Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le carnaval aux corbeaux

Couverture du livre « Le carnaval aux corbeaux » de Anthelme Hauchecorne aux éditions Chat Noir
  • Date de parution :
  • Editeur : Chat Noir
  • EAN : 9791090627963
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.
Claquemuré dans sa chambre, il s'adonne au spiritisme. À l'aide d'une radio cabossée, il lance des appels vers l'au-delà, en vue de contacter son père disparu.
Jusqu'à présent, nul ne lui a répondu.
Avant ce curieux jour... Voir plus

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.
Claquemuré dans sa chambre, il s'adonne au spiritisme. À l'aide d'une radio cabossée, il lance des appels vers l'au-delà, en vue de contacter son père disparu.
Jusqu'à présent, nul ne lui a répondu.
Avant ce curieux jour d'octobre.
Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s'installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l'héritage de son père.
À la lisière du monde des esprits, l'adolescent hésite.
Saura-t-il percer les mystères de l'Abracadabrantesque Carnaval ?

Donner votre avis

Avis (4)

  • Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Des débuts prometteurs ---

    J'ai débuté le Carnaval aux Corbeaux le lendemain d'Halloween. Autant vous dire que j'ai attaqué cette lecture dans les meilleures conditions.

    Les mystères de Rabenheim...
    Voir plus

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Des débuts prometteurs ---

    J'ai débuté le Carnaval aux Corbeaux le lendemain d'Halloween. Autant vous dire que j'ai attaqué cette lecture dans les meilleures conditions.

    Les mystères de Rabenheim m'ont aussitôt captivée, tout comme Ludwig, le personnage principal. J'ai beaucoup aimé suivre ce dernier et son meilleur ami, Gabriel, dans leurs découvertes. Car, dans cette ville, il ne se passe pas un jour sans que ne surviennent des évènements étranges. Et, à l'image de nos héros, j'ai été de surprise en surprise…

    Bref, l'histoire s'annonçait palpitante. Mais, comme vous pouvez vous en douter, quelques petits couacs n'ont pas tardé à apparaître. Et j'en suis la première frustrée !

    --- Quand l'intrigue déraille… ---

    C'est un peu l'impression générale que m'a laissée ce premier numéro. Au début pourtant, le scénario semblait solide mais, peu à peu, j'ai perdu le fil. Les intentions des personnages me paraissaient floues, les phénomènes paranormaux sans queue ni tête. de plus, je ne parvenais pas toujours à faire le lien entre certaines scènes, comme si le récit manquait de transitions, de précisions.

    Pour résumer, je ne pense pas avoir saisi toute l'histoire, tant les chemins se sont multipliés. Je me demande même si l'auteur lui-même ne s'est pas perdu dans son intrigue, à certains moments ?

    --- Des personnages totalement délurés ---

    Ce n'est pas pour rien qu'on appelle la joyeuse troupe l'Abracadabrantesque Carnaval. Nain, géant de glace ou diseuse de bonne aventure : les protagonistes sont atypiques. Même s'ils sont nombreux, il n'est pas si difficile de les distinguer, car ils sont tous uniques.

    Alors, certes, il n'est pas toujours possible de connaître leurs desseins, et certains changent souvent d'attitude, mais c'est aussi ce qui fait tout l'intérêt de cette histoire imprévisible.

    --- Un mot sur les illustrations ---

    La majorité d'entre elles ont été réalisées par Loïc Canavaggia, et je dois dire qu'elles sont superbes ! le seul bémol, c'est qu'elles ne sont pas toujours très bien placées, selon moi, créant ainsi un décalage entre le texte et les visuels. Mais ce n'est pas bien grave.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ludwig Poe est un adolescent comme les autres ou presque. Son père disparu il y a des années n'a plus jamais donné signe de vie. Seulement le jeune garçon a une passion certaine pour le dessin et n'hésite pas à tenter de communiquer avec des esprits. Fasciné par l'au-delà et le surnaturel, il...
    Voir plus

    Ludwig Poe est un adolescent comme les autres ou presque. Son père disparu il y a des années n'a plus jamais donné signe de vie. Seulement le jeune garçon a une passion certaine pour le dessin et n'hésite pas à tenter de communiquer avec des esprits. Fasciné par l'au-delà et le surnaturel, il n'en parle qu'à son meilleur ami Gabriel Grimm. Et lorsqu'un mystérieux carnaval débarque dans la ville de Rabenheim, Ludwig au même moment reçoit une lettre inespérée de son père. Coïncidence ?

    Le carnaval aux corbeaux est une belle surprise. Rien que l'objet livre en lui-même est sublime. Ya un boulot de dingue derrière tout ça. Illustrations par dizaine pour justement donner un aperçu aux lecteurs de ce à quoi ressemblent certains personnages ou créatures. Alors rien que d'emblée, je partais avec un avis déjà positif. Parce que j'aime les romans atypiques, ceux où on voit qu'un effort particulier à été fait pour en faire une oeuvre d'art. J'ai même crains à un moment ne pas apprécier le roman en lui-même, mais heureusement je sais qu'avec Anthelme j'allais passer un chouette moment et ce fut le cas !

    Honnêtement, je m'attendais à avoir un méga gros coup de coeur, mais ce ne fut pas le cas et c'est vraiment une question de goût parce que franchement c'est un excellent roman à tout point de vue, mais selon le lecteur certaines choses ne sont pas aussi fantastiques que pour d'autres. La plume de l'auteur est divine. Efficace, pleine de descriptions ensorcelantes, on sent dès les premières lignes l'atmosphère étouffante et angoissante du roman. Parce que oui, tout y est sombre et angoissant, rien que la ville en elle-même ou la demeure du jeune Ludwig vous feront frémir ! J'ai même eu la sensation qu'un brouillard opaque entourait notre ville et nos personnages et que tout se passait la nuit tant cela semble sombre. Clairement, c'est une ambiance que j'adore et que je peine à retrouver dans les nouveautés. Merci à l'auteur de remettre au goût du jour le fantastique tel qu'il était via de très grands auteurs (Clive barker,masterton, Herbert...) C'était délicieux.

    L'auteur nous propose de suivre le roman selon trois points de vue différent : Ludwig Poe, un jeune garçon passionné par le spiritisme et le surnaturel à qui il arrivera bien des malheurs. Il se sent vide depuis que son père a disparu et fera tout ce qu'il peut pour le retrouver ou au moins comprendre pourquoi il a disparu aussi subitement. Il n'en fera toujours qu'à sa tête défiant sa propre mère de l'empêcher d'avoir ses réponses. Têtu et quand même courageux face aux nombreuses épreuves qu'il va traverser, on s'attache hyper vite à ce gamin à priori sans histoire. Et lorsqu'il fera la connaissance de Mistigri et de Suzon les ennuis vont ne faire que tripler !

    Le second héros c'est Gabriel Grimm, l'ami de Ludwig, un garçon à priori normal lui aussi, mais qui est le descendant d'une grande famille qui a un lourd passé avec le fameux carnaval. Courageux et aîné de trois garçons, il sera toujours fidèle à son ami. Enfin, le dernier personnage a nous faire part de son point de vu c'est Julia, la mère de Ludwig et donc, épouse de Charles Poe, le grand mystérieux du roman. La femme tente de contenir la passion de son fils qui ressemble trop à son père selon elle.

    Chacun voit les choses différemment et les appréhendent d'une façon qui leur est propre. Là où les enfants voient de suite un danger, Julia semble plus modéré et voit avec ses yeux d'adulte et non d'enfant. Les choses prennent donc une tournure fascinante concernant le lecteur qui aimerait à plusieurs reprises les secouer un bon coup parce qu'ils semblent parfois trop bien prendre les événements ! Parce que voilà, déjà l'ambiance est angoissante à souhait et une fois que la fête foraine bat son plein, c'est de plus en plus succulent ! Amateur de monstruosités, de personnages complètement barrés et quasi irréels vous allez vous régaler !

    Le seul point qui m'a un peu gêné, c'est cette sensation de trop et de superflu. Certes, l'auteur offre une ambiance à nul autre pareil dans son roman, du moins je n'ai pas souvenir d'un tel roman (le plus ressemblant est Dreamland, simplement pour le côté fête foraine et tour improbable avec une ambiance de dingue), mais parfois j'aurais aimé qu'il ne se passe pas autant d'événement. Entre les punitions donnés à nos héros par le carnaval, les tournois moyen-âgeux, les voyages en bâteaux, les mystères et chasse aux trésors ou aux objets de valeur pour nos forains, j'ai eu la sensation d'étouffer. Impression voulu par l'auteur ? Je l'ignore, mais j'ai comme eu le besoin d'inspirer un bon coup et de mettre le roman quelque peu de côté pour ne pas faire d'overdose.

    Finalement, le carnaval aux corbeaux est un roman réussi tant au niveau de son visuel très atypique que de son contenu. On passe un moment incroyable, on est plongé dans les aventures de nos jeunes héros et on va de découvertes en découvertes improbables! Nul doute que vous passerez vous aussi un moment angoissant avec ce premier opus ! Coup de chapeau aux illustrateurs, Mathieu Coudray et Loïc Canavaggia !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le carnaval aux corbeaux est une pure merveille ! C'est simple, tout dans ce roman m'a plu... je l'ai terminé il y a quelques jours et je suis encore sous le charme.
    Le livre, en tant qu'objet, est superbe : couverture cartonnée rigide, papier épais, très belle mise en page avec titres et...
    Voir plus

    Le carnaval aux corbeaux est une pure merveille ! C'est simple, tout dans ce roman m'a plu... je l'ai terminé il y a quelques jours et je suis encore sous le charme.
    Le livre, en tant qu'objet, est superbe : couverture cartonnée rigide, papier épais, très belle mise en page avec titres et sous-titres de chapitres décorés, et surtout magnifiques illustrations noir et blanc qui accompagnent parfaitement bien le récit. L'éditeur et les auteurs ont fait un travail remarquable, et déjà rien que pour ça Le carnaval aux corbeaux mérite qu'on y jette un œil, voir même les deux !
    Le contenu du roman n'est pas en reste. Dès les premières pages, l'auteur a su m'entraîner à la suite de ses deux jeunes héros, Ludwig Poe et Gabriel Grimm. A mi chemin entre roman gothique et roman horrifique de la collection jeunesse Chair de poule, Le carnaval aux corbeaux met en scène de jeunes adolescents d'aujourd'hui confrontés à d'étranges forains revenus d'entre les morts pour accomplir leur vengeance. C'est étrange, fantastique, parfois effrayant et souvent horrifique, un parfait cocktail de sensations fortes dont l'idéal serait une dégustation en période d'halloween, ou à défaut à la nuit tombée.
    La plume d'Anthelme Hauchecorne est magnifique, le texte est travaillé à l'extrême (trop peut être pour de jeunes lecteurs ?), je me suis régalée ! Le carnaval aux corbeaux n'est pas un roman que l'on dévore, mais plutôt un récit que l'on prend le temps de déguster, pour profiter au maximum du style incomparable de l'auteur. Vocabulaire recherché, jeux sur les mots et les sonorités, rythme particulier des phrases... tout ceci se mêle harmonieusement pour le plus grand plaisir du lecteur. A cela s'ajoutent une grande érudition, notamment dans l'utilisation du folklore nordique, une inventivité réjouissante, beaucoup d'humour et une maîtrise du déroulement de l'intrigue qui, entre révélations et retournements de situation, maintient en haleine jusqu'aux dernières pages du roman.
    Que rajouter de plus pour vous donner envie de découvrir ce titre ? Les personnages sont nombreux et variés, tout le monde pourra trouver à s'identifier à l'un d'entre eux, que ce soient les adolescents (les héros de l'histoire sont des collégiens) ou les adultes. Ils sont attachants avec leurs doutes et leurs faiblesses, et même les plus horribles d'entre eux parviendront à vous toucher. Les thèmes abordés en filigrane sont le deuil, la vengeance, le sacrifice, la difficulté à devenir adulte, le harcèlement scolaire, mais aussi l'amitié et l'amour filial. Rien de triste ni de glauque ici, mais de quoi aider les jeunes lecteurs à y voir un peu plus clair dans cette difficile période de la vie qu'est l'adolescence.
    Le carnaval aux corbeaux est une lecture jeunesse qui plaira tout autant - sinon plus - aux adultes qui ont gardé en eux le pouvoir de s'émerveiller. Maintenant je n'ai qu'une hâte, découvrir la suite des aventures de Ludwig et Gabriel !

    http://andree-la-papivore.blogspot.fr/2016/03/le-carnaval-aux-corbeaux-danthelme.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bienvenue à Rabenheim, petit village d'Alsace. Y vivent deux adolescents et amis : Ludwig Poe et Gabriel Grimm. Le premier tente en vain de communiquer avec les morts, le deuxième subit une vie pleine... d'ennui. Jusqu'à ce que la magie de la Totenwoche, fête qui s'apparente à Halloween, opère....
    Voir plus

    Bienvenue à Rabenheim, petit village d'Alsace. Y vivent deux adolescents et amis : Ludwig Poe et Gabriel Grimm. Le premier tente en vain de communiquer avec les morts, le deuxième subit une vie pleine... d'ennui. Jusqu'à ce que la magie de la Totenwoche, fête qui s'apparente à Halloween, opère. Ludwig reçoit alors une lettre bien mystérieuse de la part de son père disparu. Et à cette même période, une drôle de fête foraine débarque à Rabenheim...

    L'ouvrage en lui même nous en met déjà plein la vue avec des splendides illustrations et des portraits signés Loic Canavaggia et Mathieu Coudray. Une couverture rigide bien appréciable, mais aussi un format très généreux. Je ne m'attendais pas à recevoir un roman d'aussi belle qualité. Une fois lu, on a un peu l'impression de détenir un objet précieux et magique.

    Le Carnaval aux Corbeaux est écrit sous forme de petites scènes, dans lesquelles on peut suivre trois personnages. Ludwig et Gabriel, mais également la mère de Ludwig. Je pense avoir eu plus d'intérêt pour le parcours de Ludwig, qui est le personnage central. C'est un jeune garçon un peu bizarre pour ses camarades. Un garçon persuadé qu'il est possible de communiquer avec les morts. Il persiste entre autres à surveiller les ondes de sa radio, à l'affût du moindre message provenant du Royaume des Morts, ou de son père qu'il n'a jamais connu. Lorsqu'il reçoit le message tant attendu, Ludwig va suivre des pistes et des consignes mystérieuses, dans l'espoir de retrouver son père. Ce qui le mènera tout droit à l'Abracadabrantesque Carnaval. Epreuves et pièges en tout genre l'y attendent (sans oublier quelques humiliations ^^). Commence alors une aventure et une quête rocambolesque, dans laquelle les secrets de famille n'attendent que d'être révélés et les malédictions levées.

    L'auteur nous propose aussi des personnages secondaires hauts en couleur, curieux, saugrenus et décalés à souhait. Vous ferez la connaissance de nain, géant, médium et de nombreux phénomènes de foire et créatures d'un autre monde. Des forains qui ont, notons le, de grandes qualités : ils ne sont pas tellement sympathiques, apprécient jouer quelques tours et ont préparé tout un festival d'entourloupes. Bon, allez, j'avoue tout... Ils ont prévu de faire de leur vengeance un grand spectacle!

    Ce que j'ai préféré dans cette histoire, ce sont les différentes attractions et les boutiques étranges qui ne manquent pas d'attirer l'attention du lecteur : Train Train à trou-trouille, Tournoi d'Automne, Mémorarium, Cabinet des Curiosités, les Louables lices de Liesses, le Bouleversifiant Umbrarium du Baragouin, La Bonne Bonbonnière d'Hansel et Gretel... L'auteur a créé un univers remarquable et extrêmement riche. L'Abracadabrantesque Carnaval est une drôle de fête foraine qui, au final, fait un peu (beaucoup ^^) froid dans le dos et qui recèle de recoins incroyables et saisissants pour notre plus grand plaisir.

    Je suis ravie d'avoir pu découvrir la plume d'Anthelme Hauchecorne. Une plume fabuleuse et amusante qui m'aura fait passé un excellent moment de lecture. J'ai trouvé le texte très travaillé, agréablement imagé et parfois même poétique. C'est une bien belle surprise, que je ne manquerai pas de conseiller aux lecteurs qui aiment le merveilleux et l'étrange.

    Verdict : Une lecture exquise et ensorcelante. Une aventure macabre et frissonnante.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.