Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le cabanon à l'étoile

Couverture du livre « Le cabanon à l'étoile » de Helene Legrais aux éditions Calmann-levy
Résumé:

Mystère autour d'une jeune fugueuse sous le soleil brûlant de la Catalogne.

L'été est là. Au volant de sa Deudeuche, Estelle, artiste-peintre désargentée et bohème, part rejoindre son cabanon du Bourdigou, un de ces villages de vacances « sauvages » faits de cabanes bricolées qui fleurissent... Voir plus

Mystère autour d'une jeune fugueuse sous le soleil brûlant de la Catalogne.

L'été est là. Au volant de sa Deudeuche, Estelle, artiste-peintre désargentée et bohème, part rejoindre son cabanon du Bourdigou, un de ces villages de vacances « sauvages » faits de cabanes bricolées qui fleurissent sur le littoral catalan en ce début des années 1960.
Elle prend en stop une toute jeune fille partie à l'aventure, qui dit s'appeler Cassiopée. Estelle n'est pas dupe mais elle lui offre son affection et le gîte dans sa paillotte.
D'une beauté ravageuse, la nouvelle venue ne tarde pas à provoquer des remous dans le village. Ses manières libres, sa sensualité ardente choquent, au point qu'Estelle doit plusieursfois prendre sa défense. Pourtant, la rage de vivre de sa protégée finit par l'effrayer.

Que fuit Cassiopée ? Pourquoi a-t-elle quitté les siens ? Sans rien brusquer, Estelle va percer à jour son bouleversant secret...

Donner votre avis

Avis (1)

  • Tout d'abord un grand merci aux éditions Calmann-Lévy et à Hélène Legrais pour ce beau cadeau qui plus est dédicacé. 
    Moi qui choisit mes livres à la couverture, quelle belle surprise que cette couverture me parle immédiatement... Surprise qui s'est par la suite transformée en très joli coup de...
    Voir plus

    Tout d'abord un grand merci aux éditions Calmann-Lévy et à Hélène Legrais pour ce beau cadeau qui plus est dédicacé. 
    Moi qui choisit mes livres à la couverture, quelle belle surprise que cette couverture me parle immédiatement... Surprise qui s'est par la suite transformée en très joli coup de coeur. 

    Estelle, artiste quinquagénaire, libre, sans enfant, vit l'été dans une cabane de pêcheur sur le littoral Catalan aux alentours de Perpignan. En juin 1966 (quelle belle année !!! normal celle de ma naissance...), elle accueille une jeune fugueuse qui dit s'appeler Cassiopée, alors que cette dernière faisait du stop et qu'elle partait à l'aventure sans but réel si ce n'est de voir la mer.
    La rage de vivre de Cassiopée crée quelques tensions au visage de pêcheur, Estelle qui sent sous la carapace de l'indépendance, une fragilité va tout faire pour la protéger. Une très forte relation va se tisser entre elles deux, au point de remettre en question quelques principes de vie de l'artiste. Cette dernière va finir, d'ailleurs, par avoir un comportement très maternel quand Cassiopée lui dévoilera son lourd secret. 

    Ce roman m'a emportée dans cette belle relation basée sur l'empathie, l'écoute, la tolérance, le don, l'entraide, le partage et la famille.
    Mais aussi sur le fait d'accepter de voir évoluer ses principes de vie tout en faisant en sorte de ne pas renier ses propres convictions. 

    J'ai notamment apprécié l'amour d'Estelle pour Antoine, qui ne pouvant lui donner ce qu'il attendait, lui a laissé sa liberté. Cette femme libre avant l'heure à mis en place un féminisme doux que beaucoup aujourd'hui ont oublié... même si pour l'époque, elle devait faire figure D'OVNI.
    Enfin, j'ai aimé traverser les cinq continents tout en restant en France, découvrir les Pyrénées orientales de cette manière et cela me pousse à envisager une escapade dans cette région afin de mettre mes pas dans ceux de ces deux femmes.

    https://quandsylit.over-blog.com/2021/11/le-cabanon-a-l-etoile-helene-legrais.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.