage le plus statique de l’Histoire de la Bande Dessinée, j’ai nommé Le Chat, et il arrive toujours à se renouveler tout en conservant l’inspiration. Bien sûr, c’est très inégal. Mais ne l’a ce pas toujours été ? (si quelqu’un est capable de me dire si cette interronégative est grammaticalement correcte, je lui tire mon chapeau…). Les petits bijoux d’intelligence et d’observation n’ont-ils pas toujours côtoyé les jeux de mots faciles et autres pantalonnades éculées au fil de ses albums ? Quoiqu’il en soit, la découverte des premiers justifie amplement la lecture des seconds…

    Bref, un album du Chat dans la droite lignée des 20 premiers, ni mieux ni moins bien, Le Chat quoi !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J adore Gelluck ,ses histoires ,ses dessins sont genial j en ai lues pas mal de ses livres un vrai plaisir de lecture découvrir les nouveaux a suivre ...

    J adore Gelluck ,ses histoires ,ses dessins sont genial j en ai lues pas mal de ses livres un vrai plaisir de lecture découvrir les nouveaux a suivre ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Retour du Chat en pleine forme, dans un format classique de 48 pages. Tome 21.

    Je ne vais pas faire le même coup qu'à chaque fois que je commente un album de Geluck de vous répéter que je l'ai découvert il y longtemps dans le Ouest-France de mes parents chez qui j'habitais encore et que je...
    Voir plus

    Retour du Chat en pleine forme, dans un format classique de 48 pages. Tome 21.

    Je ne vais pas faire le même coup qu'à chaque fois que je commente un album de Geluck de vous répéter que je l'ai découvert il y longtemps dans le Ouest-France de mes parents chez qui j'habitais encore et que je découpais les gags en trois cases pour les coller sur des feuilles puis sur le mur des ouatères... Ah, ben si, je vous ai refait le coup. Donc dire que j'aime beaucoup le chat est un euphémisme, et même lorsqu'il est un peu moins drôle, je suis indulgent. Ne voyez donc dans cette humble chronique qu'une ode à un personnage de BD. Ceci étant, en toute objectivité eu égard à ce que je viens de dire, l'album est très bon, Geluck s'offrant le plaisir de nous faire rire sur des situations pas drôles, tels les attentats-suicides ou les migrants de la Méditerranée. Dans ces cas-là, on rit un peu bizarrement, notamment un dessin sur les migrants qui nous fait ne pas nous sentir très à l'aise, nos richesses et notre mal de vivre montrés devant la détresse de ces pauvres gens qu'on est incapable d'accueillir dignement.

    Pour le reste, Geluck reste fidèle à ses fondamentaux : absurde, détournement de mots ou d'expressions, moqueries du Français râleur et dépressif mais aussi du Belge schizophrénique ne sachant choisir entre la Wallonie et la Flandre. Geluck est drôle, il ne respecte rien et c'est pour cela qu'on aime ses BD. En plus, plus que jamais, Le Chat commande des muscadets, et moi, même si je n'en bois pas -sauf si un bon viticulteur me contacte en m'en fournit du bon, du bio si possible- bien que vivant en plein milieu des vignes de ce vin, eh bien, on a une petite fierté à voir qu'un produit du cru est apprécié par un personnage mythique, n'ayons point peur des mots.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com