Le berceau

Couverture du livre « Le berceau » de Fanny Chesnel aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081447899
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Joseph fabrique le berceau de sa première petite-fille, lorsqu'un coup de téléphone l'interrompt. Un crash d'avion : son fils dedans, son gendre aussi. Et la petite alors ? Sauve, bien vivante ! Prête à naître, car grandissant dans le ventre d'une mère porteuse canadienne choisie par le couple... Voir plus

Joseph fabrique le berceau de sa première petite-fille, lorsqu'un coup de téléphone l'interrompt. Un crash d'avion : son fils dedans, son gendre aussi. Et la petite alors ? Sauve, bien vivante ! Prête à naître, car grandissant dans le ventre d'une mère porteuse canadienne choisie par le couple homosexuel. Joseph n'a jamais foutu les pieds hors de sa Normandie natale, il a passé sa vie dans une ferme, vendu ses vaches, enterré sa femme : il n'a plus que cette enfant en tête. Alors il part. À la rencontre de la minuscule promesse qui prolonge l'existence de son fils. À la rencontre de la jeune étrangère, farouche et indomptable, qui la couve. Rien n'est simple dans cette histoire, mais il se lance, à plein régime, dans une réinvention audacieuse et poignante de la famille contemporaine.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(8)

  • https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2019/02/le-berceau-de-fanny-chesnel_17.html

    Joseph, agriculteur normand à la retraite vit seul depuis le décès de sa femme. C'est un homme de la terre, simple et plein de bon sens. Extrêmement sympathique, il est surnommé le Bichon. Il est en train de...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2019/02/le-berceau-de-fanny-chesnel_17.html

    Joseph, agriculteur normand à la retraite vit seul depuis le décès de sa femme. C'est un homme de la terre, simple et plein de bon sens. Extrêmement sympathique, il est surnommé le Bichon. Il est en train de fabriquer le berceau de sa première petite-fille lorsqu'il apprend par un coup de téléphone que l'avion qui ramenait son fils et son compagnon s'est écrasé. Son fils aîné, expatrié aux Etats-Unis, était homosexuel. Lui et son compagnon avaient eu recours à une mère porteuse canadienne. L'enfant doit naître sous peu.

    Joseph qui n'a jamais quitté sa Normandie natale décide de partir à la recherche de cette petite, il veut que son fils fasse partie de l'histoire de cet enfant et s'imagine déjà lui consacrer le temps qu'il n'a pas su donner à ses deux enfants.

    Voilà un sujet délicat sur la parentalité dans un couple homosexuel qui me tentait beaucoup. J'ai beaucoup aimé le début du récit qui relate le drame que vit Joseph mais malheureusement le soufflé est retombé quand Joseph part au Canada à la recherche de la mère porteuse. Avec une accumulation d'invraisemblances, un ton léger et un style à la Puertolas qui s'installent ce roman ne tient pas ses promesses et se transforme en feel good avec des bons sentiments à foison. A mon avis un tel sujet méritait un traitement plus subtil. Grosse déception... Un roman qui plaira certainement aux amateurs de romans légers...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Que j’ai aimé ma lecture du Berceau!! Et je soupçonne le Canada et son phrasé canadien d’en être un petit peu la cause!! Mais il n’y a pas que ça car sous la légèreté que laisse supposer le livre, Fanny Chesnel aborde des sujets profonds: la perte d’un enfant, le deuil, la GPA, l’homosexualité....
    Voir plus

    Que j’ai aimé ma lecture du Berceau!! Et je soupçonne le Canada et son phrasé canadien d’en être un petit peu la cause!! Mais il n’y a pas que ça car sous la légèreté que laisse supposer le livre, Fanny Chesnel aborde des sujets profonds: la perte d’un enfant, le deuil, la GPA, l’homosexualité. Des sujets d’actualité, des sujets qui amènent beaucoup de discussions, des sujets dont l’auteure parle mais sans jugement, sans donner d’avis, sans imposer un point de vue. Tout est finesse dans « Le berceau », comme la plume de Fanny qui a su m’emporter avec elle dans son roman. Je me suis attachée à tous les personnages: Joseph, le grand-père paysan normand qui est un peu rustre et qui se révèle si attendrissant; Abigail, la mère porteuse qui ne désire que vivre sa vie de jeune femme; Ava, la fille d’Abigail, qui est d’une telle maturité pour son jeune âge; Aude, la fille de Joseph, qui soutient son père dans ses démarches, et Emmanuel et Béranger, le couple qui disparait tragiquement. Avec ces personnages, j’ai été peinée par le deuil qui touche Joseph et Aude, j’ai accompagné Joseph dans sa quête de grand-père, j’ai compris Abigail. Fanny Chesnel a su allier plusieurs sentiments dans son roman car on y trouve de la tendresse, du drôle, du difficile, de l’amour, de la bienveillance, de la détermination. Joseph va vivre son deuil à sa manière en allant à la rencontre de sa petite-fille bien qu’il ait conscience de ce qu’il est, un homme d’un âge avancé qui a déjà vécu une vie de père mais qui cherche à se révéler comme grand-père.

    Dans « Le berceau », il n’y a pas de jugement, pas de vérité. C’est l’histoire d’un père qui perd son fils alors que sa petite-fille doit naître. L’homosexualité est là tout comme la GPA mais c’est en arrière plan, en arrière-plan de la détermination d’un homme qui veut devenir un grand-père pour pouvoir avoir toujours avec lui la plus belle chose que son fils pouvait lui offrir. Je me suis laissée emporter par ma lecture qui a été une jolie lecture et surtout quel bonheur de lire du « canadien », c’est si rafraichissant et drôle! Pour passer un très bon moment, il faut lire « Le berceau »!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Nous faisons la connaissance de Joseph, un sexagénaire à la retraite, veuf depuis plusieurs années. Père de deux enfants, il s'apprête à accueillir sa première petite fille.
    Pour l'occasion, il fabrique de ses mains un berceau en bois. Mais il est interrompu dans sa tâche par un appel...
    Voir plus

    Nous faisons la connaissance de Joseph, un sexagénaire à la retraite, veuf depuis plusieurs années. Père de deux enfants, il s'apprête à accueillir sa première petite fille.
    Pour l'occasion, il fabrique de ses mains un berceau en bois. Mais il est interrompu dans sa tâche par un appel téléphonique qui lui annonce une mauvaise nouvelle.

    Emmanuel, son fils disparaît brutalement avec son compagnon, dans un accident d'avion. Le coupe décède au moment où Abigail, la mère porteuse qu'ils ont choisi va bientôt accoucher. Elle habite au Canada. Que va devenir ce petit être, sans père ni mère ?

    Joseph n'écoute que son coeur et, alors qu'il n'a jamais quitté sa Normandie natale, il va se rendre à Fredericton, dans la province canadienne du New Brunswick. Il est tout à fait disposé à accueillir la petite fille mais les choses ne sont pas si simples.

    Quel accueil va lui réserver Abigail ? Que dit la loi canadienne ?

    L'auteur aborde des thématiques actuelles avec beaucoup de finesse : la GPA (Gestation Pour Autrui), l'homosexualité, la recomposition familiale.

    Emouvante, c'est une belle histoire, loin d'être monotone, qui comporte des rebondissements tel que la fin de l'histoire que je vous laisse découvrir.
    Les personnages sont attachants. J'ai vite été absorbée par l'histoire et impatiente d'en connaître la fin.

    Un grand merci à Version Femina et aux éditions Flammarion pour la découverte de ce livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le berceau, c’est celui que Joseph Lecerf , agriculteur normand, retraité et veuf, est en train de fabriquer de ses mains, pour sa petite-fille à venir. Celle-ci est l’enfant de son fils Emmanuel, et de son compagnon Bérenger. Ils ont eu recours à une mère porteuse, au Canada.

    Tout semble...
    Voir plus

    Le berceau, c’est celui que Joseph Lecerf , agriculteur normand, retraité et veuf, est en train de fabriquer de ses mains, pour sa petite-fille à venir. Celle-ci est l’enfant de son fils Emmanuel, et de son compagnon Bérenger. Ils ont eu recours à une mère porteuse, au Canada.

    Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu’à ce moment tragique où la terrible nouvelle tombe : l’avion qui transportait les deux hommes, alors qu’ils allaient chercher le bébé, s’est écrasé. Il n’y a aucun survivant.

    Lui, Joseph, lui qui est brisé par la disparition de son garçon, lui qui n’a jamais voyagé, lui qui ne comprenait pas toujours Emmanuel mais l’admirait profondément, lui le paysan, va décider de traverser l’océan pour retrouver sa petite-fille et la ramener en France. Un peu comme s’il prenait la suite de son fils.

    « Joseph a toujours été fier de son garçon. probablement parce qu'il ne le comprend pas. L'étonnement, après tout, est un motif d'émerveillement. »

    Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, la rencontre entre le français et la canadienne, Abigail, ne commencera pas sous les meilleurs auspices, loin s’en faut. Cela donnera lieu à des scènes épiques et extrêmement drôles. En effet, ces deux personnages sont aux antipodes l’un de l’autre, et quel plaisir de les voir s’affronter ! Leurs relations s’apaiseront toutefois et…

    Et… je ne vais pas vous en dire plus, je vous laisse le plaisir de découvrir le fin mot de cette histoire, aussi attachante que les personnages qui la composent.

    L’écriture de Fanny Chesnel est douce, légère, fine et simple.

    J’ai été touchée par les thèmes abordés dans le roman : la filiation, la paternité, la transmission et la GPA , sujet brûlant abordé ici sous un angle fort intéressant, alliant tendresse et humour.

    Le berceau : un roman contemporain, passionnant, une jolie découverte. Qui fait du bien !

    « Le bonheur est souvent trop long à expliquer. Il est préférable de le vivre pleinement, sans s'embarrasser de justifications laborieuses. »

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com