Le boulevard périphérique

Couverture du livre « Le boulevard périphérique » de Henry Bauchau aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782742784936
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Paris, 1980. Alors qu'il accompagne sa belle-fille dans sa lutte contre un cancer, le narrateur se souvient de Stéphane, son ami de jeunesse, qui au début de la guerre l'avait initié à l'escalade et au dépassement de la peur. Entré dans la Résistance, puis capturé par un officier nazi le... Voir plus

Paris, 1980. Alors qu'il accompagne sa belle-fille dans sa lutte contre un cancer, le narrateur se souvient de Stéphane, son ami de jeunesse, qui au début de la guerre l'avait initié à l'escalade et au dépassement de la peur. Entré dans la Résistance, puis capturé par un officier nazi le colonel Shadow, il est mort dans des circonstances jamais vraiment élucidées.
Mais Shadow, à la fin de la guerre, s'est fait connaître du narrateur. Son intangible présence demeure en lui, elle laisse affleurer les instants ultimes, la mort courageuse héroïque, peut-être de Stéphane. Et la réalité contemporaine (les visites à l'hôpital, l'anxiété des proches, les minuscules désastres de la vie ordinaire) reçoit de ce passé un écho d'incertitude et pourtant d'espérance

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Quel livre exceptionnel !
    Un homme va quotidiennement voir sa belle-fille atteinte d’un cancer.
    Pour se rendre à l’hôpital, au fil des jours, il emprunte le boulevard périphérique et égrène ses souvenirs comme s’égrène le chapelet des portes de Paris.
    Dès les premières pages, les...
    Voir plus

    Quel livre exceptionnel !
    Un homme va quotidiennement voir sa belle-fille atteinte d’un cancer.
    Pour se rendre à l’hôpital, au fil des jours, il emprunte le boulevard périphérique et égrène ses souvenirs comme s’égrène le chapelet des portes de Paris.
    Dès les premières pages, les personnes qui ont marqué sa vie, les évènements passés se succèdent, se mêlent au présent.
    Avec un grand art, Henry Bauchau nous fait passer d’une époque, d’un personnage à l’autre, sans que jamais on ne sente de rupture dans la lecture.
    On suit avec délice les méandres de ses pensées et de ses souvenirs, l’une ou l’un entraînant l’autre.
    Quelle sensibilité dans l’écriture, quelle fine analyse psychologique de l’Homme et des relations humaines !
    De l’ouvrier immigré qui creuse le regard dans le vide à l’ami de jeunesse, au bourreau nazi, maîtrise personnifiée, tous les portraits et ils sont nombreux, sont sublimes et criants de vérité.
    Quel art pour dire si légèrement des choses si profondes !
    La mort, omniprésente côtoie l’espérance et l’amour avec une infinie délicatesse.
    J’ai lu ce livre lentement, très lentement, mais trop vite encore pour m’imprégner de toutes les richesses qu’il contient.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions