Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le chant des nations - musiques et cultures en europe, 1870-1914

Couverture du livre « Le chant des nations - musiques et cultures en europe, 1870-1914 » de Didier Francfort aux éditions Hachette Litteratures
  • Nombre de pages : 460
  • Collection : (-)
  • Genre : Histoire
  • Thème : Histoire
  • Prix littéraire(s) : (-)
Résumé:

« Chaque fois que j'écoute du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne ! » s'exclame Woody Allen dans Meurtre mystérieux à Manhattan. Derrière la dérision se cache une réalité sociale et historique : la musique joue un rôle dans le conditionnement des masses. Elle prépare en effet les sociétés... Voir plus

« Chaque fois que j'écoute du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne ! » s'exclame Woody Allen dans Meurtre mystérieux à Manhattan. Derrière la dérision se cache une réalité sociale et historique : la musique joue un rôle dans le conditionnement des masses. Elle prépare en effet les sociétés aux grandes mobilisations patriotiques et offre des musiciens comme héros nationaux. Hymnes, opéras, chansonnettes accompagnent les manifestations révolutionnaires ou civiques.
La fonction nationaliste de la musique s'accentue après la guerre de 1870 au moment où les nations européennes s'affirment. Partout se développe l'idée selon laquelle la musique correspond à l'âme d'un peuple et transmet le sentiment d'appartenance. C'est l'époque où s'invente le folklore. La musique brave la censure des empires, accompagne le triomphe de l'indépendance et parfois la conquête. Elle cesse alors d'être un art universel pour devenir un art national et c'est au son des instruments de musique que les hommes partiront à la guerre pendant l'été 1914.
Didier Francfort nous livre ici une analyse originale et érudite de la culture européenne et met en évidence l'influence des musiques et des chansons sur les opinions publiques.

Donner votre avis