Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'art du voyage

Couverture du livre « L'art du voyage » de Botton A De aux éditions Mercure De France
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (2)

  • Convoquant peintres et écrivains, Alain de Botton, avec toutes sortes de constats, nous livre tout un panel de réflexions sur le voyage qui a rencontré un écho à mes propres décisions de partir vers une destination choisie aux joies et déceptions des endroits visités.

    Quels sont les motifs de...
    Voir plus

    Convoquant peintres et écrivains, Alain de Botton, avec toutes sortes de constats, nous livre tout un panel de réflexions sur le voyage qui a rencontré un écho à mes propres décisions de partir vers une destination choisie aux joies et déceptions des endroits visités.

    Quels sont les motifs de voyager ? Que génère un voyage ? Cela comble-t-il notre recherche de bonheur, notre quête d’idéal ? Qu’est-ce-que le départ ? Pourquoi telle ou telle destination ? Voyager est-il obligatoirement d’aller loin ? Etc.

    Je tiens chèrement ce livre dans ma bibliothèque depuis une vingtaine d’années et j’aime le feuilleter de temps à autre, me perdre dans un aéroport ou me rappeler un souvenir de plage, de chambre d’hôtel ou d’une pluie de mousson aux gouttes grosses comme des œufs tièdes résonnant dans un bruit métallique sur les feuilles d’une forêt de bambous, me rappeler que la vie ‘là-bas’ n’a jamais respecté aucun plan programmé et qu’aucuns guides n’ont su prévoir mon ressenti sur place car ils sont inodores et sans les saveurs rencontrées, qui font que l’un a aimé ce pays et l’autre pas selon l’expérience de chacun au fil des aléas et rencontres inattendues.

    J’aime lire tous ces artistes voyageurs et ce qu’ils ont pensé et écrit sur le voyage tels Delacroix, Baudelaire, Flaubert, Van Gogh, Joris-Karl Huysmans, Xavier de Maistre, John Ruskin et beaucoup d’autres. J’aime les photos en noir et blanc qui accompagnent le texte, reproduisant paysages, gravures et peintures comme par exemple « Chambre d’hôtel », « Automate » et « Compartiment C, voiture 293 » d’Edward Hopper ou tout simplement cette mer de nuages photographiée du hublot d’un avion.

    5 sujets sont traités :

    DEPART / 1. De l’anticipation 2. Des lieux de voyage

    MOTIFS / 1. De l’exotisme 2. De la curiosité

    PAYSAGES / 1. De la campagne et de la ville 2. Du sublime

    ART / 1. De l’art révélateur 2. De la possession de la beauté

    RETOUR / De l’habitude

    Dans son journal, Baudelaire « se plaignait de souffrir de la ‘grande Maladie de l’horreur du domicile’ (…) Parfois il rêvait d’aller à Lisbonne. Là-bas, il ferait chaud et il pourrait se fortifier en restant au soleil comme un lézard. C’était une ville d’eau, de marbre et de lumière, propice à la pensée et la sérénité. Mais à peine ce rêve de Portugal lui venait-il qu’il se disait peut-être plus heureux en Hollande. Et d’ailleurs pourquoi pas Java ou la Baltique ou même le pôle nord, où il pourrait, au cœur de la longue nuit, regarder des comètes traverser le ciel arctique ? La destination n’était pas vraiment l’essentiel. Son vrai désir était de partir, comme il le reconnaissait en concluant : ‘N’importe où ! N’importe où ! pourvu que ce soit hors du
    monde !’»

    Alain de Botton écrit :

    « Ayant depuis longtemps un faible pour les déserts, attiré par les photographies de l’Ouest américain (…) et les noms des grands déserts (Mojave, Kalahari, Taklamakan, Gobi), j’achetai un billet de charter pour la ville et station balnéaire israélienne d’Eilat afin d’aller dans le Sinaï. Pendant le voyage, je parlai avec la jeune Australienne qui était assise à côté de moi et qui allait travailler comme surveillante de baignade au Hilton d’Eilat —et je lus Pascal :

    ‘Quand je considère (…) le petit espace que je remplis et même que je vois, abîmé dans l’infinie immensité des espaces que j’ignore et qui m’ignorait, je m’effraye et m’étonne de me voir ici plutôt que là, car il n’y a point de raison pourquoi plutôt ici que là, pourquoi à présent plutôt que lors. Qui m’y a mis ?’ Pascal »

    Ce, est suivi d’une reproduction d’Avalanche dans les Alpes, un tableau impressionnant de Philip James de Loutherbourg (1803)

    Profiter de ce livre érudit d’Alain de Botton dans ma bibliothèque est pour moi un plaisir enrichissant qui rencontre mon goût pour le voyage et tout en faisant écho aux questions que je me suis souvent posées, les réponses restent libres à chacun.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Poétique, historique, artistique.
    Des reflexions sur le voyage et les voyageurs, ou écrivains voyageurs.
    Bien aimé !

    Poétique, historique, artistique.
    Des reflexions sur le voyage et les voyageurs, ou écrivains voyageurs.
    Bien aimé !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com