L'Arabe du futur T.1 ; une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

Couverture du livre « L'Arabe du futur T.1 ; une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) » de Riad Sattouf aux éditions Allary
  • Date de parution :
  • Editeur : Allary
  • EAN : 9782370730145
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Né en 1978 d'un père syrien et d'une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d'abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d'être nommé professeur. Issu d'un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs... Voir plus

Né en 1978 d'un père syrien et d'une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d'abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d'être nommé professeur. Issu d'un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n'aide pas...), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n'a qu'une idée en tête : que son fils Riad aille à l'école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

L'Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

Donner votre avis

Avis(16)

  • Né d'une mère Française et d'un père Syrien, tous deux étudiants à Paris, le petit Riad est trimbalé de Paris à Tripoli (Lybie), puis de nouveau en France, avant que le père ne retourne au pays avec toute sa famille.
    Le gamin y vit les contradictions de deux cultures, Européenne et Arabe, avec...
    Voir plus

    Né d'une mère Française et d'un père Syrien, tous deux étudiants à Paris, le petit Riad est trimbalé de Paris à Tripoli (Lybie), puis de nouveau en France, avant que le père ne retourne au pays avec toute sa famille.
    Le gamin y vit les contradictions de deux cultures, Européenne et Arabe, avec un père qui oscille entre les deux, cherchant à s'intégrer dans la première tout en légitimant beaucoup des excès de la seconde.
    Une autobiographie en forme de BD
    Le graphisme est simple, mais très expressif. Les textes sont percutants, ne cachant rien ou presque des vérités les plus dérangeantes.
    Un bon moment de lecture, même pour quelqu'un comme moi qui n'est plus un fan de bande dessinée.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'aime lire des romans graphiques et des BD de temps en temps ; et à la bibliothèque j'ai emprunté les trois premiers tomes de la série L'arabe du futur.
    Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où règne Kadhafi ; et où son père vient...
    Voir plus

    J'aime lire des romans graphiques et des BD de temps en temps ; et à la bibliothèque j'ai emprunté les trois premiers tomes de la série L'arabe du futur.
    Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où règne Kadhafi ; et où son père vient d’être nommé professeur.
    En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n'aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête: que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.
    Ma chronique sera courte, je pense que tout a été dit sur cet ouvrage vu le nombre de chroniques dessus ;)
    J'ai beaucoup aimé ce premier tome, autant au niveau de l'histoire, des textes, que des illustrations. Ces dernières m'ont beaucoup plu. J'ai apprécié qu'elles soient colorisées avec certaines couleurs uniquement : certaines planches sont dans les tons rouges, d'autres dans les tons roses.. Cela change car en général je lis des romans graphiques dont les graphismes sont très différents de ceux ci.
    Je trouve l'histoire bien ficelée, l'auteur rend ses personnages attachants et j'ai pris plaisir à découvrir la première partie de la jeunesse du jeune Riad. Certains passages m'ont surpris, notamment quand il est enfant en Libye, sous le régime de Kadhafi. Notamment le fait qu'il n'y a pas de serrures aux portes et que le premier arrivé peut habiter où il veut. Ou alors certains passages du guide du dictateur.
    L'arabe du futur est un ouvrage captivant, qui mérite bien cinq étoiles. Je suis bien contente d'avoir le tome deux (et le trois) sous la main :)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est sur les bancs de la Sorbonne que la bretonne Clémentine rencontre le syrien Abdel-Razak. Il est doctorant en Histoire et rêve de marquer de son empreinte la politique de son pays. De leur union naît le petit Riad, aux cheveux blonds comme les blés. Son diplôme en poche, frustré par...
    Voir plus

    C'est sur les bancs de la Sorbonne que la bretonne Clémentine rencontre le syrien Abdel-Razak. Il est doctorant en Histoire et rêve de marquer de son empreinte la politique de son pays. De leur union naît le petit Riad, aux cheveux blonds comme les blés. Son diplôme en poche, frustré par l'appréciation ''honorable'' du jury, Abdel-Razak postule à l'étranger et c'est vers Tripoli et la Libye de Kadhafi que s'envole la petite famille. Riad a deux ans.Le choc est rude, entre les rues désertes, les queues à la coopérative alimentaire et le logement vétuste qu'il ne faut jamais quitté sous peine de le voir réquisitionné par un autre locataire. Après cette première expérience dans une dictature arabe, les Sattouf reviennent en Bretagne mais le professeur d'histoire ne se laisse pas décourager et accepte un nouveau poste, en Syrie cette fois. Il y retrouve sa famille, installée dans un petit village, près d'Homs. Riad y découvre le pays d'Hazed Al-Assad, sale, pollué, éternellement en chantier et profondément anti-américain et anti-sémite. Ses cheveux blonds font tache, il est la cible de ses cousins, violents et racistes. Son père, convaincu que l'avenir de son pays passe par une transformation radicale des mentalités, rêve d'un arabe instruit et laïc, mais sous la pression familiale, son comportement change. Il se fait plus autoritaire, enseigne le Coran à son fils. Le retour en Bretagne pour les vacances est un soulagement. Pourtant, cette parenthèse ne saurait durer. A la rentrée, Riad devra intégrer l'école syrienne, ce qui le terrifie.

    Ce premier volet autobiographique aborde les années 1978-1984 de la jeunesse nomade de Riad Sattouf. C'est un regard d'enfant qu'il jette sur le monde qui l'entoure, les souvenirs d'une enfance partagée entre la France, la Lybie et la Syrie. Outre le choc culturel et l'adaptation difficile dans des pays qui sont loin d'être des démocraties, racontés avec candeur et humour malgré la violence et la laideur, Sattouf évoque aussi le couple parental avec tendresse. La mère est un peu transparente, elle semble docile, suivant son mari par monts et par vaux, acceptant ses décisions sans broncher. Pourtant, elle sait aussi faire entendre sa voix quand son mari dépasse les bornes ou quand elle s'inquiète pour son fils. Le père est le personnage principal de ce premier tome. Optimiste, sûr de ses capacités, critique envers ses compatriotes, il manque parfois de nuances mais pour son fils, il est un héros du quotidien, celui qui a toujours raison, qui sait tout sur tout, qui va changer le monde. Pour le lecteur qui n'a pas la piété filiale, il apparaît parfois exaspérant, naïf, vantard, autoritaire, etc. Mais la famille est heureuse et fait front face à l'hostilité.
    Aux souvenirs de l'enfant se mêle, évidemment, le jugement de l'adulte qui n'est pas tendre sur cette vie itinérante dans ces dictatures arabes. Tout n'est que violence, laideur et grisaille. Les enfants grandissent dans la haine de l'autre, les femmes sont brimées, les odeurs agressives, la misère est partout, même la famille est un lieu de conflits, de brimades, de terreur. Heureusement, Sattouf sait accompagner son propos de beaucoup de tendresse, d'amour et d'humour. Un témoignage intéressant et instructif.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après toutes les éloges reçues, je m'attendais à un peu plus pour ce premier tome. Il m'a manqué un quelque chose, que je n'arrive pas à définir. Mais peut-être que les tomes suivants m'éclaireront. Mais c'est tout de même une bonne lecture et une chouette découverte.

    Après toutes les éloges reçues, je m'attendais à un peu plus pour ce premier tome. Il m'a manqué un quelque chose, que je n'arrive pas à définir. Mais peut-être que les tomes suivants m'éclaireront. Mais c'est tout de même une bonne lecture et une chouette découverte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com