Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La ville noire

Couverture du livre « La ville noire » de Nicolas Idier aux éditions Corlevour
  • Date de parution :
  • Editeur : Corlevour
  • EAN : 9782915831467
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Et si mourir n'était pas si définitif qu'on le prétend ? Si un mort pouvait continuer à vivre ? Encore un peu, le temps de comprendre qu'il est mort ? Et si le chemin retour lui était indiqué ? En ferait-il bon usage ? Aurait-il vraiment envie de revenir à la vie ?... Ça fait beaucoup de... Voir plus

Et si mourir n'était pas si définitif qu'on le prétend ? Si un mort pouvait continuer à vivre ? Encore un peu, le temps de comprendre qu'il est mort ? Et si le chemin retour lui était indiqué ? En ferait-il bon usage ? Aurait-il vraiment envie de revenir à la vie ?... Ça fait beaucoup de questions... Quand on est mort, on a le temps. C'est du moins ce qu'on croit...

Voila donc qu'un homme est mort. Il s'appelle Pierre. C'est le personnage principal de ce roman. Il se retrouve dans la Ville noire - l'antichambre de l'enfer (ou du paradis). Il va lui arriver un certain nombre de choses, et il aura des choix à faire. Non pas qu'il en ait réellement envie - mais une femme va l'y obliger. Cette femme s'appelle Melinda. C'est un joli prénom. C'est une jolie femme. Elle adore nager et faire l'amour. Pour elle, il lui faudra mourir un peu plus encore.

La Ville noire, ce pourrait être n'importe quelle ville du monde, Paris, New York, Shanghai, Tanger... On dira que c'est Tanger. Située entre deux mondes, entre l'Afrique et l'Europe, elle semble également située à la charnière du réel et de l'irréel, du pays des vivants et de celui des morts, séparés par une étendue d'eau aux courants forts.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Nicolas Idier nous parle de son premier roman, La ville noire
    La ville noire, premier roman de Nicolas Idier

      Conversation, à Pékin, autour d’un verre de whisky japonais, entre Vincent Hein et Nicolas Idier  Tous deux écrivent, travaillent à l’ambassade de France en Chine et s’apprécient. Alors à l’occasion de la sortie de La Ville Noire, ils se retrouvent ce soir dans un bar de Lucky Street, pour en causer un peu.

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.