Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'assommoir

Couverture du livre « L'assommoir » de Émile Zola aux éditions Folio
  • Date de parution :
  • Editeur : Folio
  • EAN : 9782070411436
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Dédicacé au « grand ami Flaubert, en haine du goût », L'Assommoir, parce qu'il peignait sans complaisance la condition ouvrière, la folie née de la misère et de l'alcool, provoqua une nouvelle bataille d'Hernani. « M. Émile Zola est le chef de la Commune littéraire », écrivit un journaliste. «... Voir plus

Dédicacé au « grand ami Flaubert, en haine du goût », L'Assommoir, parce qu'il peignait sans complaisance la condition ouvrière, la folie née de la misère et de l'alcool, provoqua une nouvelle bataille d'Hernani. « M. Émile Zola est le chef de la Commune littéraire », écrivit un journaliste. « Il pue ferme », disait un autre et un autre encore : « Ce n'est pas du réalisme, c'est de la pornographie. » Zola répondit : « J'ai montré des plaies... Je laisse au législateur le soin de trouver les remèdes. » Et Paul Bourget écrivait à Zola : « C'est votre meilleur roman... Faites-nous encore quelques pages de cette force-là et vous serez le Balzac de la fin du siècle. »

Donner votre avis

Articles (1)

  • Paris, des siècles de lumières
    Paris, des siècles de lumières

    Chaque ère a marqué Paris de son sceau. De la Révolution française à la Belle Epoque, de Mai 68 au Paris d'aujourd'hui, les événements joyeux ou tragiques ont battu le pavé de cette capitale captivante pour la façonner encore. Des Catacombes aux transformations haussmaniennes, des Halles de Baltard aux architectures les plus récentes, Paris est un perpétuel mouvement, propice aux agissements les plus inattendus. Alors, curieux, offrez-vous un ticket pour une jolie ballade, rendez-vous station Gaité !

Avis (22)

  • Un chef d'oeuvre de la littérature française. On suit la vie de Gervaise dans ses hauts et ses bas, surtout ses bas.
    Je dois avouer que ce roman est mon préféré du cycle des Rougon Macquart.
    Zola y a excellé dans sa peinture de la vie et des conséquences liées à l'alcoolisme.

    Un chef d'oeuvre de la littérature française. On suit la vie de Gervaise dans ses hauts et ses bas, surtout ses bas.
    Je dois avouer que ce roman est mon préféré du cycle des Rougon Macquart.
    Zola y a excellé dans sa peinture de la vie et des conséquences liées à l'alcoolisme.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un chef d'oeuvre de plus à mettre au registre de Zola.
    Magistral.

    Un chef d'oeuvre de plus à mettre au registre de Zola.
    Magistral.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • un grand classique, pour moi un auteur incontournable qui dépeint la société de l'époque avec un vocabulaire que peu utilisent encore, mais c'est si beau qu'on est transporté par les mots...
    trop souvent décrié car cela peut paraître long à lire, mais il suffit d'essayer d'y plonger !

    un grand classique, pour moi un auteur incontournable qui dépeint la société de l'époque avec un vocabulaire que peu utilisent encore, mais c'est si beau qu'on est transporté par les mots...
    trop souvent décrié car cela peut paraître long à lire, mais il suffit d'essayer d'y plonger !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un grand classique de Zola, l'un de mes préféré. L'histoire de Gervaise de sa gloire à sa déchéance.

    Un grand classique de Zola, l'un de mes préféré. L'histoire de Gervaise de sa gloire à sa déchéance.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L'assomoir, un vrai roman à l'ancienne, construit sur un axe de symétrie central - un début et une fin en miroir, illustrant la notion d'atavisme

    L'assomoir, un vrai roman à l'ancienne, construit sur un axe de symétrie central - un début et une fin en miroir, illustrant la notion d'atavisme

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Extraordinaire !! Je ne ferais pas ici un résumé de chaque épisode ou une analyse ce cette œuvre il y en a suffisamment ; sachez seulement que l’action se déroule au 18ème, que Zola y décrit la vie d’une famille sur 5 générations et décrypte les conséquences du milieu et de l’hérédité sur la vie...
    Voir plus

    Extraordinaire !! Je ne ferais pas ici un résumé de chaque épisode ou une analyse ce cette œuvre il y en a suffisamment ; sachez seulement que l’action se déroule au 18ème, que Zola y décrit la vie d’une famille sur 5 générations et décrypte les conséquences du milieu et de l’hérédité sur la vie que mène chacun de ses personnages. J’ai lu ces livres au début des années 80, alors que les programmes télé étaient pauvres et qu’Internet n’existait pas. Plonger dans Zola c’était plonger dans un pan de notre histoire et dans la vie quotidienne des Français moins de 2 siècles auparavant. Les lire m’a permis de découvrir les interactions entre les ascendants, l’entourage, le régime politique, les conditions de travail … et la vie que chacun allait pouvoir avoir. Je n’avais pas trouvé pesant de devoir pour cela lire 20 tomes, au contraire je vivais à coté des Rougon, tremblant pour certains, plaignant ou rejetant d’autres. Depuis j’ai appris que Zola était une des plus grandes figures de la littérature naturaliste ce qui explique le soin apporté aux détails sur l’environnement et les personnages. Les Rougon-Macquart ce n’est pas seulement une formidable histoire mais un excellent moyen de connaitre l’architecture de l’époque, l’apparition de certaines nouveautés, le développement de l’industrialisation…. Ce sont des livres à mettre entre toutes les mains !!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Livre poignant ou Zola décrit l'histoire de Gervaise, petite fille d'Antoine Macquart, divorcée de son premier mari A. Lantier de qui elle a a un enfant. Elle se remarie avec Coupeau, jeune ouvrier zingueur. Pour sauvegarder leur nouveau couple , ils quittent Plassans, où la famille des...
    Voir plus

    Livre poignant ou Zola décrit l'histoire de Gervaise, petite fille d'Antoine Macquart, divorcée de son premier mari A. Lantier de qui elle a a un enfant. Elle se remarie avec Coupeau, jeune ouvrier zingueur. Pour sauvegarder leur nouveau couple , ils quittent Plassans, où la famille des Rougeon-Macquart n'est pas en odeur de sainteté, pour s’installer à Paris. Coupeau, employé dans une entreprise de bâtiment et elle laveuse à domicile, mènent une vie paisible suscitant la sympathie du voisinage. Gervaise, avec le concours financier de Goujat voisin du quartier, prend le bail d'une boutique et devient propriétaire de sa propre laverie. Tout va bien jusqu'au jour où Coupeau fait une chute d'un toit et est contraint de garder le lit pendant longtemps. Gervaise le soigne avec dévouement. Profitant de l'indulgence de sa femme, ce dernier, pris de fainéantise, fait durer sa convalescence. Pendant que Gervaise croule sous la besogne pour subvenir à la famille, Coupeau court les bars du quartier, dépensant en tournées l'argent du ménage. Zola décrit l'attitude digne de cette femme qui fait tout pour sauver son honneur et celui de sa famille. Elle a supporté au-delà de ses forces le comportement outrageant de son ivrogne époux..

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Livre poignant ou Zola, décrit l'histoire de Gervaise, petite fille d'Antoine Macquart, divorcée de son premier mari A. Lantier avec qui elle a un enfant, décide de se remarier avec Coupeau jeune ouvrier zingueur. Pour sauvegarder leur nouveau couple , ils quittent Plassans où la famille des...
    Voir plus

    Livre poignant ou Zola, décrit l'histoire de Gervaise, petite fille d'Antoine Macquart, divorcée de son premier mari A. Lantier avec qui elle a un enfant, décide de se remarier avec Coupeau jeune ouvrier zingueur. Pour sauvegarder leur nouveau couple , ils quittent Plassans où la famille des Rougon-Macquart n'était pas en odeur de sainteté pour s’installer à Paris. Coupeau employé dans une entreprise de bâtiment et elle, laveuse à domicile menaient une vie paisible suscitant la sympathie du voisinage. Gervaise, avec le concourt financier de Goujat voisin du quartier prend un bail d'une boutique et devint propriétaire se sa propre laverie. Tout allait bien jusqu'au jour ou Coupeau d'une chute d'un toit était contraint de garder le lit pendant longtemps. Ainsi, Gervaise était au soin de son mari et ne voulu à aucun moment le revoir à l'oeuvre avant le rétablissement total. Profitant de l'indulgence de sa femme, ce dernier pris de fainéantise, prolonge sa convalescence. Ainsi, au lieu de suivre l'exemple de sa brave femme qui par l'importance du volume de travail fermait sa laverie tardivement, Coupeau courait les bars du quartier et payé des tournées avec l'argent que Gervaise lui donnait. Ainsi, Zola décrit l'attitude digne de cette femme qui pour sauver son honneur de sa famille avait supporter le comportement outrageant de son ivrogne époux

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.