Le cahier de recettes

Couverture du livre « Le cahier de recettes » de Jacky Durand aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234085831
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Monsieur Henri, le charismatique patron du restaurant le Relais fleuri, s'est toujours opposé sans explication à ce que son fils Julien devienne cuisinier. Quand il sombre dans le coma, Julien n'a plus qu'une obsession : retrouver le cahier où, depuis son enfance, il a vu son père consigner ses... Voir plus

Monsieur Henri, le charismatique patron du restaurant le Relais fleuri, s'est toujours opposé sans explication à ce que son fils Julien devienne cuisinier. Quand il sombre dans le coma, Julien n'a plus qu'une obsession : retrouver le cahier où, depuis son enfance, il a vu son père consigner ses recettes et ses tours de main. Il découvre alors d'autres secrets et comprend pourquoi Henri a laissé partir sa femme sans un mot. Avec ce roman, Jacky Durand nous offre le magnifique portrait d'un homme pour qui la cuisine est plus qu'un métier : le plaisir quotidien du partage et l'art de traverser les épreuves. Une tendre déclaration d'amour filial, une histoire de transmission et de secrets, où, à chaque page, l'écriture sensuelle de l'auteur nous met l'eau à la bouche.

Donner votre avis

Avis(5)

  • Le narrateur s'adresse à son père, désormais disparu, pour évoquer avec tendresse et émotion ses souvenirs de leur relation : restaurateur d'origine modeste qui rêvait d'un destin intellectuel pour son fils, forçat du travail qu'il accomplissait dans la passion et le respect des bonnes choses,...
    Voir plus

    Le narrateur s'adresse à son père, désormais disparu, pour évoquer avec tendresse et émotion ses souvenirs de leur relation : restaurateur d'origine modeste qui rêvait d'un destin intellectuel pour son fils, forçat du travail qu'il accomplissait dans la passion et le respect des bonnes choses, taiseux maladroit mais désespérément fidèle en amour, ce père si marquant avait finalement fini par transmettre à son fils, à son corps défendant et contre tous ses espoirs, la passion de la cuisine. Après le décès paternel, le fils n'aura de cesse de remettre la main sur le fameux cahier de recettes rédigées au temps où ses parents étaient encore unis, obstinément soustrait à sa curiosité dans le refus du vieil homme de voir son rejeton suivre ses traces, à ses yeux honteusement ouvrières.

    Une émotion toute de pudeur et de délicatesse imprègne les pages de ce récit qui se lit la gorge souvent serrée, voire un début de larme au coin de l'oeil. Tandis que le fils découvre peu à peu les secrets de son père, si dignement et désespérément tus, se dessine une relation filiale forte et unique au sein d'une galerie de beaux personnages, tous rendus avec justesse et profondément attachants. Le mode de narration, où le fils s'adresse à son père, rend l'histoire nostalgique et touchante, tout en lui conférant une crédibilité simili autobiographique.

    Au-delà du récit intime de l'amour et de la transmission entre un père et son fils, ce roman est aussi une ode à la gastronomie et un hommage aux hommes passionnés qui lui asservissent leur vie, dans un environnement professionnel exigeant et impitoyable : impossible de ne pas saliver au fil des pages, emportés à notre tour par la magie et l'amour de la cuisine. Coup de coeur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Le cahier de Recettes" de Jacky Durand Eds Stock 2019
    Ma Chronique :
    Ce petit bijoux est à déguster, c'est un festin, un conte appétissant. Vous allez vous adonner au plaisir des mots et des mets !
    Non ce n'est pas un livre de recettes, même si les bons petits plats sont omniprésents. C'est...
    Voir plus

    "Le cahier de Recettes" de Jacky Durand Eds Stock 2019
    Ma Chronique :
    Ce petit bijoux est à déguster, c'est un festin, un conte appétissant. Vous allez vous adonner au plaisir des mots et des mets !
    Non ce n'est pas un livre de recettes, même si les bons petits plats sont omniprésents. C'est un roman d'amour pour un père cuisinier. C'est une ode au travail manuel , à la littérature et à l'amitié.
    Le narrateur, Julien, est au chevet de son père mourant. Il se souvient de son enfance , des odeurs, des gestes, des mots dans le restaurant de son père.. «Pour moi, tu es le maître du feu; un magicien quand tu fais gonfler la brioche; un perceur de coffre-fort quand tu ouvres les huîtres; un roi mage quand tu fouettes la crème Chantilly".
    Monsieur Henri, le père de Julien, patron du restaurant "le Relais Fleuri " souhaite que son fils fasse de brillantes études, car lui, a été obligé de travailler de ses mains, très jeune et dans des conditions difficiles.
    Mais Julien dont la mère, agrégée de lettres fuira, alors qu'il était encore enfant, veut être cuisinier. Il admire ce père taciturne,levé tôt le matin pour allumer sa cuisinière en buvant un bol de café fumant. Ce père qui lui apprend à cuisinier des brioches toute gonflées et dorées,à préparer le fromage de tête, à savourer cette "sorcellerie" qu'est la bisque d'écrevisses.
    Après des études techniques devant une planche à dessin, Julien s'inscrit à la fac de Besançon en littérature comparée. Il découvre les mots de Bernard Clavel, un auteur de sa Région. Cendrar, Rimbaud, Huysmans côtoient le livre de Paul Bocuse et bercent son adolescence sous les notes de Lou Reed et Van Halen. Et toujours il pensera à sa mère, la retrouvera-t-il?
    Vous allez rencontrer Lulu,l'ami de toujours. Et Gaby un ancien résistant qui déteste en vrac la police, les politiques, les militaires et les curés. Vous aimerez aussi Maria l'épouse de Gaby, elle est russe, et connaît toutes les baies et champignons de la forêt. C 'est chez eux qu'il ira réviser son Bac dans leur maison de bois envahie de chats.
    Merci Monsieur Jacky Durand pour ce livre pétri d'amour, d'émotions, de poésie qui fleure bon le chocolat chaud et les herbes sauvages.
    Allez à Table !! histoire de déguster le lapin à la moutarde ou la sole meunière sans oublier de lever votre verre à Monsieur Henri qui doit surveiller de là-haut si tout est bien préparé.
    Rappelons que Jacky Durand est aujourd'hui chroniqueur pour Libération («Tu mitonnes») et France-Culture («Les mitonnages de Jacky»),

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après "Marguerite", Jacky DURAND nous revient avec un roman qui porte tous les stigmates de ses chroniques culinaires diffusées sur France Culture et rédigées pour Libération. Il nous fait entrer par la petite porte d'un restaurant et découvrir la gastronomie française, il nous fait saliver de...
    Voir plus

    Après "Marguerite", Jacky DURAND nous revient avec un roman qui porte tous les stigmates de ses chroniques culinaires diffusées sur France Culture et rédigées pour Libération. Il nous fait entrer par la petite porte d'un restaurant et découvrir la gastronomie française, il nous fait saliver de bonheur, le temps d'une lecture, je m'y suis crûe, les sens en éveil ! Quant à Julien, qui a pris la succession de son père, il le fait revivre à travers ses plats. Que son père le veuille ou non, il est partout présent !

    Outre la formidable preuve d'amour d'un fils à son père, ce roman d'apprentissage met un métier sous les projecteurs, celui de cuisinier, il décrit le professionnalisme, les compétences requises, les heures passées aussi. Il évoque avec l'orientation scolaire de Julien le déterminisme social, la transmission, consciente ou inconsciente, des gestes, des postures de travail, des réflexes, d'un environnement familial tout entier qui s'infusent lentement dans le corps et l'âme. Que les parents le souhaitent ou non, l'éducation qu'ils donnent à leurs enfants est imprégniée de ce qui constitue leur quotidien. Il y a bien des tentatives, parfois, de prendre de la distance avec ses origines mais le fossé est là, béant.

    Habilement, Jacky DURAND fait se côtoyer l'art culinaire et la littérature avec cette mère, professeure de lettres au lycée. Petit garçon, Julien s'invitait dans la chambre des parents où les livres envahissaient l'espace. Cette chambre était aussi le lieu de partage du repas familial, la tendresse y était reine.

    Avec la disparition du père, l'écrivain évoque le deuil, l'absence, le vide, cette envie irrépressible aussi de savoir, de découvrir l'autre visage de l'être aimé, la nécessité de connaître son histoire, celle tue.

    Comme dans "Marguerite", Jacky DURAND invite la guerre à la table familiale. Si Julien ne l'a pas connue, son père l'a vécue. Elle est bien présente en lui, totalement verrouillée. Il y a des revenants qui parlent, assurent la mémoire pour ne jamais avoir à le revivre, et puis les autres qui font de leurs plaies un secret. Mais si les mots ne franchissent pas leurs lèvres, leurs corps, eux, se chargent d'exprimer la souffrance physique et les fantômes qui continuent de les hanter. L'approche est suggestive. Avec le personnage du père de Julien, elle est profondément émouvante.

    "Le cahier de recettes" est un roman empreint de générosité, de bienveillance et de bonté. La plume est délicate, poétique, le menu est alléchant, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter : "Bon appétit".

    http://tlivrestarts.over-blog.com/2019/05/le-cahier-de-recettes-de-jacky-durand.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions