L'amour sans le faire

Couverture du livre « L'amour sans le faire » de Serge Joncour aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290072264
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (31)

  • L'amour sans le faire c'est une histoire d'amour. L'amour sans le faire entre Franck et Louise, l'amour sans le dire entre Franck et ses parents, Louise et ses ex-beaux parents, Louise et son fils Alexandre. C'est tendre et pudique. Les personnages sont simples, jamais dans l'excès, toujours...
    Voir plus

    L'amour sans le faire c'est une histoire d'amour. L'amour sans le faire entre Franck et Louise, l'amour sans le dire entre Franck et ses parents, Louise et ses ex-beaux parents, Louise et son fils Alexandre. C'est tendre et pudique. Les personnages sont simples, jamais dans l'excès, toujours dans la justesse. L'atmosphère est feutrée et on navigue entre mélancolie et espoir pour le futur à venir sans pour autant ni parler du passé, ni du futur.

         Franck est un homme qui a quitté la ferme familiale il y a déjà bien longtemps, n'a plus revu ni donné de nouvelles à ses parents après la mort de son frère Alexandre. Il a parcouru le monde avec sa caméra et a vécu une histoire d'amour avec Hélèna qui n'a pas vraiment fonctionné. Il revient sur sa terre natale en quête de sens mais surtout en quête de lui même.

         Louise est une jeune femme qui a vécu une grande histoire d'amour avec Alexandre, elle a vécu avec lui dans la ferme de ses parents. Et puis à la mort d'Alexandre elle quitte cet endroit pour essayer de vivre sa propre vie sans jamais l'oublier. Au point que quelques années plus tard elle tombe enceinte d'un homme dont elle n'est pas amoureuse et lui donne le prénom de son premier amour. Sachant comment s'en occupé avec un emploi précaire dans une usine fantôme, elle le confie à ses ex beaux-parents.

         Alexandre c'est à la fois le premier amour de Louise mais il n'est plus là et le fils de Louise. Un petit garçon drôle et curieux, débordant d'énergie.

          L'amour sans le faire c'est une histoire de retour aux sources vers la campagne à la fois pour Franck mais aussi pour Louise qui vont se retrouver par hasard dans la ferme familiale. C'est aussi un retour vers le passé. Franck essaie d'effacer un conflit entre lui et son père. C'est un retour vers la famille.

         Les silences et les non-dits sont ce qui lie ces personnages. On ne parle pas du décès d'Alexandre, on ne parle pas du père d'Alexandre (le fils de Louise), on ne parle pas de la relation conflictuelle entre Franck et son père, on ne parle pas des problèmes de santé du père qui n'arrive pas plus a suivre les exigences que demandent l'entretien d'une ferme. Par contre on ressent tout au long de ce roman que l'amour est bien présent entre tous ces personnages.

        L'écriture est simple et belle. Serge Joncour décrit parfaitement ce que peut être l'amour. D'ailleurs je vous propose mes deux extraits préférés qui parlent d'amour entre différents personnages. Tout d'abord l'amour entre Louise et Alexandre puis entre Franck et Hélèna.

    "Aimer, ce serait de nouveau s'exposer à la peur, la peur d'être dépossédée une seconde fois. Cet homme qu'elle aimait avant, il lui servait de repère et de raison d'être. Dans l'amour il y a bien plus que la personne qu'on aime, il y a cette part de soi-même qu'elle nous renvoie, cette haute idée que l'autre se fait de nous et qui nous porte. D'autant que cet homme-là, il l'avait accueillie dans son univers, il lui apportait tout, une vie, un décor, une famille, un équilibre. Cet homme-là c'était tout un monde. Sans qu'elle s'en rende compte il dessinait les contours de son existence. C'est toujours dangereux de miser son destin sur un homme. C'est si fragile, un homme."

    "Ce qui les retenait, c'était cette totale habitude qu'ils avaient l'un de l'autre, à force de rester ensemble on ne tient plus à l'autre, mais on tient par l'autre, et là, c'est beaucoup plus délicat, ça demande une énergie folle de se déprendre, ou de la haine pure, à moins de miser sur l'événement d'une nouvelle rencontre, celle qui redonne la folie de recommencer à zéro."

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Puissant, de haute voltige, « L’amour sans le faire » de Serge Joncour est un beau livre dont il faut prendre soin. L’écriture est flamboyance, cahier du jour, majuscule à apprendre par cœur. D’une grande attention pour le lecteur, chaque phrase, mot, virgule, point est essence. On aime cette...
    Voir plus

    Puissant, de haute voltige, « L’amour sans le faire » de Serge Joncour est un beau livre dont il faut prendre soin. L’écriture est flamboyance, cahier du jour, majuscule à apprendre par cœur. D’une grande attention pour le lecteur, chaque phrase, mot, virgule, point est essence. On aime cette saveur littéraire hors pair. Se sentir en fusion verbale et prendre à pleines brassées ce langage d’orfèvre. L’histoire en est plus intense et intime. Deux protagonistes dans cette piste aux étoiles vont encenser les pages. Franck et Louise, deux êtres égarés dans les affres de la vie et les doutes existentialistes. Franck a quitté sa famille brutalement, trop. Refusant l’adage d’un terroir, refoulant du pied les semences d’une terre appauvrie, malade et inquiet, en recherche de sens et de quiétude. Il est journaliste et va grâce à sa caméra qui est un levier formidable, filmer chaque instant, retenir ce qu’il n’a pas et s’accorder une chance de repli, pas de côté nourricier. Ce lâcher-prise salvateur va être un levier extraordinaire pour Franck. « Ne pas arriver à dire les choses c’est peut-être la forme la plus édulcorée de la sincérité, ne pas arriver à se parler c’est une façon de retenir les mots à soi, de les penser à un tel point qu’on arrive même plus à s’en détacher, de la sincérité à l’état brut. » « Ce que Franck disait de sa famille, quand on lui posait la question c’est qu’ils s’étaient fâchés. Tout le monde en porte en soi des êtres comme ça. » Comment ne pas rendre grâce à cette teneur qui ne lâche jamais la main de l’histoire. Cette lecture est une rencontre. Franck va revenir. Un petit bout, du même prénom que son frère Alexandre décédé trop tôt, trop jeune, va devenir un véritable souffle vivifiant pour Franck. Que fait-il chez ses parents ? Qui est ce petit garçon ? Louise est sa maman. Epouse d’Alexandre, elle a confié ce petit à ses beaux-parents. Alexandre a un papa dont il ignore tout. Louise cache son enfant chez ses beaux-parents, refusant le relationnel avec le géniteur, faux-compagnon des hasards et de l’éphémère des amours vaines, harceleur, violent, jaloux. Louise se sauve. Paumée, en perte d’emploi prévisible, sans argent ou très peu. Elle arrive chez ses beaux-parents. L’ampleur émotionnelle est vive. Les sentiments des gerbes de blé. Tout est délicatesse dans le jeu subtil et raffiné de Serge Joncour. « Avant de se coucher le père jetait chaque fois un œil aux champs, manière de border la terre, confiant que la nuit agisse jusqu’à la rosée…. La seule chose qu’il avait à vérifier, c’était que la voiture soit bien fermée. Il continuait tout de même de faire son tour jusque derrière les bâtiments, là où l’horizon s’ouvre en grand. » Plus que tout « L’amour sans le faire » est l’hédonisme approuvé. Une gestuelle qui pressent le beau en devenir. C’est un livre glorieux, altruiste, naturaliste, profondément vivant, dont les courbes sont à l’instar de ce que Serge Joncour ressent de plus vif et de plus sincère. C’est un hymne au relationnel qui accorde la gloire au passage de l’instant à retenir. Ce récit est un baume au cœur. Un étendard pour la terre-mère, un plaidoyer pour les envolées des fragilités, des doutes et des pudeurs. Lisez ce livre, offrez -le. Ensuite allez au cinéma regarder « Revenir » et dites-vous que le Carpe Diem est pour tous et peut-être verrez-vous Franck en train de filmer!!Publié par les Editions Flammarion , en Poche J’ai Lu .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bonjour,merci à Lecteurs.com de m'avoir fait découvrir cet auteur et ce roman,que j'ai apprécié.Il réunit 2 personnages,enfermés dans leurs souvenirs,Ce livre mêle émotions,sentiments,dans un décor très bien décrit..

    Bonjour,merci à Lecteurs.com de m'avoir fait découvrir cet auteur et ce roman,que j'ai apprécié.Il réunit 2 personnages,enfermés dans leurs souvenirs,Ce livre mêle émotions,sentiments,dans un décor très bien décrit..

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une belle découverte offerte par lecteurs.com.
    Serge Joncour nous plonge dans la nature agricole, dans la vie à la campagne avec de belles descriptions de paysage du Lot.
    Comme le titre l'indique, on est dans l'amour, mais un amour particulier. Les liens parents-enfants sont compliqués....
    Voir plus

    Une belle découverte offerte par lecteurs.com.
    Serge Joncour nous plonge dans la nature agricole, dans la vie à la campagne avec de belles descriptions de paysage du Lot.
    Comme le titre l'indique, on est dans l'amour, mais un amour particulier. Les liens parents-enfants sont compliqués. Les deux personnages principaux en deviennent à faire leur propre introspection.
    L'histoire familiale est lourde et la tenue de la ferme s'en ressent.
    L'écriture passe par des moments poétiques, gracieux.
    Un lien invisible, sans toucher peut se créer quand on ne s'y attend pas...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Tout d’abord merci à lecteur.com de m’avoir sélectionnée afin d’avoir le privilège de lire « L’amour sans le faire » de Serge JONCOUR. Je ne connaissais pas cet auteur et n’avais donc lu aucuns de ces romans. Cette lecture fut de ce fait une découverte pour moi.
    Nous sommes en plein été...
    Voir plus

    Tout d’abord merci à lecteur.com de m’avoir sélectionnée afin d’avoir le privilège de lire « L’amour sans le faire » de Serge JONCOUR. Je ne connaissais pas cet auteur et n’avais donc lu aucuns de ces romans. Cette lecture fut de ce fait une découverte pour moi.
    Nous sommes en plein été caniculaire. Frank, 45 ans, décide d’appeler ses parents après 10 ans d’absence. C’est un petit garçon de 10 ans qui lui répond, il s’appelle Alexandre comme son frère décédé. Frank revient sur la ferme familiale. Il y rencontre Louise, la mère de l’enfant, venue rendre visite à son fils. Tout deux sont très abîmés par la vie, qui est pour chacun d’eux très chaotique ; ils souffrent énormément encore de la mort d’Alexandre.
    Tout le long du roman règne une atmosphère lourde et pesante (Similaire aux températures estivales écrasantes que subissent les personnages). A tout moment, on s’attend à ce que l’orage éclate enfin, que les non-dits, les questionnements, les réponses se libèrent. Rien ne se passe mais en même temps les personnages évoluent, changent et semblent beaucoup plus apaisé à la fin du livre. L’enfant, Alexandre, est une pièce phare et importante de cette évolution.
    Le roman est très bien écrit, l’écriture est belle et fluide. Il y a assez peu de dialogue, tout est dans la description et dans le ressentiment des personnages.
    Je suis contente de ma lecture et serait ravie de lire d’autres romans du même auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quelle surprise pour Franck quand dix ans sans avoir donné de nouvelles, il téléphone chez ses parents et qu'un enfant prénommé Alexandre lui répond. Alexandre c'est le nom de son frère décédé il y a quelques années.
    Lui est cameraman. Il ne voulait pas rester à la ferme, c'est Alexandre qui...
    Voir plus

    Quelle surprise pour Franck quand dix ans sans avoir donné de nouvelles, il téléphone chez ses parents et qu'un enfant prénommé Alexandre lui répond. Alexandre c'est le nom de son frère décédé il y a quelques années.
    Lui est cameraman. Il ne voulait pas rester à la ferme, c'est Alexandre qui reprendra l'affaire, Alexandre qui a été retrouvé mort, les parents accusent les voisins de l’avoir tué pendant une partie de chasse pour tuer des sangliers qui ravageaient leur terre. Mais le doute plane, ne sait il pas suicidé, ne supportant pas les dettes et la charge de travail ?
    Lui n'est pas revenu chez eux depuis la mort de son frère car les relations avec son père et sa mère ne sont pas simples.
    Mais la présence du petit Alexandre va faciliter son séjour. Alexandre c'est l'enfant de Louise, la compagne de son frère mais ce n'est pas le fils de son frère. Elle l'a eut avec quelqu'un qui ne connaît même pas son existence.
    Louise à la mort de leur fils a quitté la ferme, quand elle a eut son fils elle leur a donné à garder et elle vient le voir de temps en temps.
    Justement, elle doit venir à la ferme pour arroser le jardin et les arbres parce que les parents de Franck partent en thalasso avec Alexandre.
    Alexandre malade ne partira pas avec eux
    Franck et Louise, ces deux êtres cabossés par la vie vont se rencontrer car ils ne se sont vus qu'une fois pour l'enterrement d'Alexandre et vont s'apprécier. Ils savent très bien qu'entre eux ils ne pourront jamais faire l'amour mais ils s'aiment à leur manière.

    Franck décide de faire un film sur plusieurs années, des champs en friches qui deviendront au fil du temps un champ planté d'arbres, il restera donc à la ferme et on comprend sans le dire que Louise restera aussi avec Alexandre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bonjour . Voilà dix ans que Franck n'est pas retourné à la ferme ou vivent ses parents . Dix ans de puis la mort de son cadet .Et aujourd'hui pour une raison obscure il veut les voir et c'est entendant la voix enfantine au bout du fil que sa décision est prise ;cette voix qui lui rappelle tant...
    Voir plus

    Bonjour . Voilà dix ans que Franck n'est pas retourné à la ferme ou vivent ses parents . Dix ans de puis la mort de son cadet .Et aujourd'hui pour une raison obscure il veut les voir et c'est entendant la voix enfantine au bout du fil que sa décision est prise ;cette voix qui lui rappelle tant celle de son frère ,cette voix d'enfant qui porte le même prénom que son cadet"Alexandre"...
    De son côté Louise, comme chaque fois qu'elle a des vacances , retourne à la campagne, elle a toujours aimé les grands espaces ,le calme, le chant des oiseaux ;"Les Béranges lui manquent , seulement elle ne pouvait pas rester vivre là-bas...."
    Dans ce roman Serge Joncour nous emmène vivre à la campagne , avec ses habitudes simples. Seuls les sentiments sont compliqués, les non-dits bouleversent les vies de chacun, seules les émotions conduisent les êtres par des chemins tortueux :" ce malheur , ils ne pouvaient pas le vivre ensemble, il les mettait mal à l'aise ce malheur , ce chagrin qui aurait dû les rapprocher ils s'y sentaient à l'étroit ,ils s'y gênaient comme dans un véhicule trop petit"...Pourtant grâce à ses odeurs , grâce à son mouvement lent , nonchalante, la campagne va leur ouvrir les yeux sur une nouvelle vie possible et paisible .

    comment Commentaires (3) flag Signalez un abus
  • Je tente ma chance c est pour l amour est revenir m interesse peut-être que j aurais du moi aussi revenir mon chagrin serai pas encore la au fond de mon cœur est ma ma pensée

    Je tente ma chance c est pour l amour est revenir m interesse peut-être que j aurais du moi aussi revenir mon chagrin serai pas encore la au fond de mon cœur est ma ma pensée

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions