L'amie prodigieuse t.2 ; le nouveau nom

Couverture du livre « L'amie prodigieuse t.2 ; le nouveau nom » de Elena Ferrante aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072693144
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l'a trahie en s'associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu'elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l'épicier, c'est... Voir plus

Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l'a trahie en s'associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu'elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l'épicier, c'est le début d'une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu'il la touche, mais est obligée de céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu'elle connaît depuis l'enfance et qui fréquente à présent l'université. Quand l'été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-soeur de Lila, car l'air de la mer doit l'aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino.
Le nouveau nom est la suite de L'amie prodigieuse, qui évoque l'enfance et l'adolescence de Lila et Elena. Avec force et justesse, Elena Ferrante y poursuit sa reconstitution d'un monde, Naples et l'Italie, et d'une époque, des années cinquante à nos jours, donnant naissance à une saga romanesque au souffle unique.

Donner votre avis

Articles (1)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Nos héroïnes entre dans l'âge adulte.Le mariage, la violence.
    J'ai autant aimé cet opus que le précédent.
    Ce n'est pas exactement la lecture que je recherche spontanément, cependant, il faut reconnaitre que les personnages sont tellement attachants et l'écriture les rend tellement "vivants"...
    Voir plus

    Nos héroïnes entre dans l'âge adulte.Le mariage, la violence.
    J'ai autant aimé cet opus que le précédent.
    Ce n'est pas exactement la lecture que je recherche spontanément, cependant, il faut reconnaitre que les personnages sont tellement attachants et l'écriture les rend tellement "vivants" que je ne perçois aucun choix que de continuer à suivre leur aventure.
    PS : J'ai lu ce livre en version Audio et la lectrice est parfaite.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Replonger dans le fameux roman signé Elena Ferrante nécessite une révision des principaux personnages et des différentes familles. Ce rappel, placé en début de volume m’a bien rendu service. Je n’ai pas hésité à m’y référer aussi en cours de lecture et ce fut bien utile.

    Avec ce second...
    Voir plus

    Replonger dans le fameux roman signé Elena Ferrante nécessite une révision des principaux personnages et des différentes familles. Ce rappel, placé en début de volume m’a bien rendu service. Je n’ai pas hésité à m’y référer aussi en cours de lecture et ce fut bien utile.

    Avec ce second volume de L’amie prodigieuse, Le nouveau nom, c’est la jeunesse d’Elena Greco, celle qui raconte, et de Lila, sa fameuse amie, qui est contée. Printemps 1966 : Lila a donné à Elena une boîte contenant ses huit cahiers, son journal intime, pour qu’il ne tombe pas dans les mains de son mari. Malgré sa promesse, Elena lit et relit ce qu’a écrit Madame Raffaella Carraci, née Cerullo, qu’elle appelle affectueusement Lila.
    Aussitôt, avec son talent habituel, celle qui a pris pour nom de plume, Elena Ferrante, m’absorbe dans ce récit intime et sociétal, la vie de ces jeunes gens sortant de l’adolescence, tous issu d’un quartier populaire de Naples.
    On revient à ce fameux mariage de Lila et Stefano, mariage qu’Elena n’admet pas, espérant toujours une rupture. En fait, ces deux amies alternent moment d’intense fusion et période d’éloignement voulu ou pas se terminant toujours par des retrouvailles intenses. Au cours de ce récit prenant, c’est la vie d’un jeune couple napolitain qui est disséquée en parallèle avec les études menée par la narratrice qui termine ses années de lycée.
    « Qui plus est, pas une personne dans le quartier, surtout de sexe féminin, n’était sans penser qu’elle méritait une bonne correction depuis longtemps. » C’est de Lila que l’on parle mais je lis plus loin : « …depuis l’enfance, nous avions vu nos pères frapper nos mères. Nous avions grandi en pensant qu’un étranger ne devait pas même nous effleurer alors qu’un parent, un fiancé ou un mari pouvait nous donner des claques quand ils le voulaient, par amour, pour nous éduquer ou nous rééduquer. »
    Revient aussi très fort Nino Sarratore, personnage fascinant Elena qui cherche toujours le véritable amour. Par contre, elle observe les femmes de dix ou vingt ans de plus, devenues mères de famille : « Toutefois, elles semblaient avoir perdu les traits féminins auxquels, nous les jeunes filles, nous tenions tant, et que nous mettons en valeur avec vêtements et maquillage. » Ces remarques sur la vie quotidienne font toute la saveur de ce roman qui révèle, une fois encore, un sens aigu d’observation et d’analyse.
    Elena est attirée par les discussions enflammées sur la politique, le social, le monde, finit par donner son avis et s’étonne elle-même. Par contre, elle doit travailler lors de chaque période de vacances et donner l’argent à sa mère. Finalement, c’est Lila qui l’embauche pour l’accompagner durant un été sur l’île d’Ischia puisqu’on lui a prescrit des bains de mer afin de favoriser sa grossesse.
    Cet été insulaire occupe une bonne partie du livre. Plein de rebondissements, avec quelques coups de théâtre, c’est surtout une formidable aventure amoureuse pour tous les protagonistes plus le retour surprenant de Donato Sarratore, père de Nino, et personnage haïssable du premier tome.

    Il ne faut pas en dire plus, suivre Elena dans ses études à Pise et surtout comprendre son désenchantement quand elle réalise l’obstacle quasi insurmontable de ses origines familiales, malgré tous ses talents… en attendant la suite…

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un peu en-dessous du premier tome, l'auteur s'appesantit un peu trop sur le coté sordide de toutes les relations entre les personnages? Cependant, on reste attaché à nos deux "héroïnes" et il est bien difficile de les quitter.

    Un peu en-dessous du premier tome, l'auteur s'appesantit un peu trop sur le coté sordide de toutes les relations entre les personnages? Cependant, on reste attaché à nos deux "héroïnes" et il est bien difficile de les quitter.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C’est le deuxième tome de «L’amie prodigieuse».
    Ca a été un grand plaisir de retrouver Lila et Elena. Je craignais de plus m’y retrouver dans les nombreux protagonistes de cette histoire, mais c’était sans compter sur l’art du roman que maîtrise Elena Ferrante.
    C’est donc en me laissant...
    Voir plus

    C’est le deuxième tome de «L’amie prodigieuse».
    Ca a été un grand plaisir de retrouver Lila et Elena. Je craignais de plus m’y retrouver dans les nombreux protagonistes de cette histoire, mais c’était sans compter sur l’art du roman que maîtrise Elena Ferrante.
    C’est donc en me laissant totalement porter que j’ai à nouveau sillonné les rues de Naples.
    Dans ce tome, Elena et Lila vont prendre de grandes distances, et on se demande ce qui les rassemblera à nouveau.
    Elena Ferrante à l’art de nous raconter une ville un peuple une époque mais aussi de semer le mystère et de mettre son lecteur en haleine. Sans cesse, on se demande comment l’une ou l’autre va s’en sortir, qu’elle histoire futur nous réservent-elles ?

    Comme lorsque j’ai lu La recherche du temps perdu, je prends mon temps avant de lire ou plutôt de dévorer le troisième tome car je sais déjà que lorsque le dernier livre sera clos, le sentiment de perdre une amie sera présent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Suite addictive de l'amie prodigieuse.
    Lila s'est mariée avec Stefano, l'épicier et elle comprend vite qu'il s'est associé aux Solara qu'elle déteste. Elena continue ses études. Leurs chemins se séparent et se rejoignent notamment lors de cet été à Ischia où elles retrouvent Nino dont l'une est...
    Voir plus

    Suite addictive de l'amie prodigieuse.
    Lila s'est mariée avec Stefano, l'épicier et elle comprend vite qu'il s'est associé aux Solara qu'elle déteste. Elena continue ses études. Leurs chemins se séparent et se rejoignent notamment lors de cet été à Ischia où elles retrouvent Nino dont l'une est éperdument amoureuse et dont l'autre va devenir la maîtresse...
    Elena Ferrante nous fait partager leur vie de jeunes adultes, leurs questionnements et nous livre une fine analyse des rapports amicaux, conjugaux, sociaux et familiaux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La célèbre Saga prodigieuse d'Elena Ferrante

    J'aime beaucoup la littérature italienne et notamment Silvia Avallone. C'est ce qui m'a poussé à débuter cette saga.

    Le 1er tome L'amie prodigieuse plante le décor. Nous sommes à Naples dans un quartier pauvre à la fin des années 50. Deux jeunes...
    Voir plus

    La célèbre Saga prodigieuse d'Elena Ferrante

    J'aime beaucoup la littérature italienne et notamment Silvia Avallone. C'est ce qui m'a poussé à débuter cette saga.

    Le 1er tome L'amie prodigieuse plante le décor. Nous sommes à Naples dans un quartier pauvre à la fin des années 50. Deux jeunes amies Lenu et Lila s'y battent pour s'en sortir. La première choisit les études et la seconde le mariage. Une description très intéressante de l'époque : l'Italie, Naples, les difficultés de la vie, la condition des femmes, la violence, la mafia. Mais c'est surtout la fin du roman qui m'a donné envie de poursuivre, de ne pas lâcher ces deux femmes, ces deux destins!
    Dans le tome 2 Le nouveau nom, Lenu et Lila poursuivent leurs chemins de jeune adulte faisant des choix opposés et s'éloignant un peu plus l'une de l'autre mais se battant chacune à leur manière pour trouver leur place dans la société italienne machiste des années 60. Un très beau portrait de femmes. On s'attache à ces deux filles et on a tellement envie de poursuivre l'aventure avec elle!

    Je vais donc sans tarder acheter le tome 3 Celle qui fuit et celle qui reste.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Vraiment une très bonne saga :)
    On continue d'en apprendre sur les personnages de Lenu et Lila, leur évolution dans la vie. Elles prennent des chemins différents, mais se retrouvent toujours à un moment donné.

    L'histoire est très bien écrite, par petits chapitres. Chaque personnage est...
    Voir plus

    Vraiment une très bonne saga :)
    On continue d'en apprendre sur les personnages de Lenu et Lila, leur évolution dans la vie. Elles prennent des chemins différents, mais se retrouvent toujours à un moment donné.

    L'histoire est très bien écrite, par petits chapitres. Chaque personnage est étudié, on comprend chaque point de vue et on arrive - enfin, pour ma part - à s'attacher à tous les personnages ! Que de péripéties !

    Pour ceux qui n'ont pas encore commencé cette sage, je la conseille fortement, et moi en attendant, je fonce acheter le tome 3 ! :)

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le 1er tome de L'Amie Prodigieuse m'avait mise mal à l'aise mais intriguée. Après quelques livres autres, plus cool, j'ai commencé le 2nd.
    De nouveau happée tout en gardant mon malaise, un sentiment fort de malsanité.
    Je refais un break et je m'y remets...

    Le 1er tome de L'Amie Prodigieuse m'avait mise mal à l'aise mais intriguée. Après quelques livres autres, plus cool, j'ai commencé le 2nd.
    De nouveau happée tout en gardant mon malaise, un sentiment fort de malsanité.
    Je refais un break et je m'y remets...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le soir même de ses noces, Lila découvre que son mari l'a trahie en s'associant aux camorristes Marcello et Michele Solara. Désormais elle n'éprouve que mépris pour Stefano mais le jeune homme compte bien profiter de ses prérogatives d'époux. Le cauchemar commence pour l'adolescente de 16 ans à...
    Voir plus

    Le soir même de ses noces, Lila découvre que son mari l'a trahie en s'associant aux camorristes Marcello et Michele Solara. Désormais elle n'éprouve que mépris pour Stefano mais le jeune homme compte bien profiter de ses prérogatives d'époux. Le cauchemar commence pour l'adolescente de 16 ans à peine, prisonnière d'un mariage sans amour et d'une vie sans saveur. De son côté, Elena poursuit ses études au lycée et son amourette avec Antonio. Studieuse et persévérante, elle s'accroche malgré les difficultés et le sentiment oppressant de ne pas être à sa place. Les deux amies voient leurs chemins se séparer. Elles se retrouvent pourtant le temps d'un été, sur l'île d'Ischia, Lila pour prendre des forces et enfin tomber enceinte et Elena pour se rapprocher de Nino dont elle est secrètement amoureuse depuis l'enfance. Les choses vont prendre un tour différent et, les vacances terminées, Lila retourne à sa vie de femme mariée tandis qu'Elena quitte Naples pour Pise et l'Ecole normale. Toujours amies, toujours rivales, les deux jeunes femmes ne cessent de se quitter, se retrouver, se jalouser, s'aimer, se détester, unies par leur soif de reconnaissance et leur besoin de s'accomplir.

    Quel plaisir de retrouver l'Italie, Naples, Lila et Elena ! C'est cette dernière qui continue de raconter cette amitié hors du commun, ce lien indéfectible qui se tend et se distend mais reste solide malgré la rivalité, la jalousie et les séparations. Car l'entrée dans l'âge adulte les éloigne l'une de l'autre. Lila, privée de lycée par un père traditionaliste, a choisi le confort du mariage pour sortir de la misère. Mais si l'argent semble couler à flots pour son épicier de mari, le bonheur conjugal n'est pas au rendez-vous. Lila, toujours rebelle, rejette un mari qu'elle méprise et encaisse les coups dont il n'est pas avare pour soumettre cette épouse qu'il ne comprend pas. Loin de ces soucis domestiques, Elena se débat avec sa difficile intégration dans un monde qui n'est pas le sien. Elle travaille sans relâche pour améliorer son italien, perdre son accent napolitain, faire semblant de maîtriser des sujets auxquels elle n'entend rien. Ce faisant elle s'éloigne de son quartier, de ses amis, de sa famille, de ses racines.
    Dans ce deuxième tome, Lila semble perdre pied. Elle reste obstinée et combative mais se flétrit dans un mariage fait de haine et de violence. Son chemin de vie est chaotique, scandaleux, dangereux. A l'inverse, la trajectoire d'Elena suit une ligne droite et semble tracé vers le succès. Pourtant, toutes deux ont en commun les doutes, la peur de l'échec, la certitude qu'elles sont capables de beaucoup mêlée au sentiment qu'elles resteront toujours les filles misérables de leur quartier d'origine. En cela, le roman d'Elena Ferrante est terriblement moderne. On pourrait sans problème le transposer de nos jours dans une banlieue quelconque et aborder les mêmes thématiques : milieu violent et machiste, pauvreté, désir de s'en échapper, peur de trahir ses origines, etc.
    Le coup de cœur se confirme et on brûle maintenant de connaître la suite du parcours des deux jeunes femmes et de leur amitié si particulière.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le premier tome de L'Amie Prodigieuse m'avait intrigué. J'avais mis un temps fou pour le lire, ce qui est plutôt rare, pas par ennui mais par besoin de sortir régulièrement de sa densité.
    Avec ce second tome, je fus à nouveau happée par la densité incroyable de l'écriture d'Elena Ferrante,...
    Voir plus

    Le premier tome de L'Amie Prodigieuse m'avait intrigué. J'avais mis un temps fou pour le lire, ce qui est plutôt rare, pas par ennui mais par besoin de sortir régulièrement de sa densité.
    Avec ce second tome, je fus à nouveau happée par la densité incroyable de l'écriture d'Elena Ferrante, pourtant il me fallu que quelques jours pour le dévorer!

    Nous retrouvons Lila et Lenu là où nous les avons laissées, au sortir de l'adolescence, en combat contre la pauvreté, dans l'espoir de se sortir de leur quartier sclérosant.

    Lenu reste naïve et "trop bonne" tout en étant une combattante magnifique, Lila reste un diamant brut, un potentiel non exploité, elle qui pourrait tout se retrouve à juste être la femme de quelqu'un...

    En refermant ce livre, je suis restée face à un dilemme : me jeter sur la suite ou "digérer" tranquillement ce volume... L'histoire de cette amie prodigieuse est une histoire qui se colle à vous, ses personnages hantent votre mémoire, cette écriture est telle que tout livre lu après semble sans goût.

    Quelle claque et quel coup de cœur !!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions