Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'amie prodigieuse t.3 ; celle qui fuit et celle qui reste

Couverture du livre « L'amie prodigieuse t.3 ; celle qui fuit et celle qui reste » de Elena Ferrante aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070178407
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Après L'amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d'histoire italienne et d'amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila.
Pour Elena, comme pour l'Italie, une période de grands... Voir plus

Après L'amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d'histoire italienne et d'amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila.
Pour Elena, comme pour l'Italie, une période de grands bouleversements s'ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s'annoncent, les mouvements féministes et protestataires s'organisent, et Elena, diplômée de l'École normale de Pise et entourée d'universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d'amour et de haine, telles deux soeurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix.
Celle qui fuit et celle qui reste n'a rien à envier à ses deux prédécesseurs. À la dimension historique et intime s'ajoute même un volet politique, puisque les dix années que couvre le roman sont cruciales pour l'Italie, un pays en transformation, en marche vers la modernité.

Donner votre avis

Avis (26)

  • Ce tome 3 m’attendait dans ma bibliothèque, je l’avais un peu mis de côté, certaine de replonger dans cette formidable saga un jour prochain, happée comme beaucoup par les sirènes des rentrées littéraires.

    Et puis, il m’a été donné de regarder l’adaptation télévisée de la saison 1 et de la...
    Voir plus

    Ce tome 3 m’attendait dans ma bibliothèque, je l’avais un peu mis de côté, certaine de replonger dans cette formidable saga un jour prochain, happée comme beaucoup par les sirènes des rentrées littéraires.

    Et puis, il m’a été donné de regarder l’adaptation télévisée de la saison 1 et de la saison 2.

    Aussitôt, la greffe a repris et j’ai replongé dans cette saga.

    Le plaisir a été immédiat : celui de retrouver l’écriture riche et élégante d’Elena Ferrante (magnifiquement traduite), de renouer avec Elena et Lila, leur amitié à la fois indéfectible et complexe.

    Cette fois, les routes se séparent vraiment (pas pour très longtemps).

    Elena est partie étudier, elle écrit un roman qui devient un grand succès de librairie et fait scandale par quelques passages osés. Elle fréquente désormais des gens cultivés, aisés, se fiance. Elle se fait toujours discrète, prend ses distances avec sa famille et son quartier napolitain.

    Lila a quitté son mari et travaille durement dans une usine qu’elle finira par quitter pour un autre avenir professionnel.

    Dans ce tome 3, immersion totale dans l’Italie des années 70, ces douloureuses années de plomb
    L’émancipation des femmes devient aussi leur combat, chacune à leur manière et toujours le déterminisme social en toile de fond.

    J’ai trouvé que l’écriture avait gagné en profondeur comme ces deux amies désormais des femmes qui veulent échapper à la tutelle des pères, des frères puis des compagnons, maris.

    Une lecture addictive et puissante, un immense plaisir de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après ce 3e tome, je reste à bout de souffle. Le 1er m'avait mis en appétit et le 2e m'a complètement hypnotisé. Ce 3e volet est encore plus puissant.

    Nous sommes plongées dans la fin des années 60 entre révolution ouvrière et révolte étudiante. Ellena Ferrante nous fait plonger dans un...
    Voir plus

    Après ce 3e tome, je reste à bout de souffle. Le 1er m'avait mis en appétit et le 2e m'a complètement hypnotisé. Ce 3e volet est encore plus puissant.

    Nous sommes plongées dans la fin des années 60 entre révolution ouvrière et révolte étudiante. Ellena Ferrante nous fait plonger dans un climat à feu et à sang avec la présence de la mafia et de trafics de plus en plus important.
    Il est aussi question de féminisme, de défense des droits de la femme et de la divergence des opinions dans les différentes classes sociales.

    Un roman riche, une écriture soutenue et intense. Vivement la suite.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Elena Greco, la narratrice, m'a repris dans son récit et j'ai à nouveau plongé dans cette histoire tellement napolitaine mais aussi italienne, histoire d'amitié, d'amours mais aussi sociale et politique de la fin du XXe siècle. On le sait, Elena Ferrante n'est pas le vrai nom de l'auteure de...
    Voir plus

    Elena Greco, la narratrice, m'a repris dans son récit et j'ai à nouveau plongé dans cette histoire tellement napolitaine mais aussi italienne, histoire d'amitié, d'amours mais aussi sociale et politique de la fin du XXe siècle. On le sait, Elena Ferrante n'est pas le vrai nom de l'auteure de cette saga, L'amie prodigieuse, maintenant adaptée en série télé, mais le talent de celle qui écrit ne se dément pas.
    Avant de replonger dans le passé, Elena (Lenuccia ou encore Lenù) se situe en 2010 et dit que la dernière fois qu'elle a rencontré son amie, Raffaella Cerullo, appelée plutôt Lina ou Lila, c'était en 2005. Retrouvant Naples, sa ville natale et son dialecte, elle constate : « Quand je rentrais de Pise, le gratte-ciel de la gare, loin de symboliser le renouveau d'une communauté, ne me semblait plus qu'une preuve supplémentaire de son inefficacité. » Elle ajoute même : « une ville faite d'un feuilleté de plus en plus friable. »
    Si Lila ne veut pas qu'elle écrive sur elle, c'est raté ! En effet, c'est parti et nous voilà quarante ans plus tôt pour prendre la suite de leur jeunesse avec cet âge adulte, cette Époque intermédiaire, comme l'indique le sous-titre de ce volume III.
    Les hommes, maris, amants, copains d'enfance, prennent une place importante mais c'est Nino Sarratore qui éclipse finalement tous les autres. Il fascine, déçoit, attire, est aimé, adoré, détesté puis aimé à nouveau par ces femmes dont les sentiments, les désirs, les souffrances, les joies, les déceptions sont si bien rendus par un texte d'une finesse incroyable.
    De plus, il y a la famille, les familles, certaines modestes, d'autres parvenues et d'autres encore qui ont eu la chance de posséder l'argent, cet argent que les Solara gagnent par tous les moyens.
    Puis, c'est le monde du travail que Lila permet d'explorer avec les salaisons de Bruno Soccavo où les gens sont exploités, les femmes abusées, maltraitées où la toute-puissance du patron n'a pas de limites, empêchant par tous les moyens l'émergence du syndicalisme. C'est là enfin que le contexte politique apparaît avec la bataille féroce engagée par les fascistes pour permettre à ceux qui ont le pouvoir de le conserver. Mai 1968, en France, mobilise aussi en Italie et les débats dans les universités sont virulents.
    Elena fait sa vie dans tout ça, retrouve épisodiquement son amie prodigieuse, ne la laisse jamais tomber. J'ai trouvé ce livre encore plus riche et plus dense que les précédents. Les personnages s'aiment, souffrent, se déchirent, se retrouvent, étudient, publient. le tout est écrit avec une extrême sensibilité, un sens aigu des sentiments humains, des difficultés à vivre ensemble et cela donne un roman passionnant qui captive de bout en bout et me motive pour lire le tome IV… bientôt.

    Chronique à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Elena Ferrante signe ici un excellent troisième tome pour sa saga L'Amie prodigieuse. J'ai adoré retrouver Lila, Elena, Enzo, Pasquale, Nino, etc. Avec leurs amitiés et leurs vies de famille, on voit le mai 68 de France a eu un impact en Italie. On découvre un climat politique, social et...
    Voir plus

    Elena Ferrante signe ici un excellent troisième tome pour sa saga L'Amie prodigieuse. J'ai adoré retrouver Lila, Elena, Enzo, Pasquale, Nino, etc. Avec leurs amitiés et leurs vies de famille, on voit le mai 68 de France a eu un impact en Italie. On découvre un climat politique, social et géopolitique violent et tendu.

    Lila subit les harcèlements à son travail et se situe dans la classe ouvrière. Elle a un fils et va retourner dans le quartier.

    Elena rencontre un franc succès avec son roman polémique. Elle a fui Naples et s'interroge sur sa vie familiale et amoureuse. Elle va changer radicalement de vie. Avec son intelligence, elle devient de plus en plus étrangère à sa famille et à elle-même.

    Elena Ferrante, avec son écriture fluide et son vocabulaire riche, nous tient en haleine. Je n'ai pas vu les pages défiler. Ce roman est une pépite et un véritable coups de coeur ! Hâte de lire le quatrième tome de cette saga !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre qui présente une nouvelle étape dans la vie de Lenù et de Lila, dans la continuité des deux premiers tomes, avec un intérêt historique.
    Ce 3eme tome offre aussi une nouvelle dimension en s'ancrant dans le climat politique de l'Italie des années...
    Voir plus

    J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre qui présente une nouvelle étape dans la vie de Lenù et de Lila, dans la continuité des deux premiers tomes, avec un intérêt historique.
    Ce 3eme tome offre aussi une nouvelle dimension en s'ancrant dans le climat politique de l'Italie des années soixante et de ses bouleversements. Les chemins des personnages, bien que différents, se croisent et se recroisent et montrent différentes facettes de l'histoire, avec une écriture riche et fluide, toujours très captivante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre est "de mon point de vue" assez différent des deux précédents.
    Il est au moins pour la grande partie du début, un livre très descriptif de l'environnement politique.
    J'avoue que j'ai eu la chance d'avoir attendu suffisamment pour enchainer la lecture des 4 tomes.
    Ce qui permet de ne...
    Voir plus

    Ce livre est "de mon point de vue" assez différent des deux précédents.
    Il est au moins pour la grande partie du début, un livre très descriptif de l'environnement politique.
    J'avoue que j'ai eu la chance d'avoir attendu suffisamment pour enchainer la lecture des 4 tomes.
    Ce qui permet de ne rien perdre de la profondeur et des liens entre les personnages.
    Le début est donc assez descriptif par contre la fin est très "romance", très affective, ... j'ai trouvé "amusant" ou "perturbant" au bon sens du mot la bascule entre les deux écritures et les deux rythmes.
    Je précise que j'ai lu ces livres en Audio avec une lectrice qui est vraiment parfaite pour cette lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • 3ème volet et la magie opère toujours.
    Milan, Naples, Florence, Elena reprend le fil de son amitié avec Lila.
    C'est toujours aussi bien écrit, d'un réalisme saisissant , la vie quoi .....

    3ème volet et la magie opère toujours.
    Milan, Naples, Florence, Elena reprend le fil de son amitié avec Lila.
    C'est toujours aussi bien écrit, d'un réalisme saisissant , la vie quoi .....

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bien loin de ses ambitions, de ses capacités et de son riche mariage, Lila vit désormais avec Enzo. Pour subvenir à ses besoins, elle travaille dans une usine de salaison. A l'opposé, Elena n'en finit pas de grimper les échelons de l'échelle sociale. Son livre connaît un succès inespéré, elle...
    Voir plus

    Bien loin de ses ambitions, de ses capacités et de son riche mariage, Lila vit désormais avec Enzo. Pour subvenir à ses besoins, elle travaille dans une usine de salaison. A l'opposé, Elena n'en finit pas de grimper les échelons de l'échelle sociale. Son livre connaît un succès inespéré, elle prépare son mariage avec Pietro et s'apprête à quitter Naples pour toujours en s'installant à Florence. Les années 60 emportent l'Italie dans le tourbillon de la contestation. La gauche et la droite s'affrontent dans une lutte sans merci qui fait naître des mouvements extrémistes. Lila, rebelle par essence, s'investit malgré elle dans les luttes ouvrières, surveillée de près par son éternel prétendant, le mafieux Michele Solara dont les hommes font le coup de poing pour les fascistes. Si elle semble au plus bas, Elena se reve écrivain, mais le mariage et la grossesse ne font pas bon ménage avec l'inspiration. Les deux amies se voient encore de loin en loin, ne se donnent plus beaucoup de nouvelles. Pourtant, le fil qui les relie depuis l'enfance est juste effiloché, rien ne semble pouvoir briser cette relation faite d'amour, de complicité, d'émulation, de jalousie , de haine parfois.

    Troisième opus et l'intérêt ne se relâche. Les deux amies sont maintenant trentenaires. Les années 60 sont troublées par les luttes ouvrières, l'extrémisme, les attentats. Parce qu'elle ne supporte pas que les enfants de bourgeois seuls plaident la cause des plus pauvres, Lila devient l'égérie des revendicateurs. Elle se préoccupe des conditions de travail, du droit des femmes obligées de se plier au droit de cuissage. Elle a quitté le quartier de son enfance mais ne s'est pas sorti de la misère, même si avec Enzo, elle croit en l'avenir des ordinateurs et, avec sa pugnacité et sa capacité à intégrer les connaissances et les savoirs, Lila apprend...Pour fuir Naples, Elena a choisi la voie des études et du mariage, un mariage bourgeois qui la laisse frustrée et malheureuse. Quand tout va mal reste l'amitié; une amitié aussi tourmentée que l'époque qu'elles traversent. Les deux femmes se jalousent, se disputent, se concurrencent, s'aiment envers et contre tout.
    Encore une fois, l'évocation de l'Histoire de l'Italie est savamment intégrée au récit des aventures de Lila et Elena. Et, comme depuis l'enfance, Lila reste le personnage le plus intéressant. Forte et fragile, rebelle, obstinée, elle est toujours là où on ne l'attend pas, se relève alors qu'on la croyait perdue, cache son jeu, calcule, obtient. A côté d'elle, Elena semble bien fade, coincée dans une vie aisée mais dénuée d'intérêt. L'enfant sage et appliquée est devenue une femme insatisfaite qui ne trouve pas la recette du bonheur. Mais il faut se méfier de l'eau qui dort et Elena ne va pas se cantonner à son rôle d'épouse et de mère. Pour une fois, elle va agir pour elle-même et choisir le plaisir, la folie, le pas de côté.
    Une saga magnifique et passionnante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.