Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le chant de l'alouette

Couverture du livre « Le chant de l'alouette » de Willa Cather aux éditions Rivages
  • Date de parution :
  • Editeur : Rivages
  • EAN : 9782743616403
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Le chant de l'alouette retrace le parcours de Thea Kronborg, cantatrice américaine d'origine scandinave, depuis Moonstone, une ville poussiéreuse du Colorado jusqu'à sa consécration au Metropolitan Opera.
Thea a douze ans lorsque commence le roman. Fille d'une famille de sept enfants dont le... Voir plus

Le chant de l'alouette retrace le parcours de Thea Kronborg, cantatrice américaine d'origine scandinave, depuis Moonstone, une ville poussiéreuse du Colorado jusqu'à sa consécration au Metropolitan Opera.
Thea a douze ans lorsque commence le roman. Fille d'une famille de sept enfants dont le père est pasteur méthodiste, elle prend des cours de piano avec un vieux professeur alcoolique et fait l'admiration déjà de deux hommes bien plus âgés qu'elle : le Dr Howard Archie qui la suivra tout au long de sa carrière et Ray Kennedy un cheminot autodidacte qui attend ses dix-sept ans pour la demander en mariage. Thea grandit dans cet univers protégé, insouciante et libre. Dans sa petite chambre sous les toits, elle rêve de partir étudier la musique en Allemagne.
C'est finalement à Chicago qu'elle ira et commencera le chant. Jugée pataude, découragée par le cynisme de certains c'est au cours d'un séjour dans un ranch qu'elle se révèle à elle-même. Devenir une artiste, découvre-t-elle, c'est être capable simultanément d'abandonner son corps à l'expérience sensuelle et de contrôler cette expérience.
Dix ans plus tard Thea est une diva. Pourtant elle apparaît blessée, isolée par son don et rêve parfois d'un mari qui s'occuperait d'elle.
Magnifique portrait de femme, éloquente description de la vocation d'artiste, Le chant de l'alouette de surcroît fait montre d'une puissante amplitude. Qu'elle évoque Moonstone, Chigaco, New York ou la beauté des paysages, Willa Cather comme personne fait vibrer le monde et nous convie encore une fois à une éblouissante démonstration de ce qu'elle appelait la création véritable : "ce qui est ressenti sur la page sans y être spécifiquement nommé".

Donner votre avis