Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La vérité sur l'affaire Harry Quebert

Couverture du livre « La vérité sur l'affaire Harry Quebert » de Joel Dicker aux éditions Fallois
  • Date de parution :
  • Editeur : Fallois
  • EAN : 9782877068635
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

À New York, au printemps 2008, alors que l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer... Voir plus

À New York, au printemps 2008, alors que l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d'avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d'écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l'américaine, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l'Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Donner votre avis

Articles (4)

Avis (172)

  • La vérité sur l'affaire Harry Québert m' a passionnée et j'avais hâte d' avancer dans cette histoire au suspense permanent, aux rebondissements multiples jusqu'aux dernières pages.

    Marcus Goldman, un jeune écrivain, enquête sur un crime imputé à son ancien professeur, mentor et ami, le grand...
    Voir plus

    La vérité sur l'affaire Harry Québert m' a passionnée et j'avais hâte d' avancer dans cette histoire au suspense permanent, aux rebondissements multiples jusqu'aux dernières pages.

    Marcus Goldman, un jeune écrivain, enquête sur un crime imputé à son ancien professeur, mentor et ami, le grand écrivain Harry Québert. En 2008 on vient en effet de retrouver dans son jardin le squelette d'une jeune fille de 15 ans, Nola Kellergan, disparue 33 ans plus tôt en 1975. Marcus persuadé de l'innocence de son ami va remuer ciel et terre pour trouver la vérité aidé par l'inspecteur Gahalawood qui ne se satisfait pas non plus de l'enquête en cours et ainsi mettre à jour quelques secrets sordides bien cachés depuis plus de 30 ans...

    Roman à tiroirs, romans dans le roman, retours en arrière, l'auteur balade ses lecteurs à l'envi entre le présent et le passé, de fausses pistes en révélations savamment dosées tout en dressant le portrait d'une petite ville américaine imaginaire ainsi que celui de certains de ses habitants...

    J'ai beaucoup aimé ces personnages complexes au profil psychologique passionnant.
    J'ai beaucoup aimé la construction du roman avec les 31 conseils de Harry à Marcus pour l'écriture d'un livre qui débutent chaque chapitre.
    J'ai adoré cette histoire !
    Alors si comme moi vous étiez passés à côté de ce phénomène littéraire, je vous conseille cette lecture, n'hésitez plus, vous passerez de fabuleux moments en compagnie de Nola, Harry, Marcus, Caleb, Jenny et tous les autres !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • 2008 : Marcus Goldman, jeune écrivain à succès est victime du syndrome de la page blanche. Pressé par son éditeur, il doit dans de brefs délais fournir un nouveau manuscrit. Il décide alors de s’isoler et d’aller trouver l’inspiration chez son ami et ancien professeur d’université : Harry...
    Voir plus

    2008 : Marcus Goldman, jeune écrivain à succès est victime du syndrome de la page blanche. Pressé par son éditeur, il doit dans de brefs délais fournir un nouveau manuscrit. Il décide alors de s’isoler et d’aller trouver l’inspiration chez son ami et ancien professeur d’université : Harry Quebert, un écrivain célèbre et respecté. Mais tout bascule lorsque celui-ci est accusé du meurtre de Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans morte en 1975.
    Harry Quebert se retrouve rapidement incarcéré et Marcus, se lance dans une enquête afin de prouver l’innocence de son ami.

    Joël Dicker nous propose un thriller bien ficelé. « Page turner », "La vérité sur l’Affaire Harry Quebert" captive rapidement. L’histoire est constituée de plusieurs rebondissements et de nouveaux événements apparaissent régulièrement provoquant à chaque fois des interrogations, de nouvelles hypothèses... Nous nous prenons volontiers au jeu. Le choix de la narration est judicieux : flash back à différentes époques et temps présent se côtoient. De plus, les fins de chapitres sont soignées à la manière d’une série TV avec un suspens, une phrase qui réveille en nous la curiosité. Nous n’avons qu’une hâte : commencer le chapitre suivant.
    "La vérité sur l’Affaire Harry Quebert" est donc un bon livre d’enquête et ce malgré quelques longueurs et certains dialogues un peu trop légers. Joël Dicker, construit un univers et nous embarque avec ces personnages.

    L’originalité du livre réside par sa forme. Partitionné en 31 grands chapitres, ceux-ci représentent les grandes règles destinées aux écrivains et enseignées par Harry Quebert à Marcus Goldman. Le lecteur est plongé dans les coulisses de l’écriture d’un livre, dans les procédés qui précèdent sa création mais aussi dans la société actuelle et la place que tiennent les médias dans le monde de l’éditions. Il est sensibilisé à leur influence.
    Joël Dicker nous offre une jolie mise en abyme avec cette réflexion sur l’écriture omniprésente durant tout le roman tout en traitant ce fameux syndrome de la page blanche qui préoccupe Marcus. Comment écrire un livre après un succès ? Comment écrire un chef-d’œuvre ? Comment retrouver l’inspiration perdue ?
    Nous vivons l’enquête avec pour toile de fond ces questionnement liés à la vie d’écrivain et des artistes en général.

    Ce best-seller, adapté remarquablement pour la télévision et diffusé fin 2018, ne déroge pas à la dernière réflexion évoquée par Harry Quebert : « Un bon livre, Marcus, est un livre qu’on regrette d’avoir terminé ».

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dès les premières lignes et pages, je suis conquise par le style de l'auteur. Remarquable et captivant à la fois. Je fais la connaissance d'un écrivain presque au fond du gouffre et une mère attachante par son humour décalé.

    Le personnage de Marcus me fait une forte impression. Le genre...
    Voir plus

    Dès les premières lignes et pages, je suis conquise par le style de l'auteur. Remarquable et captivant à la fois. Je fais la connaissance d'un écrivain presque au fond du gouffre et une mère attachante par son humour décalé.

    Le personnage de Marcus me fait une forte impression. Le genre d'homme qui ne recule devant rien sauf le fait de perdre son statut de "Formidable".. Ses stratégies pour garder son statut sont toutes plus hilarantes les unes que les autres. J'adore ce genre de personnage haut en couleurs à la gueule bien ouverte.

    Sans que je n'y prête attention, les pages défilent à une allure folle ! Folle comme cette enquête dans laquelle se lance Marcus. Ma motivation à l'élucider pour que la vérité triomphe est renforcée par les nombreux rebondissements que je découvre.

    J'y apprécie ces touches d'humour piquant. Puis quand j'y pense, se lier d'amitié avec son professeur de littérature dans une salle de boxe, fallait y penser. Mais que penser du fait que l'autre doit nous -prouver- qu'il est digne de confiance pour qu'on lui accorde notre amitié ? N'est-ce pas là une forme d'examen de la vie ? Je ne suis pas étonnée que deux personnages comme Harry et Marcus soient amis, leurs caractères et style se ressemblent étrangement.

    Quoi qu'il en soit, ce livre ne m'a pas appris à me poser seulement ce genre de question. Il m'offre également une vision du monde du livre. Un monde qui fait rêver autant qu'il peut détruire. Cette pression sous-jacente est tellement bien décrite et mise en scène par l'auteur que c'est presque si je ne suis pas en train de la vivre avec les personnages de ce livre. L'industrie du livre y est décrite comme un terrain glissant où seules les personnes culottées ont droit de survie.

    De chapitre en chapitre, je consigne précieusement les conseils que donne Harry à son ami, Marcus. Mais, des questions demeurent sans réponses (du moins au début) : pourquoi veut-on empêcher Marcus de découvrir la vérité sur l'affaire et surtout qui ? Est-ce la culpabilité qui pousse Marcus à rejoindre Harry à Aurora ?

    Soudain, à la 305ème pages, j'ai en bouche un goût très précis, celui de la cannelle. Dieu que c'est puissant et fort ! Avec mon biscuit en bouche, je fais le décompte des chapitres qu'il me reste à lire avant de découvrir la vérité sur l'affaire. Cette vérité je l'attends avec excitation et impatience. En attendant, je suis plongée dans une romance mélancolique mais surtout interdite qui laisse faire échos aux non-dits, aux commérages de villages.

    J'apprécie le fait qu'on ait les informations en décalé, comme lorsqu'un enquêteur découvre au fur et à mesure des indices pour résoudre un crime. Certaines scènes sont vraiment violentes et dures à lire mais très réalistes. Des scènes humoristiques viennent alléger un peu cet univers sombre où règne la peur. Je me rends compte de la difficulté de boucler une affaire et de devoir tourner la page

    J'aime la force des mots que l'auteur arrive à nous transmettre à travers son roman. Ce livre défend chaque point de vue : celui des écrivains, des lecteurs, des parents vis-à-vis de leurs enfants... Ce roman est selon moi une forme de réflexion philosophique sur la notion de vérité que vous ferez bien de courir acheter ! La vérité refait toujours surface quoi qu'il arrive, ce roman en est la preuve.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'écriture est fluide et j'ai été très vite emportée dans la lecture.
    En tant que lecteur, on se retrouve au cœur de l'enquête remplie de suspens. Des répétitions qui permettent de se remémorer les pièces du puzzle comme le fait un détective.
    Un peu trop de rebondissements sur la fin bien...
    Voir plus

    L'écriture est fluide et j'ai été très vite emportée dans la lecture.
    En tant que lecteur, on se retrouve au cœur de l'enquête remplie de suspens. Des répétitions qui permettent de se remémorer les pièces du puzzle comme le fait un détective.
    Un peu trop de rebondissements sur la fin bien que certains sont très bien vus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ayant lu que des avis positifs sur ce roman, je me suis décidée à me lancer, malgré le fait que ce ne soit pas mon genre de prédilection (ça et les 850 pages). Je pensais que ce livre allait être victime de son succès. Je pensais le détester. J’ai eu tord sur toute la ligne.

    L’histoire se...
    Voir plus

    Ayant lu que des avis positifs sur ce roman, je me suis décidée à me lancer, malgré le fait que ce ne soit pas mon genre de prédilection (ça et les 850 pages). Je pensais que ce livre allait être victime de son succès. Je pensais le détester. J’ai eu tord sur toute la ligne.

    L’histoire se déroule en 2008, lorsque Harry Quebert est accusé du meurtre de Nola Kellergan, assassinée 33 ans plus tôt. Marcus Goldman, à présent grand écrivain, décide de prouver l’innocence de son ami et mentor, en écrivant un livre racontant le meurtre de la jeune Nola. Ainsi commencèrent les flashbacks à l’été 1975, lorsque Harry Quebert à décidé d’emménager dans le New Hampshire pour écrire un roman.

    Ce livre est mis en page de façon assez différente. En effet, nous commençons le récit au chapitre 31. De manière décroissante, Harry Quebert donne 31 conseils à Goldman afin qu’il devienne, à son tour, un grand écrivain.

    J’ai été happée par l’histoire dès les premières pages. Même si j’ai trouvé quelques passages un peu longs, les pages se sont tournées toutes seules. Je me suis laissée portée par l’enquête de Goldman, découvrant ainsi l’amour interdit de Nola et Harry.
    J’ai dû soupçonné pratiquement chaque personnes que Goldman a interrogé et imaginé des dizaines de scénarios quant à la mort de Nola, mais sans succès. L’auteur à disséminé beaucoup de fausses pistes, me laissant en haleine jusqu’aux dernières pages.

    J’ai beaucoup aimé Marcus Goldman. Je l’ai trouvé très loyal envers Harry et très humain. Il a su tenir tête à son éditeur alors qu’il risquait tout et pour ça, je le respecte.
    Je ne vais pas vous parler des autres personnages afin de ne pas gâcher votre lecture.

    Le récit est très bien construit et plein de rebondissements. À aucun moment l’auteur perd son lecteur. Chapeau à Joël Dicker, en général, j’ai beaucoup de mal avec les noms des personnages! L’écriture est simple et fluide. Ce roman est un vrai pageturner, tenez-vous prêt!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Brillant !
    Cet auteur est un virtuose du verbe ; un artiste de la phrase ; un talent pur !
    Ce gros roman (800 pages quand même !) se lit avec passion. Le lecteur saute d’une époque à l’autre, d’un point de vue à l’autre mais sans jamais être largué.
    L’auteur maîtrise le déroulement de son...
    Voir plus

    Brillant !
    Cet auteur est un virtuose du verbe ; un artiste de la phrase ; un talent pur !
    Ce gros roman (800 pages quand même !) se lit avec passion. Le lecteur saute d’une époque à l’autre, d’un point de vue à l’autre mais sans jamais être largué.
    L’auteur maîtrise le déroulement de son histoire à la perfection, multiplie les fausses pistes jusqu’au final étonnant et pourtant si logique.
    Un roman puissant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Avant d’être une série diffusée en prime time, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est un roman de Joël Dicker qui a reçu le prix Goncourt des lycéens et le grand prix du roman de l’Académie française en 2012.

    Harry Quebert, auteur du célèbre bestseller Les Origines du Mal, se voit accusé...
    Voir plus

    Avant d’être une série diffusée en prime time, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est un roman de Joël Dicker qui a reçu le prix Goncourt des lycéens et le grand prix du roman de l’Académie française en 2012.

    Harry Quebert, auteur du célèbre bestseller Les Origines du Mal, se voit accusé du meurtre de Nola, une jeune fille de quinze ans portée disparue depuis trente ans. Les preuves accablent le romancier : le corps de Nola a été retrouvé dans le jardin d’Harry et l’on découvre qu’une histoire d’amour avait liée les deux personnages malgré la différence d’âge inavouable…

    Pourtant, Marcus Goldman, écrivain et ami du présumé coupable n’accepte pas cette version des faits et entend bien rétablir la vérité sur l’affaire….Une enquête qui va en surprendre plus d’uns !

    Lorsque j’ai commencé la lecture de ce pavé (plus de 800 pages), je ne m’attendais pas à accrocher aussi vite mais il n’y a pas à dire, Joël Dicker sait y faire. L’histoire est bien ficelée, l’écriture fluide et réaliste. Les retours en arrière (nombreux) nous permettent de mener l’enquête aux côtés de Marcus et de découvrir au fur et à mesure des indices supplémentaires précieux. Jusqu’aux dernières pages, le lecteur reste dans le doute et les retournements de situation se multiplient !

    On pourrait parfois reprocher quelques longueurs inutiles au texte mais La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert reste un excellent roman policier qui saura séduire. Au delà de la recherche de la vérité, le livre offre une réflexion intéressante sur l’écriture et le monde littéraire en général tout autant que sur l’amour.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Marcus Goldman est un écrivain dans le creux de la vague. Il cherche l'aide et le soutien de son ancien professeur d'université et mentor Harry Québert, qui est devenu célèbre en 1975 après la publication de son roman "les origines du mal". Mais quelque temps plus tard, ce dernier se retrouve au...
    Voir plus

    Marcus Goldman est un écrivain dans le creux de la vague. Il cherche l'aide et le soutien de son ancien professeur d'université et mentor Harry Québert, qui est devenu célèbre en 1975 après la publication de son roman "les origines du mal". Mais quelque temps plus tard, ce dernier se retrouve au centre d'une affaire de meurtre, celui de Nola en 1975. Au nom de son amitié avec Harry, Marcus mène l'enquête.

    J'ai adoré. A tel point que je n'ai pas réussi à lâcher le bouquin et qu'en 2 jours, hop, c'était plié. L'intrigue est bien menée, avec des rebondissements auxquels je ne m'attendais vraiment pas. Dans les enquêtes policières, j'aime bien moi aussi mener mon enquête en parallèle, en fonction des "indices" que l'on glane par-ci par-là. Eh bien là, j'étais loin du compte, la fin m'a bluffée. "Du suspens, en veux-tu en voilà" ;-)
    J'ai aimé découvrir les personnages au fur et à mesure, on découvre des tranches de leur vie difficiles, je pense notamment au personnage de Luther Caleb. J'ai trouvé que certains passages étaient profonds, plein d'émotions et intenses, je pense en particulier à la relation entre Harry et Nola.
    Concernant le style d'écriture, les phrases sont simples, les mots choisis sont porteurs de sens, on ne s'ennuie pas lors de la lecture, au contraire les pages se tournent sans que l'on s'en rende vraiment compte. Et la narration est bien ficelée : le présent se situe en 2008, et on fait des retours dans le passé en 1975. Les indications temporelles permettent de garder le fil et de ne pas se perdre.

    Bref, je recommande +++

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.