Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La vie qui m'attendait

Couverture du livre « La vie qui m'attendait » de Julien Sandrel aux éditions Calmann-levy
Résumé:

QUAND LE BONHEUR N'ARRIVE PAS, QUAND UN MENSONGE A TOUT FAUSSÉ, ET SI C'ÉTAIT L'HEURE DE LA DEUXIÈME CHANCE ?
 « Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous... Voir plus

QUAND LE BONHEUR N'ARRIVE PAS, QUAND UN MENSONGE A TOUT FAUSSÉ, ET SI C'ÉTAIT L'HEURE DE LA DEUXIÈME CHANCE ?
 « Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? » Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui  vient de lui parler. Jamais Romane n'a mis les pieds à Marseille.Mais un élément l'intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu'elle déteste et masque depuis l'adolescence sous un classique châtain.
Qui était à Marseille ?
Troublée par l'impression que ce mystère répond au vide qu'elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre elle-même. En cheminant vers la vérité, elle se lance à corps perdu dans un étonnant voyage entre rires et douleurs.  UN ROMAN LUMINEUX SUR LA QUÊTE DU BONHEUR, LA FORCE DES LIENS FAMILIAUX ET LE COURAGE DE RÉINVENTER SA VIE.

Donner votre avis

Avis (14)

  • Romane est une médecin généraliste hypocondriaque. Sa vie est fade, elle suit une routine sans saveur. Elle n’est pas heureuse. Elle a une relation fusionnelle avec son père dont elle ne veut plus. Alors qu’elle suit ce petit train-train confortable, une de ses patientes lui avoue qu’elle l’a...
    Voir plus

    Romane est une médecin généraliste hypocondriaque. Sa vie est fade, elle suit une routine sans saveur. Elle n’est pas heureuse. Elle a une relation fusionnelle avec son père dont elle ne veut plus. Alors qu’elle suit ce petit train-train confortable, une de ses patientes lui avoue qu’elle l’a vue à Marseille, qu’elle est au courant. Romane part donc à la recherche de cet énigmatique double…
    Un roman qui met en scène la vie et les possibilités qui peuvent s’offrir à un même destin. Les relations familiales sont au centre de cette réflexion. Comment vivre dans le mensonge et en sortir ? Qu’est ce que l’Autre peut révéler sur soi-même ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je découvre julien Sandrel avec ce roman.
    "La chambre des merveilles" avait été très prisé et encensé à sa sortie, en poche et grand format.
    Je me suis tournée vers le 2nd roman, dont j'ai moins entendu parlé. Je l'ai même commencé sans avoir lu la quatrième de couverture...
    ça a été une...
    Voir plus

    Je découvre julien Sandrel avec ce roman.
    "La chambre des merveilles" avait été très prisé et encensé à sa sortie, en poche et grand format.
    Je me suis tournée vers le 2nd roman, dont j'ai moins entendu parlé. Je l'ai même commencé sans avoir lu la quatrième de couverture...
    ça a été une découverte assez sympa, je me suis laissée bercée par l'histoire, bien qu'elle paraisse un brin loufoque.
    C'est un bon livre pour se détendre, après une journée bien chargée.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre qu'on ne peut pas lâcher tellement il est passionnant et plein de rebondissements. Histoire émouvante et originale. A ne pas manquer

    Un livre qu'on ne peut pas lâcher tellement il est passionnant et plein de rebondissements. Histoire émouvante et originale. A ne pas manquer

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans «La chambre des merveilles» une mère se battait pour son fils, victime d’un terrible accident. En lui offrant de vivre ses rêves par procuration, elle nous entraînait dans une folle quête. Pour son second roman Julien Sandrel a choisi d’autres ingrédients, mais reste fidèle à sa recette: un...
    Voir plus

    Dans «La chambre des merveilles» une mère se battait pour son fils, victime d’un terrible accident. En lui offrant de vivre ses rêves par procuration, elle nous entraînait dans une folle quête. Pour son second roman Julien Sandrel a choisi d’autres ingrédients, mais reste fidèle à sa recette: un grain de folie, un suspense habilement entretenu, un rythme entraînant et des émotions à fleur de peau. Pour peu que l’on accepte l’improbable scénario de départ, on savoure cette nouvelle quête avec un vrai bonheur.

    Médecin généraliste à Paris, Romane s’apprête à prendre quelques jours de vacances lorsque l’une de ses patientes vient lui annoncer qu’elle l’a croisée dans un hôpital marseillais, affublée d’une perruque rousse. Comme elle n’a jamais mis les pieds dans la cité phocéenne, elle pense tout au plus à une coïncidence, même si une chose l’intrigue. Elle aussi a un pigment roux, qu’elle ne montre toutefois pas. Aussi, pour en avoir le cœur net, elle décide de se rendre sur place sans davantage d’informations.
    À l’hôpital elle est interpellée par une personne de l’accueil qui lui remet la carte vitale qu’elle a oubliée. Ainsi, elle a non seulement la confirmation qu’une personne qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau s’est bien rendue à une consultation, mais elle a aussi les informations figurant sur la carte, un nom et une date de naissance identique à la sienne. Une nouvelle poussée d’adrénaline et voici Romane en route vers Avignon où elle va rencontrer Juliette, sa sœur jumelle, qui tient une librairie. Un nouveau choc émotionnel, mais aussi toute une série de questions sur les trente-neuf années durant lesquelles elles ont été séparées. Qui sont vraiment leurs parents? Leur a-t-on menti et pourquoi? Quelle est la raison de leur séparation? Et à peine retrouvées, ne vont-elles pas se perdre à nouveau, car la maladie dont souffre Juliette est grave.
    Mais n’en disons pas davantage, sinon pour souligner le sens du suspense de Julien Sandrel qui sait terminer ses chapitres par une révélation, un coup de théâtre, une information capitale qui va immédiatement pousser le lecteur à vouloir en savoir plus. Dès lors, il ne lâchera plus le roman. En y insérant une lettre-confession du père de Romane, il nous offre également de comprendre le dramatique enchaînement des événements. N’oublions pas non plus, autour de Romane et Juliette, les parents et les ami(e)s, qui viennent tout à la fois enrichir ce beau roman, mais lui apporter davantage de densité et ouvrir de nouveaux horizons.
    Adressons enfin, en guise de conclusion, un message à tous ceux qui aiment agrémenter leur vie en lisant des livres et en allant au théâtre : Julien Sandrel nous rappelle que dans une librairie aussi bien qu’au théâtre – surtout à Avignon durant le festival – on peut faire des rencontres qui changent votre vie. Et si vous profitiez de l’été pour en faire l’expérience ?
    https://urlz.fr/acBg

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • j'ai adoré ce livre. La plume est délicate, douce, pleine d'humour, parfois , de tristesse, aussi, d'amour, surtout, et de suspence.
    Je me suis attachée aux personnages, au récit de Romane, entrecoupé, par celui de son père. On avance, sans pouvoir s'arrêter ou à regret. C'est une lecture...
    Voir plus

    j'ai adoré ce livre. La plume est délicate, douce, pleine d'humour, parfois , de tristesse, aussi, d'amour, surtout, et de suspence.
    Je me suis attachée aux personnages, au récit de Romane, entrecoupé, par celui de son père. On avance, sans pouvoir s'arrêter ou à regret. C'est une lecture qui fait du bien même si tout n'est pas rose...
    Je vous le recommande, vraiment!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après avoir lu La chambre des merveilles, je n'ai pas pu résister à me plonger dans le nouveau roman de Julien Sandrel.
    La vie qui m'attendait relate les relations entre deux sœurs jumelles, séparées durant 39 ans.
    Les retrouvailles, la maladie, l'abandon, l'adoption, le désespoir, l'espoir,...
    Voir plus

    Après avoir lu La chambre des merveilles, je n'ai pas pu résister à me plonger dans le nouveau roman de Julien Sandrel.
    La vie qui m'attendait relate les relations entre deux sœurs jumelles, séparées durant 39 ans.
    Les retrouvailles, la maladie, l'abandon, l'adoption, le désespoir, l'espoir, sont des sujets traités dans cet opus.
    Le style, l'histoire en font un très bon roman, bien que j'ai une petite préférence pour La chambre des merveilles.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Aujourd’hui, je suis perturbée et je ne sais pas comment je vais pouvoir mettre en forme mes pensées, pour que les idées soient cohérentes pour vous.
    D’abord, c’est une très, très belle découverte pour moi. Je ne connaissais pas la plume de Julien et j’avais le choix entre son méga succès La...
    Voir plus

    Aujourd’hui, je suis perturbée et je ne sais pas comment je vais pouvoir mettre en forme mes pensées, pour que les idées soient cohérentes pour vous.
    D’abord, c’est une très, très belle découverte pour moi. Je ne connaissais pas la plume de Julien et j’avais le choix entre son méga succès La chambre des merveilles, ou le petit dernier, La vie qui m’attendait. Quand j’ai lu les deux résumés, je peux vous garantir que j’ai vite choisi (je tiens à préciser que ce n’était pas celui-ci-dessus). Pourquoi ? Parce que dans ce roman, il s’agit d’une histoire sur la gémellité. Si vous me connaissez un peu, vous devez le savoir, c’est un sujet qui me touche beaucoup, beaucoup, et de très près !

    Donc… j’ai eu la joie de découvrir ce roman ! J’ai adoré la plume, fluide. J’ai beaucoup aimé les mots, le langage utilisé.
    En plus, les références aux années 90 m’ont rappelé de bons souvenirs (les tamagotchis, les radiocassettes et Hartley cœur à vif… aaahhh !!!), mais j’ai aimé également le côté coincé de Romane (oh, punaise !). Franchement, un auteur qui écrit les pensées d’une femme, ça m’épate (allez savoir pourquoi, pff n’importe quoi !) mais si, franchement : Romane ne s’aime pas, elle n’aime ni sa couleur de cheveux ni sa tête ni son corps (elle a 1kg de plus que Juliette, mais elle l’a remarqué !!), comment Julien a-t-il fait pour entrer dans la tête d’une femme à ce point ?! J’ai vraiment adoré sa façon de penser, parce que c’est exactement comme ça qu’on fonctionne (ou moi, en tout cas !). J’ai souri plus d’une fois.
    Le roman aborde également le thème du don d’organe… et là… j’ai beugué, clairement ! Jumeaux séparés + don d’organe, ça ne vous rappelle rien ? Eh ben, moi, ça m’a gravement fait penser à Ce lien qui nous unit, de… moi ! Donc, oui, je suis perturbée, je l’avoue. Bien que, attention hein, je ne compare nullement ma plume avec celle de monsieur Julien Sandrel, parce que franchement, elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre (ni les histoires, je tiens également à le préciser). Quoi qu’il en soit, je me suis dit qu’on était certainement connectés, lui et moi.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La vie qui m’attendait est un roman vivifiant qui nous livre la quête de Romane, les mensonges qu’elle découvre à l’aube de ses 40 ans qui vont transformer sa vie jusque là assez terne et morne, il faut bien en convenir !
    Ce roman qui sonne vrai, nous ouvre le cœur de Romane, mais aussi celui...
    Voir plus

    La vie qui m’attendait est un roman vivifiant qui nous livre la quête de Romane, les mensonges qu’elle découvre à l’aube de ses 40 ans qui vont transformer sa vie jusque là assez terne et morne, il faut bien en convenir !
    Ce roman qui sonne vrai, nous ouvre le cœur de Romane, mais aussi celui de son père (à travers des lettres qu’il lui écrit, sous forme de témoignage, de testament), celui de sa sœur, Juliette. Il s’agit d’un hommage à la littérature et à l’ouverture à l’autre, un texte d’une profonde sensibilité, qui nous parle d’Amour (celui d’un père pour ses filles, pour sa femme, d’une famille pour sa fille adoptive, et celle d’un homme pour une femme), de soutien, d’entraide, de sacrifices. Il pose également la question : jusqu’où nous sommes capables d’aller par amour ?
    Il s’agit avant tout de voyages (entre autres intérieurs), de quêtes de la vérité, de soi-même aussi. Qui sommes-nous quand nous ne savons plus d’où nous venons ?
    Un texte fort et attachant que nous vous recommandons vivement !

    Un grand merci à Net Galley, à Julien Sandrel et aux Editions Calmann-Lévy pour cette belle découverte ! J’ai hâte désormais de me plonger dans La chambre des Merveilles !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.